Le PS et les musulmans : La rupture

Le PS va-t-il perdre le vote des musulmans après celui des classes populaires ? A en croire les études, la réponse est oui selon Nicolas Bourgoin démographe, maître de conférences à l’université de Franche-Comté

S’il ne pèse que 5 % du corps électoral, l’électorat musulman est très marqué à gauche (entre 70 % et 90 % suivant les élections) et a joué un rôle décisif dans la victoire de François Hollande qui en a recueilli la quasi-totalité.

Le rejet anti-Sarkozy a joué pleinement : le candidat socialiste promettait de rompre avec la politique atlantiste de son prédécesseur et d’en finir avec les débats truqués sur l’identité nationale « qui ne servent qu’à monter les Français les uns contre les autres ». La suite nous a montré ce qu’il fallait en penser…

De fait, une bonne partie de ces voix risquent fort de faire défaut au PS lors des prochaines échéances électorales, bien que les tentatives de récupération menées par l’UMP semblent vouées à l’échec.

La campagne anti-Dieudonné, celles sur la « laïcité », les attaques contre les principes religieux avec l’enseignement de la théorie du genre, le mariage gay et la légalisation de la PMA et de la GPA prévue initialement dans la loi Famille, les diatribes islamophobes de Manuel Valls, les lois anti-voiles votées par le gouvernement, la ligne pro-sioniste suivie par celui-ci sur les dossiers syriens et ukrainiens, son soutien inconditionnel à Israël, et enfin l’abandon de promesses pourtant bien timides sur le droit de vote des étrangers ou les récépissés lors des contrôles de police ont achevé de dissiper ce qu’il restait d’illusions à propos d’un PS antiraciste et bienveillant à l’égard des musulmans. Opération séduction un mois avant les municipales, l’hommage de circonstance rendu par François Hollande aux soldats musulmans morts pour la France ne trompera pas grand monde.

En février 2006, SOS Racisme prend position en faveur de la publication des caricatures de Muhammad du journal Jylland-Postens dans Charlie Hebdo en signant une pétition de soutien. […] A l’opposé, SOS Racisme poursuit sans relâche les quenelliers. […]

saphirnews

École : l’offensive des mères voilées

Partout en France, des collectifs demandent l’abrogation de la circulaire Chatel de 2012 sur les sorties scolaires.

Hebergeur d'imageLes mères voilées repartent à l’offensive. Estimant que la circulaire Chatel de 2012 interdisant les sorties scolaires aux accompagnatrices voilées les «exclut de la vie scolaire de (leurs) enfants», que la charte de la laïcité de la rentrée 2013 n’a fait «qu’ajouter à la confusion» et que l’avis du Conseil d’État, rendu en décembre dernier, n’a rien réglé, ces mamans musulmanes, soutenues par le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), se mobilisent contre une réglementation générale qu’elles considèrent comme «discriminatoire».

Regroupées en collectifs, elles «marquent des points», disent-elles, et font peu à peu «plier» les chefs d’établissement. [...]

Au CCIF, on affirme avoir reçu, «depuis la rentrée 2013, des centaines de demandes de mamans voilées exclues de sorties scolaires». «Des dizaines de cas se sont réglés après un travail de médiation, ajoute-t-on. Et, pour d’autres, on met en place une stratégie juridique.» Les mamans de «Sorties scolaires: avec nous !» ont, elles aussi, été contactées par d’autres mères de famille. «On leur explique qu’il faut se regrouper et réclamer un écrit des inspecteurs d’académie, raconte Ferouz Benamar, l’une des signataires de la lettre à Vincent Peillon. À Lyon et à Bordeaux, elles ont réussi.»

Dans la banlieue de Lyon, Ayche acquiesce : «Après une réunion avec l’inspecteur, il a accepté de faire passer un mot à toutes les écoles», précise cette mère voilée. Même succès dans le Nord, à Noyelles-sous-Lens. Sauf que les «ateliers lecture», qui ont lieu à l’intérieur des établissements, sont toujours interdits aux porteuses de foulard.

«On a juste droit aux sorties et on ne peut pas rentrer dans les classes !, s’énerve Naima Maalou. Moi, j’en resterai pas là !» [...]

