« A Marseille, j’entends du ‘nique la France’ toute la journée ! » (RMC)

Dans les GG de RMC, une auditrice marseillaise ne s’étonne pas de voir des voyous issus de l’immigration partir en Syrie. L’intervenante sociale Elina Dumont défend ces « jeunes » de banlieue. Marie-Anne Soubré et Johnny Blanc n’en reviennent pas.

Hebergeur d'image

« Savez-vous que la plupart de ces gens ne partent jamais en vacances, ils n’ont pas d’activités physiques, ils sont plus dans le système scolaire, quand ils cherchent un travail ils ne sont pas considérés [...] Les guetteurs que je connais, c’est tout simplement parce qu’ils sont exclus du système scolaire à 14 ans ! » – Elina Dumont

France : Un patronyme «de souche» serait préférable à un patronyme maghrébin pour trouver un emploi

Selon une étude de l’Insee il est préférable d’avoir un patronyme «de souche» qu’ un patronyme maghrébin pour trouver un emploi. Selon le site yabiladi, «la compétence du candidat d’origine maghrébine ne saurait pas toujours jouer en sa faveur en face d’un Français de souche moins qualifié».

«L’origine ethnique des candidats est signalée sur la candidature par le prénom et le nom à forte consonance hexagonale ancienne, maghrébine ou noire africaine», explique le rapport.

Mieux vaut ne pas s’appeler Ziraoui, Ben Saada ou encore Khadra quand on cherche un emploi en France. C’est en tout cas ce qui ressort de l’étude de l’Insee sur la discrimination à l’embauche des jeunes en Ile de France, publiée ce jeudi 10 avril.

L’étude a été réalisée sous forme de testing, afin de mesurer l’ampleur de la discrimination envers les candidats d’origine magrébine. Ainsi, de fin juillet 2010 à fin août 2010, 441 candidatures ont ainsi été envoyées à 147 entreprises qui proposaient sur le site Pôle Emploi, un CDI, un CDD ou un contrat d’intérim de «technicien de maintenance». Ce métier a été retenu car 3,29% des employés de ce secteur sont d’origine maghrébine.

Ces candidatures concernaient trois profils ayant pour seules différences l’origine et le niveau d’étude. Il s’agit de trois jeunes hommes célibataires, sans enfant et âgés de 28 ans. Ils habitent la Seine-Saint-Denis et détiennent le permis B. Cependant, le premier candidat fictif, Zahid Messai, est titulaire d’un BTS électrotechnique et d’un Bac Pro électrotechnique. Les deux autres, Nessim Belahdeb et Sylvain Bernard n’ont que le Bac Pro électronique. Mais selon le rapport, les résultats sont sans appel. […]

L’étude relève que la discrimination sur l’origine peut être parfois moindre si le candidat d’origine maghrébine est plus qualifié ou diplômé. Il a alors «plus de chances d’accéder à un entretien d’embauche que l’autre candidat d’origine maghrébine, mais moins que le candidat d’origine française », note le document de l’Insee. […]

yabiladi

Il fait du chantage à un responsable de chantier pour qu’il recrute des « jeunes » (vidéo)

Hier, M6 proposait le magazine  » 66 minutes « , présenté par Xavier de Moulins. L’un des sujets était intitulé « Vols, agressions, racket : chantiers en danger ».

Les caméras ont rencontré des ouvriers et des responsables de chantiers qui sont harcelés par des habitants de cités avoisinantes.

L’un d’entre eux a choisi de faire du chantage afin qu’un responsable de chantier recrute des jeunes issus des cités.

« Sérieux, vous venez ici, vous travaillez chez nous. On ne travaille pas. Et, en plus, vous nous prenez pour des cons. Alors ça, c’est le monde à l’envers. Il n’y a personne des cités. Il y a que des Portugais et des Noirs », lâche-t-il. [...]

Et d’ajouter : « C’est soit il paie maintenant une amende de 15.000 euros par mois. Ou il me fait travailler dix jeunes des cités ».

Morandini

Législatives Canada : « Les Maghrébins doivent sortir voter pour un Québec sans discrimination » selon Philippe Couillard

A moins d’une semaine des élections législatives dans la province canadienne, le chef du parti libéral du Québec, Philippe Couillard, dont le parti forme l’opposition depuis 18 mois, appelle les Québécois d’origine maghrébine à sortir voter en masse lundi prochain.

