Suisse : « Le racisme, je le sens d’instinct »

Où commence le racisme ? Comment se manifeste-t-il au quotidien ? Comment affronter les discriminations ? Deux femmes racontent. Toutes les deux ont la peau sombre, un passeport suisse et une stratégie pour se défendre.

Pour Josefina Schnell-Ortiz, les discriminations sont un phénomène que l’on retrouve aux quatre coins de la planète : on peut être discriminé parce qu’on est noir, qu’on est blanc, qu’on est une femme, qu’on a une autre religion ou une autre opinion.

«La Suisse n’est pas plus raciste que d’autres pays, relève-t-elle. La peur de l’inconnu, de l’étranger, est un phénomène humain».

Lire l’article en entier…

Grande-Bretagne : harcelée par des collègues musulmans, une chrétienne est licenciée

Nohad Halaoui poursuit ses anciens employeurs à l’aéroport d’Heathrow pour licenciement abusif. Elle allègue qu’elle-même, ainsi que d’autres employés chrétiens à l’aéroport, ont été victimes de harcèlement systématique en raison de leur religion.

Hebergeur d'image

Nohad Halaoui

Mme Halaoui, qui a immigré du Liban en 1977, a été licenciée en juillet après avoir travaillé 13 ans comme vendeuse de parfum dans la section Duty Free de l’aéroport. Selon le Christian Legal Centre, qui la soutient, cette cause soulève d’importantes questions juridiques ainsi que des interrogations sur le traitement différencié des musulmans et des chrétiens par les employeurs.

Ce pays est censé être un pays chrétien, mais la loi penche du côté des musulmans. »

Mme Halaoui, 47 ans, dit qu’elle a fait l’objet d’une plainte sous un prétexte fallacieux par un collègue musulman et qu’après avoir fait part de ses préoccupations en tant que chrétienne, c’est elle qui a été licenciée. «Ce pays est censé être un pays chrétien, mais la loi penche du côté des musulmans», a-t-elle dit.

Cette mère de deux enfants affirme s’être toujours bien entendue avec ses collègues musulmans et que les relations entre les employés de différentes confessions étaient bonnes dans le passé, mais que l’atmosphère est devenue de plus en plus pénible avec le nombre croissant d’employés épousant « l’islam fondamentaliste ».

Ils ont dit [...] qu’ils étaient venus ici dans le but de convertir les gens à l’islam. »

Lire la suite

Luxembourg / Religion : Remise en question du statut de l’école publique ?

La ministre de l’Éducation nationale envisage d’organiser des cours de sports séparés pour les garçons et les filles.

Des lycéens qui, par conviction religieuse, portent des couvre-chefs à l’école ou refusent de participer à certains cours et sollicitent de pratiquer leur religion à l’école : suffisamment de cas ont été recensés pour que cela préoccupe les directeurs d’établissement qui en ont fait part à la ministre de l’Éducation nationale, Mady Delvaux-Stehres.

Celle-ci travaille sur un projet d’instructions communes à donner aux écoles fondamentales et lycées publics pour gérer ce type de cas.

Dans une question parlementaire publiée ce mardi, le député André Bauler s’inquiète d’une telle mesure :

Madame la Ministre ne craint-elle pas de remettre en question le statut d’une école publique qui se veut neutre par rapport aux différentes convictions et pratiques religieuses ? »

[...] De son côté, la ministre de l’Éducation nationale, contactée par L’essentiel, a précisé que ces instructions ne seraient en aucun « obligatoires » et que les écoles seraient libres de les mettre en place ou pas.

L’essentiel Online – 15/11/2011

« En France le catholicisme est devenu une minorité et il se défend comme une minorité de gens opprimés » (Lenoir/RMC)

Eric Brunet débat avec Frédéric Lenoir (spécialiste des religions) et Alain Escada (Civitas) sur la caricature des religions.

