Sans-papiers, le coach des Bleus suit le Mondial des SDF sur YouTube

Entraîneur de l’équipe de France des sans-abris, Boris Mirakian devait accompagner ses joueurs à Mexico. Faute de titre de séjour valable, l’éducateur sportif géorgien suit la Coupe du monde sur YouTube. (…)

« J’ai un numéro de sécurité sociale, je paye mes impôts… »

Le lendemain du départ pour Mexico, la préfecture de Caen a appelé Boris pour qu’il vienne retirer un titre de voyage, sésame délivré exceptionnellement. Un jour trop tard.

« J’ai un numéro de sécurité sociale, je paye mes impôts… C’est mon permis de conduire qui me sauve la plupart du temps.

Si vous avez votre permis et un numéro de sécurité sociale, vous pouvez bosser sans problème parce que, du coup, vous n’avez pas besoin de présenter le titre de séjour. »

Boris a même réussi à travailler deux ans sans régulariser sa situation. La police ne lui cause pas d’ennuis. Les gendarmes arrêtent parfois sa voiture pour des contrôles de routine, et tiquent sur le lieu de naissance noté sur le permis : Tbilissi, la capitale géorgienne.

Pour Boris, l’impossibilité de partir à Mexico est une mésaventure de plus dans l’histoire cahoteuse qui est la sienne. Celle d’un exilé des confins de l’Europe déstabilisés par la fin du communisme.

Père garagiste, mère infirmière, la famille Mirakian, aux racines arméniennes, s’est établie en Géorgie. Boris se remémore :

« On vivait très bien, il y avait une solidarité entre les communautés. On trouvait des Grecs, des Russes, des Arméniens, des juifs…

Après la chute de l’URSS, la Géorgie a commencé à connaître des problèmes de racisme, d’exclusion. Les Géorgiens se révoltaient contre les immigrés, tu voyais les voisins changer d’attitude. Beaucoup de gens sont partis. »

Le père évite alors la maison et les descentes de police, puis fuit vers la Russie nouvelle, vite suivi par le reste de a famille.

Qui ne s’attarde pas : traversant l’Ukraine, la Pologne et l’Allemagne, elle décroche un visa pour la France. Les Mirakian s’arrêtent enfin à Caen (…)

Rue 89

« Mondial » des francs-maçons à Casablanca

Durant deux jours, le monde maçonnique a tenu son conclave dans la capitale économique marocaine.

http://img651.imageshack.us/img651/6302/francsmacons509.jpg

Toutes les communautés maçonniques de la planète se sont retrouvées dans l’un des plus grands hôtels de Casablanca, du 18 au 20 mai. Cette grande et importante rencontre maçonnique a été organisée par le CLIPSAS (Centre de Liaison et d’Information des Puissances Maçonniques Signataires de l’Appel de Strasbourg), une organisation qui œuvre à l’unification des forces maçonniques à travers le monde.

Cette grand-messe est considérée comme un « Mondial » pour les francs-maçons du monde entier.

Des personnalités très influentes étaient présentes, des financiers, des hommes politiques occidentaux, et surtout européens, connus, dont un ancien président et d’anciens ministres.

Le calendrier de cette vénérable organisation âgée de 4 000 ans était chargé, même en dehors des réunions de travail officiel. Le point d’orgue en a été la visite de la mosquée Hassan II pour en admirer l’architecture extérieure… (…)

Biladi

Qatar: On boira tous de l’eau en 2022 !

Il y a peu de temps, la FIFA a accordé l’organisation de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, qui semble prendre de plus en plus de place au sein du football européen du fait de leur portefeuille très bien garni.

Une nouvelle acquisition après le PSG, les droits TV de la Ligue 1 et de l’Euro 2012, qui fait du bruit ces temps ci, à cause d’une question très simple, mais qui concerne beaucoup de supporters: L’alcool sera-t-il permis sur place pour cet évènement ? (…)

Cela soulève un problème bien plus profond. premièrement, était-il bien judicieux d’accorder cet évènement au Qatar.

La réponse n’est cependant pas difficile à trouver: Évidemment que non. Évidemment que non. Il fait trop chaud l’été, et les deux seules idées pour régler ce problème ont été de jouer en hiver ou de climatiser les stades. C’est les écolos qui vont être contents.

http://img846.imageshack.us/img846/6826/quatar5m.jpg

De plus, la Coupe du Monde doit se dérouler dans un pays qui ait quelque chose à voir avec le football, ce qui n’est certainement pas le cas du Qatar. Deuxièmement, Le vrai problème qui se pose finalement est: « La laïcité doit-elle être mise à l’écart du sport ? ». La religion est présente dans le football, indéniablement. Mais il n’existe pas de règle qui permet d’en faire un argument pour interdire tel ou tel produit. De plus, elle reste le meilleur moyen que tout le monde puisse pratiquer ses croyances comme il le souhaite.

