Seine-et-Marne : 3 enfants égorgés, la mère arrêtée à Paris [màj] Elle était tellement souriante, toujours jolie avec ses boubous.

Addendum: Triple infanticide : la mère internée

La mère d’origine africaine aurait des problèmes d’alcool. « A priori, elle buvait », affirme une source judiciaire. « On ne la voyait presque jamais, a décrit une voisine qui habite juste en face de la coquette maison en meulière où vivait le couple avec ses trois enfants. Ils n’étaient pas causants. »

« Elle était tellement souriante, toujours jolie avec ses boubous. (…) »

Le Point
(Merci à Grr)

Triple homicide en Seine-et-Marne : l’énigme demeure

BFMTV

———————————-

Une Sénégalaise soupçonnée d’avoir égorgé ses 3 enfants à Paris

Ce vendredi 22 février, une Sénégalaise établie en France a été appréhendée par la police française, dans 20ème département de Paris, selon Europe 1, repris par Itele et France 3. La dame est soupçonnée d’avoir égorgé ses trois (3) enfants.

Seneweb News

voir aussi Assirou.net

———————–

La mère de famille soupçonnée d’avoir égorgé ses trois enfants dans le pavillon familial a été arrêtée à Paris, dans le XXe arrondissement, ce vendredi après-midi, vers 15 heures. Cette femme était hébergée depuis quelques temps chez des proches dans la capitale. C’est une communication téléphonique qui a permis de la localiser.

Ce vendredi matin, vers 7 heures, un père de Dampmart, près de Lagny-sur-Marne en Seine-et-Marne, a découvert ses trois enfants, âgés de 10, 14 et 16 ans, égorgés dans le pavillon familial. La mère, Philomène, une musicienne de 40 ans, était activement recherchée par la police.

[...] Le voisinage et les parents d’élèves qui connaissaient la famille sont sous le choc.

«La maman est adorable, elle est partie au Sénégal cet été et elle m’avait ramené un masque africain, c’est l’aîné qui était venu me l’offrir à la maison», raconte une mère de famille de Dampmart.

Selon nos informations, cette famille a déjà fait parler d’elle en 2007 lorsque deux des enfants, en bas âge, avaient échappé par miracle à la mort en étant frôlés par un train à 140 km/h, qui les avaient soufflé au lieu de les happer, alors qu’ils jouaient à proximité d’une voie ferrée à l’entrée du tunnel de Chalifert (Seine-et-Marne).

Le Parisien
(Merci à Thomina/Ranelagh/Archiduc)

Belgique : Fiston Nyongabo avait fui aux Pays-Bas

Les juges d’instruction et les enquêteurs ont rapporté, mardi, devant la cour d’assises de Bruxelles, que l’accusé, Fiston Nyongabo, avait été arrêté dans un centre pour réfugiés aux Pays-Bas en octobre 2002.

Hebergeur d'image

Le jeune homme de 25 ans, ancien membre d’une bande urbaine, est accusé d’un meurtre commis en mars 2002 à Ixelles. Il avait été condamné par défaut, en juin 2010, à 9 ans de réclusion pour ces faits, disqualifiés en coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Fiston Nyongabo faisait partie de la bande des «Black Demolition», active dans le quartier Matonge à Ixelles, ont expliqué mardi les enquêteurs. Le jeune homme y était surnommé «Tutsi». [...]

Sud Info

Merci à chris3818919

Cour d’assises de l’Ariège : Zakaria B comparaît pour la mort d’Alistair, 3 ans

Zakaria B, 29 ans, comparaît pour «violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner», des faits commis sur Alistair, 3 ans, enfant de son ex-compagne. [...]

Dans un premier temps il maintient qu’Alistair serait tombé de son lit, avant de changer de version et d’expliquer qu’il aurait fait une chute depuis sa mezzanine avec l’enfant.

Dans la chute, son genou aurait touché le petit garçon au ventre. Par peur, il n’aurait pas dit la vérité.

Les médecins légistes contestent cette version, affirmant qu’elle serait «incompatible avec les blessures de l’enfant» [...]

Dans son box, Zacharia B reste sur ses positions. Incarcéré depuis le 29 juillet 2009 à la prison de Seysses, le jeune homme de nationalité marocaine est le quatrième d’une fratrie de 6 enfants.

