Norvège : « des musulmans réclament un État islamique autonome à Oslo » ?

Un groupe de musulmans norvégiens radicaux a menacé d’une attaque comme celles du 22 juillet ou du 11 Septembre en sol norvégien.

C’est ce qui ressort d’une lettre envoyée à des politiciens et des médias norvégiens. L’Agence de sécurité de la police a ouvert une enquête, a déclaré Siv Alsen, du service des communications de l’Agence, à VG Nett.

La lettre réclame l’instauration d’un État islamique en Norvège :

«Nous ne voulons pas faire partie de la société norvégienne. Nous croyons qu’il n’est pas nécessaire de quitter la Norvège, où nous sommes nés et avons grandi. Et la terre d’Allah appartient à tout le monde. Nous vous ordonnons à nous remettre le quartier de Grønland [le ghetto musulman d'Oslo], nous pouvons le gouverner totalement, avec nos propres ministres, les gardes-frontières, police et système judiciaire régis par la charia et d’interdire tout le vice que vous représentez et qui est contraire aux lois d’Allah. » (…)

Human Rights Service via Poste de veille ( Merci à Un connu )

Oslo : Accusé d’avoir proféré des menaces de mort, Le mollah Krekar face à la justice

Le mollah Krekar, fondateur du groupe islamiste kurde irakien Ansar al-Islam, a été traduit devant la justice norvégienne mercredi pour répondre d’accusations selon lesquelles il a proféré des menaces de mort, notamment à l’encontre d’une ex-ministre.

Figurant sur la liste des personnes et groupes terroristes dressée par l’ONU et les Etats-Unis, le mollah de 55 ans, établi en Norvège depuis 1991, a plaidé non-coupable au premier jour d’un procès où, selon les médias norvégiens, il encourt jusqu’à 15 ans de prison.

Il lui est notamment reproché d’avoir tenu des propos menaçants contre Erna Solberg, une ancienne ministre qui avait ordonné son expulsion, estimant qu’il représentait une menace pour la sécurité nationale.

Entamée en 2003, la procédure d’expulsion n’a toujours pas abouti en l’absence de garanties pour sa sécurité en Irak où il risque la peine de mort.

“Ma mort coûtera cher à la société norvégienne“, avait déclaré le mollah lors d’une rencontre avec la presse étrangère en juin 2010.

“Erna Solberg dit +envoyez le mollah Krekar à la mort+.

Elle devra en payer le prix. Elle en paiera le prix avec sa propre vie. Je ne sais pas qui lui ôtera la vie : Al-Qaïda, Ansar al-Islam, ma famille, mes enfants, je ne sais pas (…) mais elle en paiera le prix“, avait-il dit en arabe.

Mercredi devant le tribunal d’Oslo, le mollah revêtu d’un habit traditionnel kurde a indiqué qu’il répéterait volontiers la même chose.

Son avocat, Brynjar Meling, a souligné qu’avec ses propos, le religieux ne faisait que relater les principes de l’islam et qu’ils relevaient de la liberté d’expression. (…)

Nouvelles d’Arménie

Norvège : Ségrégation contre les élèves de minorités ethniques dans une école parce que les enfants blancs se sentaient «en minorité»

Au lycée Bjerke d’Oslo, cette décision divise étudiants et parents, suscitant une vague de protestation à travers la ville.

Les enseignants ont déclaré que la ségrégation dans l’une des trois classes de la filière générale tenait au fait que de nombreux Blancs avaient changé d’école parce qu’ils se sentaient «en minorité».

Après que les autorités eurent été alertées par des parents inquiets, l’établissement a été contraint d’envoyer une lettre aux parents pour s’excuser et abandonner ce système.

Toutefois, un chrétien démocrate dénommé Robert Wright, ancien directeur du Conseil d’administration des écoles municipales, a indiqué que les autorités avaient eu tort de s’opposer à cette décision, alors que d’autres écoles d’Oslo suivaient l’exemple de Bjerke pour mettre fin à « l’exode des Blancs ».

