Mosquée de Nice : les identitaires font annuler le bail, la mairie condamnée à verser 1000€ à P. Vardon

Un groupuscule identitaire niçois, qui jugeait illégal le bail d’une salle de prière signé entre Nice et l’association des musulmans du centre-ville, a obtenu gain de cause aujourd’hui auprès du tribunal administratif.

Il a annulé « la convention d’occupation » de cette salle signée en octobre 2011, tout en condamnant la mairie de Nice à verser 1000 euros à Philippe Vardon, chef de file du mouvement identitaire Nissa Rebela, selon la décision écrite du tribunal. Elle stipule que la ville de Nice « méconnaît les dispositions de la loi du 9 décembre 1905″ qui interdisent à une collectivité locale de subventionner un culte, une décision « entachée d’une illégalité d’une particulière gravité ». La ville de Nice a accordé une ristourne de 50% sur la valeur locative des locaux. Or ce type de décote est consenti par le conseil municipal pour des locaux loués à des associations culturelles ou sociales. [...]

Le Figaro

Lire aussi : Le bail de la salle de prière du centre de Nice illicite ?

Quatre identitaires « expulsés » du conseil municipal de Nice (MàJ vidéo)

Quatre identitaires ont été « expulsés » manu-militari peu après l’ouverture du conseil municipal de Nice ce vendredi matin.

Ils s’étaient introduits dans le public de l’assemblée et avaient crié: « Estrosi complice, pas de mosquée à Nice ».

« Le parquet a d’ores-et-déjà retenu l’incitation à la haine raciale contre ces individus » a annoncé plus tard le député-maire de Nice.

Les débats ont ensuite repris leur cours. 140 questions doivent être étudiées ce vendredi par les élus.

Nice Matin

Le bail de la salle de prière du centre de Nice illicite ? (MàJ – Vidéo)

MàJ 08/03/13: Reportage France 3

Nissa Rebela

MàJ 07/03/13: Article de Direct Matin

Philippe Vardon: « En accordant cette décote, c’est comme si la mairie avait octroyé une subvention à l’association. »

Direct Matin

____________

Le président des identitaires de Nissa rebela dénonce le loyer préférentiel accordé par la mairie de Nice à l’Association des musulmans du centre-ville. Le tribunal administratif pourrait lui donner raison et annuler le bail.

Après les manifestations dans la rue et les affiches sur les murs, la croisade des Identitaires Niçois contre les lieux de culte musulmans à Nice se déplace sur le terrain judiciaire. Leur président, Philippe Vardon, s’est déplacé ce mercredi matin au tribunal administratif pour dénoncer, « en tant que contribuable niçois lésé », le faible montant du loyer que paie l’Association des musulmans du centre-ville à la ville de Nice, propriétaire des locaux du 12, rue de Suisse. « C’est une subvention déguisée, donc une violation du principe de laïcité »…

« La menace d’un retour des prières de rue »

L’Association présidée par l’imam Ramzan Magamadov a en effet signé un bail avec la ville de Nice en octobre 2011, qui prévoit un loyer de seulement 350 euros par mois.

Pour l’avocat de la ville de Nice, Me Jean-Joël Governatori, l’annulation du bail signerait aussi le retour des prières de rue dans le quartier, ce qui constituerait « une atteinte importante à l’intérêt général ».

[...] Des arguments balayés par le rapporteur public, l’équivalent du procureur de la République devant la justice administrative, dont les conclusions sont généralement suivies par les juges : « cette décote est contraire au principe de non subvention des cultes, la ville de Nice doit faire disparaitre cette convention illicite ».

Ce serait une victoire politique pour les Identitaires de Nice

L’article complet sur Metrofrance.com

En outre, Philippe Vardon annonce sur les réseaux sociaux que « si le bail entre la ville de Nice et l’association islamique est annulé, la municipalité devrait aussi lui verser 1000€ en tant que contribuable ayant fait le recours au nom des Niçois. Ce sera autant d’affiches contre la nouvelle mosquée de Roquebillière qui seront imprimées et collées ! »

Source: Facebook

Nice : « Sale Juif » / mosquée rue de Suisse : Vardon demande le soutien de la LICRA et de SOS Racisme

- Addendum 30/11/12 : Philippe Vardon dans Direct Matin

Nissa Rebela

- Addendum 24/11/12 : Philippe Vardon dépose plainte contre ses agresseurs et contre le journaliste de Complément d’enquête. Nissa RebelaLe Nouvel Obs

- Addendum 23/11/12 : Nissa Rebela accuse France 2 de « bidonnage » :

« Complément d’enquête diffuse 1 minute sur 30 et bidonne son reportage ! Voici ce qu’avait posté Philippe Vardon sur sa page Facebook ce jeudi à 16 heures :

“Complément d’enquête – mon pronostic (j’espère me tromper) : ils diffusent le début de l’embrouille avec effectivement un individu surexcité, mais pas la suite. Puis montrent le site de Nissa Rebela et mon communiqué et disent que j’exagère et que je n’ai été pris à partie que par une personne.” » [...]

