Dans Rome, des affiches en faveur d’un pape ghanéen (+vidéo)

Addendum vidéo : Reportage d’Euronews sur Peter Turkson


Peter Turkson, un pape noir à la porte du Vatican par euronews-fr

Des affiches aux allures de campagne électorale placardées dans le centre de Rome appellent le conclave à voter en faveur du ghanéen Peter Turkson, pour succéder à Benoit XVI.

Après les élections législatives, c’est un autre genre de campagne qui se profile à Rome. Vendredi, des affiches appelant à voter en faveur du cardinal ghanéen Peter Kodwo Appiah Turkson ont été placardées dans les rues de la capitale italienne. Les yeux levés vers le ciel, le visage du cardinal apparait désormais aux côtés de Silvio Berlusconi et Beppe Grillo. [...]

TF1

————

Italie : A peine élu, Khalid Chaouki veut réformer la loi sur la citoyenneté (MàJ)

Deux «nouveaux Italiens» candidats du Parti Démocrate ont été élus au Parlement, Cécile Kyenge Kashetu et Khalid Chaouki. Des candidats qualifiés «d’étrangers» par le site africanouvelles.

Addendum 04/03 : Interview de Khalid Chaouki par le site marocain yabiladi

AU Parti Démocrate, on m’a chargé du dossier des «Nouveaux Italiens» pour apporter des réformes au Code de la nationalité. L’Italie ne reconnait pas le droit au sol. Des enfants nés de parents immigrés ne sont pas considérés comme Italiens, même s’ils sont nés en Italie.

Quel sera, désormais, votre principal cheval de bataille ?

Mon objectif sera d’abord de réformer la loi sur la citoyenneté, remplacer des lois établies par la droite qui était trop injuste envers les immigrés, et œuvrer pour la mise en place d’une nouvelle loi plus juste qui défendra les intérêts des immigrés, ou des personnes issues de l’immigration. J’aimerai également l’instauration d’une loi pour l’intégration des immigrés, et de la femme immigrée en particulier, dans la société et dans le marché de l’emploi aussi.

yabiladi

(Affiche du Parti démocrate : Khalid Chaouki, Fernando Biague, Cécile Kyenge Kashetu et Nona Evghenie)

Cécile Kyenge Kashetu (48 ans) est une ophtalmologiste d’origine congolaise, née à Kambove (RDC) élue dans la Région Emilia Romagna, déjà Conseillère de la Province de Modena. Elle est la promotrice et coordinatrice du projet AFIA pour la formation des médecins spécialistes au Congo, en collaboration avec l’Université de Lubumbashi.

Elle souligne combien « le travail d’équipe du Forum immigration a été essentiel pour donner voix aux étrangers » et, à telle enseigne, elle a tenu à remercier l’honorable Livia Turco, Responsable nationale Immigration du Parti Démocratique.

Actuellement, Kyenge Kashetu est engagée dans des campagnes nationales sur les droits de la nationalité italienne.

Khalid Chaouki est un journaliste et Responsable des Nouveaux Italiens du Parti Démocrate. Né à Casablanca, il a grandi en Emila Romagna. Premier non-élu de la Campanie 2, il entrera néanmoins à Montecitorio parce que le chef de liste Enrico Letta a opté pour l’élection dans les Marches.

Khalid Chaouki est connu pour son activisme en faveur d’un Islam modéré et ouvert, participe souvent à des débats télévisés en Italie sur l’Islam et les Musulmans.

Journaliste professionnel, Khalid Chaouki est natif de Casablanca en 1983, il est arrivé en Italie en 1992 et a grandi à Parme et à Reggio Emilia. Il a fondé et présidé l’Association nationale des jeunes Musulmans en Italie et a siégé au sein du Conseil de l’Islam, dépendant du ministère de l’Intérieur italien. Il est depuis 2008 actif et responsable au sein du mouvement de la jeunesse de son parti.

africanouvelles 1 ; africanouvelles 2; bladi

Le «rêve morbide» de Cohn-Bendit : Marine Le Pen présidente

Daniel Cohn-Bendit, député européen Vert, «décrypte» dans le JDD les causes de la crise politique italienne, la montée des populismes et montre du doigt Angela Merkel. «Il faut tirer la sonnette d’alarme» estime-t-il

Imaginons, je dis bien imaginons –nous avons tous des rêves morbides –, Mme Le Pen présidente. Que fait-elle au sujet de la viande de cheval et de Spanghero? Que fait-elle pour sauver Peugeot? Oblige-t-elle les Français à rouler français ?

