Les saisies de liquide aux frontières explosent, MàJ le service public vous aide

LE CHIFFRE – Plus de 103 millions ont été saisis au premier trimestre, soit une hausse de 518%.

Les saisies aux frontières d’argent liquide non déclaré ont bondi de 500% en un an, selon une note confidentielle des Douanes évoquée dimanche par Le Parisien/Aujourd’hui en France. Le volume des saisies d’argent a dépassé les 103 millions d’euros au premier trimestre 2013, soit une augmentation de 518,6% par rapport au premier trimestre 2012, selon cette note de la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières.

La principale raison est fiscale

D’après Le Parisien, la forte hausse était déjà perceptible au dernier trimestre 2012 avec 102 millions d’euros saisis aux frontières. Interrogée par le journal, la Direction des douanes n’a pas souhaité faire de commentaire. Selon des douaniers cités anonymement dans le quotidien, les raisons avancées par les personnes en possession de l’argent saisi sont « majoritairement » d’ordre fiscal. « Les (sommes issues du trafic de) stupéfiants ne représentent que 10% du volume », selon un enquêteur. D’après les statistiques des Douanes mentionnées par le Parisien, la Suisse et le Luxembourg sont les premières destinations de ces flux d’argent liquide. Le Code des douanes stipule que tout transfert international en liquide, à l’intérieur de l’Union européenne, doit faire l’objet d’une déclaration, sauf pour les sommes inférieures à 10.000 euros.

Europe 1

Comparer les coûts de transfert d’argent à l’étranger depuis la France

Permet de comparer les services et tarifs offerts pour les transferts d’argent depuis la France vers 21 pays : Algérie, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Cameroun, Cap Vert, Chine, Comores, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Haïti, Ile Maurice, Madagascar, Mali, Maroc, République démocratique du Congo, Sénégal, Sri Lanka, Tunisie, Vietnam.

Service-public.fr, le site officiel de l’administration française

Média, Suisse et démographie : comparez

1) Article de 20 minutes.ch du 3 septembre 2013

La Suisse se porte bien grâce à sa démographie
La croissance de la démographie est un des facteurs qui expliquent pourquoi l’économie suisse résiste mieux que les pays européens depuis 2007.

La croissance de la démographie a une influence directe sur l’évolution des agrégats macroéconomiques, comme la consommation des ménages et la construction, selon Bruno Parnisari, chef du secteur conjoncture au Secrétariat d’Etat à l’économie. 20min.ch

————

2) Publication de Office fédéral de la statistique suisse – Aout 2012

80% de la croissance démographique en Suisse résulte du solde migratoire

En 2012, la Suisse a passé le cap des 8 millions d’habitants. Depuis le début des années 2000, le solde migratoire est le principal facteur de l’évolution démographique de notre pays. (PDF)

Suisse : naturalisation facilitée pour le partenaire étranger dans un couple homosexuel

Suisse. La commission des institutions politiques a donné suite aux parlementaires demandant de mettre sur pied d’égalité les couples homosexuels avec ceux hétérosexuels face à la naturalisation du partenaire étranger.

La majorité de la commission a répondu favorablement, jugeant « choquante » l’inégalité de traitement dans ce domaine.  Elle a ansi donné suite à plusieurs initiatives parlementaires demandant de mettre sur pied d’égalité les couples de lesbiennes et de gays avec les couples hétérosexuels

lenouvelliste.ch

——————

Relire en complément : Faux homosexuels mais vrai réfugiés

Suisse. Un joueur de hockey et son amie se font poignarder par un Marocain

L’homme poignardé est un jeune attaquant du club de hockey sur glace d’Ajoie. Il a reçu douze coups de couteau, mais ses jours ne sont pas en danger.

(…) Une sombre histoire de drague semble être à l’origine de l’altercation. L’agresseur, un Marocain de 24 ans, aurait tenté d’accoster la jeune femme un peu plus tôt dans la soirée en marge de la fête. La sœur de celle-ci raconte: « Elle était avec une copine légèrement à l’écart de la foule. C’est là que ce type et ses copains ont commencé à leur tripoter les seins », explique-t-elle. Les jeunes femmes se sont alors débattues vivement. « Des premiers coups ont été échangés mais les filles se sont enfuies en courant. » Insistants, les suspects les ont prises en chasse et les ont rapidement retrouvées dans la foule. Le ton est monté. L’ami hockeyeur des jeunes femmes s’est interposé.