- Addendum 22/11/12 : La version de France 2 sur l’altercation devant la mosquée rue de Suisse (« Complément d’enquête »)

- Nissa Rebela ? C’est quoi ces fachos de merde ?! je suis plus niçois que toi ! je suis 100% niçois ! je suis un musulman mais niçois ! et ça te fait chier qu’il y a des musulmans niçois à Nice.
- Moi je te considère pas comme niçois.

Emission intégrale (1H) youtubée de France 2 sur les identitaires et l’islamophobie ici.

La version de Philippe Vardon (Nissa Rebela)
Lire la suite

De vraies armes dans un clip de Negrescro : deux mises en examen à Nice (MàJ)

Addendum 9/10/12

Autant le dire : ce fut une bonne journée pour nous ! Notamment, car c’est grâce à l’action de Nissa Rebela que les racailles de Negrescro vont désormais devoir répondre de leurs actes devant la justice.

Sans Nissa Rebela, les petites frappes seraient encore en train de se pavaner sur le boulevard de l’Ariane avec de la drogue et des armes à feu dormant tranquillement dans leurs caves. Cette petite victoire vient souligner toute l’utilité des identitaires – au-delà même de toute considération électorale – dans le débat public et la vie politique niçoise.

Nissa Rebela

8/10/12

Deux figurants du groupe de rap niçois Negrescro ont été mis en examen et placés sous contrôle judiciaire, pour avoir tiré des coups de feux avec un fusil à pompe et une Kalachnikov en tournant un clip, a-t-on appris aujourd’hui de source proche de l’enquête. Le groupe de rap, qui regroupe des jeunes du quartier sensible de l’Ariane, au nord-est de Nice, avait semé le trouble en diffusant un clip début juillet sur internet.

Tournée à l’Ariane, la vidéo montre notamment les deux figurants masqués tirer en l’air avec le fusil à pompe et la Kalachnikov. On y voit également des jeunes faire du rodéo avec leurs deux-roues et hisser sur la façade de l’église du quartier un immense drapeau algérien.

La police judiciaire de Nice, chargée de l’enquête, a conclu que les armes étaient bien réelles même si elle n’ont pas été retrouvées. Les deux figurants ont été interpellés mercredi dernier et mis en examen vendredi, a-t-on appris de source proche de l’enquête. Les enquêteurs ont notamment retrouvé une douille percutée, correspondant au calibre de la Kalachnikov, sur le lieu de tournage du clip.

Lors de perquisitions chez les suspects, ils ont aussi retrouvé le drapeau algérien de grand modèle et un pistolet automatique de 7e catégorie tirant des cartouches de gaz (réplique d’un Glock 17 autrichien de calibre 9 mm) couramment vendu dans les armureries. [...]

Le Figaro

NB : L’affaire avait été soulevée en juillet dernier par Nissa Rebela.

Le leader du groupe de rap niçois Negrescro en garde à vue (MàJ)

Màj 30/08/2012

Pap, le chanteur et leader du sulfureux groupe de rap niçois Negrescro, a été placé en garde à vue la nuit dernière au commissariat Auvare de Nice, à la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale.

Selon nos informations, il a été interpellé par l’unité territoriale de quartier (UTeQ) de l’Ariane en flagrant délit de vente de drogue. Plusieurs centaines de grammes de résine de cannabis et d’herbe auraient été saisis à la suite d’une perquisition.

Nice Matin

Màj 06/07/2012

france3

—————————-

05/07/2012

Dans une ambiance de « gang » où les rappeurs et leurs amis font clairement comprendre qu’ils sont chez eux (faisant des rodéos en scooters et motos, sans casques évidemment, à quelques mètres de l’un des principaux commissariats de la ville), l’apologie d’un mode de vie baigné dans la délinquance et la criminalité y est omniprésente.