Selon ce neurochirurgien, l’enjeu pour les Maghrébins n’est autre que de faire barrage à la discrimination qui sera institutionnalisée par le projet de charte des valeurs du Parti québécois. Cette loi, si elle est adoptée, prévoit, entre autres, de renvoyer de la fonction publique et parapublique les femmes qui portent un voile,

« Je demande à toutes et à tous, d’aller voter pour un Québec uni, un Québec au travail et un Québec sans discrimination », affirme Philippe Couillard dans cet entretien.

Au-delà de l’appel et comme tout politicien en temps de vote, il espère que ces voix iraient à son parti.

La communauté maghrébine n’est pas connue pour son penchant pour les opérations de vote, mais il se pourrait que la donne change à l’occasion de cette élection.

« Vous n’êtes pas chez Nous mais vous êtes chez Vous », dit-il aux femmes portant un voile et qui se sont fait agresser dans la rue ces derniers mois.

Il a reconnu aussi qu’il y a « des blessures qu’il va falloir cicatriser et guérir et que ça va être long dans certains cas ».[...]

Suite sur El Watan

Zehira Houfani-Berfas : «Le Parti québécois est en train de montrer la porte aux Maghrébins»

Le Québec s’apprête à élire ses députés provinciaux le 7 avril. Le débat est polarisé autour de la charte des valeurs québécoises qui va interdire le voile dans la fonction publique. L’indépendance de la province reste aussi un enjeu. Dans la série d’entretiens d’El Watan avec les Algériens de la Belle Province, discussion avec Zehira Houfani-Berfas, «écrivaine», journaliste arrivée au Canada (Ottawa) en 1994 avant de déménager au Québec en 2003.

«Le voile n’a jamais été mon combat, mais cet acharnement contre le foulard islamique en France d’abord, puis au Québec nous interpelle en tant communauté», affirme-t-elle.

Y a-t-il un danger islamiste ou intégriste au Québec ?

Autrement dit, « Les soldats d’Allah seraient-ils en train d’envahir le Québec » ? Je ne sais pas s’il y a des gens qui croient en ces inepties. Le Québec se trouve en Amérique du nord, un endroit où les libertés sont ancrées dans la vie des gens comme nulle part ailleurs.

Ce peuple a fait et réussi sa révolution tranquille alors qu’il se trouvait seul sous le joug de la puissante église et des empires anglophones. Il défend vigoureusement sa langue et sa culture face à ses voisins, dont le géant américain.

Dire que la présence du foulard islamique ou d’une mosquée le met en péril, c’est manquer de respect aux gens et dénigrer leur capacité d’évolution. [… ] Les immigrants qui arrivent au Québec en quête d’une vie meilleure se retrouvent malgré eux embarqués dans une dynamique qu’ils ne comprennent pas.

Du moins dans un premier temps. Des notions comme la séparation, l’indépendance du Québec n’étaient pas inclus dans leur projet d’immigration. À l’exception des Français qui, peut-être, connaissent la situation du Québec dans le Canada, de par l’histoire et l’ascendance, les autres immigrants se retrouvent plutôt incommodés de devoir choisir en le Québec et le Canada. […]

El Watan (Merci à ranelagh)

Peggy Derder : Les immigrés sont «parfaitement républicains» (El Watan)

Interview dans El Watan de I’historienne Peggy Derder auteur de «Idées reçues sur les générations issues de l’immigration» sur les immigrés en France, en particulier maghrébins et subsahariens. Elle estime que les difficultés d’intégration proviennent de la société française, ont accepté les «valeurs de la République» et qu’il y aucun risque de radicalisme religieux.

Le thème de la délinquance est également particulièrement prégnant. Il n’est pas nouveau, à l’image de nombreux stéréotypes qui connaissent une continuité historique.

Relire France : L’islam, «première religion des prisons»

Pourquoi un livre sur les idées reçues concernant «les générations issues de l’immigration» ?

Parce que s’il y a un groupe, parmi d’autres certes, qui souffre particulièrement des stéréotypes, c’est bien celui des descendants d’immigrés. […]En faisant la synthèse des recherches les plus récentes, comme Trajectoires et Origines, on est surpris de constater l’ampleur du décalage entre ces fausses idées et la réalité.

Qui sont ces «jeunes issus de l’immigration» dont parlent les médias ? Ils font partie de la 4e, voire 5e génération. Ont-ils découvert l’élixir de la jeunesse éternelle ?