«Je pense que nous devons essayer de voir comment cela fonctionne, a-t-il déclaré au Daily Telegraph. Le lycée de Bjerke a mis au point une solution radicale à un problème réel, mais les politiciens ont simplement dit «non».

Le Ministre de l’Éducation Torge Odegaard a déclaré que toute ségrégation fondée sur la race était inacceptable.

L’immigration est devenue un sujet difficile pour les Norvégiens depuis qu’Anders Breivik, l’extrémiste anti-islamique qui a massacré 77 personnes à Oslo en juillet, a déclaré aux policiers qu’il voulait provoquer une «révolution» contre le multiculturalisme qui, selon lui, détruisait le patrimoine de l’Europe.

Il y a actuellement à Oslo 420 000 citoyens «non nordiques » qui ont immigré entre 1990 et 2009, et qui représentent 28% de la population.

La politique de l’école a été découverte seulement après qu’un parent d’élève originaire du Punjab, Avtar Singh, eut demandé à la directrice du lycée, Gro Flaten, pourquoi son fils Gurjot n’avait pas de camarades d’origine ethnique norvégienne.

«Elle a dit sans ambages que les étudiants d’origine norvégienne décrochaient s’ils n’étaient pas regroupés dans des classes plus petites », a-t-il indiqué au journal Dagsavisen.

Mme Flaten déclaré au Daily Telegraph: «Nous avons pris cette décision en raison du fait que de nombreux étudiants norvégiens partaient dans d’autres établissements parce que le pourcentage d’élèves provenant d’autres nations était trop élevé. Ils semblaient être en minorité. »

Des élèves du lycée se sont élevés contre cette politique.

«C’est de l’apartheid. Ils font cela parce que je suis originaire d’Afrique et que mon père est originaire d’Afrique», a déclaré Ilias Mohamed, 17 ans, originaire de Somalie, qui faisait partie de la classe constituée uniquement d’immigrants. «Mais nous sommes tous Norvégiens.»

Daily Mail

(Merci à Aegir,  Jeanjean et Tartampion)

Canal + : « Débat » Reding / Copé autour des Roms, d’Oslo et de J-M Le Pen (vidéo)

Parlement européen / Déni de réponse à J-M Le Pen : « C’est la démocratie en marche, c’est la démocratie vivante. » (Viviane Reding)

Tuerie d’Oslo : Quand on a vu la réaction de ce peuple norvégien face à cette horreur, ils auraient pu avoir une haine profonde… qu’est-ce qu’ils ont fait, ils ont dit non, nous allons vers l’autre, c’est un peuple admirable. » (Viviane Reding)

Canal + / Le Grand Journal – 15/09/2011

Norvège : Islam, viol et « putes »

Quelques semaines avant le massacre qui a eu lieu en Norvège, CBN News s’était rendu à Oslo pour enquêter sur certains échos indiquant que l’immigration musulmane et le multiculturalisme posaient d’énormes problèmes, que le fondamentalisme musulman allait grandissant, ainsi que les violences et les intimidations à l’encontre des non-musulmans.

Le voile sépare les femmes ‘biens’ de ce qu’ils considèrent comme les putes norvégiennes »

Image de prévisualisation YouTube

(Merci à Captain planet)

Laurent Joffrin, ou le journalisme expéditif post-tuerie d’Oslo

Un droit de réponse de « Riposte laïque »

Le Nouvelobs.com daté du 25 juillet 2011 a cru pouvoir publier un article signé Laurent Joffrin et intitulé « Qui a inspiré le tueur de Norvège ? » mettant gravement en cause le journal en ligne « Riposte laïque ».

Notre association serait coupable avec d’autres sites qualifiés « d’extrême droite » de propager via son « forum de débat » un climat qui rendrait possible des drames comme la tuerie d’Oslo, et emploierait pour qualifier les musulmans des termes racistes comme « rats » ou « blattes.

M. Joffrin, au-delà de la grossièreté d’une telle insinuation, aurait été mieux inspiré en lisant « Riposte Laïque » avant de rédiger son texte. Il saurait que notre journal en ligne n’offre aucun forum de discussion, et ses rédacteurs n’ont jamais employé les termes orduriers qu’il leur prête.