Le Figaro

Pays-Bas : un rappeur met en scène l’exécution de Geert Wilders

Le Premier ministre néerlandais a qualifié d’ »écoeurant » un clip vidéo publié mardi mettant en scène l’exécution de style jihadiste du député anti-islam Geert Wilders, qui souhaite de son côté porter plainte.

Hebergeur d'imageLa vidéo a été publiée par le rappeur néerlando-libanais Hozny quelques jours après que M. Wilders eût plaidé, lors de sa campagne pour les municipales de mercredi, pour une ville de La Haye « avec un peu moins de Marocains ». [...]

« Mon petit Geert, l’Islam c’est 2,1 milliards de personnes (…) rien ne pourra t’aider quand ils viendront pour toi », déclare le rappeur dans sa chanson, assurant cependant que « ce n’est pas une menace ». [...]

M. Wilders a de son côté assuré qu’il allait porter plainte, soutenant que la vidéo ne rentre pas dans le cadre de la liberté d’expression mais est une incitation à la violence.

7sur7

L’islam, un ennemi idéal

Professeur à la Washington University de Saint Louis, John Bowen, anthropologue américain et grand spécialiste de l’islam, déjà auteur en 2011 de «L’Islam à la française», revient sur cette religion si décriée dans son nouvel ouvrage «L’islam, un ennemi idéal».

La Croix : Trois quarts des Français estiment que la religion musulmane est intolérante et incompatible avec les valeurs occidentales, selon une étude Ipsos-Cevipof pour Le Monde réalisée en janvier dernier. Pourquoi les musulmans seraient-ils inassimilables ?

John Bowen : Mais que savent les Français de l’islam ? Personne ne se demande comment vivent au quotidien les musulmans en France dans leur famille. Il n’y a quasiment pas d’études scientifiques sur les musulmans ordinaires mais en revanche pléthore d’idées martelées sur l’antinomie supposée entre islam et République. On présume que tous les musulmans pensent d’une certaine façon et qu’ils ne partagent pas avec les Européens les valeurs humanistes universelles. Or les musulmans ne pensent pas islam vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Ils sont des gens comme les autres, avec la même diversité et les mêmes préoccupations concernant leur travail, leurs enfants, etc.

[...]

 

La Croix

Les époux Portheault, ex-FN : « Le FN, c’est la haine de l’islam, des musulmans, des homos » (RMC)

Les GG de RMC s’entretiennent avec Nadia et Thierry Portheault, des ex-UMP devenus ex-FN après des déconvenues. Ils sortent un livre à charges contre Marine Le Pen et son parti. Les messages des auditeurs de RMC sont assassins envers les époux Portheault.

Hebergeur d'image

« Quand on voyait Marine Le Pen, on pensait à Mandela. [...] Je pensais que Marine Le Pen voulait rassembler toutes les communautés derrière un pays… le vrai patriotisme. » -  Thierry Portheault

Menaces islamistes contre la France et Hollande

Un site internet islamiste a diffusé des avis appelant à commettre des attaques ou des attentats contre les intérêts français et à assassiner le président François Hollande, en représailles aux interventions françaises au Mali et en République centrafricaine, rapporte SITE, service qui surveille l’activisme fondamentalisme sur le Web. [...]

Hebergeur d'image« A nos loups solitaires en France, nous disons : assassinez le président(…), terrifiez son gouvernement maudit, et faites exploser des bombes, effrayez-les, en signe de soutien à ceux qui sont vulnérables en République centrafricaine ! », lit-on sur l’un de ces avis.

Le Figaro

Municipales : Comment l’UMP veut conquérir le vote musulman par l’abstention

Le quinquennat de Nicolas Sarkozy a renforcé le désamour des musulmans envers l’UMP. Mais deux ans après l’alternance et face au sentiment de déception générale à charge contre les socialistes, la droite veut tirer profit de la situation pour attirer vers elle un électorat traditionnellement ancré à gauche de l’échiquier politique. Ou du moins les pousser à s’écarter de la gauche et, à ce jeu, l’UMP ne manque pas d’idées pour parvenir à ses fins.