La montée des populismes en Europe serait donc due au rejet de l’Europe ?

Les sociétés en crise ne voient pas la valeur ajoutée de l’Europe mais au contraire pointent sa responsabilité dans la dégradation économique de leur pays. Ce qui n’est pas exact, la réalité est bien plus complexe mais l’Europe ne sait pas offrir autre chose. Cela dit, trouvez-vous que la Grande-Bretagne, qui n’a pas adopté l’euro, se porte bien? En Suède, autre pays qui a conservé sa devise, l’écart entre les riches et les pauvres ne fait qu’augmenter. La seule réponse des autorités, c’est le renforcement des inégalités et des injustices sociales. Une politique dont on voit la traduction dans les urnes.

Marine Le Pen estime que le résultat des élections italiennes est «assez enthousiasmant pour les élections européennes»…

Oui, c’est un vrai danger. On risque d’avoir au Parlement européen une majorité d’eurosceptiques. La crise, l’immigration non légale, les Roms, les scandales alimentaires… «Tout est de la faute de l’Europe», entend-on dire. Mais ce sont les gouvernements nationaux qui ont refusé une plus grande traçabilité des produits alimentaires… […]

Le JDD

Beppe Grillo : «Dans six mois, on ne pourra plus payer les retraites et les salaires du service public»

Beppe Grillo, ancien comique italien et leader du mouvement politique Cinq Etoiles (M5S), qui a réuni 25,5% des suffrages aux législatives en Italie, veut renégocier la dette de son pays, selon des déclarations faites à l’hebdomadaire allemand Focus. «Nous sommes écrasés – non pas par l’euro mais par notre endettement. Quand les intérêts atteignent 100 milliards d’euros par an, on est mort. Il n’y a pas d’autre choix» qu’une renégociation de la dette, a affirmé Beppe Grillo.

Il a comparé les obligations émises par les Etats aux actions d’entreprises : «quand j’achète une action d’une société, et qu’elle fait faillite, c’est pas de chance. J’ai pris un risque – et j’ai perdu», a-t-il ajouté.

Il affirme également que la situation est si précaire en Italie que «dans six mois (…) on ne pourra plus payer les retraites et les salaires du service public». Selon Focus, qui cite Beppe Grillo en style indirect, si la situation financière de l’Italie n’est pas modifiée, elle quittera l’euro et reviendra à la lire.

En Allemagne, des voix se sont déjà fait entendre dans la frange euro-sceptique de la coalition gouvernementale de la chancelière Angela Merkel, pour réclamer une sortie de l’Italie de la zone euro, si un gouvernement prêt à poursuivre les réformes structurelles n’est pas mis en place. [...]

20 Minutes

(merci à Mortoulibre)

Italie : tous les candidats de la « diversité » battus aux élections

Débâcle complète pour les « nouveaux Italiens », comme les appelle le site immigrationniste Stranieri in Italia. Aux dernières élections régionales, tous les candidats « issus de la diversité » ont été battus.

Le fait est d’autant plus significatif que le système électoral italien comporte, pour les régionales, un « vote préférentiel » (voto di preferenza) : l’électeur vote pour une liste mais peut ajouter le nom du candidat qu’il souhaite favoriser ; l’attribution des sièges se fait à la proportionnelle entre les listes, et en fonction du nombre de préférences à l’intérieur de chaque liste (ce système a été abrogé pour les législatives, où les listes sont bloquées : les sièges sont attribués selon l’ordre de la liste). Ajoutons que chaque région est divisée en provinces et que le vote se fait sur des listes provinciales.

La coalition de gauche rassemblée autour du Parti démocrate a gagné les élections dans le Latium, dont son candidat, Nicola Zingaretti, est le nouveau président. Mais elle n’est parvenue à faire entrer au conseil régional aucun de ses candidats de la « diversité », pas même le Congolais Jean-Leonard Touadi, tête de liste du Parti Démocrate pour la province de Rome, ancien adjoint au maire dans la précédente municipalité de gauche et ancien député. Avec ses 6.700 préférences , il arrive en 7ème position dans la circonscription, alors que la liste n’obtient que 6 élus : le mieux élu a obtenu 12.800 préférences.

