« J’en ai marre qu’on assimile le Front National au nazisme, c’est vraiment scandaleux ! » (Tanguy/RMC)

Dans les GG de RMC, Franck Tanguy espère que des villes passeront au FN lors des municipales. Il est sommé de s’expliquer et de rentrer dans le rang par Elina Dumont, Jacques Maillot et Olivier Truchot.

« Ça te gênerait pas d’avoir un maire Front National ? » – Olivier Truchot

« C’est n’importe quoi le programme (du FN) ! » – Jacques Maillot

Jean-Marie Le Pen définitivement condamné pour ses propos sur l’Occupation

Jean-Marie Le Pen avait été condamné pour contestation de crime contre l’humanité à 3 mois de prison avec sursis et 10 000 euros d’amende par la cour d’appel de Paris le 16 févier 2012, pour ces propos tenus en janvier 2005 dans l’hebdomadaire Rivarol. Sa condamnation est devenue définitive mercredi, la Cour de cassation ayant rejeté le pourvoi du président d’honneur du FN, a-t-on appris de source judiciaire. Cette décision de la chambre criminelle est conforme à l’avis de l’avocat général.

«En France du moins, l’occupation allemande n’a pas été particulièrement inhumaine, même s’il y eut des bavures, inévitables dans un pays de 550 000 kilomètres carrés», avait déclaré Jean-Marie Le Pen en 2005.

Il avait également présenté une version jugée choquante du massacre d’Ascq (Nord), perpétré dans la nuit du 1er au 2 avril 1944, durant lequel 86 Français avaient été fusillés en représailles après le déraillement d’un train allemand. […]

Le 8 février 2008, le tribunal correctionnel de Paris avait déclaré l’ancien président du Front national coupable d’ «apologie de crimes de guerre» et de «contestation de crime contre l’humanité». Le 21 janvier 2009, la cour d’appel de Paris avait confirmé la condamnation de M. Le Pen pour «contestation de crime contre l’humanité». Elle l’avait toutefois relaxé du délit d’ «apologie de crime de guerre» sur le dossier d’Ascq et avait jugé certaines parties civiles irrecevables à agir.

En revanche, elle avait confirmé intégralement les peines d’amende et de prison. M. Le Pen et les associations déboutées s’étaient pourvues en cassation. Le 27 avril 2011, la Cour de cassation avait confirmé la relaxe de M. Le Pen pour les faits d’apologie de crime de guerre, mais avait annulé le reste. Le dossier avait donc été rejugé, aboutissant à l’arrêt de la cour d’appel qui avait été contesté le 24 mai devant la Cour de cassation. Les associations déboutées ont également vu leur pourvoi rejeté mercredi par la Cour de cassation.

Le Point

SOS Racisme lance une campagne «Lyon, capitale de la résistance contre l’extrême droite»

SOS Racisme a lancé aujourd’hui à Lyon une campagne destinée à lutter contre « la montée en puissance » de groupes de l’extrême droite radicale et «la multiplication des agressions» à caractère xénophobe ou homophobe, a-t-on appris auprès de l’association.

Cette campagne, baptisée «Lyon, capitale de la résistance contre l’extrême droite» fait explicitement référence au rôle joué par la capitale rhônealpine dans la résistance à l’occupant nazi durant la seconde guerre mondiale.

Elle prend notamment la forme, en ce 18 juin, d’un «appel à la résistance» appelant les Lyonnais à «agir pour que les groupes d’extrême droite radicale soient dissous, pour que leurs locaux soient fermés et pour que leurs leaders soient condamnés quand leurs propos et leurs actions tombent sous le coup de la loi».

«Nous devons créer un mouvement de résistance pour libérer notre ville de la violence xénophobe», affirme encore cet appel proposé à la signature de la population sur un site dédié (www.lyoncapitaledelaresistance.org). SOS Racisme entend notamment avec cet appel et cette campagne «sensibiliser le grand public et la société civile à la gravité de la situation locale», puis les «amener à réagir et s’engager» pour que Lyon ne devienne pas le «laboratoire d’expériences» de l’extrême droite radicale. […]

Le Figaro

Mariage gay : un député PS évoque le nazisme (vidéo)

le 30 janvier 2013, 2ème séance (vers 4 min.)