D’après nos informations, le jeune homme est toujours hospitalisé mais serait en état de marcher. Pour son amie, la situation est plus compliquée.

(…) 20 minutes

Merci à se8

Miss et Mister Suisse Romande 2013 : Les Suisses de souche pas assez beaux pour représenter leur région? (rediff)

Addendum info: article de décembre 2012 (merci Phil pour la précision)

«Les Suisses de souche ne sont-ils pas assez beaux pour représenter leur région?», «Choix non représentatif», effet d’un «multiculturalisme pervers»…

Depuis l’élection de Souheila Yacoub et d’Ulysse Freitas en tant que Miss et Mister Suisse romande, samedi soir, les commentaires courroucés fleurissent sur la blogosphère nationaliste.

En cause: rien de moins que la couleur de peau de monsieur, ainsi que les origines maghrébines de mademoiselle.

Comme en 2008 à l’occasion de couronnement de Whitney Toyloy à Miss Suisse, c’est d’abord le parti ultra-nationaliste PNOS qui est monté au front dimanche, par l’intermédiaire de son responsable romand Philippe Brennenstuhl, toujours très remonté contre le «mondialisme».

Des réactions ont ensuite suivi jusque sur divers blogs en Suisse et même sur celui d’un sympathisant du Front National, en France.

[...] «Les gens qui font des commentaires du genre sur des blogs sont dans un autre monde, qu’ils y restent», réagit pour sa part Enzo Lo Bue, directeur du concours.

«Je comprends que certaines personnes puissent dire ce genre de choses au bistrot, mais elles parleraient autrement après avoir passé une heure avec nos vainqueurs, j’en suis sûr.»

Il ajoute que les seuls critères pour concourir pour le titre Miss ou Mister Suisse romande concernent l’âge, la taille et la possession de la nationalité suisse ou d’un permis C. «Ne vouloir que des gagnants «suisses de souche» est donc absurde dès le départ.» Il précise cependant que, tout comme Ulysse, Souheila est en possession d’un passeport suisse, et que la belle maîtrise même le suisse allemand.

«Ces discours sur les origines sous-entendent que les vainqueurs auraient été élus en raison de leur couleur de peau, c’est malsain», conclut Philippe Kenel, président de la ligue antiraciste LICRA.

«Cette année, ce sont ces deux personnes qui ont été choisies, peut-être que l’année prochaine, ce seront des blonds.

Nous n’y verrons pas de problème. Cela s’appelle l’égalité des chances. C’est ce pour quoi nous nous battons.»

Le Matin.ch
(Merci Martin)

Suisse : près de 6000 demandeurs d’asile se sont « évaporés » en 2012

Un nombre croissant de places réservées dans les avions aux requérants d’asile déboutés restent vides. En 2012, les frais ainsi engendrés pour rien se chiffrent à 700’827 francs.

Il n’est pas rare que des requérants déboutés ne se présentent pas à la date prévue à l’aéroport. Leurs places dans l’avion restent vides, engendrant des frais de plusieurs centaines de milliers de francs chaque année.

«Nous ne savons pas où ces personnes se situent actuellement. Soit elles vivent illégalement en Suisse, soit elles ont quitté le pays»

Le nombre d’individus déboutés qui disparaissent augmente chaque année. En 2008, les autorités avaient perdu la trace de 1300 réfugiés. En 2011, ils étaient 3600.

20minutes.ch via Les Observateurs

Suisse : tests ADN pour le regroupement familial

Des cantons suisses réclament des tests ADN systématiques pour les demandeurs d’asile, notamment érythréens, qui veulent faire venir des membres de leur famille, selon le journal dominical Schweiz Am Sonntag. Les Erythréens représentent le groupe le plus nombreux parmi les personnes souhaitant obtenir l’asile en Suisse, avec quelque 5.730 demandes en cours d’instruction.