«La première étape, c’est de faire en sorte que cet électorat ne vote plus pour le PS, afin de couper la gauche d’un de ses réservoirs de voix traditionnels. C’est ce qui est en train de se produire avec le mariage pour tous et la théorie du genre. Ensuite, la seconde étape, c’est qu’ils votent pour nous», explique un stratège de l’UMP au Monde.

Nicolas Sarkozy et son clan avaient fait baver les musulmans lors de son quinquennat, marqué par des débats à répétition qui ont défiguré l’image de l’islam et de ses fidèles. Alors, quand est arrivé mai 2012, une large majorité de musulmans – 86 % selon un sondage Ifop – avaient apporté leur voix à François Hollande lors du second tour de l’élection présidentielle. Bénéficiant du vote sanction plus que du vote d’adhésion, le candidat socialiste a accédé aux plus hautes fonctions de l’Etat.

Le plébiscite des musulmans, l’illustration d’une population traditionnellement ancrée à gauche qui avait promis « le changement ». Il n’en est rien. Une bonne partie de cet électorat a vite déchanté. Loin d’être acquis au PS, il est déçu par la première moitié du quinquennat de celui qu’il a porté à l’Elysée en 2012. En embuscade, à quelques semaines des élections municipales, l’UMP de Jean-François Copé en profite pour tenter d’attirer dans ses filets des électeurs.

C’est bien sur les questions de valeurs que le parti de droite peut séduire les musulmans, nombreux à désapprouver les changements sociétaux portés par une gauche qui a promulgué, en mai 2013, une loi autorisant les couples homosexuels à se marier et à adopter des enfants. Une partie de cette communauté est également impliquée depuis quelques mois dans le combat contre l’introduction présumée de l’enseignement de la théorie du genre à l’école […]

Pour atteindre ce but, quoi de mieux qu’une personnalité issue de l’immigration pour faire la cour aux musulmans ? Fadila Mehal a naturellement été choisie. Dans une tribune publiée sur le Huffington Post en février dernier, la vice-présidente du Modem à Paris et 2e sur la liste UMP-Modem-UDI du 18e arrondissement parisien veut faire entendre que le groupe qu’elle représente est un «ami sincère» de la communauté musulmane. […]

saphirnews

Il dit à ses agresseurs de rentrer en Algérie, un « bobo » lui fait la morale (RMC)

Dans Bourdin & Co, un auditeur de confession juive raconte comment il a été agressé par une bande de musulmans dans le RER. Il relate également l’hallucinante réaction d’un « bobo » présent lors de l’agression.

« L’un des agresseurs me sort  : « Façon toi t’es juif, t’as pas de pays, t’as pas de patrie ». Je lui réponds : « Et toi t’es quoi ? ». Il me répond : « Moi je suis algérien, nous on est algérien, toi t’es juif t’as pas de patrie ». Quand je lui ai dit « Dans ce cas retournez dans votre pays, vous nous pourrissez la vie ici », un bobo qui n’a pas bronché durant l’agression commence à expliquer : « Ah non non mais tout le monde est Français ! » Il commençait à me faire la morale ! Le type il a pas bougé pendant l’agression et il me fait la morale ! » – Lévi

Le maire de Londres : les enfants d’islamistes sont des « terroristes en puissance »

Une fois de plus, on ne pourra pas accuser Boris Johnson de pratiquer la langue de bois. Le maire de Londres, dont le franc-parler est bien connu, a ainsi affirmé lundi 3 mars, dans son éditorial hebdomadaire pour le Daily Telegraph, qu’il souhaitait que les enfants élevés au sein de foyers islamistes soient retirés de leurs familles et placés sous la garde des services sociaux.

Hebergeur d'imageS’exprimant dans les pages du quotidien conservateur, Boris Johnson met ainsi en garde les lecteurs contre le risque de voir des centaines d’enfants élevés au sein de familles musulmanes « devenir des assassins en puissance ou commettre des attentats-suicides ». « Actuellement, les services sociaux n’osent pas intervenir, même quand des preuves de radicalisation existent, écrit-il ainsi. Un enfant peut être placé sous la tutelle de l’État s’il est mis en contact avec du matériel pornographique ou soumis à des sévices, mais pas si son éducation l’encourage à développer une vision sombre et nihiliste du monde capable de le transformer en assassin. » [...]