Dans ce cas, cette interdiction est parfaitement illégitime. A mon sens, la laïcité ne doit pas être un pilier du foot, mais elle doit être garante des libertés individuelles de chacun.

Si les Qataris n’acceptent pas ça, cela voudra dire qu’ils ne sont pas prêts à s’ouvrir aux autres cultures, et qu’ils organisent la Coupe du Monde 2022 juste pur l’argent qu’elle rapportera.Mais cela parait improbable, c’es pas le genre de la maison…

« Il est important pour nous de veiller à ce que tous nos visiteurs vivent un grand moment et s’amusent.

En même temps, il nous faut mettre en avant la culture du monde arabe », a souligné ce même Hassan al Thawadi.

Et bien non. Le Mondial ne doit pas être une vitrine de la culture du pays, mais un évènement universel où se rencontreront toutes les cultures autour du plus beau sport. Cette citation montre à elle seule que les Qataris se trompent.

Par contre, les français se feront-ils refouler à la douane s’ils ont un saucisson dans leurs bagages ?

Que se passera-t-il si par malheur, quelqu’un porte un chapelet, ou autre signe d’une appartenance à d’autres cultures ? Sera-t-il sanctionné, ou contraint de le retirer ?

Parce qu’avec cette polémique, on en est arrivé là, pourra-t-on appartenir à une autre culture que celle des Qataris en 2022 ?

Football.fr

Mondial 2022 : Sarkozy a soufflé à Platini de voter pour le Qatar

Le président « ne m’a pas demandé de voter pour les Qataris. Il m’a juste dit durant une réunion que ce serait une bonne chose si je le faisais », confie le patron de l’UEFA.L’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar n’a pas fini de soulever suspicions et interrogations.
Si l’on sait que Zinedine Zidane ou Pep Guardiola ont été grassement rémunérés pour soutenir l’émirat pétrolier il semblerait que le lobbying politique, le président de la République Nicolas Sarkozy en tête, ait fonctionné à plein régime. Dans une interview accordée au site internet espagnol donbalon.com, le président français de l’UEFA Michel Platini a fait cette révélation surprenante :

Il [Sarkozy] ne m’a pas demandé de voter pour les Qataris. Il m’a juste dit durant une réunion que ce serait une bonne chose si je le faisais »

Malicieusement, l’ancien organisateur du Mondial 1998 en France rajoute, « il sait bien que je suis libre et indépendant ». [...]

Le Nouvel Obs

Le Mondial 2015 de handball « attribué » au Qatar

Alors que la France espérait accueillir le Mondial 2015, la Fédération internationale de handball a finalement décidé d’attribuer l’organisation au Qatar, comme la Fifa l’a fait avant elle pour la Coupe du monde 2022. Un choix qui fait forcément tiquer puisque la culture handball qatari est quasi-nulle, au contraire de sa puissance financière. La Fédération française de handball compte de son côté rebondir et envisage une candidature pour l’Euro 2016, ou le Mondial 2017.[...]

« Les messieurs de l’IHF privent le handball de la meilleure organisation« , a lâché le président de la FFHB, tandis que Philippe Bana, le DTN, estimait que « la puissance financière du Qatar avait parlé« . Car il s’agit bien d’une question d’argent [...]

Sport.fr

(Merci à Latine)

La cité épiscopale d’Albi entre au patrimoine mondial de l’Unesco

Hier, la Cité épiscopale d’Albi, dans le sud-ouest de la France, a été ajoutée à la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

La Cité épiscopale d’Albi, au long passé historique, et qui couvre 63 hectares, est notamment réputée pour la cathédrale Saint-Cécile (1282), puissant édifice en brique de style méridional, comprenant une grande voûte due à des artistes bolonais.Cette église fortifiée a été construite entre 1282 et 1480 avec pour objectif de proclamer l’autorité des évêques après la croisade menée contre l’hérésie des Albigeois (1208-1249).

Modèle exceptionnel de gothique «méridional», la cathédrale est aussi réputée pour sa voûte peinte, la plus grande du monde, son porche gothique flamboyant et ses fresques des XVe-XVIe siècles, inspirées de l’art flamand et de la Renaissance italienne.

A côté se trouvent le palais-forteresse de l’évêque, la Berbie, avec son donjon massif, puissant et austère, ainsi que le Pont-vieux qui enjambe la rivière du Tarn et l’église collégiale Saint-Salvi. Le palais de la Berbie abrite depuis 1922 un musée consacré au peintre Henri de Toulouse-Lautrec, né à Albi.

La Cité épiscopale d’Albi est le 34e site français inscrit au patrimoine mondial. Dans le Sud-Ouest, l’Unesco a déjà distingué la cité de Carcassonne, les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, le canal du Midi et le Mont Perdu (avec le cirque de Gavarnie).