Compte rendu de la séance


Christian Assaf, en faisant référence aux déportations d’homosexuels durant le IIIe Reich, s’est attiré les foudres de l’UMP.

Hebergeur d'image

Une formule du député PS Christian Assaf, qui a lancé mercredi soir que « le temps du triangle rose est terminé », a indigné les élus UMP, à l’image d’Hervé Mariton qui a dénoncé un propos « inacceptable » et a condamné les « actes inqualifiables » des nazis contre les homosexuels. [...]

Le Point

Merci à Lilib

«80 ans de l’accession d’Hitler au pouvoir : l’Europe doit encore lutter contre le racisme»

Lettre ouverte à Angela Merkel Benjamin Abtan, président de l EGAM ((European Grassroots Antiracist Movement), à l’occasion des 80 ans de l’accession d’Hilter au pouvoir.

L’ordre actuel des priorités doit être renversé, et la question centrale des démocrates européens doit être : comment donner du souffle au projet civilisationnel que porte l’Europe, fondé sur la Paix, la démocratie, l’Égalité, et le dépassement des identités particulières en une identité collective plurielle et diverse ?

Madame la Chancelière,

Plus qu’aucun autre, votre pays porte la responsabilité des crimes du national-socialisme. Plus qu’aucun autre, votre pays a accompli un travail d’histoire et de mémoire qui procure aux jeunes générations un supplément de lucidité quant au danger que représentent l’antisémitisme et le racisme.

Alors que nous commémorons ces jours-ci le 80e anniversaire de l’accession d’Adolf Hitler au poste de Chancelier, vous avez rappelé les principes de responsabilité et de vigilance qui guident l’Allemagne depuis près de soixante-dix ans. Ils résonnent avec force en Europe alors que, depuis plusieurs années, le racisme, l’antisémitisme et l’extrême-droite se développent. […]

A cet égard, la persistance des ghettos de tsiganes en Slovaquie, Roumanie, République Tchèque et Bulgarie, les meurtres antisémites en France, de Roms en Hongrie, d’individus d’origine turque en Allemagne, les manifestations annuelles d’anciens SS en Lettonie, le massacre d’Utoya en Norvège, la stigmatisation des musulmans et la montée des discriminations raciales sont des états de fait insupportables qui doivent être dénoncés avec vigueur. […]

En particulier, la vigilance démocratique de l’Allemagne devrait vous pousser à exiger du Premier ministre Samaras le respect de son engagement d’exclure les néo-Nazis de la délégation parlementaire grecque au Conseil de l’Europe, ce qui est faisable, légal et une nécessité démocratique. […]

Le Nouvel Obs

Arabie Saoudite : un écrivain en prison pour avoir comparé l’Islam au nazisme

Quelque 500 intellectuels, pour la plupart saoudiens, ont adressé une pétition au prince héritier Salman ben Abdel Aziz réclamant la libération d’un écrivain libéral arrêté pour des propos sur Twitter jugés offensants envers l’islam. Turki Al-Hamad avait comparé l’islamisme extrême au nazisme. (…)

RTBF

Liebig à Aliot : « Vous avez soutenu le nazisme et maintenant vous soutenez la colonisation ! » (RMC)

Dans les GG de RMC, Louis Aliot est invité à réagir aux propos de François Hollande concernant la colonisation en Algérie. Etienne Liebig monte sur ses grands chevaux et insulte le Front National.

« Vous faites partie d’un mouvement qu’a toujours été du côté des colonisateurs et des fascistes ! » – Etienne Liebig

——-

Rappel : Qui est Etienne Liebig ?

Après avoir suivi des études d’éducateur et de saxophoniste, Étienne Liebig devient travailleur social auprès des populations tsiganes pendant plus de 20 ans. Il travaille également auprès d’adolescents comme éducateur de rue dans des quartiers de Seine Saint-Denis.

Reconnu comme l’un des leurs par les gens du voyages, il sera remarqué par sa connaissance des populations gitanes, ce qui lui permettra de faire des interventions à travers la France.

Il a composé et écrit un recueil de chansons pour enfants contre le sexisme (X=Y) et produit par le mouvement du planning familial du 93.

