Italie : La guerre du rouleau de printemps est déclarée

Lancée par l’extrême droite, l’idée de bannir les restaurants étrangers des centres historiques fait de plus en plus d’émules chez les maires de gauche.

Interdire les kebabs dans les centres-villes pour des raisons de sécurité est considéré comme étant une politique de droite, mais si c’est pour sauver le “made in Italy” ça devient une politique de gauche. La bataille en cours dans la Péninsule pour éloigner les restaurants étrangers des lieux touristiques est devenue transversale. Et elle ne concerne pas seulement les kebabs mais aussi les bars à sushis, les fast-foods américains, les pubs irlandais, les restaurants chinois, etc. Cette guerre a été déclarée par la Ligue du Nord [parti d’extrême droite, populiste et régionaliste] et menée au nom de “la défense de l’ordre public et de la lutte contre les dégradations”, à Pavie, Bergame (en Lombardie), Cittadella (en Vénétie) et autres forteresses léguistes. Chaque fois, les maires ont été taxés de xénophobie et accusés d’agir illégalement. Pourtant, des dispositions similaires ont été adoptées par des équipes municipales de centre gauche qui insistent bien sur le distinguo : “Nous, nous le faisons pour protéger la beauté et les produits typiques de nos villes.” […]

A Forte dei Marmi (Toscane), par exemple, il est impossible de trouver un kebab à 3 euros préparé “à la turque” avec de la viande de mouton grillée. Le maire, Umberto Buratti, élu sur une liste de centre gauche, a décrété l’interdiction absolue d’ouvrir quelque restaurant que ce soit qui ne propose pas de la cuisine italienne traditionnelle dans le centre historique et sur le bord de mer de la commune. Donc oui aux spaghetti aux fruits de mer mais non aux rouleaux de printemps.[…]

Courrier International/La Repubblica

Italie : Les Sikhs au secours du Parmesan

Ces 20 dernières années, de nombreux Indiens sikhs sont venus s’installer dans la région où est fabriqué le Parmesan, l’Emilie-Romagne. Reconnus pour leur grande douceur et leur respect des vaches, sacrées dans leur pays, bon nombre de ces Sikhs sont désormais employés dans les laiteries et les fromageries qui fabriquent le Parmesan.

Les Sikhs sont devenus incontournables dans la fabrication du Parmesan en Emilie-Romagne. » AFP – 23/10/2011

http://www.dailymotion.com/video/xlvnt8

Lutte contre les migrations illégales : Accord entre l’Italie et la Libye

L’Italie a bien signé, récemment, un accord avec le CNT libyen visant à maintenir les dispositions contenues dans les conventions italo-libyennes signées avec El Gueddafi, qui prévoient entre autres des refoulements en pleine mer.

Elle a également conclu un pacte migratoire avec les nouvelles autorités tunisiennes. Toutefois, la légitimité de l’accord conclu en catimini – le texte n’ayant toujours pas été rendu public – entre Rome et le CNT, présenté comme le seul représentant constitué du peuple insurgé, est déjà remise en cause par plusieurs ONG de défense des droits des migrants, demandeurs d’asile et réfugiés. Et pour cause, dans l’une des clauses essentielles, il est prévu que «les parties procèdent à une assistance réciproque et de coopération dans la lutte contre l’immigration illégale, y compris le refoulement des immigrés en situation irrégulière», relève le réseau Migreurop.

El Watan

Palerme: Une nouvelle mosquée dans l’ancienne église del Santissimo Crocefisso datant de 1598 (Màj)

Les locaux de l’ancienne église du Sanctissime-Crucifix de Luc situés rue Sant’Agostino ont été transformés en mosquée par la communauté bengali qui vit et travaille dans le centre historique de la ville.

L’église qui remonte à l’an 1598 est une propriété privée et n’est pas soumise à obligation. Ces 50 dernières années, elle fut utilisée comme entrepôt par les communautés d’étrangers qui ont leurs boutiques dans le quartier du Capo.

C’est maintenant les bengalis qui l’ont louée pour en faire un lieu de culte islamique. Aujourd’hui, la communauté a reçu la visite du Maulana Habibur Rahman Juktibadi.

La Repubblica

(Merci à Pénélope & à Ceres, Geneviève, Pourlaraisonque, Claris pour la traduction)

Italie : prêts bancaires personnels aux immigrés en forte augmentation

13% des prêts bancaire en Italie sont demandés par des étrangers.

13% des prêts personnels demandés en Italie, le sont par des citoyens d’une autre nationalité : c’est ce qui ressort d’une étude du site prestiti.it. Il y a donc toujours plus d’étrangers en Italie qui demande des prêts personnels.

