Ivry : les Roms encouragés à s’inscrire sur les listes électorales. «Le Front national, c’est raciste, raciste, raciste»

C’est une première selon l’association La Voix des Roms qui soutient cette initiative. Plusieurs dizaines de Roms vont se présenter à la mairie d’Ivry-sur-Seine. En tant que citoyens européens, ils peuvent voter pour les municipales et les européennes.

Extrait du reportage audio (voir ci-dessous):
Samia accompagne les Roms du camp d’Ivry depuis plusieurs années :
– alors t’as le parti communiste, c’est le maire actuel…
– (un Rom : ) aaaoh, Ceaucescu ?
– t’as les Verts Ecologie, après t’as le parti socialiste, après t’as le Front National, c’est raciste, raciste, raciste !
– (le Rom) oui, oui

France Bleu – Merci Interficio
————–
Relire :

Un futur village d’insertion pour les Roms à Montpellier : « les gens ne supportent pas les Roms»

L’idée, enterrée dans l’urgence en mars, refait surface. Ce village accueillera 70 Roms en 2014. Explications du 1er adjoint, Serge Fleurence.

« Un campement, celui de la Mogère, sera démonté d’ici août. Je suis décidé à installer un « village d’insertion » à Montpellier. Il sera opérationnel d’ici 12 à 15 mois.

Il me faut 3500 m2 et 200 000 à 300 000 euros. Mais je ne dévoilerai pas le lieu, car si le dis, je m’attends à une levée de boucliers, à une manifestation.»

En mars, vous avez fait marche arrière. Est-ce à cause de la levée de boucliers suscitée par le projet ?

« Quand le projet Veyrassi a fuité, j’ai reçu des lettres et des coups de fil qui m’ont donné froid dans le dos. Je ne pouvais pas soupçonner que Montpellier recelait un tel manque de tolérance. J’ai entendu des choses, des propos tellement horribles que je ne peux pas vous les répéter.

Je n’imaginais pas qu’il y avait autant de haine à Montpellier. Je me rappelle, quand j’étais jeune, ce n’était pas comme ça. Aujourd’hui, les gens sont haineux.(…) Le village sera loin des habitations, car ici, les gens ne supportent pas les Roms.

Je ne me fais pas de soucis, pour la scolarisation des enfants du village d’insertion. C’est grâce à l’école qu’on s’en sortira : chez les gamins, il n’y a pas de racisme.

lindependant.fr

Nice : arrestation d’un clan familial mafieux bosniaque

Ils sévissaient sur toute la Côte d’Azur. Un clan famial d’origine bosniaque accusé d’exploiter des jeunes voleurses à la tire a été arrêté. Le chef de clan d’une quarantaine d’années, son épouse et leurs deux fils, ainsi qu’un autre individu et une parente ont été placés en garde à vue ce lundi à Nice. Ils avaient été interpellés dimanche matin dans deux hôtels situés près de Cannes, dans les communes du Cannet et de Vallauris. La police a également saisi plusieurs véhicules dont des modèles de luxe.

Les personnes interpellées sont soupçonnées d’avoir exploité au moins cinq jeunes filles, âgées de 12 à 17 ans, qui écumaient les transports en commun à Nice essentiellement, mais aussi dans d’autres communes de la Côte d’Azur entre Menton et Cannes.

Les adolescentes étaient déposées le matin avec un objectif déterminé par le chef de clan. Certaines pouvaient rapporter jusqu’à 15 000 euros par mois. Les moins rentables étaient parfois battues ou brûlées, estime la police.

Metro

Suède : des habitants en colère expulsent une famille Rom de la ville

Le bourg de Storfors en Suède a décidé de se faire justice lui-même. Les habitants en avaient assez des agissements d’une famille qui s’était récemment installée dans la commune. Un soir, vers minuit, un groupe d’une trentaine de personnes se sont rassemblés devant le domicile de la famille en question.

« L’ambiance était très menaçante » a déclaré l’un des agents de police dépêché sur les lieux. La famille a été évacuée et la police l’a aidée à trouver logement temporaire dans une autre commune.

Les habitants estimaient que cette famille s’était rendue coupable de dégradation sur des véhicules, de vols et de troubles à l’ordre public.