Ferdes Abderrezak, « d’origine algérienne, représentant de la communauté islamique de Rome », également candidat sur la liste du Parti Démocrate dans la capitale, n’a reçu que… 130 préférences. Françoise Kankindi, présidente de l’Association Bene-Rwanda, qui se définit comme « Africaine, Rwandaise et Italienne », et entendait lutter contre « le préjugé et la discrimination » anti-immigrés, se présentait pour sa part sur une liste de gauche parallèle (le dédoublement s’explique par les complications du système électoral), la « liste civique Nicola Zingaretti » : elle a recueilli 400 préférences. La gauche a a fortiori échoué à faire élire des candidats d’origine non-européenne (pakistanaise, rwandaise, camerounaise…) dans la région Lombardie, où elle est minoritaire. [...]

Novopress

Italie. Le «populiste et démagogue» Beppe Grillo fait une entrée fracassante au Parlement : 25% (MàJ vidéo)

Marc Lazar, professeur à Sciences-Po, nous en dit un peu plus sur Beppe Grillo :

« Des revendications quasiment d’extrême-droite contre l’immigration »

——————————-

Addendum 25 /02 : Les élections italiennes n’ont pas dégagé de majorité mais avec plus de 25 % au Sénat et à la chambre, Le Mouvement 5 Etoiles (M5S) du comique populiste Beppe Grillo, qui a pris davantage de voix à gauche qu’à droite, dépasse les plus folles espérances de ses partisans. Il se place derrière les deux coalitions du Parti démocrate(PD) et du Peuple de la liberté (PdL), mais est désormais le second parti italien après le Parti démocrate. Un score de 20% aurait déjà été un exploit. Pierluigi Bersani, secrétaire du PD, devrait payer lourdement cette défaite et abandonner le leadership de la gauche.

Le Point

Devinette : quelle phrase Beppe Grillo n’a-t-il pas prononcée ?

- « Donner la nationalité italienne à ceux qui sont nés dans le pays, sans que leurs parents aient une nationalité italienne, n’a aucun sens. »

- « L’immigration, c’est une bombe à retardement. »

- « [Les Français] vont bombarder les Touaregs et les musulmans pour aider un gouvernement né d’un coup d’Etat au Mali, un pays riche en uranium et en or. Ils sont impérialistes. Et nous sommes contre tout type de guerre. »

Réponse : il est l’auteur des trois phrases, alors que son côté contestataire le fait passer le plus souvent pour un candidat de l’extrême gauche, comme ici dans Paris Match. « D’un côté il se positionne à l’extrême gauche, défendant un discours anti-impérialiste, anti-establishment et pacifiste, explique Giuliano Santoro. De l’autre, il s’attaque à l’immigration. On observe aussi que son discours change en fonction de la région où il le prononce. »

Francetvinfo

—————————–

Ratissant de l’extrême gauche à l’extrême droite, le comique Beppe Grillo devrait faire une entrée fracassante au Parlement italien avec un score de l’ordre de 20%. Un véritable «tsunami politique» selon Le Point.

Quel sera lundi soir le score du Mouvement 5 étoiles, 17 % ? 20 % ? 25 % ? Le quotidien La Repubblica prévoit jusqu’à 200 «Grillini» – les partisans de Grillo – dans le nouveau Parlement.

Il l’avait promis et il l’a fait. Pour son dernier meeting électoral, Beppe Grillo a rempli de plus de 500 000 supporteurs la Piazza San Giovanni, la plus grande place de la Ville éternelle, qui accueille depuis un siècle les rassemblements du peuple de gauche. Durant les mêmes heures, Silvio Berlusconi déclarait forfait à la manifestation prévue à Naples et Pier Luigi Bersani réunissait ses fidèles… dans un théâtre de quatre cents places. Les leaders censés faire la course en tête n’ont pas osé affronter le comique populiste dans la traditionnelle démonstration de force de clôture de campagne. Un aveu de faiblesse qui alimente les craintes et les spéculations. […]

Puis Grillo évoque son programme. Il promet tour à tour la démocratie directe via Internet et la semaine de 30 heures. Avant de se reprendre : «Non, pas 30 heures de travail hebdomadaires, mais 20 heures ! » Suivent le mariage des prêtres, un revenu minimum de 1 000 euros, la fin des missions militaires de paix «qui sont en réalité des missions de guerre». On croit alors pouvoir situer politiquement Grillo à gauche, mais le Coluche italien prend son auditoire à contre-pied. Abolition d’Equitalia, l’organisme de recouvrement des impôts, abolition de la taxe foncière, interdiction de saisir les habitations principales, condamnation de l’euro, attaque contre Angela Merkel et la politique de rigueur : c’est la moitié du programme de Berlusconi qui vient de défiler. […]

Le Point

Italie : « Prends tout ce que tu veux, laisse-moi ma peau noire »

Cheikh Tidiane gaye est un écrivain d’origine sénégalaise. Il vit en Italie. Dans son nouveau roman en italien « Prends tout ce que tu veux, Laisse-moi ma peau noire », il dénonce le racisme dont est victime la communauté noire.