L’enquêteur de personnalité, M. Didier a produit des éléments de vie, dont une enfance et une adolescence heureuse dans une famille privilégiée du Maroc.

A l’âge de 22 ans, Zacharia B vient rendre visite à son cousin qui vit à Saint Ybars. Là, il rencontre une jeune fille Gwenaëlle et une romance s’instaure.

Une dizaine de jours plus tard, il dépose une demande de mariage; prévoyant, il avait amené pour son séjour en Europe tous les papiers nécessaires à cette union. [...]

Ariège News

Merci à chris3818919

Tuée à coup d’extincteur et violée : perpétuité pour Chériff Goussi (MàJ)

Addendum 16/02 : Cour d’assises d’appel de l’Ain. Comme lors de son premier procès, Chériff Goussi a été condamné hier à la réclusion criminelle à perpétuité.

Il aura fallu hier une heure et demie aux jurés de l’Ain pour condamner Cheriff Goussi. Moitié moins que leurs homologues lyonnais en juin 2012. Pour une peine identique : réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une période de sûreté de vingt ans. Mais le suivi sociojudiciaire en fin de peine a été porté de trois à cinq ans. [...]

Le Progrès
_______________________________________

13/02/13 – Cour d’assises d’appel de l’Ain. En juin 2012, deux ans après le meurtre d’une quinquagénaire dans un parking de Lyon, un homme de 28 ans avait été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.

La scène, terrible, s’était déroulée dans le huis clos d’un parking de la rue Bossuet à Lyon. En ce début de matinée du 18 septembre 2010, Sylviane Brochet, 56 ans, rejoint sa voiture, un coupé cabriolet flambant neuf, dans le box où il est garé. [...]

La quinquagénaire appelant au secours, il s’empare alors d’un extincteur et il cogne à plusieurs reprises sur le crâne. Il tente vainement de partir au volant du coupé, la porte du parking restant fermée. Alors Goussi revient, et il fait taire à coups d’extincteur la malheureuse qui gémit encore. [...]

Depuis hier, il est rejugé en appel par la cour d’assises de l’Ain. Le jeune homme frêle qui se lève dans le box des accusés reconnaît les faits. Il explique qu’il souhaitait « faire taire » la victime dont il ne supportait pas les cris. Mais il « ne se souvient pas » l’avoir étranglée, et il nie l’avoir violée malgré la présence de sperme. Il n’aurait selon lui accompli qu’un viol « digital ». [...]

Le Progrès

Merci à Gnoc Beaujolais

Carcassonne. Un cadavre retrouvé après l’incendie d’un immeuble

C’est en intervenant sur un feu d’escalier, jeudi, vers 16h, dans le centre ville de Carcassonne que les pompiers ont découvert un homme gisant au sol d’un appartement situé en rez-de-chausée. Le corps porterait des traces de coups. Un homme est activement recherché.

Le corps découvert par les pompiers porteraient des traces de coups. Dans l’appartement, les enquêteurs auraient trouvé des projections de sang, du sang n’appartenant pas à la victime mais à un délinquant connu pour avoir fait de la prison à 2 reprises. L’homme a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle pour le meurtre d’un dealer, en 1995, puis à deux ans de prison pour la tentative de braquage d’un bijouterie en 2009.

(…) France 3 Languedoc Roussillon

Sourdun : une septuagénaire étranglée

Le corps d’une femme de 74 ans, morte par strangulation, selon une autopsie, a été retrouvé mardi à son domicile de Sourdun, en Seine-et-Marne, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Cette femme, qui avait des problèmes de santé, a été retrouvée morte sur son lit mardi matin par son infirmière à domicile, un foulard autour du cou avec « un objet en bois » permettant de le serrer, a indiqué cette source. « Elle est morte par strangulation, élément qu’on pouvait déjà supposer, mais qui a été confirmé par l’autopsie. [...]

