Deux avions qataris à la rescousse des djihadistes au Mali ?

Des informations font état de l’atterrissage de deux avions du Qatar au nord du Mali «pour transporter des djihadistes et empêcher leur arrestation ou leur élimination par les armées française et malienne».

L’opération qui commence à faire le tour du monde du renseignement, expliquerait, en partie, le fait que des chefs d’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) ne soient pas arrêtés, jusqu’à présent, plusieurs semaines après le début de l’offensive militaire française et la récupération de plusieurs villes du Mali, dont Kidal, Tombouctou, Monti et Gao. «Cette information circule depuis récemment», nous a déclaré Eric Denécé, directeur du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R).

(…) Le Temps d’Algérie
(Merci à Camulogenos)

France Football et le « Qatargate » du Mondial 2022

Itélé – 29/01/13

Avec une formule pour secouer le monde du football : « Mondial 2022, le Qatargate »… Une longue enquête d’une vingtaine de pages. France Football y fait état de lourds soupçons de corruption autour de l’attribution de la coupe du monde de football 2022 au Qatar, autrement dit des votes pour désigner le Qatar auraient été achetés. Lire la suite

Le jeu trouble du Qatar

De plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer le richissime émirat du Qatar soupçonné de «financement » des groupes djihadistes au nord du Mali et ailleurs…

Une monarchie absolue qui nourrit des ambitions démesurées et tente d’étendre son influence dans la sphère régionale, notamment à la faveur du Printemps arabe. Pleinement engagé dans le renversement d’El Gueddafi en s’alliant avec l’OTAN, l’émirat du Qatar s’est révélé, à la faveur du Printemps arabe, un acteur «diplomatique» incontournable dans le nouvel échiquier régional. Son rôle grandissant a fait de cette richissime monarchie pétrolière un interlocuteur privilégié et surtout un riche allié de l’Occident. Mais, et contre tout attente, dans la guerre contre les groupes terroristes au Mali, Doha prend ses distances vis-à-vis de son allié, Paris, et critique l’action militaire. Pas seulement. Le Premier ministre qatari, cheikh Hamad Bin Jassem Al Thani, a émis des doutes sur l’efficacité d’une intervention militaire en assurant que «la force ne réglera pas le problème». Une position inattendue, du moins à Paris, qui n’a pas manqué d’éveiller des soupçons dans les milieux politiques et médiatiques.

Des questions fusent de partout sur le rôle «obscur» du Qatar dans certaines contrées musulmanes et sur ses liens «douteux» avec des organisations extrémistes. Ce «bout de terre» coincé entre l’Arabie Saoudite et l’Iran dans le golfe Persique est clairement accusé d’avoir «financé» des djihadistes au nord du Mali. Vrai ou faux ? Accusation fondée ou simple affabulation ? Désormais, ce pays – généreux donateur – suscite de la méfiance sur son passage. (…)

El Watan

L’immigration, cheval de Troie des puissances étrangères par Jean-Yves Le Gallou

L’immigration est un boulet. (…)

Les grandes métropoles régionales et les principales villes moyennes se couvrent de minarets coiffant de grandes mosquées. Cet islam conquérant n’est en rien spontané. Derrière chaque construction et chaque imam, il y a l’argent et l’influence d’une puissance étrangère : Maroc, Algérie, Turquie, pétromonarchies du Golfe persique.

Le petit Qatar – peuplé à plus de 80 % d’immigrés sans le moindre droit — est encore allé plus loin : il s’est engagé à financer le développement d’entreprises ethniques en Seine-Saint-Denis.

Mais les pays musulmans ne sont pas les seuls à jouer à ce petit jeu. L’hyperpuissance américaine est aussi omniprésente dans les banlieues françaises. Nommé à Paris, en 2009, par Obama, l’ambassadeur Rivkin s’est donné pour priorité d’exercer l’influence des États-Unis sur les banlieues de l’immigration. Les sites islamiques Oummah et Saphir ont reconnu leurs bonnes relations avec l’ambassade américaine. Le Bondy blog, qui bénéficie d’une notoriété médiatique parfaitement artificielle, a reçu la visite médiatisée de l’ambassadeur américain accompagné de l’acteur noir Samuel Johnson. Les voyages transatlantiques payés par le département d’État ou les agences américaines se multiplient : rappeurs américains venant en banlieue, jeunes pousses économiques et politiques invitées aux États-Unis. La ministre Najat-Belkacem est elle-même un produit de la French american foundation.

(…)

l’intégralité de l’article sur Boulevard Voltaire

Virgin doit fermer pour cause de loyer exorbitant. 7 millions par an au propriétaire Qatari.

Grèves contre la fermeture du Virgin Megastore sur les Champs Elysées

france Info


Juillet 2012
Des rumeurs font état d’un départ du Virgin. Des repreneurs se font déjà connaître.

Le 52-60 avenue des Champs-Elysées suscite la convoitise. Plusieurs marques rêvent de s’implanter à cette adresse de choix de la prestigieuse avenue parisienne. Sur les 27.000 mètres carrés de cet immeuble, racheté en juin par le fonds qatari QIA à Groupama pour plus de 500 millions d’euros et qui abrite notamment Monoprix et Virgin, [...]
Europe1

Fin d’année. Tous à Marrakech ! Sarkozy, l’Emir du Qatar, Strauss Kahn, Messi, Debbouze, Zidane…

De nombreuses personnalités sont attendues à Marrakech pour les fêtes de fin d’année.

