Nouveau règlement de comptes à Marseille : deux hommes tués à la kalachnikov (MàJ vidéo)

Deux hommes à bord d’une voiture, cagoulés et armés, ont été tués d’une rafale de kalachnikov dans les quartiers nord de Marseille, dans la nuit de lundi à mardi, au dernier jour d’une année 2013 meurtrière. Les faits se sont déroulés à 1 heure du matin, sur une voie rapide près du métro Frais Vallon, dans le 13e arrondissement, à quelques mètres du lieu où Adrien Anigo, le fils du directeur sportif de l’Olympique de Marseille José Anigo, avait été a battu le 5 septembre. Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, assure que la situation « est en train de changer ».

Les deux hommes ont été retrouvés morts dans leur voiture, une Golf immatriculée à Marseille. Leur attirail et la présence d’une kalachnikov à l’intérieur du véhicule laissent penser qu’il s’agirait de malfaiteurs prêts à passer à l’acte, selon les premiers éléments de l’enquête.

(…) Le Parisien

Municipales à Marseille : Ghali « ne parle plus » à Carlotti

Ces deux-là ne passeront pas le réveillon ensemble. La primaire d’octobre, visant à désigner le représentant du PS dans la course à la mairie de Marseille, a laissé des traces. Comme jeudi sur le plateau du Grand journal de Canal +, la sénatrice des quartiers Nord, Samia Ghali, a assuré ce samedi à « La Provence » qu’elle « ne pardonne pas » à la ministre Marie-Arlette Carlotti de l’avoir accusée de clientélisme.

Eliminée dès le premier tour de cette compétition interne, la ministre avait crié au scandale, dénonçant l’organisation « paramilitaire » et le clientélisme de sa rivale Samia Ghali, qualifiée pour le second tour. En cause, notamment, le recours à des minibus pour acheminer des électeurs. Marie-Arlette Carlotti avait également dénoncé des « échanges d’argent ».

Finalement battue par le député Patrick Mennucci, qui porte les couleurs de son parti dans cette élection municipale, Samia Ghali n’a toujours pas digéré ces accusations. « Je ne lui pardonne pas », a-t-elle reconnu sur Canal +, avant de renchérir ce samedi dans les colonnes «La Provence» en confirmant qu’elle « ne parle plus à Marie-Arlette ».

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

(…) Le Parisien

Marseille : huit individus dont des mineurs rançonnent des familles chez elles

Ils ont sévi dans un immeubles du 5e arrondissement de Marseille. Agissant en bande, huits individus dont trois mineurs ont forcé des familles à leur ouvrir la porte pour leur voler des téléphones, des cartes bancaires et des jouets. Tous les malfaiteurs sont en garde à vue.

Ils ont été arrêtés avant de commettre d’autres méfaits. Deux des individus ont été interpellés sur les lieux, les six autres ont été retrouvés dans un immeuble voisin, par les policiers de la sécurité publique alertés par les victimes. L’un de ces jeunes malfaiteurs présumés venaient de sortir de la prison des Baumettes.

(…) France 3 Provence

Prise illégale d’intérêts : un rappel à la loi notifié à Patrick Mennucci

Le parquet a annoncé ce mercredi qu’il avait notifié à Patrick Mennucci « un rappel à la loi conformément à l’article 41-1 du code de procédure pénale », a indiqué l’AFP dans une dépêche. Le parquet conclut ainsi l’enquête préliminaire ouverte sur un soupçon de prise illégale d’intérêts de la part du député socialiste quand il était vice-président de la région.

Ouverte en octobre 2012, cette enquête concernait une subvention régionale de 90 000 euros accordée en juin 2012 à l’association Union des familles musulmanes, dirigée par Nassera Benmarnia, attachée parlementaire et suppléante du député.

Ce dernier a été entendu en début de mois par la brigade financière. Depuis le début de cette affaire, Patrick Mennucci n’a eu de cesse de dénoncer les manoeuvres de son ancien collaborateur à la mairie de secteur et adversaire aux législatives, Omar Djellil qui a saisi à de nombreuses reprises le procureur depuis cette élection…

Simple avertissement, le rappel à la loi est une alternative aux poursuites qui vise à rappeler auprès de « l’auteur des faits des obligations résultant de la loi ». Le rappel à la loi conduit au classement sans suite de l’infraction éventuelle et ne figure donc pas au casier judiciaire.

Mars actu, merci à Joe le rassis

« Marseille, une capitale de la tolérance et du métissage » (Gattegno/RMC)

Le journaliste Hervé Gattegno explique pourquoi le Front National ne gagnera pas Marseille aux municipales. Il dresse un panégyrique de la citée phocéenne, sous l’oeil approbateur de Jean-Jacques Bourdin.