C’est vrai qu’actuellement il y a des tensions religieuses à cause de la mondialisation, à cause du brassage des cultures. [...] On se replie sur son identité et hélas aujourd’hui les religions me font un peu peur, parce qu’il y a de plus en plus de violences au nom de la religion et de plus en plus d’intolérance. » – Frédéric Lenoir

Image de prévisualisation YouTube

Euronews / U Talk : « L’Union européenne est-elle un club chrétien? » (Vidéo)

Aujourd’hui, on voit dans les sondages que 30% seulement des Européens sont favorables à l‘élargissement à la Turquie.[...] Cela n’empêche pas que les gouvernements de l’Union européenne sont, eux, très majoritairement en faveur de l’adhésion et c’est là qu’il y a un décalage très intéressant à analyser politiquement. » Euronews / U Talk – 06/10/2011

« Je suis de confession musulmane, il faut qu’on balaie devant notre porte » (Djamel Bensalah/RMC)

Invité des Grandes Gueules sur RMC, le réalisateur Djamel Bensalah, venu présenter son dernier long métrage « Beur sur la ville », a appelé les musulmans de France à rire d’eux-mêmes et a regretté qu’il faille aujourd’hui être de la même origine ou religion pour rire de l’autre.

Le blog des GG

Desouche Histoire : Le « saint » prêtre du XVIIIe siècle

La Veuve et son curé - Jean-Baptiste Greuze
La Veuve et son prêtre, Jean-Baptiste Greuze (seconde moitié du XVIIIe).

Enclenchée dès le début du XVIIe siècle, la Réforme tridentine ne parvient à son aboutissement qu’à la toute fin du XVIIe siècle et au XVIIIe siècle. Le clergé séculier atteint sa période de maturité et l’idéal du « saint prêtre » du concile de Trente prend véritablement forme. Jamais le clergé ne fut d’aussi bonne qualité et la christianisation aussi forte qu’au XVIIIe siècle.

Lire la suite

Québec : Bruit interdit pendant « Rosh Hashanah » et « Yom Kippour »

Au grand dam de certains citoyens, la Ville d’Hampstead interdit le bruit pendant les deux jours du Rosh Hashanah, une fête juive, qui débute jeudi.

Je crois que la ville a été prise par des religieux extrémistes [...] Assez, c’est assez [...] Je veux amener ça jusqu’en Cour suprême », déclare un habitant d’Hampstead.

Hampstead est fière en tant que petite municipalité, de pouvoir agir en vue de respecter les besoins et les souhaits de ses résidents », déclare le Maire.

Québec -Sûreté du Québec - Police

Le règlement adopté plus tôt cette année stipule que «les travaux de construction ou d’aménagement paysager pouvant causer du bruit à l’extérieur, y compris l’utilisation d’une tondeuse à gazon, sont interdits pendant la période de Rosh Hashanah».

Jeudi et vendredi, la Sécurité publique de cette municipalité de l’ouest de l’île de Montréal effectuera ses patrouilles habituelles et des amendes seront imposées aux contrevenants. Le règlement s’appliquera également durant le Yom Kippour, le 8 octobre.[...]

Canoe-Infos – 28/09/2011

Booba : « Diam’s a arrêté le rap pour se consacrer à la religion et enseigner le Coran »

Booba profite d’un entretien accordé au « JDD » pour lancer une nouvelle fois une pique à Diam’s, qui aurait quitté la chanson pour se consacrer à la religion. 

« C’est un druide, aux dernières nouvelles », confie le rappeur, de retour sur la scène de Bercy dès le 1 er octobre, précisant que Diam’s, sa grande ennemie, est à fond « dans la religion, elle a tout arrêté, c’est ce qui se dit en tout cas. Elle a une maison dans la forêt, elle donne des cours de Coran. C’est bien si elle a trouvé sa voie. Au moins elle ne rappe plus ».