[le traducteur de l'article d'origine en suédois indique : l'article ne mentionne pas l'origine ethnique des personnes incriminées, mais il suffit de lire entre le lignes pour comprendre qu'il s'agit de Roms.]

Article en suédoisarticle en anglais.

5 Roumains interpellés pour une série de cambriolages en Haute-Savoie et en Suisse

Quatre hommes et une femme, tous de nationalité roumaine, comparaissaient hier soir devant le tribunal correctionnel de Thonon pour des faits de cambriolage

[...] En situation de séjour régulière, la bande a expliqué préférer fuir une vie trop dure en Roumanie et vivre de ses vols.

De nouvelles affaires pourraient leur être imputer dans les prochaines semaines, notamment en Suisse, où ils sont déjà connus pour des faits similaires. Pour les quatre vols ou tentatives de vol en réunion pour lesquels ils comparaissaient hier, ils encourent déjà jusqu’à dix ans de prison.

Le Dauphiné Libéré
(Merci à Mielrubis)

Bobigny : un père rom qui faisait mendier ses filles condamné

Un père de famille rom a été condamné jeudi à trois mois de prison ferme et neuf avec sursis par le tribunal correctionnel de Bobigny pour avoir obligé trois de ses filles à faire la manche à Paris. Ses filles, dont deux sont des mineures de 16 et 17 ans, mendiaient depuis septembre 2012 devant un supermarché de la rue de Crimée dans le XIXème arrondissement.

Une association qui aide des mineurs étrangers en danger avait fait un signalement en avril quand soudainement, les jeunes filles «ont demandé protection» aux éducateurs qui allaient régulièrement les voir, mais sans jusque-là «pouvoir leur parler librement», a expliqué la présidente de la 17ème chambre du TGI. Les jeunes filles ont raconté que leur père les obligeait à mendier et les privait de nourriture ou les frappait si elles ne ramenaient pas assez d’argent. Elles ont ensuite confirmé ces propos aux policiers venus arrêter leur père dans un bidonville de Bobigny, le 16 avril.

Libération

La Grèce condamnée pour ségrégation

La Grèce a été condamnée aujourd’hui par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) pour avoir instauré dans un bourg du centre du pays une école réservée aux enfants Roms, une pratique que la Cour qualifie de « ségrégation ethnique » et qui perdure encore aujourd’hui.

Les juges européens ont estimé que l’organisation de l’enseignement scolaire dans la petite ville de Sofades, peuplée à moitié de Roms, était discriminatoire et portait atteinte au droit à l’instruction. Ils ont ordonné aux autorités grecques de verser 1.000 euros de dommage moral à chacune des huit familles requérantes.

(…) Le Figaro

(Merci à Chantecler)

Roms / gens du voyage : Dijon, Pont-l’Abbé, Rilleux-la-pape, Roubaix, Cagnes… (mini-revue de presse)

[ Chaque semaine, des dizaines d'articles sur les problèmes posés par les Roms et les gens du voyage sont publiés dans la presse régionale. Fdesouche ne peut les publier tous. Ci-dessous, une sélection de 6 articles représentatifs parus aujourd'hui]

• Dijon : un camp de gens du voyage s’installe la nuit en plein centre-ville. Des dizaines de caravanes occupées par des gens du voyage se sont installées dans la nuit sur le parking derrière le palais des Sports de Dijon. La police est sur place. bienpublic.com

• Pont-l’Abbé.  Une douzaine de caravanes des gens du voyage se sont installées sur un terrain privé de la ville au milieu des habitations. « Inacceptable » pour le maire. Ouest-France

• Cagnes-sur-Mer. La préfecture réquisitionne un terrain pour les gens du voyage. La commune regrette de n’avoir pas été concertée dans ce choix.  Entre 50 et 60 caravanes se sont installées sur le terrain de la Baronne, à la Gaude. Nice Matin

• Baudour (Belgique) : des gens du voyage se sont installés sur un terrain de la commune sans autorisation. Le bourgmestre vient de signer une ordonnance de police afin qu’ils quittent les lieux. La province.be

Rillieux-la-Pape. Le préfet a réquisitionné un terrain pour accueillir des familles de Roms. C’est devant le fait accompli et sans explication que les habitants ont découvert un camp d’accueil au bout de leurs jardins à quelques mètres de leurs fenêtres. Lyon Première

Roubaix – Nouveau campement de Roms. Les riverains disent non. Christine Nieuwjaer estime que les réactions des habitants sont injustes. Nord Eclair

Le concept de «Grand Remplacement» gagne les réseaux sociaux

Comme la virémie saisonnière dans un banc de carpes, le «Grand Remplacement», maître-concept de Renaud Camus forgé dans un livre éponyme paru en novembre 2011, prolifère à la faveur de l’inénarrable Printemps français.