Il participe à de nombreux ouvrages collectifs sur la question des Roms et d’autres sur l’éducation spécialisée en milieu ouvert.

Il est l’auteur de sept livres humoristiques et érotiques, de pièces de théâtre et de trois livres sociologiques sur les jeunes et la banlieue.

Il a contribué au lancement du journal Siné Hebdo.

Source

——————-

[Etienne Liebig]l verrait bien une dépénalisation du cannabis. « Mon fils est un gros fumeur de shit. Il est allé en école de commerce à Levallois-Perret et il y a découvert la coke. Pourtant, il traînait avec des mecs du Londeau, mais il n’en avait jamais vue avant. »

« En 2005, lors des émeutes, j’aurais aimé qu’ils aillent jusqu’à Paris… Mais non ! Ce sont des petits cons. Dès qu’ils ne voient plus leur mère au balcon, ils ont peur ! »

Source

——————-

Image de prévisualisation YouTube

« On se comporte vis-à-vis de l’islam de la même manière qu’avec le nazisme dans les années 30″ (RMC)

Dans les GG de RMC, Claire O’Petit, Jacques Maillot et Pascal Perri s’en prennent à un auditeur qui fustige l’islam.

« L’islam est une religion extrêmement prosélyte, qui s’étend à une vitesse que l’on ne soupçonne. A Marseille, on le voit bien que démographiquement, sociologiquement elle s’impose à nous. On lui laisse prendre cette place qu’on n’aurait jamais dû lui laisser. » – Francis

« On peut pas vous laisser dire ça ! » – Olivier Truchot

Prasquier : «Un islam de guerre se développe»

Interwiew- Richard Prasquier, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).

LE FIGARO. – Vous venez de rencontrer François Hollande. Que vous a-t-il dit?

Richard PRASQUIER. – Le président nous a annoncé qu’il allait sécuriser tous les lieux de culte, en particulier en cette période de fêtes de Souccot. Il a également dit son inquiétude, car il existe peut-être en France d’autres cellules comme celle qui vient d’être démantelée.

Les membres de cette cellule sont tous français, ils se sont radicalisés en France même, et assez vite. Ce sont des éléments qui laissent penser qu’il est facile de se radicaliser en France, notamment en prison.

Nous avons exprimé notre conviction que, derrière les juifs, au premier rang, c’était l’ensemble de la communauté nationale qui était ciblé. C’est donc l’ensemble de la communauté nationale qui doit se défendre contre des valeurs qui ne sont pas du tout celles de la République. Il faut des signaux forts, qui proviennent également de la communauté musulmane, confirmant que ses responsables se démarquent complètement de ces actes.

- L’attentat dans une épicerie à Sarcelles s’est déroulé six mois jour pour jour après l’affaire Merah. Y voyez-vous un lien?

- Je n’en sais rien. C’est en tout cas la même mouvance. La communauté juive est très inquiète car elle voit que, loin de servir de repoussoir, en particulier auprès des jeunes, Mohamed Merah fait des émules. Il faut faire tout un travail, notamment dans l’Éducation nationale, pour fixer les limites à ne pas dépasser. Depuis plusieurs années se poursuit, dans certains pays musulmans, la banalisation d’un antisémitisme bestial: les juifs sont considérés comme des «fils de singes», les chrétiens comme des «fils de porcs», d’ailleurs… Pour certains jeunes de nos cités, cela signifie la possibilité de tuer, puisque lorsque l’on est dans la voie de Dieu, on a la vérité avec soi…

- Vous établissez un parallèle entre islam radical et nazisme. Qu’est-ce qui vous permet d’affirmer cela?

- Je regarde tous les jours ce qui se passe dans les journaux et les télévisions du monde musulman.

En Égypte, à Gaza, au Yémen ou ailleurs. Les caricatures, les commentaires sont d’une violence qui n’a d’égale que celle des nazis. D’ailleurs, il suffit de lire la charte du Hamas ou d’écouter les prêches de certains imams respectés, comme le mufti de Jérusalem.