De l’enquête, qui se base sur l’analyse de 24 000 demandes reçus par le site dans les derniers mois, il ressort une nouveauté de la part des communautés étrangères qui essaient aussi de s’intégrer en prévoyant des investissements à moyen et à long termes.

“Le recours au crédit à la consommation, raconte Marco Giorgi de presitit.it, représente un signal positif, car il relève d’une volonté d’intégration des citoyens étrangers en Italie : s’engager dans un investissement et payer des factures mensuelles sont des actions importantes pour déterminer l’insertion dans notre société”.

Le demandeur type est un homme (68%), il a en moyenne 34 ans et emprunte environ 10 000 euros, à rembourser en 57 mensualité, c’est à dire moins de 5 ans. Les financements sont accordés principalement pour l’acquisition d’une voiture (neuve ou d’occasion, 35%), obtenir des liquidités (18%) et des travaux pour leur habitation (11%).

L’échantillon statistique le plus important représente la communauté roumaine (46,3%).

businessonline.it

« Déclin majeur du marché du travail en 2012″ (vidéo)

L’Organisation internationale du Travail (OIT) tire la sonnette d’alarme ! « La récession de l’économie mondiale pourrait se traduire par une pénurie massive d’emplois parmi les pays membres du G20 l’an prochain », explique-t-elle dans une étude réalisée conjointement avec l’OCDE, à l’occasion de la réunion des ministres du Travail et de l’Emploi qui a lieu ce lundi et mardi à Paris.

Image de prévisualisation YouTube

La crise a déjà particulièrement affaiblie les plus jeunes, montre l’étude puisque leur taux de chômage est deux voire trois fois plus élevé que celui des adultes. Parallèlement le chômage de longue durée a fortement augmenté dans de nombreux pays du G20 : au premier trimestre 2011, il représente 40,5% du nombre total de chômeurs en France; 47,3% en Allemagne et 50% en Italie.

Autre effet de l’enlisement de la situation économique : dans la plupart des pays du G20, « une part croissante de la main-d’oeuvre est employée sous contrats précaires », notamment en France et en Espagne.

L’étude explique qu’il est possible de retrouver le niveau d’emploi de 2008 – avant la crise – d’ici 2015 à condition qu’il progresse en moyenne de 1,3% par an (21 millions d’emplois/an). Or, les organisations redoutent que l’emploi ne se redresse que de 0,8% jusqu’à la fin 2012, soit une perte de 40 millions de postes dans les pays du G20 pour 2012, puis un déficit bien plus important en 2015…

Boursier.com

Pour Jacques Sapir, nous sommes près de la fin de l’Euro

De la Grèce à l’Italie, en passant par l’Irlande, le Portugal et l’Espagne, la zone Euro est désormais en feu. Les États ne cessent d’emprunter à des taux de plus en plus élevés et les contrats d’assurance sur les dettes, qu’elles soient publiques ou privées, voient le montant de leurs primes s’envoler. L’Euro aujourd’hui se meurt.

Tout cela avait été prévu il y a de cela plusieurs mois, voire plusieurs années. Mais Cassandre ne saurait se réjouir de voir ses prévisions se réaliser. On ne comprend que trop que la mort de l’Euro, du fait de l’entêtement imbécile de nos dirigeants et de leur incapacité à prévoir une sortie ordonnée ce qui serait pourtant encore possible aujourd’hui, nous condamne très probablement à un saut dans l’inconnu.

L’histoire mesurera la responsabilité de nos gouvernements qui, par idéologie, par conformisme et parfois par lâcheté ont laissé la situation se dégrader jusqu’à l’irréparable. Elle dira aussi l’immense culpabilité de ceux qui, dans les capitales nationales comme à Bruxelles ou à Francfort, ont cherché à imposer en contrebande une Europe fédérale par le biais de la monnaie unique à des peuples qui n’en voulaient pas.

Aujourd’hui, ce n’est pas seulement l’Euro, cette construction boiteuse et imparfaite, qui agonise. C’est aussi une certaine conception de l’Europe. »

Suite et commentaires sur Fortune

Italie : Boom des immigrés : 4,5 millions au 1er janvier 2011 (+ 335 000 en un an); 13,9% des naissances proviennent de l’immigration

 

Les étrangers résidant en Italie sont toujours plus nombreux. Au 1er janvier 2011 ils étaient 4 570 317, 335 000 de plus que l’année précédente (+7,9%).