A plusieurs reprises, derrière « Pap », des hommes cagoulés ou casqués (bizarre cette tendance à mettre des casques quand on est à pied et pas sur sa moto…) exhibent des armes à feu. Armes de poing, fusils à pompe et même un fusil d’assaut de type kalashnikov ! Habitués aux fanfaronnades des petites frappes de cité, on pourrait croire qu’il s’agit d’imitations. Il semble pourtant qu’il n’en soit rien… Nous avons pu en avoir confirmation auprès d’instructeurs de tir et de policiers : le bruit et le rythme du tir de la « kalash » ne laissent pas de doute, il s’agit bien d’une arme réelle !

Dans le clip, on voit aussi de jeunes hommes monter sur le toit de l’église Saint-Pierre de l’Ariane et accrocher un énorme drapeau algérien sur la façade, couvrant ainsi le Saint-Pierre. On ne peut franchement s’imaginer qu’il s’agisse d’un hasard…

Nissa Rebela

Philippe Vardon : « Qu’ils retournent dans le pays qu’eux mêmes affirment être le leur » (vidéo)

France 3 – 27/04/12

« Nous pensons nous, qu’effectivement, beaucoup de ces immigrés, ou de ces descendants d’immigrés, ne se sentent pas Français, ne veulent pas être Français, n’aiment pas la France, et qu’à partir de ce moment là il faut envisager, avec sérieux, le fait qu’ils retournent dans le pays qu’eux même affirment être le leur. » Ph. VARDON

Nice/Mosquée rue de suisse : 350 euros pour 163 m² !

Grâce à l’action initiée par les identitaires pour contester la convention d’occupation établie entre la mairie et les musulmans de la rue de Suisse, nous pouvons enfin connaitre le montant du loyer pour les locaux de la mosquée : 350 euros par mois pour 163,45 m² en plein centre-ville !

On comprend mieux pourquoi la mairie joue l’opacité la plus totale depuis plusieurs mois en refusant de révéler ces informations aux habitants du quartier.

Nous savons donc désormais qu’en plus d’avoir préempté dans le but unique de pouvoir relouer aux musulmans, en favorisant de surcroît la tendance la plus radicale, la municipalité loue ces locaux pour une somme ridicule. Les contribuables niçois sont donc doublement floués dans cette affaire et contribuent à financer un lieu de culte musulman avec leurs impôts.

(…) Le coût ridicule du loyer, tout comme la violation manifeste et évidente du principe de laïcité nous permettent d’attendre avec une grande confiance le futur jugement devant le Tribunal administratif. Il est grand temps que Christian Estrosi comprenne qu’il ne peut pas jouer comme ça avec le feu en favorisant les revendications islamiques dans notre ville et en laissant mourir le cœur de la cité. (…)

Nissa Rebela

 

Le FN présentera un candidat face à Philippe Vardon (Màj)

Addendum du 23/01/12

Dans la 1re circonscription : Jacques Peyrat ; 2e circonscription : Jean-Marc Dejioanni ; 3e : Gaël Nofri ; 4e : Lydia Schénardi ; 6e : Hubert de Mesmay ; 7e : Mathilde Viot ; 8e : Adrien Grosjen ; 9e : Marlène Orfiza. Dans la 5e, le FN cherche une candidate.

Nice Matin

 

Nice Matin – 21/01/12

 

(Merci à clara)

Nice : recours contre le « bail » précaire de la mosquée

Philippe Vardon demande au TA, en tant que simple contribuable, d’annuler la convention d’occupation accordée par la Ville à une association musulmane

Le feuilleton de la salle de prières de la rue de Suisse, qui dure depuis une douzaine d’années, n’en finit pas de finir. Hier, Philippe Vardon, président de Nissa Rebela, le mouvement des Identitaires niçois, a annoncé qu’il avait introduit un recours devant le tribunal administratif (TA) en vue de faire annuler la convention d’occupation précaire conclue en octobre dernier par la Ville avec l’Association des musulmans du centre-ville.

Ce « bail » précaire, prévu pour une seule année, permet à l’association, qui avait vu le jour peu avant, de continuer à organiser les prières quotidiennes au 12, rue de Suisse. Seule condition, mais non des moindres : qu’elles ne se ne fassent plus dans la rue.

Le recours a en fait été introduit par Philippe Vardon en sa seule qualité de contribuable niçois. Un second requérant l’accompagne : l’Association de défense de la laïcité, représentée par son président, Pierre-Vincent Lambert. Ce jeune avocat a créé son association en octobre dernier.

Nice-Matin

(Merci à Zatch)