Oui, en effet ! On continue à parler de jeunes issus de l’immigration, alors que l’immigration en France est désormais une histoire ancienne qui a commencé au XIXe siècle. Or, la jeunesse ne dure malheureusement pas ! Sur l’ensemble des 6,7 millions de descendants d’immigrés, c’est-à-dire les personnes ayant un ou deux parents immigrés, aujourd’hui en France la moitié ont plus de 40 ans. Et on ne comptabilise pas les nombreuses générations précédentes ayant un arrière-grand-parent ou un grand-parent immigré […].

C’est le cas en particulier pour les personnes issues de l’immigration maghrébine ou d’Afrique subsaharienne. L’assignation identitaire est toujours forte, alors que l’expérience de l’exil ne saurait se transmettre. Mais le renvoi à l’altérité est permanent, même pour des Français de longue date.

Ces «jeunes» ne sont-ils pas tout simplement français, sans adjectif accolé derrière ?

Bien entendu ! Et ils ont un fort sentiment d’appartenance à la société française. 93% des descendants d’immigrés se sentent français. Et ils sont français. L’injonction d’intégration qui pèse constamment sur eux est d’autant plus hors de propos. Ils vivent donc très mal ce «Intégrez-vous !» martelé en permanence, ou l’idée selon laquelle ils seraient déracinés, alors qu’ils sont nés, ont toujours vécu en France et voient leur avenir dans leur pays. Ce qui n’empêche nullement un attachement à l’identité et à la culture de leurs parents. Ils recomposent une synthèse originale.

Quelles sont les principales idées reçues ?

Au-delà de cette question du déracinement, il y a l’idée selon laquelle une double culture serait forcément néfaste, alors que les témoignages ou les études, par exemple sur les avantages du bilinguisme, montrent à quel point plusieurs références culturelles constituent une richesse non seulement pour les personnes elles-mêmes, mais pour le pays entier, sa culture, sa société, son économie même… […]

Ils sont parfaitement républicains. Aujourd’hui, les générations issues de l’immigration sont toujours très attachées aux principes républicains, aux idéaux de la méritocratie française, mais la désillusion est grande. Et elle n’est pas démentie par les discriminations qui frappent plus fortement et plus durement les «seconde et troisième générations» que leurs parents immigrés. La société française ne sait pas toujours reconnaître en ces jeunes issus de l’immigration ses propres enfants. […]

Aujourd’hui, les générations actuelles revendiquent ou tout au moins ne dissimulent plus leur croyance et leur pratique de la religion. Cette «visibilisation» de l’islam de jeunes générations de Français peut heurter dans un contexte de tensions autour de la laïcité. Pourtant, si les jeunes musulmans sont attachés à leur religion, la majorité se reconnaît dans les principes de laïcité. Il ne s’agit pas d’un islam de radicalisation ou de rupture et la religion n’est qu’une composante de leur identité.

El Watan

Ces musulmans qui plébiscitent l’école catholique

L’école catholique accueille de plus en plus d’élèves de confession musulmane depuis les années 1970.

Hebergeur d'image«Depuis quelque temps, beaucoup de familles musulmanes me questionnent sur l’école catholique. Elles s’inquiétaient déjà des questions de sexualité et d’homosexualité abordées à l’école. Avec ces rumeurs de théorie du genre, elles s’affolent. Ce qui les fait revenir sur terre, c’est le prix», explique Chawki Belaliat, père musulman de deux enfants. S’il a fait le choix de l’enseignement catholique, c’est pour «le niveau scolaire» et pour échapper à l’école publique classée ZEP, à Nice nord. [...]

L’école catholique accueille toutefois des élèves de culture musulmane, de façon grandissante depuis les années 1970. «Nous suivons l’évolution démographique», observe Claude Berruer, secrétaire général adjoint de l’enseignement catholique.

Les musulmans représentent la moitié des effectifs de deux collèges privés de Roubaix. En Seine-Saint-Denis, les établissements catholiques comptent un tiers d’élèves de culture musulmane, voire davantage. Une situation similaire dans la périphérie de Lyon, Saint-Étienne, et dans les quartiers nord de Marseille où un collège en reçoit 98% ! Ces cas restent toutefois particuliers car liés à une implantation scolaire dans des zones «ghettos» peuplées par des populations d’origine immigrée. Le collège Saint-Joseph compte 80% d’élèves d’origine maghrébine, une proportion stable. [...]

