Des africains volaient l’identité de chômeurs pour la vendre

Trois hommes, soupçonnés d’avoir volé des pièces d’état-civil de chômeurs pour les monnayer à des clandestins, ont été arrêtés en région parisienne, a-t-on appris auprès de l’Office central pour la répression de l’immigration irrégulière et de l’emploi d’étrangers sans titres (Ocriest).

Hebergeur d'imageLa tête de ce réseau, un Comorien surnommé « Junior » et ses deux lieutenants, un Angolais et un Ivoirien, ont été interpellés en région parisienne lundi matin et placés en garde à vue dans les locaux de l’Office à Lognes (Seine-et-Marne). [...]

En janvier 2013, « Junior » se présente dans une agence Pôle emploi de la Réunion comme un chef d’entreprise, décidé à embaucher une vingtaine de personnes. Près de 200 personnes lui fournissent leur CV mais acceptent aussi de donner les photocopies des livrets de famille et leurs actes de naissance.

Des pièces qu’il revendait grâce à l’aide de ses deux principaux complices au prix fort – jusqu’à 6.000 euros – à des Africains de la région parisienne en situation irrégulière qui pouvaient alors déposer un dossier en mairie ou en préfecture, en usurpant l’identité du demandeur d’emploi, pour obtenir indûment une carte d’identité. [...]

Direct Matin

Ses deux lieutenants, un Angolais surnommé « Papeli » et un Ivoirien, « Ismaël », lui prêtent main forte pour maquiller des documents visant à compléter les dossiers, des fausses quittances de loyer ou des fausses factures EDF. Des rabatteurs chassaient « le client africain » près de la gare du Nord à Paris.

Le Figaro

L’industrie bretonne cherche des jeunes réunionnais en alternance

L’Union des industries et des métiers de la métallurgie de Bretagne, le Centre de formation des apprentis de l’industrie de Bretagne, le Medef Réunion et le Cnarm, ont signé une convention.

L’objectif de ce partenariat est de proposer aux jeunes réunionnais volontaires à une mobilité et à la recherche de qualification, des offres d’emploi en apprentissage dans l’industrie en Bretagne.

Chacune des parties – à la Réunion et en métropole – travaillant en étroite collaboration et en intervenant de manière cohérente et complémentaire à chaque étape du projet de mobilité.

Dans le cadre de la campagne apprentissage 2012, des jeunes demandeurs d’emploi réunionnais sont déjà partis vers la Bretagne en alternance.

En effet, 10 jeunes ont été placés en contrat d’apprentissage en partenariat avec la Chambre de métiers et de l’artisanat des Côtes d’Armor pour y préparer les diplômes suivants : certificat technique des métiers (CTM) crêpier – CAP cuisine – CAP charcutier-traiteur.

D’autres jeunes réunionnais vont rapidement être identifiés, puisque des places en apprentissage et en contrat de professionnalisation sont toujours à pourvoir. Productique, mécanique, usinage, chaudronnerie, soudage, fonderie, forge, maintenance, électricité, électronique, sont autant d’activités dans lesquelles les besoins principaux se font sentir.

Source
————————-
Complément :

«Le volcan réunionnais risque de péter à tout moment»

Depuis trois jours, les manifestations dans l’île pour demander des contrats aidés dégénèrent, notamment dans la ville du Port.

http://img221.imageshack.us/img221/3308/434796.jpg

«Je ne vois pas pourquoi ça se passerait bien ce soir…» Dans son bureau de la mairie du Port, mercredi en fin d’après-midi, le secrétaire général Alain Moreau ne se fait guère d’illusions. Depuis trois jours, la ville de l’ouest de La Réunion est la proie des émeutiers. Jeunes et moins jeunes, sans emploi, réclament un contrat aidé à la collectivité. Faute de l’obtenir, ils ont brûlé la nuit dernière la mairie annexe du quartier de la Rivière-des-Galets, vandalisé un PMU et volé une centaine de bouteilles de gaz dans une station-service. Les forces de police ont affronté durant des heures des bandes cagoulées, armées de cocktails Molotov et de cailloux, et interpellé quatorze individus (vingt-deux depuis lundi).

Le préfet, guère optimiste sur la suite des événements, a demandé des renforts à Paris, alors qu’une quarantaine gendarmes mobiles sont arrivés dans la journée de Mayotte, l’île voisine.