C’est l’information la plus significative qui émerge du rapport commandé par l’ISTAT sur les populations étrangères résidant en Italie. la population dans notre pays a augmenté durant l’année 2010 essentiellement par effet de l’immigration de l’étranger (425 000 individus). Autre information importante, en 2010 il y a eu 78 000 naissances provenant de l’immigration soit 13,9% du total des naissances en Italie. (…)

Parallèlement à ces données, la proportion de citoyens étrangers par rapport à tous les citoyens italiens est en augmentation : au 1er janvier 2011 elle est montée à 7,5% contre 7% l’année précédente. Dans ces proportions, les 65 938 étrangers qui ont acquis la nationalité italienne au cours de l’année 2010 ne sont pas comptabilisés. L’acquisition de la nationalité italienne a augmenté de 11,1% par rapport à 2009.

Variations du nombre de ressortissants en fonction de la nationalité entre 2009 et 2010 :

Nationalité

Variation par rapport à 2009

Roumaine (1 000 000 de personnes, 21% des étrangers présents en Italie)

+ 9,1%

Moldave

+ 24%

Russe

+ 18,3%

Ukrainienne

+ 15,3%

Pakistanaise

+ 16,7%

Indienne

+ 14,3%

Bangladaise

+ 11,5%

Philippine

+ 8,6 %

IlGiornale.it

Clandestins: Nouvelle révolte à Turin

Immigrés en révolte au centre d’accueil de Turin

Quelques agents blessés, 20 clandestins ont réussi à escalader le portail du centre et à s’échapper

Après Lampedusa, Turin. Une révolte s’est déclenchée dans le centre d’accueil du chef-lieu piémontais, avec une vingtaine d’étrangers en fuite : 10 ont été arrêtés. Il y a des blessés et des contusionnés parmi les forces de l’ordre. Il semblerait que le déclenchement de cette protestation violente se soit déclenchée suite à une manifestation des membres d’un groupe d’anarchistes qui ont commencé à jeter à l’intérieur de centre des balles de tennis qui contenaient des tracts incitant à la révolte.
Les extracommunautaires en fuite ont réussi à escalader la grille en fer, enfoncée durant la protestation, et les clôtures du centre d’accueil, malgré les nombreuses patrouilles des forces accourues aux secours de leurs collègues pour tenter de ramener la situation au calme. Des gendarmes et militaires sont désormais sur les lieux.

TGcom.mediaset.it

(Merci à Lafafsinonaki pour la traduction )

En direct : « mutinerie » à Lampedusa (MàJ)

21/09/11

- Vidéo traduite par nos lecteurs

« Maintenant, maintenant je vais aller en Tunisie, ok? ça va? Je prends l’argent et je le mets dans ma poche et puis je vais en Tunisie. Avant je n’étais pas d’accord, mais maintenant avec l’argent je suis d’accord… »

(Merci à Clarisnfrank, Léandre et Claris)

Image de prévisualisation YouTube

- Traduction par un de nos lecteurs d’un article italien

« Tunisiens en révolte à Lampedusa, de nombreux blessés »

Les insulaires font la chasse aux immigrés

Les extracommunautaires menacent de faire sauter une station service, les habitants tentent de les lyncher

15:30 – La tension monte entre les immigrants et les citoyens à Lampedusa. Un groupe de Tunisiens a volé du centre d’accueil quelques bonbonnes de gaz rares et les ont porté près d’une pompe à essence sur le vieux port, menaçant de les faire exploser. L’intervention de la police et des gendarmes a été nécessaire pour disperser la foule furieuse, qui a tentée de lyncher les immigrés. C’est la chasse aux tunisiens dans les rues de l’île. 10 personnes blessées.
Lire la suite

Italie : débarquement de 149 immigrés en Calabre, parmi lesquels 40 enfants et 19 femmes

149 immigrés ont débarqué à Bianco (Calabre) pendant la nuit, parmi eux : 40 enfants de tout âge et 19 femmes.

Les « migrants » sont arrivés à bord d’un vieux bateau de plaisance d’une quinzaine de mètres et ont déclaré être parti de Turquie et d’être de nationalité turque, syrienne et kurde. Le débarquement a été découvert par la police en remarquant la présence de plusieurs petits groupes d’immigrés sur la route.

Ansa.it

Crise de la dette : La note de l’Italie abaissée (Vidéo)

L’agence de notation Standard and Poor’s a annoncé lundi avoir abaissé d’un cran la note de l’Italie, pour la première fois depuis le début de la crise de la dette. Cette décision a été prise en raison des faibles perspectives de croissance de la péninsule, qui vont compliquer la réduction du déficit et de la dette.

TSR.ch

Suite et commentaires sur Fortune