Il saurait que nous défendons un projet de société laïque où le racisme n’a pas davantage sa place que l’islamisation de notre pays. En prêtant à notre site, de manière erronée, des écrits ouvertement racistes dans l’éditorial d’un journal ayant la notoriété du « Nouvel Observateur », M. Joffrin agit comme si le délit de blasphème existait en France et laisse croire que critiquer l’islam relève d’une idéologie d’extrême droite.

Nouvel Obs

Organisation de Coopération islamique : «Résister ensemble à l’intolérance»

Le Professeur Ekmeleddin Ihsanoglu est le Secrétaire général de l’Organisation de Coopération islamique (ex-Organisation de la Conférence islamique), organisation internationale regroupant 57 Etats membres. Après les événements tragiques qui se sont déroulés à Oslo, il appelle à combattre l’intolérance religieuse et à faire avancer l’intercompréhension culturelle.

L’OCI n’a jamais cherché à limiter la liberté d’expression, à assurer un traitement préférentiel à l’islam, à réprimer la création ni à permettre la discrimination contre les minorités religieuses dans les pays musulmans.

Cet ensemble d’attitudes et de comportements hostiles à l’islam et aux musulmans que l’on désigne par le terme islamophobie prend une place de plus en plus grande dans la démarche des partis politiques de l’ultra-droite et des sociétés civiles de l’Occident au niveau de leur politique anti-immigration et antimulticulturalisme, comme il ressort clairement du manifeste du tueur norvégien. Ces opinions sont paradées sous la bannière de la liberté d’expression, tout en claironnant que les musulmans ne respectent pas le droit.

Quelques jours avant l’attentat d’Oslo, le 15 juillet à Istanbul, l’Organisation de coopération islamique (OCI) et les Etats-Unis s’étaient retrouvés autour d’une position commune pour «combattre l’intolérance, les stéréotypes négatifs, ainsi que la discrimination, l’incitation à la violence et la violence contre les personnes fondée sur la religion et la croyance», par la mise en œuvre de la résolution 16/18 du Conseil des droits de l’homme des Etats-Unis. […]

La foi islamique est fondée sur la tolérance et l’acceptation des autres religions. Elle ne justifie pas la discrimination entre les êtres humains au motif de la caste, de la croyance, de la couleur ou de la religion. Tous les Etats membres de l’OCI ont le devoir sacré de protéger la vie et les biens de leurs citoyens non musulmans, et de les traiter sans aucune forme de discrimination. […]

Saphirnews

Oslo : La violence refoulée des sociétés scandinaves

Analyse d’André Grjebine, ancien chef du service économique du journal Combat et chercheur en sciences politiques au CERI, sur les sociétés scandinaves.

Dans un pays aussi homogène culturellement et ethniquement que l’était la Norvège, cette évolution peut être perçue par certains comme traumatisante. D’autant plus traumatisante que les élites culturelles et politiques, notamment les sociaux-démocrates, se sont acharnées à nier le problème […].

Les sociétés scandinaves sont relativement mal connues en France, mais elles sont souvent dépeintes comme des sociétés idéales, de bien-être, pacifiques, où règne un consensus politique.

La recherche systématique du consensus a pour contrepartie la crainte répandue d’une marginalisation de celui qui ose exprimer une opinion contraire à ce que la majorité considère comme «moralement acceptable». C’est la fameuse «loi de Jante» décrite au début des années 1930 par l’écrivain norvégien Aksel Sandemose. Un ancien ministre norvégien me disait : «la loi de Jante, c’est la loi la plus importante de notre pays beaucoup plus que notre constitution». […]

Pour «expliquer» son geste, Anders Breivik a expliqué sa détermination à combattre la politique d’immigration et empêcher la diffusion de l’Islam. Quelle est la politique d’immigration de la Norvège et les débats sont-ils ouverts sur le sujet ?