La plupart des gens refusent d’en parler. On a préféré ne pas trop insister sur cet aspect-là, de peur de stigmatiser l’islam, sachant que les musulmans dans nos pays sont souvent victimes de discriminations, et que nous avons une certaine culpabilité vis-à-vis d’eux. Mais la réalité, c’est qu’il se développe un islam de haine, de guerre et de meurtres. (…)

Le Figaro

Nazisme, communisme et maintenant salafisme, l’Allemagne a eu son lot d’extrémisme, ce sont maintenant les islamistes qui menacent le pays (CBN VOST)

CBN News 4/9/2012
Erick Stakelbeck, CBN News Terrorism Analyst

Les autorités craignent que l’expansion des salafistes fasse de l’Allemagne une terre attrayante pour al-Qaida mais aussi une base pour exporter le terrorisme

Tous les salafistes ne sont pas des terroristes mais tous les terroristes sont des salafistes » – Franz Feyder


Source
(Merci à Romégas traduction/mise en ligne)

Manifestation «pro-circoncision» à Berlin

Plusieurs centaines de manifestants en majorité juifs mais aussi musulmans et chrétiens se sont rassemblés aujourd’hui à Berlin pour protester contre une décision judiciaire rendant le rite religieux de la circoncision passible de poursuites pénales.

C’est complètement incompréhensible que des familles juives en Allemagne ne puissent pas faire circoncire leurs jeunes garçons. (Guido Westerwelle)

Parmi les quelque 500 manifestants, certains étaient drapés dans des drapeaux israéliens, d’autres portaient les habits traditionnels des juifs orthodoxes pour ce rassemblement sur la place Bebel, connue à l’époque nazie pour les autodafés de livres, qui y avaient été organisés. Une banderole brandie par les protestataires accusait l’Allemagne de redevenir un «pouvoir colonial».

En juin, le tribunal de grande instance de Cologne a rendu publique une décision selon laquelle l’ablation du prépuce pour motif religieux relevait de coups et blessures volontaires, et était donc passible de poursuites pénales. L’incertitude juridique provoquée par cette décision a créé une vaste polémique dans un pays qui compte quelque 4 millions de musulmans et plus de 200.000 juifs, deux communautés pratiquant la circoncision.

A l’appel des députés allemands, le gouvernement fédéral doit prochainement légiférer à ce sujet. Des diplomates allemands ont admis que le jugement de la cour de Cologne s’était avéré «désastreux» pour l’image internationale de l’Allemagne, étant donné son passé nazi et l’indignation qu’il avait provoquée en Israël et dans les pays musulmans. Le chef de la diplomatie allemande Guido Westerwelle s’est dit «très préoccupé» par cette affaire qui est «absolument incompréhensible pour l’étranger», dans des déclarations au magazine Focus.

Le Figaro (Merci à SaintJores50)

Tunisie : Ennahda, un parti comparable à la démocratie chrétienne ou au nazisme ?

Si le parti islamiste tunisien Ennahda se réclame d’une démocratie islamique analogue à la démocratie chrétienne telle qu’elle est représentée par le parti conservateur CDU, pour Abdelwahab Meddeb, écrivain et professeur de littérature comparée à Paris-X-Nanterre, il vaudrait mieux faire un parallèle avec le parti nazi.

En Tunisie la situation gagne en tension. Les salafistes s’attaquent au monde des arts et de la culture. Et les autorités gouvernementales islamistes prétendument modérées renvoient dos à dos ceux qui sèment la terreur et les artistes assimilés à des agents provocateurs extrémistes. […]

J’écris ce texte pendant ma résidence à Berlin. Or l’histoire de l’Allemagne propose des séquences capables d’éclairer les événements de Tunisie. Les islamistes d’Ennahda se réclament d’une démocratie islamique analogue à la démocratie chrétienne telle qu’elle est représentée, par exemple, par le parti conservateur CDU, d’où émane le gouvernement dirigé par Angela Merkel. Or les démocrates-chrétiens ne s’immiscent jamais ni dans la création artistique ni dans les moeurs. Leur conception de la liberté n’est pas limitée par le sacré.

Berlin accueille quelque 20 000 artistes, qui vivent et créent dans la liberté absolue, sans la moindre contrainte morale. […]

Le Monde