Europe 1

Merci à doudoudidonc

Lyon/femme démenbrée : Nabil Ferjami écroué (màj)

Addendum 13/02/13

Nabil Ferjami, 26 ans, résident dans un foyer pour jeunes travailleurs, a été mis en examen et écroué hier. Il a avoué avoir tué et découpé une résidente, pour se débarrasser du corps, mais n’a pas précisé les raisons de son geste. « C’est horrible ce qui s’est passé », dit-il aux magistrats. [...]

Ce Franco-Tunisien sans emploi est seul suspect dans la mort de Tellya Sebih, pâtissière en alternance, disparue depuis dix jours de la résidence « habitat jeunes », située rue Maurice-Flandin, derrière la gare de la Part-Dieu à Lyon 3e. [...]

Le Progrès

Merci à Gnoc Beaujolais

______________________________

Le corps démembré d’une femme de 20 ans, disparue depuis une semaine, a été retrouvé dans des sacs enfouis dans un parc à Lyon, sur les indications de son meurtrier présumé, révèle Le Progrès lundi.

Un homme de 26 ans devrait être mis en examen dans la matinée pour « homicide volontaire » et placé en détention provisoire. Ce week-end, au cours de sa garde à vue, il a indiqué où se trouvait le corps démembré d’une femme de 20 ans, disparue depuis une semaine. Les sacs étaient enfouis dans un parc à Lyon, a appris l’afp lundi auprès du parquet confirmant une information du journal Le Progrès.

Résident dans le même foyer de jeunes travailleurs que la victime, qui  n’était pas sa petite amie, il a finalement avoué le meurtre aux enquêteurs   »dans un contexte d’abus d’alcool », « mais son mobile reste encore flou », a souligné le parquet de Lyon. « Il y a encore beaucoup de zones d’ombre dans ce dossier », a-t-on ajouté. [...]

TF1 News

Merci à El Tarba

Marseille : il tue le caniche et le canari de son ex

Qu’est-ce qui a bien pu déclencher cette pulsion de violence chez cet homme, dimanche, en début d’après-midi, dans un appartement de la cité La Solidarité (15e) à Marseille ? Le suspect, 38 ans, était toujours en fuite hier. [...]

Selon plusieurs témoignages, il se serait montré d’abord extrêmement menaçant, tout en tenant des propos incohérents. Il aurait reproché au chien de son ex-femme, un caniche, son pelage trop long. À l’aide d’un cordage, il aurait alors attaché les pattes de l’animal, avant de menacer de le tuer avec son arme blanche.

Toujours emporté par ses pulsions et vociférant contre la mère de famille, l’homme s’est ensuite saisi du caniche, s’est approché d’une fenêtre et l’a jeté dans le vide, depuis le 5e étage de l’appartement. [...]

L’Est Républicain

Merci à chris3818919

François de Grossouvre : Un mort à l’Elysée (vidéo)

(Merci à Archidruide pour la vidéo)

François de Grossouvre « Ministre de la vie privée de François Mitterrand » a-t-il été « suicidé » ?

Un documentaire de Jean-Louis Pérez Produit par Premières lignes avec la participation de France 3

François de Grossouvre « Ministre de la vie privée de François Mitterrand »
A-t-on « suicidé » François de Grossouvre, ou l’ancien conseiller de François Mitterrand s’est-il effectivement donné la mort dans son bureau de l’Elysée le 7 avril 1994 ?

Selon la version officielle et celle des proches de François Mitterrand, François de Grossouvre s’est bien donné la mort au sein du palais de l’Elysée. Il s’agirait pour certains d’une tragédie amoureuse, avec François de Grossouvre dans le rôle de l’amant éconduit par un Président de la République ayant tourné la page. D’autres racontent la déchéance d’un homme qualifié de dépressif.

Mais aux yeux de la famille de François de Grossouvre, cette « version officielle » contient de nombreuses erreurs factuelles et des contre-vérités. Ils ont décidé de rompre le silence. Évoquant les rapports de police et d’autopsie, le fils et le petit-fils de François de Grossouvre étayent leur point de vue et produisent des éléments troublants qui laissent planer le doute sur les circonstances exactes de sa mort.