Le Figaro

Ce soir sur France 2 : «Français d’origine contrôlée». «Autopsie d’un ratage» (Vidéo)

Ce soir sur France 2, un documentaire «Français d’origine contrôlée», Episode 1 : «Pas comme les autres» et Episode 2 : «Comme les autres». Un film écrit par Mustapha Kessous et Jean-Thomas Ceccaldi ; réalisé par Jean-Thomas Ceccaldi. Une production Bonne Compagnie.

Autopsie d’un ratage, celui de la France avec ses enfants issus de l’immigration maghrébine. «Depuis trente ans, on n’emploie pas le bon mot. Le problème, ce n’est pas celui de leur « intégration », c’est celui de leur « acceptation », notamment par la France d’en haut», explique le journaliste Mustapha Kessous.

Plus de trente ans après, les journalistes ont retrouvé des protagonistes de la «Marche pour l’égalité et contre le racisme» qui se battaient pour l’intégration. Ces derniers parlent de leurs espérances d’alors, de leur combat et des années qui ont suivi. Issus de l’immigration, ces Français expliquent pourquoi ils ont encore souvent aujourd’hui l’impression de ne pas être des citoyens comme les autres.

programme-tv ; Libération

« Il faut supprimer le regroupement familial et surtout on revient sur l’espace Schengen » (Maréchal-Le Pen/RMC)

Immigration, délinquance, Dieudonné, Turquie… Marion Maréchal-Le Pen répond aux questions des GG de RMC.

« Les jeunes jihadistes (de Toulouse), s’ils ont une double nationalité, méritent une déchéance de la nationalité.  Semble-t-il, ce sont des Français de papiers. Je ne vois pas comment on peut aller se battre comme apprenti jihadiste et défendre les valeurs de la République française. C’est d’ailleurs pour ça que l’on se bat contre l’acquisition automatique de la nationalité à 18 ans. » – Marion Maréchal-Le Pen

Olivier Truchot : Dieudonné est un ami d’Alain Soral, et Alain Soral a été un moment donné un compagnon de route du Front National.

Marion Maréchal-Le Pen : Oui, comme Alain Soral a fait partie des Grandes Gueules à l’époque, je crois !

Olivier Truchot : Au tout début…

Italie : des immigrés se cousent la bouche pour protester contre leur sort (màj)

Addendum 27/01/14

Treize immigrants marocains enfermés dans un centre de rétention de migrants dans la banlieue de Rome ont cousu leurs lèvres pour protester contre la longueur de leur rétention, cette manifestation étant la seconde de ce type, ont rapporté dimanche les médias italiens.

Agés de 20 à 30 ans, ces hommes avaient déjà cousu leurs lèvres en décembre dans le même but au cours d’une première manifestation qui avait duré une semaine. Ils avaient mis fin au mouvement après avoir reçu l’assurance que leurs dossiers seraient rapidement traités par les autorités.

« J’espère que le Parlement tiendra sa parole et approuvera rapidement les textes pour mettre fin à cette situation honteuse », a lancé Angiolo Marroni, qui s’occupe des prisonniers dans la région du Lazio. [...]

Morandini

22/12/13

Quatre immigrés originaires du Maghreb se sont cousu la bouche samedi pour protester contre leur immobilisation prolongée dans un centre d’accueil à Rome, rapporte l’agence italienne ANSA.

Hebergeur d'imageCes hommes âgés de vingt et trente ans, qui s’étaient cousu la bouche avec un fil extrait d’une couverture et une petite aiguille, ont été pris en charge médicalement. L’un d’eux aurait dû être rapatrié lundi dans son pays. [...]

« Leur révolte nous impose de rouvrir le débat national sur des centres inhumains et une législation qui assimile ceux qui fuient les guerres, la violence et les pauvretés à des criminels de guerre », a réagi le maire de gauche de la capitale, Ignazio Marino. [...]

7sur7

« Nos compatriotes de confession musulmane sont en train de nous rejoindre » (Philippot/RMC)

Titillé par Jean-Jacques Bourdin sur ces refus de subventions aux associations communautaristes, Florian Philippot affirme que plus en plus de musulmans votent Front National. Deux auditeurs réagissent aux propos du vice-président du parti.

« Le Front National n’est pas un parti politique démocratique, au contraire ! Il stigmatise toujours les maghrébins ! Toujours les maghrébins ! Moi je suis française et fière d’être française ! Le Front National ne sert à rien à part attiser les haines ! » – Aïcha

« Moi j’invite tous les musulmans à voter Marine Le Pen ! Et je ferai tout pour ça ! » – Abdel