Plus tard dans la matinée, au micro de la radio LBC, le maire de Londres a précisé qu’il pensait que ce type d’intervention ne devrait pas être limité aux islamistes, mais étendu aux membres du BNP (British National Party), le parti d’extrême droite connu pour ses vues racistes. Boris Johnson est un fervent défenseur du multiculturalisme britannique, ayant lui-même du sang turc, juif, français, anglais et allemand. [...]

Le Point

Le nouveau clip de Katy Perry visé par une pétition pour blasphème envers l’islam (Maj : le clip modifié)

Addendum 28.02.2014 :Le clip modifié

Suite à cette pétition, la scène en question a été effacée du clip où l’on ne voit plus le nom d’Allah. Une action de YouTube ou de la maison de disques de Katy Perry ? Difficile de savoir, mais le clip a été modifié pour le bonheur des musulmans, fans de la chanteuse.

Le Mag

Article du 27.02.2014

Selon le site Internet de L’Express , Katy Perry est accusée, par de nombreux musulmans, de blasphème envers l’islam.

Hebergeur d'imageLa raison ? Dans le clip « Dark Horse », la chanteuse apparaît sous les traits de Cléopâtre et reçoit de ses prétendants des offrandes. L’un d’eux porte un pendentif sur lequel est inscrit « Allah » en arabe. L’homme va se réduire en poussière après avoir reçu une décharge électrique. C’est cette scène, où l’on voit le bijou terminer en cendre, qui a choqué les croyants. [...]

Morandini

Centrafrique : Les musulmans disent « NON » à Hollande en visite à Bangui

L’arrivée de François Hollande ce vendredi matin à Bangui, pour une visite d’une journée, a déclenché une colère monstre au sein de la communauté musulmane. Elle demande le départ du président français, accusé de fermer les yeux sur les meurtres des musulmans de Bangui.

«Pas la peine de venir, nous sommes déjà tous morts M. Hollande», lance une femme dans le quartier musulman du PK-5, en marge de la visite du président français. Cette enclave musulmane de la capitale, l’une des dernières à Bangui, a essuyé ses deux derniers jours de violentes attaques de la part de miliciens chrétiens anti-balaka. La population musulmane continue d’être lynchée et découpée en morceaux. Mardi et mercredi dernier, pas moins de onze cadavres ont été ramassés dans ce quartier où le vivre ensemble était pourtant de mise avant l’intervention de la France.

A l’entrée du PK-5, les musulmans donnent le ton : «NON à la France», lit-ont sur une pancarte. «PK-5 c’est le dernier quartier qui nous reste mais depuis trois jours la situation est pourrie. Les musulmans sont découpés en morceaux, nos maisons détruites et pillées. On ne comprend pas à quoi servent les Français depuis qu’ils sont là», accuse un habitant du quartier.

De nombreux médias musulmans, à l’image d’Al-Kanz qui s’étonne du silence assourdissant des institutions musulmanes de France, ne comprennent pas non plus ce que fait la France à Bangui. Car de l’avis de la communauté musulmane, la force Sangaris pourrait sécuriser la capitale en 48 heures. […] La visite éclair de François Hollande, plutôt que d’avoir calmé les tensions, semble au contraire les avoir attisées.

afrik.com

Les Arabes chrétiens favorisés en Israël ?

Israël a adopté un projet de loi controversé qui, pour la première fois, fait la distinction entre les citoyens arabes de confession musulmane et ceux d’obédience chrétienne, suscitant des protestations palestiniennes.

Hebergeur d'imageLe texte approuvé lundi par la Knesset (Parlement israélien) élargit la Commission nationale sur l’égalité des chances dans l’emploi de cinq à 10 membres, accordant des sièges distincts à des représentants des travailleurs chrétiens et musulmans de la communauté arabe israélienne. « Nous avons beaucoup en commun avec les chrétiens. Ils sont nos alliés naturels, un contrepoids aux musulmans qui veulent détruire le pays de l’intérieur », a déclaré le parrain de ce projet de loi, Yariv Levin, du parti Likoud (droite nationaliste) du Premier ministre Benjamin Netanyahu, cité par les médias. [...]

7sur7