Lampedusa : 9 bâteaux en approche des côtes avec 2000 clandestins à leur bord

24/04/14 : 9 embarcations remplies de clandestins ont été aperçues au large des côtes de Lampedusa. Les autorités maritimes estiment qu’elles contiennent entre 1500 et 2000 clandestins.

Image d’illustration

Depuis le début de l’année, plus de 21.000 clandestins sont arrivés par voie maritime, contre 2.500 à la même époque en 2013. A ce rythme, prévient le Ministre de l’Intérieur Angelino Alfano, le record de 2011 sera dépassé. Cette année là, 62.000 clandestins avaient débarqué sur les côtes suite à la guerre en Libye.

La Stampa

Lampedusa : 850 clandestins secourus dans le Canal de Sicile ce samedi (Màj : 321 nouveaux clandestins secourus cette nuit)

Addendum du 21/04/14 : Le navire San Giorgio a secouru 321 nouveaux clandestins dans la nuit de dimanche à lundi

Vidéo RaiNews24 sur l’opération de sauvetage du navire San Giorgio (nuit du 20 au 21 avril)


Près de 850 clandestins ont été secourus ce samedi dans le Canal de Sicile par deux navires de la Marine dans le cadre de l’opération « Mare Nostrum ».


Le navire «Hesperus» est intervenu au sud de Lampedusa pour sauver 400 personnes. Dans la même zone, l’intervention du navire «Cassiopeia» a permis de sauver 450 personnes. Cela a été annoncé par la Marine elle-même.

Agi.it

Plus de 850 clandestins secourus près de Lampedusa

Plus de 850 migrants ont été secourus samedi et dimanche par la Marine italienne au sud de l’île de Lampedusa, a-t-elle annoncé lundi.

Hebergeur d'imageLe sauvetage de ces 852 migrants, dont l’origine n’a pas été précisée, a été effectué par des bâtiments de la Marine ainsi que par des bateaux des garde-côtes, précise un communiqué. Hommes, femmes et enfants ont été récupérés par des patrouilleurs et débarqués dans les ports de Porto Empedocle et d’Augusta, en Sicile. [...]

7sur7

Italie (Ministère de l’Intérieur) : Entre 300.000 et 600.000 migrants en attente de débarquer en Europe

Selon Angelino Alfano (NDLR : Ministre de l’Intérieur italien) qui ne cite pas ses sources,

 

300 à 600 000 personnes seraient en attente pour traverser la Méditerranée et débarquer en Europe notamment sur les côtes italiennes.

 

Il a lancé un appel à l’Union européenne afin qu’elle prête main forte à l’Italie qui pour le moment gère bien seule ce dossier ultra-sensible”. Alfano demande à Bruxelles d’agir vite.

11 000 personnes ont déjà été enregistrées depuis le début 2014, soit sept fois plus qu’en 2013 selon le ministère italien de l’Intérieur.

Le défi de l’immigration a été l’une des questions abordées lors du récent sommet Union Européenne-Afrique. Personne n’a oublié la tragédie de Lampedusa lorsque plus de 360 migrants ont péri au large de l‘île italienne en octobre 2013.

Euronews


En complément : Un millier de clandestins secourus par l’Italie ces dernières 24 heures

La marine italienne a annoncé mardi 8 avril avoir secouru au cours des dernières vingt-quatre heures plus de mille migrants qui se trouvaient sur trois bateaux repérés par un hélicoptère et un drone.

Selon le rapport annuel du centre des jésuites Astalli qui s’occupe de l’aide aux réfugiés, 27 830 demandes d’asile ont été déposées en Italie en 2013, en hausse de 60 % sur un an. Les demandes d’asile dans le reste de l’Europe auraient elles augmenté de 32 % dans la même période. Le principal pays d’origine des requérants est la Syrie.

LeMonde.fr

(Merci à Bourgmestre)

Sommet UE-Afrique : moins d’immigration clandestine, plus d’immigration légale ?

Européens et Africains veulent éviter de nouveaux drames comme ceux de Lampedusa. Ils se sont mis d’accord sur des mesures préventives.

Les quelque 80 dirigeants africains et européens réunis en sommet à Bruxelles sont convenus jeudi de lutter contre l’immigration irrégulière, une « avancée » sur un dossier qui a souvent envenimé leurs relations. Dans un « plan d’action » jusqu’en 2017, les participants à ce 4e sommet UE-Afrique « s’engagent à lutter contre l’immigration illégale en promouvant une coopération efficace et complète pour éviter les conséquences dramatiques de la migration illégale et protéger la vie des migrants ». « Il s’agit d’une véritable avancée, d’une déclaration très importante », s’est félicité le président du Conseil européen Herman Van Rompuy. Le dernier sommet UE-Afrique, tenu en 2010 en Libye, avait buté sur la question des migrations, face au peu d’empressement de l’Afrique à verrouiller ses frontières.

Ils s’engagent aussi à « consolider les efforts de lutte contre la traite des êtres humains » et à « renforcer la protection internationale de demandeurs d’asile et de personnes déplacées à l’intérieur d’un même pays ». En contrepartie de ces efforts réclamés surtout à la partie africaine, le plan d’action prévoit « de renforcer le lien entre le développement et les migrations ». Concrètement, les Européens ont promis d’intensifier « les efforts visant à réduire les coûts des envois de fonds » par les émigrés à leurs pays d’origine, et de « promouvoir les migrations légales et la mobilité ».