Nicolas Sarkozy et son épouse Carla Bruni, passeront les vacances de fin d’année à Marrakech, où ils devraient débuter leurs séjour à la résidence royale Jnane El Kébir. Le soir du nouvel an, l’ancien président français donnera une fête grandiose dans son palais, acheté il y a peu à Marrakech. De nombreuses personnalités devraient, selon les sources citées par le journal Al Akhbar, assister à la fête.

L’Emir du Qatar, cheikh Hamad ibn Khalifa Al Thani, et son épouse Sheikha Mozah, accompagnés du chef du gouvernement et du ministre des Affaires étrangères qataris, passeront également les fêtes au Maroc, où l’Emir du Qatar devrait rencontrer le Roi Mohammed VI.

Dominique Strauss Kahn, ancien directeur général du FMI mis en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée, sera lui aussi de passage à Marrakech où il est attendu dans son riad du quartier Sidi Mimoun.

Lionel Messi, international argentin et meilleur buteur du FC Barcelone, célèbrera les fêtes de fin d’année dans un Riad de Marrakech, où il a l’habitude de séjourner. Enfin, l’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze et l’ancien international français d’origine algérienne Zinédine Zidane, seront également présents dans la ville ocre.

Bladi

Où s’arrêtera le Qatar ?

En quelques années, le Qatar a complétement chamboulé le paysage sportif français. A travers le PSG et Al Jazeera, le minuscule émirat règne à présent sur le sport hexagonal. (…)

Mais les millions investis dans l’Hexagone sont aussi légions ailleurs. Doha se veut l’épicentre de la planète sportive.

Après avoir obtenu la Coupe du monde de football 2022 et les Mondiaux de handball 2015, au nez de la France, l’émirat du Moyen-Orient récupère les Mondiaux de cyclisme sur route 2017.

Un seul joyau lui manque. L’ultime à ses yeux. Les Jeux Olympiques. Pour 2016 et 2020, le Qatar n’a pas passé le premier cut, celui des villes requérantes. Camouflet. Le dossier présenté par Doha bute sur le calendrier, le mercure atteignant plus de 40°C en juillet et août…

Minuscule par la taille mais surpuissant en raison des ressources qu’il tire de ses pipelines, le Qatar va représenter une candidature pour 2024. En espérant que ses innombrables investissements parviendront à faire fléchir l’intransigeance du CIO.

BFMTV

PSG/Qatar : Adieu le berceau et la fleur de lys qui symbolisent la ville de Saint-Germain-en-Laye

Les propriétaires qatariens veulent accentuer le caractère parisien du club de la capitale au détriment de Saint-Germain. Un changement qui pourrait en mécontenter plus d’un.

http://img23.imageshack.us/img23/6025/2406205psg640x280.jpg

C’est un dossier top secret. Ultrasensible. Les réflexions sont menées dans la plus grande discrétion au sein du PSG. Et seuls quelques dirigeants se trouvent dans la confidence. La direction a décidé de modifier le logo du club qui est le même depuis 1972.

En s’attaquant au symbole et à l’image de l’équipe de la capitale, la démarche ne manquera pas de susciter des réactions.

Les investisseurs qatariens ont mis la main sur le PSG en juin 2011 pour une raison majeure : l’image du club est attachée à celle de Paris. Et depuis, toute la stratégie marketing déployée par les dirigeants met en exergue la Ville Lumière et son monument phare : la tour Eiffel.
Les concepteurs du nouvel emblème vont poursuivre dans cette voie. D’après le projet qui emporte le plus de suffrages en interne, le caractère parisien sera accentué.
Adieu le berceau et la fleur de lys qui symbolisent la ville de Saint-Germain-en-Laye, partenaire historique du club depuis sa création en 1970. Cette date serait aussi supprimée. (…)
Comment les supporteurs et la ville de Saint-Germain-en-Laye, clairement mise de côté, réagiront-ils? Contacté, le maire de la commune des Yvelines n’a pas souhaité réagir. Pas plus que le PSG.

Une délégation tunisienne à l’inauguration d’une mosquée en Italie

Le ministre des Affaires religieuses, Noureddine Al Khademi, ainsi que le vice-président d’Ennahdha, Abdelfattah Mourou, ont pris part à l’inauguration, samedi 15 décembre 2012, de la « Mosquée de la Miséricorde » (Errahma) à Catane sur l’île de Sicile en Italie et plus précisément à Salemi dans le sud-ouest de l’île méridionale.

Il est à noter que le maire de Salemi, Vittorio Sgarbi avait décidé d’accorder un terrain pour la construction de la plus grande mosquée du sud de l’Italie dans un quartier où la communauté musulmane est importante. Il s’agit pour le Maire de concrétiser un projet évoqué en 2009 et prévoyant un accord bilatéral entre la ville de Salemi et le Qatar.

Le maire avait en effet proposé à l’Emir de Qatar, Cheikh Hamad Ben Kaliffa Al Thani de contribuer à son financement. (…)

Business news