Ce film raconte l’histoire de cette éminence grise de François Mitterrand. Une plongée impitoyable dans l’ambiance crépusculaire de la fin de la deuxième mandature du Président Mitterrand, le drame d’un homme et les dérives cette période trouble de la cinquième République. Le documentaire décrypte les incohérences d’une enquête policière qui semble décidément s’être refermée un peu trop rapidemen

France 3

Villeneuve-Saint-Georges : une sexagénaire renversée et tuée (màj)

Addendum 12/02/13

Ils sont désormais deux en garde à vue : un père et un fils qui s’accusent tout deux d’avoir renversé mortellement une sexagénaire lundi à Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne. Vers 15 heures lundi, un homme de 22 ans s’était rendu au commissariat de la commune pour y dénoncer son acte. Mais en soirée, son père, né en 1953, s’est à son tour accusé d’avoir commis l’accident. [...]
________________________________

Addendum 11/02/13

Agé de 22 ans, l’automobiliste s’est rendu vers 15 heures au commissariat de la commune pour y dénoncer son acte. Il a été placé en garde à vue et était auditionné par les policiers. [...]

Le Figaro

________________________________

Un automobiliste était en fuite ce matin après avoir renversé mortellement une sexagénaire à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne).

Heurtée par le véhicule vers 6h50 sur la N6, un axe très fréquenté qui traverse la commune du nord au sud, la victime âgée de 63 ans a été déclarée morte sur les lieux de l’accident vers 7h35. [...]

Le Figaro

Arabie-Saoudite : un prédicateur musulman viole et tue sa fille de 5 ans (màj)

Addendum 08/02/13

Libéré après seulement quatre mois de prison, le prédicateur a été absout d’une simple amende de 200 000 rials (environ 40 000 euros). [...]

Hebergeur d'image

Lama était à la merci de son père, qui en avait la garde, depuis son divorce. Sa maman était Egyptienne et n’avait droit qu’à quelques brefs coups de téléphone. Le prédicateur qui prônait le voile intégral pour les nourrissons de sexe féminin, avait fait certifier la virginité de son enfant de 5 ans, par examen médical.

Les traumatismes constatés à son admission à l’hôpital comportait des blessures par câbles électriques, des coups, un dos brisé, des viols particulièrement cruels, et un rectum brûlé. [...]

La bloggeuse Blue Abaya, une expatriée mariée à un Saoudien et vivant en Arabie Saoudite, publie à l’occasion de ce scandale un réquisitoire amer contre le traitement des petites filles, accompagné du barème du «prix du sang» dans ce pays.

A savoir, 300 000 rials, si la victime est un musulman et 150 000 rials, si la victime est une musulmane. Il tombe à 3333 rials si la victime est une femme d’une autre religion. [...]

Le Parisien

Merci à Melusine

_______________________________

03/02/13

Un prédicateur saoudien a été récemment condamné à une courte peine de prison et à verser une compensation financière pour le viol et le meurtre de sa fille de cinq ans.

Selon trois militantes saoudiennes des droits de l’Homme, la petite Lama, hospitalisée le 25 décembre 2011 avec le crâne fracassé, des côtes cassées, des traces de brûlures et un ongle arraché, a succombé à ses blessures le 22 octobre. [...]

Le père participait régulièrement à des émissions de télévision sur les préceptes islamiques.

Il a reconnu être l’auteur de ces atrocités. Le 26 janvier, il a été condamné à verser une compensation financière à la mère, appelée « prix du sang » dans la jurisprudence saoudienne basée sur la charia (loi islamique), et à une peine de prison correspondant à la durée de sa détention préventive, selon les militantes.

En Arabie saoudite, qui procède chaque année à des dizaines d’exécutions, le viol et le meurtre sont passibles de la peine capitale, mais un homme ne peut pas être condamné à mort pour le meurtre de son enfant ou de son épouse, qui valent en général entre 5 et 12 ans de prison à leurs auteurs.

Le Figaro

Un homme retrouvé avec un couteau planté dans la gorge à l’intérieur d’une église de Clermont-Ferrand

Un homme d’une trentaine d’années est décédé mercredi en fin de matinée dans une église de Clermont-Ferrand. Il avait été découvert devant l’autel, un couteau planté dans la gorge. Il a succombé durant les premiers soins qui lui ont été prodigués sur place. [...]

L’homme, âgé d’une trentaine d’années, n’est pas connu des services de police. [...]

France 3

Merci à chris3818919