Saint-Maur (94) : leurs cambrioleurs leur ont fait pitié

Qui a dit que l’esprit de Noël ne soufflait plus ? Les patrons du bar-restaurant le Titanic, situé rue Baratte-Cholet à Saint-Maur, ont renoncé ce week-end à déposer plainte contre leurs cambrioleurs, tous les trois mineurs. Dans la nuit de vendredi à samedi, les monte-en-l’air sont passés par une fenêtre pour dérober plusieurs bouteilles d’alcool. Mais après le déclenchement de l’alarme, ils ont été interpellés et placés en garde à vue.

C’est là que les propriétaires ont pris pitié d’eux. « On ne les connaissait pas et ils étaient en pleurs, souffle une proche du gérant. Et puis ils avaient volé deux bouteilles d’alcool déjà entamées et deux bouteilles de limonade… On ne se voyait pas les poursuivre ». Grâce à la clémence des patrons du Titanic, les trois adolescents ont été remis en liberté.

(…) Le Parisien

Saint-Maur (94) : Les termes de «père» et «mère» disparaissent des formulaires de la mairie

Ces derniers jours, les familles de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) ont reçu dans leurs boîtes aux lettres les formulaires d’inscription aux activités périscolaires pour la rentrée prochaine. Des documents qui permettent d’inscrire les enfants à la cantine ou à l’accueil de loisirs et dont l’envoi habituellement ne suscite pas de remous.

Mais cette année, les formulaires ont été modifiés et un détail a fait tiquer plusieurs parents : les termes «Père» et «Mère» ont été remplacés par «Parent 1» et «Parent 2».

Dans la plus grande ville de droite du département, très mobilisée contre le mariage des homosexuels, il n’en fallait pas plus pour que certains fassent le lien avec la loi récemment adoptée. Même si les termes «parents 1 et 2» sont absents du texte législatif. « Pourquoi cet empressement à anticiper la loi Taubira alors que le Conseil constitutionnel ne s’est pas encore prononcé, et que la loi n’est pas promulguée? » s’indigne ainsi le premier adjoint (UMP), Jacques Leroy. Le bras droit du maire (UMP-UDI) Henri Plagnol exprime « sa plus vive désapprobation et désavoue cette initiative inopportune».

« C’est un malentendu énorme», plaide Patricia Denis-Ribeiro, la maire adjointe (UMP) à l’accueil de l’enfance, responsable du nouveau formulaire. « Cela fait trois ans que l’on essaie de simplifier ces formulaires en trouvant une autre expression que père et mère car il y a maintenant beaucoup de familles recomposées », détaille l’élue. Ainsi, les formulaires à la petite enfance portent les mentions «responsable 1» et «responsable 2» pour que tout le monde puisse rentrer dans les cases. […]

Comme souvent ces derniers mois à Saint-Maur, la polémique s’inscrit sur fond de luttes prémunicipales. Ainsi, dans son communiqué, Jacques Leroy n’a-t-il pas hésité à mettre en cause «[…] l’initiative prise par Laurence Coulon, maire adjointe, déléguée aux affaires scolaires» avant d’ajouter que « la suppléante du député aurait dû s’informer auprès de son patron». A savoir Sylvain Berrios (UMP), qui a ravi en décembre la place d’Henri Plagnol à l’Assemblée et avec qui il est entré en dissidence ouverte. […]

Le Parisien (Merci à quidam)

Saint-Maur (94) : coups de feu sur la voiture du rappeur La Fouine (MàJ)

LE FIGARO. – Que pensez-vous de cette bataille rangée entre les rappeurs français?

CARDET. – C’est une guerre inoffensive, une simple querelle de millionnaires. Rohff, Booba, La Fouine… Ils jouent tous à se «clasher» dans le seul but de vendre plus de disques. À part Rohff, qui peut avoir une vraie rivalité envers Booba à cause d’un projet commun avorté il y a une dizaine d’années, toutes ces histoires ne riment à rien. C’est de l’ordre du pathétique, le niveau zéro de l’écriture et de la musique.

Serait-ce simplement les suites d’un coup marketing?