En outre, les Erythréens demandent plus que les autres demandeurs d’asile à faire venir leur famille, et en particulier des enfants mineurs, en Suisse au titre du regroupement familial, ajoute le journal.

Ainsi, au 1er semestre, quelque 922 membres des familles de ces Erythréens ont obtenu l’asile en Suisse. A titre de comparaison, seuls 84 parents de demandeurs d’asile somaliens, le deuxième groupe le plus important après les Erythéens, avec 4.167 réfugiés, ont eu l’autorisation de se rendre en Suisse.

(…) Le Figaro

Trois interpellations dans une affaire de traite d’êtres humains à Genève

Trois ressortissants roumains accusés d’avoir fait venir des compatriotes sur sol genevois en échange de sommes à taux d’intérêts « usuriers » ont été arrêtés début août.
(…) Le principal accusé, un homme de 43 ans, vantait les mérites de Genève à ses compatriotes, explique la police. Il racontait que la Suisse est un Eldorado, où il est aisé de commettre des vols, de se prostituer, ainsi que de mendier, ajoute-t-elle.

Des ressortissants roumains, dont le nombre n’a pas été précisé, auraient bénéficié de l’aide des trois suspects pour leur venue en Suisse. Dès leur arrivée dans la cité de Calvin, des sommes d’argent toujours plus élevées auraient été réclamées en échange. En cas de refus, des menaces, telles que bouter le feu à leur maison en Roumanie, auraient été proférées.

Le principal suspect, ainsi que sa femme, ont reconnu les faits.

RTS.ch

(Merci à Hofer)

Haute-Savoie: 737 kilos de cuivre dans un fourgon… ils disent l’avoir trouvé à la déchetterie.

Ce vendredi, à la Croix-de-Rozon, poste de douane entre la Haute-Savoie et le canton de Genève, les gardes-frontière suisses ont interpellé les deux occupants d’un fourgon immatriculé en France, des Roumains âgés de 32 et 33 ans, qui voulaient entrer dans la Confédération Helvétique.

Dans ce véhicule utilitaire, ils ont découvert des câbles et des plaques de cuivre. 737 kilos de métal étaient à bord de la camionnette !
Dans les locaux de la police judiciaire, les deux personnes ont nié avoir commis un quelconque délit et dit avoir trouvé tout le cuivre dans une déchetterie en France. Les policiers ont ouvert une enquête pour tenter de déterminer la provenance exacte de la marchandise. Les deux hommes ont été mis à la disposition du Ministère Public.

Source: LeDauphiné.com

Quelques réflexions sur l’expression «de souche» (Agoravox)

Un article du contributeur d’Agoravox, Homme libre, de nationalité suisse, sur l’expression «de souche» : «Français de souche (né quelque part)».

Un naturalisé doit assimiler une culture, des règles parfois nouvelles, un mode de communication. Le passeport n’est qu’une identité juridique, limitée, pas une identité culturelle.

L’expression fait polémique. D’un côté elle est revendiquée, de l’autre elle est taxée de racisme. Essayons d’en parler sans stigmatisation.

Nous avons tous une origine et une appartenance, partagées avec d’autres. Cela tient en partie à l’ancienneté de résidence familiale sur un territoire. […]

Les premiers occupants y créent leur monde. Ils le gèrent et l’administrent selon leurs besoins. Ils en rendent compte. Ils posent les limites et des frontières. Quand un territoire est occupé et administré, il appartient en quelque sorte à ceux qui l’occupent. L’appartenance, et l’identité collective qu’elle génère, tient non seulement au territoire mais aussi à une langue commune, à des croyances élaborées lors d’événements partagés ensuite ritualisés, à une histoire qui s’est forgée sur le temps, à une langue commune, à des valeurs et des règles de vie et aux lois qui en découlent. Culture, région et parfois couleur de peau forment le creuset d’identités spécifiques. […].