Lire la suite

La Réunion aurait 25 ans de retard sur l’Hexagone

Voilà une nouvelle qui va faire grincer des dents… Selon l’Agence Française de Développement (AFD), le niveau de développement du département se situerait au 72e rang mondial sur 200 pays concernant l’IDH (indice de développement humain).

Le retard de la Réunion, comparé à celui de la métropole, serait de 25 ans…

L’AFD a confié au cabinet DME (Didacticiels et modélisations économiques) le soin de mener cette étude sur le niveau de développement de l’Outre-mer français. Et les DOM-TOM s’en sortent plutôt bien : ils seraient parmi les territoires les plus développés de la planète au sein de leur environnement régional.

L’indice de développement humain se base sur l’espérance de vie (santé et longévité), l’éducation et le revenu moyen par habitant. C’est cet indice qu’a retenu l’AFD pour faire sa synthèse.

Et force est de constater que la Réunion, concernant ce fameux IDH (notre département est classé au 74e rang), est à la traîne comparé aux autres DOM-TOM : elle se classe derrière la Nouvelle-Calédonie (51e rang), la Martinique (41e rang) ou encore la Guadeloupe (39e rang). La Guadeloupe se situerait, grâce à son IDH, entre les départements du Pas-de-Calais et celui de l’Yonne.

Cette étude mesure également en nombre d’années l’écart de développement entre chaque territoire avec la métropole. Celui de la Réunion serait de 25 années, loin derrière la Nouvelle-Calédonie (18 ans), la Martinique (13 ans) et la Guadeloupe (12 ans).

Concernant le revenu moyen par habitant, il était en 2010 de 16.797 dollars à La Réunion, contre 20.508 dollars pour la Guadeloupe.

Zinfos 974

Recrutement local : Vincent Peillon étend la mesure à la Réunion

Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale, vient d’étendre les mesures spécifiques prises récemment pour la Martinique, en matière de recrutement local, à la Réunion. Résultat : tous les contractuels ayant réussi le concours et ayant déjà exercé à la Réunion, y seront affectés en priorité dès la rentrée 2012. Réactions.

« Je souhaite que cette première mesure soit le point de départ d’une réflexion sur le recrutement local de manière générale et celui des fonctionnaires ultramarins qui, après plusieurs années passées en métropole, expriment le souhait d’exercer dans leur département d’origine », a réagi hier Monique Orphé, députée de la 6e circonscription. (…)

Clicanoo

Viol au Rivotril : 8 hommes devant la cour d’Assises

Huit hommes se retrouvent demain aux Assises pour une sordide affaire de viol au Rivotril qui s’est déroulée en 2009.

Demain, huit personnes vont comparaître devant la cour d’Assises de Saint-Denis pour un sordide affaire de viol sous l’effet du Rivotril. Les faits se sont déroulés en 2009 et révélé en février 2010. Plusieurs jeunes hommes, tous issus du quartier des Deux Canons à Saint-Denis, auraient abusé à tour de rôle d’une femme âgée de 20 ans au moment des faits.

C’est en cherchant de la musique sur l’ordinateur de son petit ami que la victime a découvert l’horreur. Elle apparaît sur une vidéo, de plusieurs minutes, quasiment inconsciente, en train de se faire violer.

Les violeurs présumés connaissent la jeune femme. C’est la petite amie de leur dalon. Ce dernier aurait drogué son amie au Rivotril avant de « l’offrir » à plusieurs de ses amis. Une scène qui a été filmée par l’un des protagonistes de cette affaire. (…)

l’Info.re

« Pauvre con va. On va te faire la mort dans les urnes » : Sarkozy insulté à la Réunion (vidéo+màj)

Encore inconnu hier, Robin Rangé est aujourd’hui au cœur de la polémique. [...] militant du candidat Jean-Luc Mélenchon.[...]

Même si Robin Rangé dit n’être encarté nul part, il participe au mouvement des Indignés: « Je suis monsieur tout le monde qui ne veut pas être muselé ». Fan de rap français aux textes engagés, ce jeune étudiant en informatique écoute aussi Renaud ou encore Damien Saez. Dernièrement, il a lu Le Petit livre rouge, du dessinateur et journaliste satirique Charb.

Zinfos974

———————————————-

Nicolas Sarkozy s’est fait chahuter lors de son arrivée sur l’île de la Réunion, mercredi matin.

Alors qu’il serre des mains et remercie à tout va les Réunionnais venus l’accueillir, le Président-candidat a eu affaire avec un homme qui le montrait du doigt en criant : « Pauvre con va. On va te faire la mort dans les urnes ». Les gardes du corps du chef de l’Etat se sont montrés surpris, mais ne sont pas intervenus, comme le montre la vidéo prise par nos confrères du « Journal de la Réunion ».