Tout à fait. Il ne faut pas oublier que les trois rappeurs vivent à Miami, qu’ils ont des équipes rôdées pour gérer leur image et surtout qu’ils appartiennent aux plus gros labels de musique au monde: Universal, Warner et Sony. Tout cela est orchestré, ou du moins contrôlé par les maisons de disques dans l’unique but de rapporter de l’argent. Ça n’ira jamais trop loin.

Pourtant, La Fouine a été agressé ce matin à l’arme à feux…

Pour moi, c’est un «fake», un coup monté. Et la plupart du milieu du rap le pense aussi. Laouni, connu comme La Fouine, a pris exemple sur les fausses agressions déjà utilisées aux États-Unis, notamment par Rick Ross, pour faire parler de lui. Cinq heures du matin, pas de témoin, pas de plainte, le jour de la sortie de son album, le lendemain de son dernier clash avec Booba… C’est un peu facile, non?

———————–

Alors que son dernier album « Drôle de parcours » sort aujourd’hui – et qu’il est attendu de pied ferme par nos internautes pour un chat qui se déroulera cet après-midi à partir de 17 heures – la voiture du rappeur La Fouine a été la cible de coups de feu, ce lundi matin, vers 5 heures.

L’artiste venait de se faire raccompagner à son domicile de Saint-Maur par un ami chauffeur, à bord d’une grosse voiture de location, et rentrait chez lui quand un homme a surgi dans la rue, courant en direction de la voiture. Il aurait alors tiré à deux reprises dans la voiture, la touchant mais sans blesser personne, avant de prendre la fuite. Entendant le bruit, La Fouine est ressorti de chez lui avant d’alerter les forces de police.

 

(…) Le Parisien

Saint-Maur (94) : un écolier violent provoque la suspension des cours

Face aux incidents qui se multiplient dans l’école de la Pie à Saint-Maur, les enseignants font front commun avec les parents pour obtenir une meilleure prise en charge de l’enfant de 9 ans.

«Cet enfant est sûrement en souffrance, il doit avoir besoin d’aide pour agir comme il le fait à l’encontre des autres élèves. Il faut trouver des solutions d’urgence avant que ne se produise quelque chose de dramatique. » Vendredi soir, à la sortie de l’école de la Pie à Saint-Maur, les conversations tournaient quasiment toutes autour du même sujet : la violence au sein de l’école. (…)

Car depuis des mois, ils sont confrontés à la violence d’un élève de CM 1. « C’est incessant, déplore cette maman, et cela va crescendo. Il tape régulièrement des enfants, il a voulu mettre la tête d’une élève dans les toilettes, il en a tapé un autre avec son sac au point que les pompiers ont dû venir…

Et plus récemment, il a cassé le bras d’une petite fille et mis la tête d’un autre dans un sac plastique.

Qu’est-ce qu’on attend? Qu’il y ait un drame? C’est insensé d’attendre alors qu’il y a eu une quinzaine de signalements. » (…)

Le Parisien

La Varenne (94) : Frappée chez elle, Andrée, 93 ans, toujours à l’hôpital

«C’est à vomir ce qu’ils lui ont fait. Elle était dans sa chambre et elle était en sang. » Cette femme, qui souhaite rester anonyme, a retrouvé Andrée dans sa vieille maison de Saint-Maur. La vieille dame de 93 ans venait de l’appeler après s’être fait « violemment » frapper au visage par deux agresseurs encagoulés, entrés en déverrouillant la porte principale de la maison.

La raison de cette effraction : vraisemblablement un cambriolage. Ce que ce témoin — la première personne sur les lieux — décrit va dans ce sens : « Ils avaient tout retourné, les lumières étaient allumées, les tiroirs vidés. » (…)

Le Parisien

170 lycéens découvrent l’histoire des Noirs de France

«Mais sinon, tu viens d’où? » Cette question, cette militante associative noire l’a souvent entendu, raconte-t-elle dans le documentaire « Noirs de France », (…)  Alors elle a trouvé la parade : « Les gens s’attendent peut-être à ce que je vienne de la jungle… ou de la savane! » Rire général dans la pénombre.