Les communautés humaines ne sont pas fraternelles par principe mais par apprivoisement, par intelligence, par stratégie ou par nécessité. Il y a longtemps que j’entends des remarques sur les «vrais Suisses» ou les «Français de souche». En Suisse cette expression indique l’origine géographie, les cantons fondateurs du pays, l’ancienneté. Cela n’incite pas au racisme, c’est plus tôt un mérite. Cela signifie que ceux qui se reconnaissent comme tels on des critères.

Ces critères sont :
- la couleur de peau dans de nombreux cas : un blanc n’est pas reconnu comme antillais par la communauté d’origine africaine qui peuple majoritairement cette île ; […]
- les origines communes, territoriale en particulier. Etre né au même endroit crée une proximité et des liens. C’est ainsi. […]
- une culture commune : musique, littérature, valeurs partagées, codes de communication identiques, degré de permissivité dans un groupe, etc. […]

Quelle que soit la liberté fondamentale de tout individu, il est imprégné d’odeurs, de sons, de couleurs, de mots, d’images, d’une vie qui forme la singularité où il grandit.

Le sentiment d’appartenance collective et d’identité commune est quelque chose de normal dans la construction de l’individu et des groupes. Etre français de souche, ou suisse, ou antillais de souche, est une notion qui, au-delà d’une citoyenneté commune, définit des spécificités. Le citoyen «de souche» a une antériorité de plusieurs générations sur le naturalisé. La Suisse par exemple a connu beaucoup de migrations. Des migrants naturalisé sont conscients de cette différence d’ancienneté. C’est mon cas. Juridiquement et affectivement je me sens chez moi en suisse. J’ai les droits des citoyens suisses, mais bien que mon pays soit la Suisse et aucun autre, j’ai une pudeur face aux familles qui sont suisses depuis quatre ou cinq générations. […]

Aujourd’hui l’expression «de souche» révèle fréquemment un conflit entre citoyens aux origines différentes. Un tel conflit doit être analysé avec lucidité. Mais la peur d’être taxé de raciste ne doit pas gommer le fait qu’il y a des antériorités culturelles, même s’il y a égalité juridique. Un suisse ou un français de souche est héritier d’une histoire où sa famille s’est peut-être illustrée ; il est d’origine gréco-chrétienne ; il se reconnaît dans la langue et dans les règles de base de la société. On reconnaît la souche là où elle a poussé. Le lieu où la souche prend terre n’est pas tous les lieux. […]

Agoravox (Merci à Un connu)

La Suisse juge les salariés français «paresseux» et «arrogants»

[...] C’est désormais au tour des employeurs suisses de s’attaquer aux travailleurs français. Le journal helvétique Le Matin dimanche relève que la mention «Suisse et résident suisse» figure sur de nombreuses offres d’emploi. Et ce, afin de ne pas engager de transfrontaliers et de français. Le quotidien explique alors que les Français sont en effet considérés comme «paresseux» et «arrogants».

Le journal cite une PME suisse, active dans le secteur de la construction, qui écarte les Français après plusieurs mauvaises expériences. «Les Français embauchés étaient souvent malades le lundi et le vendredi», se plaint la responsable du recrutement, qui fustige leur attitude revancharde et revendicatrice. «Il y a toujours un problème. Alors que les Espagnols et les Portugais, ça n’a vraiment rien à voir», a-t-elle déclaré sous couvert de l’anonymat. [...]

Le Figaro

Suisse. Chiffre officiel : 90% des demandeurs d’asile ouest-africains dealent de la drogue

Suisse : 90% des demandeurs d’asile originaires de l’Afrique de l’Ouest hébergés par le canton de Neuchatel s’adonnent au trafic de cocaïne. Le chiffre est édifiant, mais officiel. Le Ministère public l’a anoncé mercredi en présentant les résultats d’une opération antideal.

« Qu’on arrête de nous dire que seule une petite partie des requérants ouest-africains pose problème et fait de l’ombre aux autres, c’est tout simplement faux» déclare le procureur Nicolas Feuz.

20min.ch Merci Flamm

-> A mettre en lien direct avec la vidéo d’Amnesty International intitulée « Pas de panique » qui prend la défense des demandeurs d’asile en Suisse (avril 2013) :
Lire la suite