Les agenciers furibonds de Novopress, l’AFP des identitaires, le manipulent abondamment depuis quelques mois déjà. Dominique Venner, avant de se suicider devant les touristes de Notre-Dame, a publié sur son blog un avertissement d’outre-tombe aux manifestants pour tous du dimanche 26 mai:
Leur combat ne peut se limiter au refus du mariage gay. Le « grand remplacement » de population de la France et de l’Europe, dénoncé par l’écrivain Renaud Camus, est un péril autrement catastrophique pour l’avenir.

Rappelons que le «Grand Remplacement», c’est la substitution progressive du peuple africain au peuple européen. Renaud Camus en prend conscience «dans de vieux villages de l’Hérault», «ronds et fortifiés, aux rues étroites, aux maisons serrées de guingois les unes contre les autres»: «Apparaissait presque exclusivement une population inédite en ces parages (…). Comme si pendant le temps de notre vie, et moins encore, la France était en train de changer de peuple.»

Le problème, ce n’est donc plus que des gens apparaissent: c’est que nous disparaissons. Caduque, la ritournelle «On n’est plus chez nous». Place au: «On n’est plus». Qu’on soit, à vrai dire, toujours là importe peu. L’ethno-français, l’«indigène», est un vestige, destiné à l’évaporation. Tout cela, Renaud Camus ne prend pas vraiment la peine de le démontrer: il le constate. Il écrit: «l’évidence n’est plus niable». Fatalement, ceux qui le nient mentent («sincèrement», pour certains), ou alors ne sont jamais allés dans l’Hérault.

Bibliobs

Un conseiller de Clinton dépouillé à Paris

Un conseiller Bill Clinton, en visite à Paris avec l’ex-président américain a été victime d’un vol mercredi matin, rapporte 20 Minutes. Justin Cooper, senior adviser de l’ancien chef de l’Etat, était en train de retirer de l’argent à un distributeur automatique de la banque Barclays, avenue George V, à proximité des Champs-Elysées, lorsqu’il a été distrait par une fillette de 9 ans, lui demandant de signer une fausse pétition, selon les informations d’Europe 1, une arnaque courante dans les rues de Paris.

JDD.fr

Lyon : le contrat d’intégration « Andatu » réservé à 400 Roms coûtera un million d’euros par an

La famille Nacu fait partie des premières à avoir intégré « Andatu » (« pour toi », en romani), un programme lancé par la préfecture de la région Rhône-Alpes afin de régulariser et intégrer des Roms issus de l’Union européenne. Dans les locaux de Forum Réfugiés, l’association chargée de la mise en œuvre du dispositif, Stéphane et Vandana montrent fièrement leur carte de séjour, que la préfecture leur a accordée sans même qu’ils aient à justifier d’un emploi. [...]

Les personnes choisies pour intégrer le programme Andatu se voient remettre un titre de séjour, sésame qui leur donne automatiquement accès aux minima sociaux (CMU, allocations familiales et RSA), et l’autorisation d’exercer le métier qu’elles souhaitent, bien au-delà de la liste de 291 métiers qui circonscrit légalement le travail des Roumains et des Bulgares en France. En parallèle, Forum Réfugiés s’engage à fournir un hébergement d’urgence, puis un logement social, ainsi qu’une formation au français, et un accompagnement dans la recherche d’emploi. [...]

Combien coûte Andatu ? Des quatre salariés de départ, l’équipe Andatu va bientôt compter quinze personnes, pour un budget annuel d’un million d’euros financé à moitié par les aides européennes. Le reste du financement est apporté par le Grand Lyon et par l’Etat. Globalement, le programme coûte 9 euros par jour et par personne. Probablement moins que les expulsions suivies d’un relogement temporaire en hôtel.

Le Monde