 Comme ceux de cinq autres établissements scolaires d’Ile-de-France*, des élèves de première scientifique du lycée Condorcet, quartier La Varenne-Saint-Hilaire à Saint-Maur, ont répondu à l’invitation de Curiosphère.tv, la webtélé éducative de France Télévisions.
L’idée : faire échanger adolescents et réalisateurs autour de l’histoire de la décolonisation et de l’immigration.

Création de SOS Racisme, victoire de l’équipe « black-blanc-beur » à la Coupe du monde de football en 1998… Les liens qu’entretiennent les Noirs avec la France sont disséqués dans ce troisième volet qui débute en 1975. Avec, parfois, des surprises. « Chirac, j’avais une bonne image de lui. Mais là, ça m’a choqué », avoue Hugo, après la diffusion des propos de Jacques Chirac — alors président du RPR — sur « le bruit et l’odeur » des familles immigrées.

Vivant à La Varenne, quartier qui ne se distingue pas par sa mixité sociale, ces jeunes partagent peu avec ceux qui racontent leurs racines à l’écran.

« On n’a pas la même histoire car nos grands-parents n’ont pas immigré ici », constate Thaïs, qui a ressenti « de l’injustice » pour certains. Pour la présentatrice Audrey Pulvar par exemple, quand elle évoque des débuts difficiles. « Les chefs ne voyaient pas son potentiel, mais le stéréotype qu’elle représentait », estime un autre. (…)

Le Parisien

Saint-Maur (94) : Ils s’étaient mariés « rituellement en Turquie », mais elle le quitte alors il lui tire dessus

Ils s’étaient mariés rituellement,mais elle lui a finalement annoncé qu’elle épousait un autre homme. Il lui a tiré deux balles dans les jambes.Parce qu’elle avait décidé de le quitter, un homme d’origine turque a tiré hier sur celle qu’il considérait comme son épouse. Blessée aux jambes, ses jours ne sont pas en danger. Le tireur a été placé en garde à vue.

Il est 13 heures, hier, rue Clément à Saint-Maur. Un couple se trouve sur le trottoir et la discussion entre eux est assez vive.D’après les premiers éléments de l’enquête, la jeune femme est en train d’annoncer à son vis-à-vis, un homme qu’elle a épousé rituellement mais dont le mariage n’a pas de valeur légale en France, qu’elle va se marier pour de bon… mais avec un autre homme. La nouvelle explose au visage de l’homme, âgé de 29 ans. Sa réaction est quasi immédiate. Il sort un pistolet, un petit 7,65, et tire à deux reprises sur sa jeune « épouse », qui s’écroule sur le trottoir de la petite rue tranquille. [...]

 

Le Parisien

 

(merci à Pierre 1er)

Saint-Maur (Indre) : Vols et dégradations qui pourrissent la vie

Comme trop d’agglomérations, celle de Saint-Maur est victime de vandalismes et vols en tout genre. Une vidéosurveillance va être mise en place. Élus, agents municipaux et certains particuliers de la commune de Saint-Maur expriment aujourd’hui, comme un certain ras-le-bol au regard des nombreuses incivilités, dégradations et vols en tout genre dont ils sont victimes.

Pour le seul lotissement du Petit-Valençay, « trois cambriolages ont eu lieu ces derniers mois », s’indigne un résidant. Le club de micro-informatique a également reçu la visite indélicate de cambrioleurs qui, pour arriver à leurs fins, ont forcé une porte située à l’arrière du bâtiment. Une fois à l’intérieur, ils ont fait main basse sur du matériel informatique. Le mobilier urbain est également parfois la cible de petits malfrats qui sans but apparent, brisent, taguent, rayent ce qui leur tombe sous la main.

« Depuis bien des années, nous tentons de donner une image plutôt accueillante de notre agglomération, indique un adjoint. Ce travail est mis à mal par ces petits casseurs. Dernière illustration : dix-neuf plots d’éclairage au sol installés autour de l’église – afin de la mettre en valeur la nuit tombée – ont été systématiquement cassés. Coût des réparations : 26.000 € à la charge du contribuable, « puisque l’assurance risque de ne pas fonctionner ».

Nouvelle République

(Merci à Gérard le Savoyard)