Libération.fr

visite virtuelle de la cité.

Merci à dartagnan75

Progression de « l’algérophobie » en France ?

D’après le journal algérien Tout sur l’Algérie (TSA) «l’algérophobie» progresse en France. La polémique sur l‘incendie du drapeau de la mairie de la mairie de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) et son remplacement par celui de l’Algérie en serait l’illustration. Pas un mot dans l’article sur le comportement des supporters algériens en France pendant le Mondial.

Cet événement constitue une nouvelle illustration de l’explosion de l’algérophobie en France. Tout au long du Mondial, les ressortissants de la majorité des pays qui ont participé à la compétition ont défilé en France après la victoire de leurs équipes. Et de la même manière que les Algériens après les matches de qualification au Mondial, en investissant l’avenue des Champs Elysées à Paris et les principales places des villes de province.

Mais contrairement à ce qui s’est passé avec l’Algérie, les défilés des autres supporters n’ont donné lieu à aucun commentaire en France. Même la police française donne l’impression de mieux maîtriser la gestion des défilés des Européens et des Latino-américains que ceux des supporters de l’Algérie. Il est vrai que les supporters algériens sont beaucoup plus nombreux en France que ceux des autres nations.

Il y a encore quelques années, l’algérophobie était répandue presque exclusivement dans les milieux d’extrême-droite et des anciens de la guerre d’Algérie. Un dernier cercle vient de rejoindre cette tendance : les milieux d’affaires.

Suite sur TSA

Le «footbal spectacle», un service public ?

La «fondation progressiste» Terra Nova fait le bilan de l’échec de l’équipe de France lors du Mondial et regrette la démolition de l’«héritage» de l’équipe de 1998. Un «héritage» qui doit être repris en main par l’Etat.

Le football n’est pas un sport comme les autres et, en France, il est marqué par l’héritage de 1998, la victoire historique de la France lors de la Coupe du monde sur son sol, par une équipe «magique» emmenée par Zinedine Zidane.

Le psychodrame trouve là son explication : la Coupe du monde 2010 a brisé l’héritage de 1998.
* Brisé les valeurs d’un collectif soudé et dévoué au « maillot » à une bande de mercenaires chasseurs de primes ;
* brisé l’identification de la France unie « black-blanc-beur » au rejet de la banlieue et de ses caïds ;
* brisé le rayonnement de la « France qui gagne », pour une France déclinante, devenue la risée du monde ;
* brisé, enfin, sa valeur économique et son potentiel de « confiance » pour le pays.

Dans ces conditions, le gouvernement a raison de se mêler de la question : l’équipe de France de football «appartient» bien à la nation (…) Le sport spectacle, singulièrement le football, est de fait un service public. La FFF gère d’ailleurs des prérogatives de puissance publique déléguées par l’Etat. Un partage des tâches clair avec l’Etat, dans le respect de l’autonomie du monde associatif, doit être trouvé.

Rue 89

Mondial la Marseillaise à pétanque : victoire de l’équipe de Stéphane Robineau

En s’imposant 13-2 contre l’équipe de Henri Lacroix, Stéphane Robineau, Antoine Dubois et Dylan Rocher remportent la 49e édition du Mondial la Marseillaise à pétanque.

Robineau (déjà vainqueur en 2007) et Antoine Dubois (lauréat 2006) accrochent pour la deuxième fois leur nom au palmarès. Quant à Dylan Rocher, il devient tout simplement l’un des plus jeunes vainqueurs de la compétition à 19 ans. Quant à Henri Lacroix, Simon Cortes et Alain Godard, ils échouent pour la deuxième année consécutive aux portes de l’exploit.

Le Mondial la Marseillaise à pétanque rassemble 150.000 spectateurs et plus de 13.000 joueurs chaque année, au début du mois de Juillet.

La finale est diffusée sur France3 en ce moment même.


Mondial : les capitaines lisent une déclaration contre le racisme

La Fédération internationale de football (Fifa) a demandé aux capitaines des équipes encore en lice de lire un texte contre le racisme en début de chaque partie.

Lucio et van Bronckhorst ont, donc, été les deux premiers chefs d’équipe à lire cette déclaration avant le choc des quarts de finale entre les Pays-Bas et le Brésil (2-1).

«Nous rejetons de toutes nos forces le racisme et toute forme de discrimination (…) Nous croyons au pouvoir du football pour unifier les hommes et les femmes de toutes races, toutes religions et toutes nationalités», a dit van Bronckhorst. «Si tout le monde s’unit, nous pouvons réussir à repousser (le racisme)», a conclu Lucio.

La même lecture est intervenue au début du deuxième quart de finale entre l’Uruguay et le Ghana.

Le Parisien