Istres : une fresque payée par la mairie, symbole de la citoyenneté et du bien vivre ensemble (photo)

[Une info de décembre 2012 qui nous a échappé et qui méritait bien parution...]

François Bernardini, maire d’Istres, a salué la réalisation d’une fresque confiée à 10 jeunes du quartier Prépaou. Il s’agit de l’aboutissement d’un projet de l’association Liberté Record, en partenariat avec la Ville dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS).

Ce chantier d’insertion a permis à ces jeunes de financer leur permis de conduire. La fresque symbolise une étape dans la vie des jeunes, un exemple de citoyenneté et du bien vivre ensemble.

Un chantier d’insertion qui a permis à ces jeunes de financer leur permis de conduire, et ainsi disposer d’un outil de poids dans la recherche et l’accession à l’emploi. Conduit par un chef de chantier, spécialisé en maçonnerie, la fresque qui représente un touareg et un chameau, est composée de mosaïques et de peinture.

Baptisée Le Couloir Liberté, en référence à cet endroit de passage piétonnier au coeur du Prépaou et des commerces de proximité, la fresque symbolise, une étape dans la vie de jeunes et la volonté de s’investir et se mobiliser pour l’avenir, un travail d’équipe, un exemple de citoyenneté, du bien vivre ensemble.

Source
merci Zorro des îles
———————-
• Au cas où : capture d’écran de la page source
• NB : « une info qui nous a échappÉ » : pas de COD -> pas d’accord

Frédéric Mitterrand retirera-t-il la fresque «Au Nègre Joyeux» ?

A Paris des associations noires demandent le retrait de la fresque « Au Nègre Joyeux ». Classée « monument historique » seul le ministre pourrait la retirer … mais elle est introuvable dans les registres du ministère de la Culture.

« Il faut l’enlever ! A la rigueur l’envoyer dans des musées pour rappeler l’Histoire raciste de la France mais c’est inacceptable ! »

Franco, le leader de la Brigade Anti-Négrophobie est remonté comme un coucou quand StreetPress évoque avec lui la fresque « Au Nègre Joyeux » qui orne une des façades de la place de la Contrescarpe à Paris dans le Vème arrondissement. (…)

Monument ou pas: Franco n’est prêt à lâcher l’affaire. « On va continuer jusqu’à ce que le gouvernement entende raison … ou que notre endurance en prenne un coup ». En cas de statu quo l’ancien rappeur du groupe La Brigade n’exclue pas de sortir l’échelle pour déloger l’enseigne de force:

« On nous dit constamment que la violence ne sert à rien, mais par rapport à la question raciale c’est malheureusement par les émeutes que les choses changent. »

StreetPress

Tourcoing : Une fresque sur le respect et la mixité inaugurée dans un collège

Les 3e de Cardinal-Liénart ont réalisé une fresque sur le thème du respect, de la mixité et de la tolérance. Elle a été inaugurée lundi.

« Cette fresque est l’expression d’un renouveau au collège Cardinal-Liénart, s’enflamme Anaclet Letissier, directeur de l’établissement. Notre collège change, il s’ouvre au monde : un échange a eu lieu avec les Pays-Bas, pendant les grandes vacances ce sera avec la Flandre, l’année prochaine avec l’Allemagne… » Lundi, il avait convié l’ensemble des élèves, leurs professeurs et la Ville, représentée par Djill Achiba, adjoint, à l’inauguration d’une fresque sur le thème du respect, de la mixité et de la tolérance. Le projet avait été mené en classe d’arts plastiques sous la houlette de Céline Duthilleul, enseignante, et l’atelier final encadré par Julien Jurisic, animateur au centre social Belencontre et « graffeur » professionnel. [...]

Nord Éclair

Corbeil-Essonnes : Divine surprise au plafond de l’église

Un petit miracle ? A Corbeil-Essonnes, les travaux de rénovation de l’église Saint- Etienne viennent de mettre au jour une fabuleuse peinture datant du Moyen Age. Si seule une paire de personnages est aujourd’hui visible sur la voûte de la nef, l’œuvre pourrait s’étendre sur des centaines de mètres carrés. Les Monuments historiques évoquent déjà une « découverte exceptionnelle d’envergure nationale ».

« C’est toujours intéressant de retrouver les traces de notre passé », se réjouit Mgr Michel Dubost, évêque d’Evry-Corbeil. [...]

Le Parisien