RTL

 

La Réunion : les annonces de baisse des prix ne calment pas la violence (vidéo)

La baisse des prix d’une quarantaine de produits annoncée par le gouvernement n’a pas contribué à calmer les revendications des Réunionnais contre la vie chère sur l’île. Les scènes d’émeutes et de vandalisme se poursuivent. (i>Télé, 25/02/12)


La Réunion : les annonces ne calment pas la… par ITELE

La violence s’intensifie à La Réunion (vidéos)

Sur l’île de la Réunion, les émeutes gagnent du terrain, contrairement à la précédente vague de violences liées à la chereté de la vie elles ne bénéficient pas du soutien de la population. (BFMTV, 23/02/12)


La Réunion : les émeutes gagnent du terrain par BFMTV

Depuis deux jours, des manifestations protestant contre la vie chère donnent lieu à des scènes d’émeutes et de vandalisme. Pour les élus locaux, la situation économique, et notamment le chômage, sont à l’origine de ces troubles. (i>Télé, 23/02/12)


La violence s’intensifie à La Réunion par ITELE


Deuxième nuit de violences urbaines sur l’île de… par BFMTV

[...] Mehdi, 26 ans, lui, ne compte pas quitter l’île. «Quitte à être en galère, autant l’être au soleil», clame ce grand gaillard qui cherche du boulot «dans tout et n’importe quoi». «Ici, on ne nous propose que des petits boulots, des CDD de 6 à 10 mois quand on a de la chance.» Il affirme qu’il votera à gauche à la prochaine présidentielle, mais craint que des Réunionnais soient tentés par le FN. La présence sur l’île de travailleurs clandestins étrangers peut y aider. «Les pires, ce sont les Comoriens, ils travaillent pour rien!», lâche Georges Arhiman, président du Maillon économique, une association de soutien aux chômeurs. [...]

20 Minutes

L’île de la Réunion s’embrase (vidéo)

Des manifestations contre la vie chère et la hausse des prix de l’essence ont dégénéré à la Réunion. Commerces pillés, véhicules incendiés : le quartier du Chaudron à Saint-Denis a été particulièrement touché. Les précisions de David Ponchelet, journaliste à Réunion Première. (i>Télé, 22/02/12)


L'île de la Réunion s'embrase par ITELE

La Réunion : Beaucoup de reproches adressés au FN peuvent facilement se retourner contre ses adversaires locaux

Que reproche-t-on exactement au Front national : racisme, xénophobie, haine de l’immigré, apologie de la préférence nationale… ?

C’est là qu’il convient de ne pas s’enfermer dans des schémas simplistes, car l’on se rend compte très rapidement que nombre des reproches adressées au FN peuvent facilement se retourner contre bien de ses adversaires locaux.

Quelques exemples : on reproche au FN racisme et xénophobie. Mais qu’en est-il des sentiments envers les Comoriens et les métros par exemple ?

Est-ce que je rêve quand je lis sur les murs : « Comoriens (ou zoreils) dehors » ?

Est-ce que j’ai rêvé quand j’ai entendu sur Freedom (eh oui, c’est la voix du peuple) une brave dame proclamer qu’on devait refuser de vendre des terrains à bâtir aux métros pour qu’ils ne puissent pas s’installer à La Réunion ? Et combien d’autres exemples que chacun connaît mais que l’on tait pudiquement.

(…) et quand on nous vante à grands cris le bien vivre ensemble que l’on dit fleurir à La Réunion, il faut bien avouer que ce bien vivre supporte – apparemment très bien ! – certaines exceptions.

L’immigré n’est pas nécessairement bien vu à La Réunion et le zoreil est souvent accusé de venir voler le travail des Réunionnais.

Quant à la préférence nationale, reprochée au Front national, elle existe bien ici, mais rebaptisée préférence régionale… (…)

Le Quotidien de La Réunion

 

Marine Le Pen chahutée à la Réunion (vidéo)

http://www.dailymotion.com/video/xoeqhk

Marine Le Pen a été chahutée à son arrivée sur l’île de La Réunion, où elle doit tenir un meeting dans la soirée. Huées, banderoles hostiles, Marseillaise en créole et musique traditionnelle réunionnaise jouée par une soixantaine de manifestants attendaient la candidate du FN à sa descente d’avion à l’aéroport de Saint-Denis.