L’immigration non occidentale, était encore très faible au début des années 1970. Elle a progressé spectaculairement depuis lors. Au 1er janvier 2009, les immigrés et les personnes d’origine immigrée (au moins un parent né à l’étranger) représentaient 14,7 % de la population (10,6 % si on ne compte que les personnes immigrées et celles qui ont leurs deux parents nés à l’étranger), dont près de la moitié était des non-Occidentaux. […]

Avant même les événements dramatiques dont nous parlons, des médias norvégiens ont commencé à prendre conscience que la politique de l’autruche n’était plus de mise. L’un des principaux journaux, Dagbladet, a publié il y a quelques temps des articles retentissants sur le thème : qu’arrivera-t-il quand la Norvège sera musulmane ? avec des interviews d’intellectuels, des sondages. Ce sont des choses inconcevables en France. Ce qui prouve que tout n’est pas aussi figé et homogène. […]

Marianne 2

Oslo : “C’est dur d’être norvégien de souche ici” (redif)

Article paru le 23 juin 2011 dans le journal norvégien à grand tirage Aftenposten.

Il est bien décidé. Après une vie de tolérance des différences à Oslo, ces dernières années Patrick Åserud a été effrayé au point de partir. Cet été, il va s’installer hors de la ville avec sa femme et sa fille qui est à la maternelle.

Il quitte une localité qu’il croit être sur le point de craquer à cause de l’intégration qui a échoué.

Il a l’impression que c’est lui et sa famille qui doivent s’intégrer, telle une minorité dans leur propre pays.

Histoires dérangeantes

« C’est dur d’être norvégien “de souche” à Groruddalen (vallée de Grorud, en periphérie Est d’Oslo). À cause des gros problèmes de langue, ainsi qu’une pression pour s’adapter à des normes, un mode de vie et une manière totalement étrangers à nous, occidentaux. » dit Åserud.

« Il existe des écoles maternelles où presque aucun enfant n’a des parents qui parlent le norvégien, et des écoles où les enfants sont menacés par des coups quand ils apportent du salami dans leurs sandwichs. »
« Les filles sont victimes d’intimidations parce qu’elles sont blondes, et doivent teindre leurs cheveux en noir pour s’adapter. Il n’est pas acceptable d’être gay à l’école, ni athée et certainement pas d’être Juif. Les trois dernières années en particulier ont été effrayantes, de voir et d’entendre ce qui se passe » explique Åserud.

Une majorité de parents d’élèves ont besoin d’un interprète

Lire la suite

Oslo : « la « fachosphère » française entre colère et fascination » (Le Monde)

Des dizaines de billets de blogs et des milliers de réactions… C’est peu dire que beaucoup des blogs d’extrême droite français, ce qu’on nomme la « Fachosphère », se sont sentis concernés par la tragédie d’Oslo.

Sur le site fdesouche.com, navire amiral de cette galaxie des extremes droites (voir notre analyse et la cartographie interactive de la blogosphère politique), tendance islamophobe, le premier billet de synthèse des événements, publié samedi 23 juillet, en est, mardi 26 juillet, à plus de 4 800 commentaires de lecteurs. C’est dix fois ce que génère en temps normal un billet publié sur cette plateforme, qui ne fait que reprendre d’autres articles de presse, généralement des faits divers impliquant des Français d’origine étrangère ou des événéments impliquant des musulmans n’importe où dans le monde. [...]

Le Monde (commentaires payants, donc rares…)

(merci à Georges)

Oslo/attentats : Anders Behring Breivik, un « néo-fondamentaliste chrétien » ? (RMC)

L’universitaire Mathieu Guidère explique ce nouveau mouvement qu’est le « néo-fondamentalisme chrétien » duquel serait issu Anders Behring Breivik.

Il  n’y a aucune dimension raciste, ou très peu, dans ce mouvement. »

Image de prévisualisation YouTube

Deux auditeurs réagissent. Paul s’interroge sur ce fondamentalisme « chrétien ». Jean-Philippe lui ne supporte plus les amalgames faits avec le Front National.

Marine Le Pen, ce n’est ni Ben Laden, ni Adolf Hitler. »

Image de prévisualisation YouTube