Cahier de doléances

Grâce à votre soutien et à votre générosité, nous allons non seulement pouvoir acheter notre serveur mais aussi effectuer une refonte totale de nos blogs. Merci infiniment.

Dans cette logique, nous souhaiterions que vous nous fassiez part de vos idées, conseils, remarques….

N’hésitez pas être francs et sincères. Le but de ce « cahier de doléances » n’est pas de flatter qui que ce soit mais de nous permettre d’améliorer notre dispositif et d’être encore plus efficaces.

« Sans la liberté de blâmer, il n’est pas d’éloge flatteur. »

Eglise Saint-Eloi de Vierzon : appel aux dons « anti-mosquée » (MàJ vidéo)

Addendum du 13/12/12

L’appel de dons de la Confrerie Saint Eloi :

Addendum du 12/12/12

Depuis quelques jours, sur leur page Internet et les réseaux sociaux, les « Charitables de Saint-Eloi » lancent un appel aux dons pour le rachat de l’Eglise Saint Eloi avec un explicite « Non à la mosquée ».

Addendum du 4/12/12

Elle n’a pas été vendue aux musulmans. C’est une association, la confrérie des Charitables de Saint-Eloi, qui a été retenue par le diocèse pour acheter l’église Saint-Eloi de Vierzon.

Née au XIIème siècle, la confrérie des Charitables de Saint-Eloi souhaitait s’installer dans la région. A partir de juin 2013, l’église Saint-Eloi devrait accueillir des obsèques civiles et d’autres activités sociales et culturelles.

(…) Le Salon Beige

———————————
Addendum du 14/11/12

Les musulmans de Vierzon ont longtemps hésité à présenter leur offre de rachat.

Car ces dernières semaines, l’annonce de cette possible vente avait enflammé les réseaux sociaux et provoqué un grand emballement médiatique.
Un emballement qui a fait fuir les entrepreneurs, les pompes funèbres ou encore les témoins de Jéovah, également intéressés par ce batiment de 1955.

Alors, en attendant la réponse de l’archevèque de Bourges la semaine prochaine, les musulmans de Vierzon viennent de lancer une souscription auprès des fidèles.

Ils prévoient également de constituer une association afin de solliciter des aides auprès, par exemple, de la Grande Mosquée de Paris.

France 3
Lire la suite

Fdesouche fait la Une de Minute

Minute N°2592 à paraître le mercredi 5 décembre 2012.

Feuilleter l’ensemble de l’hebdomadaire ou acheter-le en cliquant ICI.

Pour savoir où trouver une publication de presse près de chez vous : Où trouver la presse

Depuis un an, le site patriotique Fdesouche est dans le collimateur de la police, de la justice et des médias.
Premier visé, un certain Pierre Sautarel, accusé d’être le directeur du site. Pour les animateurs du site, leurs ennuis s’expliquent par une volonté de les user, pour les pousser à mettre la clef sous la porte.

 

Un chroniqueur de Rue89 reconnaît « troller » sur Fdesouche

Amusant quand on pense aux leçons de déontologie que Rue89 donnait à ses lecteurs il y a deux jours et aux « trolls dépêchés par Fdesouche et consorts » (dixit Pierre Haski) lors de l’affaire de l’ophtalmo « raciste »…

« Je suis d’une malhonnêteté intellectuelle assumée »
Charles Mouloud, alias Pierre-Henri Brochard, alias Jean Cullesfafs

Extrait du DVD consacré à Rue89 « La Rue est à eux » d’Isabelle Regnier, journaliste, critique de cinéma au Monde et réalisatrice.

Charles Mouloud ou Pierre-Henri Brochard, « Fidèle à une certaine idée de la France et de la Patrie »

En argot Internet, un « troll » est une personne qui participe à une discussion ou un débat (par exemple sur un forum) dans le but de susciter ou nourrir artificiellement une polémique, et plus généralement de perturber l’équilibre de la communauté concernée.

Wikipedia

« La rue est à eux », partie 1 :

Lire la suite

« 67% des électeurs de Marine Le Pen pour Obama, le sondage que Fdesouche cache »

Si un électeur du FN me dit « je n’suis pas raciste, j’ai rien contre les Noirs », parce que de toute façon « là ou j’vis y en a plein » tout en me montrant ses CD de Stevie Wonder, je veux bien le croire, très sincèrement. Mais supporter Barack Obama, là ça va trop loin. Vous vous rendez compte, 67% des électeurs de Marine le Pen souhaitent le succès d’Obama, d’après un sondage CSA pour BFMTV paru lundi 4 novembre 2012. It’s amazing!

C’est un sacré pavé dans la mare identitaire tout de même et visiblement le célèbre site identitaire fdesouche se garde bien de relayer l’information sur ce phénomène sondagique extrêmement perturbant, à coup de brèves d’actualité cinglantes et de commentaires assassins.

(…) Contrepoints

Note de l’équipe de Fdesouche.com :

Contrairement aux allégations du site Contrepoints, nous avons publié un article sur le sujet. CQFD.

« Triche » sur facebook : retour sur une tentative de déstabilisation

Le Midi Libre, à défaut de trouver quoi que ce soit à nous reprocher sur le fond, a propagé la rumeur selon laquelle nous tricherions avec Facebook. Ce qui en soit ne serait pas bien grave en comparaison avec les mensonges, déformations de la vérité, conflits d’intérêts … dont se rend quotidiennement coupable la presse officielle.

Sur certains articles le compteur facebook affiche un nombre de « likes » fantaisiste (supérieur à 12k), c’est ce que l’on appelle communément un bug.

Comme le prouvent ce lien ainsi que celui-ci nous ne sommes pas les seuls à subir ce problème pour lequel nous ne sommes pour rien.

Conclusion 1 : Nathalie Balsan-Duverneuil du Midi Libre n’est pas un journaliste sérieux, car il ne vérifie pas ses informations, propage des rumeurs infondées dans le seul objectif de diffamer un concurrent et un adversaire politique.

Conclusion 2 : Fdesouche.com semble être déontologiquement inattaquable puisqu’en dépit d’une enquête que son auteur décrit comme poussée, seul un argument technique et – comme nous venons de le prouver – totalement coupé de la réalité lui a été opposé.

Arrêt sur images :  » Midi Libre bataille contre Fdesouche »

Affrontement par articles interposés entre Midi Libre et le site d’extrême-droite Fdesouche. C’est l’interview d’un « militant repenti » d’extrême-droite, racontant les procédés utilisés sur internet par les grouspuscules identitaires, qui a mis le feu aux poudres. Le site Fdesouche s’est senti visé et s’en est pris au Midi libre et à son directeur de rédaction. (…)

Arrêt sur images