Cet accord « doit permettre d’éviter des tragédies comme celles de Lampedusa », l’île italienne au large de laquelle des centaines de migrants se sont noyés en octobre 2013, a relevé Herman Van Rompuy. La réorientation par l’UE de son aide au développement en faveur de la formation et de l’emploi des jeunes – 65 % de la population africaine a moins de 35 ans – va également dans le sens d’un frein aux flux migratoires. « Si nous nous concentrons sur la formation de nos populations, investissons sur elles, elles n’auront pas à venir via Lampedusa, elles viendront en avion et seront bien accueillies », a relevé la présidente de la Commission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, dans la conférence de presse de clôture du sommet.

Le Point

Déferlement migratoire : 1000 arrivées par jour en Italie


Depuis le début de l’opération de surveillance et sauvetage en mer, décidée à la suite du naufrage aux portes de Lampedusa au mois d’octobre dernier, près de 17 000 migrants ont été secourus. 

Parmi elles, des Erythréens, des Somaliens, des Maliens, des Nigérians, des Syriens, des Egyptiens et des Libyens dont un grand nombre d’adolescents.

Ces derniers jours, les flux s’intensifient. On compte en moyenne 1 000 arrivées quotidiennes.

RFI

Un flux continu d’immigrés africains : 600 clandestins secourus dans le Canal de Sicile

Les forces navales italiennes sont intervenues pour secourir quelque 600 clandestins dans le Canal de Sicile au cours des dernières 24 heures. Tous les émigrés étaient en provenance des côtes africaines.

Des milliers de clandestins continuent d’affluer vers les côtes italiennes, particulièrement l’île la plus proche des côtes africaines, Lampedusa.

Figaro
———–
Complément : L’absurdité du multiculturalisme

«Nous vivons dans des sociétés où les populations sont empilées dans des zones urbaines absurdes, dans lesquelles chacun vit au détriment de l’autre, où chacun rencontre à chaque instant la culture de l’autre non pas comme un enrichissement, mais comme une agression permanente (…) Une société multiculturelle est une société multi-conflictuelle, multi-raciste et multi-agressive. Ça n’est pas une société durable. Et ca n’est pas une société dans laquelle il fait bon vivre.»

Image de prévisualisation YouTube
Pour le reste de la conférence, voir l’article de Fortune qui présente la vidéo complète.

Explosion du nombre de réfugiés en Italie. Màj : 1000 migrants en cours de sauvetage

[maj 17h37] Environ 1.000 réfugiés, répartis sur six embarcations de fortune, ont été repérés au large de l’île de Lampedusa ce mercredi matin, par des navires et des hélicoptères de la Marine Militaire italienne. AFP

———–

Le nombre de réfugiés qui débarquent sur les côtes en Italie a été multiplié par dix en janvier, traduisant «le flux incessant et massif de migrants» en cours depuis l’été dernier, a annoncé mardi le vice-ministre de l’Intérieur.

«L’Italie a été soumise en 2013 à un flux massif et incessant de migrants provenant des pays du Maghreb et du Moyen-Orient», a expliqué, vice-ministre de l’Intérieur.

Libération / AFP

Vidéo « choc » des réfugiés à Lampedusa : « Un camp de concentration » (màj)

Addendum

________________________________

Après la diffusion d’un reportage montrant des réfugiés de Lampedusa nus, dans le froid et soumis aux jets de produits désinfectants, le gouvernement italien a promis une enquête « approfondie ». [...]

Dans un message sur son compte Twitter, la commissaire européenne Cecilia Malmstrom a affirmé que l’UE avait « ouvert une enquête sur les traitements épouvantables dans beaucoup de centres de rétention, dont celui de Lampedusa ». « Nous n’hésiterons pas à lancer une procédure d’infraction », dit-elle.

Pour la maire de Lampedusa, Giusy Nicolini, l‘image que donne cette structure est digne d’un « camp de concentration ». [...]

TF1 News

Sicile : Arrivée de 200 clandestins en provenance de Syrie et d’Égypte

Près de 200 immigrés clandestins, dont plusieurs femmes et enfants, ont débarqué aujourd’hui sur les côtes de Sicile, ont annoncé des responsables des autorités locales aux médias italiens. Une embarcation transportant une centaine de migrants, dont 17 femmes et 11 enfants, a été interceptée par les garde-côtes au large d’Aci Castello, dans la province de Catane (Sicile), et a été escortée jusqu’au port de Catane.

«Nous sommes une centaine en provenance de Syrie et d’Égypte. Nous avons navigué pendant sept jours», a confié un des immigrés, cité par l’agence Ansa.

Par ailleurs, 77 immigrés, dont 8 femmes, ont été secourus à environ 40 milles au sud de Lampedusa et transportés à l’aube sur la petite île au sud de la Sicile à bord d’une vedette des garde-côtes. Les immigrés ont affirmé venir du Nigeria et du Ghana.

Enfin, 15 migrants dont une femme, ont été interceptés par les carabiniers à Torre Salsa, dans la province d’Agrigente (Sicile). Ils feraient partie d’un groupe d’une trentaine de personnes débarquées pendant la nuit. 24.277 immigrés ont débarqué sur les côtes italiennes entre le 1er août 2012 et le 10 août 2013, selon le ministère italien de l’Intérieur.

Un tiers d’entre eux, 8.932, sont arrivés en Italie sur une période limitée de 40 jours, entre le 1er juillet et le 10 août. A la faveur d’une mer calme, les arrivées de migrants se sont intensifiées ces dernières semaines dans le sud du pays, en particulier en Sicile et Calabre.

Le Figaro