Pipole.net

L’Islam en France : religion plus dynamique que le catholicisme

Au cours de ces 20 dernières années, cette étude a pu mettre en évidence une progression croissante de la pratique de l’Islam par rapport au catholicisme, 1ère religion de France, pour combien de temps ?

Une vitalité apparente de la population musulmane en France
Cette analyse statistique sur le long terme résulte de deux sous-enquêtes : l’une a été menée à partir sur 135 enquêtes auprès d’échantillons nationaux représentatif de 950 personnes, sur la période 2005-2009. L’autre fait référence au cumul d’enquêtes historiques menées par l’Ifop chez les personnes exclusivement d’origine musulmane, sur la période 1989-2007.

Dans cette enquête, il apparaît une vitalité démographique certaine de la population musulmane par rapport à l’ensemble des français de l’Hexagone. Ainsi, 35% des interrogés se déclarant musulmans ont entre 15 et 24 ans contre 16% des français, et 28% ont entre 25 et 34 ans, contre 16% des français. A l’inverse, on constate que seulement 4% des musulmans ont entre 65 ans et + contre 21% de la population nationale. Une vitalité davantage présente dans les régions industrialisées telles que l’Ain, le Val d’Oise ou les Yvelines où les musulmans sont concentrés à plus de 7% par rapport à une moyenne globale de 5,8% de musulmans répartis sur la Métropole.

D’autre part on peut remarquer que les personnes issues de famille musulmane sont davantage attachées à la religion de leurs ainés, que celles issues de famille catholique. On retrouve ainsi 33% d’interrogés d’origine musulmane se déclarant « croyant et pratiquant » contre 16% de ceux issus du catholicisme. Tandis qu’ils sont 57% d’origine catholique à être « croyant mais non pratiquant » contre 38% chez ceux d’origine musulmane.

Une jeunesse musulmane plus assidue à la pratique
Au niveau de la pratique de l’Islam, l’étude révèle une légère augmentation de la proportion de musulmans qui déclarent faire les 5 prières quotidiennes obligatoires, avec 31% en 1994 contre 39% en 2007 soit une hausse de 8 points. Quant à la fréquentation de la mosquée le vendredi, l’évolution demeure positive avec 16% en 1989 contre 23% en 2007 (+7points). En revanche, cette augmentation s’inscrit davantage chez les jeunes plus que chez les vieux.[...]

Un Islam en nette progression, les fruits de la da’wa
De manière concrète, cet engouement pour l’Islam peut s’expliquer par une dawa (une invitation au non musulman a écouter le message de l’Islam) plus diffuse notamment grâce à la multiplication des conférences de prêcheurs et l’utilisation de l’outil internet. Il est vrai qu’il y a 20 ans de cela, la diffusion du message de l’Islam en France, se faisait relativement plus discrète. Les musulmans avaient pris l’habitude de confiner leur religion dans le cadre privé et d’éviter de trop la montrer à la sphère publique. Très peu d’entre eux osaient porter la barbe, ou fréquenter régulièrement la mosquée, car ils considéraient que cela n’était pas approprié dans une terre d’accueil comme la France.

Maintenant, il n’est plus question pour la génération musulmane d’aujourd’hui de se cacher pour pratiquer leur religion. Partant de là, les mosquées ont finis par se remplir, et les conférences islamiques se multiplier, permettant de propager les enseignements de l’Islam de manière décomplexée et à portée de tous.

Auparavant il fallait se procurer des livres, des cassettes, ou autres pour en savoir plus sur l’Islam, et en apprendre les fondements, pour mieux les comprendre et les pratiquer. Il est aujourd’hui possible à tous, musulmans ou non, de se renseigner sur cette religion, d’écouter des dourous, des rappels, de regarder des vidéos liées à l’Islam etc. L’outil internet a décuplé les possibilités de transmettre le message de l’Islam, et ce, non seulement à l’échelle nationale mais aussi planétaire.

Ajib.fr