« C’est une ville qui est tournée vers la méditerranée et vers le Maghreb ! C’est une ville où les communautés religieuses coexistent pacifiquement depuis toujours ! C’est une ville pauvre, une ville même très pauvre, mais riche de ses différences. Autrement dit, c’est un contre-exemple géant de tout ce que professe le Front National. » – Hervé Gattegno

Quand Valls raillait Sarkozy après un règlement de compte à Marseille

Tweet écrit par Manuel Valls en avril 2012, après un règlement de compte.

 

Via le salon beige

Agression dans un TER : La SNCF assignée en justice par la victime

Deux hommes qui avaient été agressés par un american stafford dans un TER qui reliait Marseille à Toulon, vont assigner la SNCF en justice. Une action en responsabilité va être engagée par un avocat du barreau de Toulon, indique en effet Var Matin.

«Je pense que dans les TER, il n’y a quasiment pas de contrôle. La SNCF est tenue à une obligation de sécurité de résultat» a précisé l’avocat pour expliquer la démarche.

Samedi 3 août, Stéphane S., se trouvait à bord d’un TER qui reliait Marseille à Toulon. Il demande à deux voyageurs qui ont allumé un joint de bien vouloir l’éteindre. Ils refusent, et lâchent sur lui leur chien, d’une race réputée dangereuse. Après l’avoir blessé, le chien a attaqué un second voyageur.

Le Figaro

« L’immigration est une chance pour Marseille » (Mennucci/RMC)

Dans les GG de RMC, Patrick Mennucci (PS) s’oppose à une sortie de Florian Philippot sur Marseille, ville en proie à la violence et au communautarisme. Geoffroy Didier (UMP) s’attire les foudres d’André Chassaigne (PCF) et de Patrick Mennucci pour avoir mis dans le même sac le Front National et les communistes.

« La question à Marseille, c’est pas la question de l’immigré, c’est la question de la pauvreté. » – Patrick Mennucci

« Dire que le parti communiste est la même chose que le Front National, c’est être oublieux de l’histoire de France ! » – Patrick Mennucci

« Mélenchon, Le Pen, même combat ! » – Geoffroy Didier

Marseille : Frappée devant son fils pour son collier

Un miracle si les blessures ne sont pas plus graves. La victime, 81 ans, a été frappée à la nuque, projetée au sol, avant de subir une tentative d’étranglement.

Des violences graves pour un vol de collier et de sac, lundi soir, qui se sont déroulées devant les yeux du fils de l’octogénaire, qui a poursuivi les agresseurs et permis leur interpellation. Les faits se sont produits non loin de la station de métro Saint-Just (13e).

Deux garçons de 17 et 19 ans viennent de repérer leur cible. D’ordinaire, leur lâcheté les guide plutôt à choisir des vieilles dames seules.

Celle-ci est accompagnée de son fils. Peu importe. Ils vont l’attaquer. La faire tomber et la dépouiller. L’un d’eux se jette soudain sur elle. La frappe à la nuque. Déséquilibrée, elle percute le sol. Le deuxième l’attrape ensuite par le cou, pendant que le complice arrache son collier, puis son sac à main. Leur butin en main, ils s’enfuient en courant. Le fils les poursuit, alerte la police. La force revient à la loi : les deux jeunes hommes sont finalement interpellés, peu après, avec une lourde peine au-dessus de leur tête.

La Provence, merci à Lilib

Marseille : Il demande un renseignement, il reçoit des gifles

Un jeune homme de 18 ans, d’origine portugaise mais demeurant à Nantes, a été pris à partie dans la nuit de samedi à dimanche, vers 5 h, rue Beauvau (1er) à Marseille, par trois individus dans une BMW auxquels il demandait simplement un renseignement.

La victime a reçu des gifles. La vidéo devrait permettre d’identifier les auteurs.

La Provence

La Guadeloupe a connu plus de meurtres en 2013 que Marseille ou la Corse

La criminalité marseillaise fait l’objet d’une comptabilité morbide scrupuleusement mise à jour. D’autres territoires français sont dans le même temps beaucoup moins scrutés par les médias, et pourtant…

«Pourtant, avec 27 morts depuis janvier par armes à feu ou blanches, la Guadeloupe est la région la plus dangereuse de France», écrivait le site de Roads Mag le 19 juillet dernier,

et «ce paradis des Antilles est devenu un enfer en comparaison des villes de métropole comme Marseille ou la sempiternelle et violente Corse, qui font les choux gras des médias nationaux.»

Le site DomActu avait alors dressé la liste de ces homicides: «un chiffre effroyable. A titre de comparaison, 11 homicides ont été recensés à Marseille et 13 en Corse sur la même période.» Les victimes sont souvent jeunes, et les rivalités entre bandes souvent à l’origine des violences[...]

Slate, Merci à abovo2