Selon lui, ceux qui [savent] ont l’obligation de parler, non seulement pour alerter leurs pairs mais aussi pour dénoncer les injustices subies . Il précise entre autre que les intellectuels sénégalais de la diasporas ont le devoir de divulguer la culture sénégalaise pour que les enfants d’origine sénégalaise, leurs camarades européens, en fassent connaissance .

« Les intellectuels sénégalais ont le devoir de divulguer la culture sénégalaise pour que les enfants d’origine sénégalaise, leurs camarades européens, en fassent connaissance.»

Pour l’auteur, le conflit des civilisations ne signifie pas se faire la guerre, mais apporter l’argumentaire nécessaire pour défendre avec brio sa culture et sa civilisation.

Outre son engagement littéraire , monsieur Gaye est engagé politiquement car l’année dernière il a été candidat au conseil municipal de Milan.

Source

Filière d’avenir : un émigré sénégalais se fait homosexuel pour obtenir l’asile en Italie

La nouvelle trouvaille des sénégalais pour ne pas se faire expulser, c’est de passer pour un homosexuel pour obtenir des pays européens plus d’indulgence. Après Serigne Tacko Mbengue en Angleterre, un sénégalais d’une vingtaine d’année a usé mardi dernier de la même ruse pour rester en Italie.

En effet, ce dernier a fait croire aux autorités italiennes qu’il est pédé et en tant que tel, il fait l’objet de persécution dans notre pays. [...]

Senego

Merci à VAUBAN

Italie : Agressée « au nom d’Allah et de la vodka » par son fiancé pakistanais demandeur d’asile

C’est arrivé à Raguse, en Sicile, ville classée au patrimoine mondial de l’UNESCO pour son architecture baroque, et qui s’illustra notamment dans l’histoire en chassant les occupants arabes en 1090, avec l’aide, selon la légende, de saint Georges descendu du Ciel.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, une femme, décrite par les journaux locaux comme « une ragusaine de 32 ans », recevait chez elle son « fiancé », Amran Jhah Syed Ali, Pakistanais de 23 ans, demandeur d’asile sans emploi. Le Pakistanais était arrivé avec un ami tchadien pour regarder un film à la télévision. Ils en ont profité pour vider à eux deux une bouteille de vodka.

Cette touchante scène de fraternisation multiethnique s’est brutalement interrompue quand l’Italienne « s’est permis de prononcer en vain le nom d’Allah ». Son « fiancé » s’est alors jetée sur elle (…)

Lire l’article sur Novopress

Italie : Vaut-il mieux être facho que gay pour entrer au Sénat?

L’actualité du jour nous apporte – sur un plateau pourrait-on dire – deux petites histoires dont le télescopage jette un éclairage assez trouble sur les élections et, peut être, sur l’Italie. Voyons voir…

Alessio De Giorgi, directeur du site Internet gay.it et ancien collaborateur de Matteo Renzi sur la question des droits pendant la campagne des primaires du Parti Démocrate avait été désigné candidat au Sénat dans la liste Scelta Civica (choix civique) de Mario Monti en Toscane. Une manière de montrer que le très catholique président du conseil, bien qu’opposé au « mariage pour tous », n’était pas pour autant homophobe et qu’il pouvait avoir les idées larges.

(…) Fin d’une carrière et début d’une autre. Mario Vattani a accepté la proposition faite par Francesco Storace, chef de file de La Destra (la droite), de devenir chef de file de ce parti aux élections sénatoriales dans la région de Latium. Ancien chauffeur de Giorgio Almirante, le fondateur du Mouvement social italien, Francesco Storace a fait depuis de la route sans jamais quitter le trottoir de l’extrême droite : député, président de région de Rome (un poste pour lequel il est à nouveau candidat), allié de Silvio Berlusconi en Italie et fan absolu de Marine Le Pen en France.

(…)

Bref entre l’un – Alessio De Giorgi – que l’on fait chanter et qui renonce au Sénat, et un autre – Mario Vattani – qui faute d’avoir pu être chanteur risque d’y entrer, on ne sait plus très bien où est le scandale…

Le Monde