Pékin Express confronté au racisme

Un automobiliste américain a refusé de prendre en charge Jackson Richardson parce qu’il était noir. La chaîne diffusera cette séquence.

Parmi les « passagers mystères », il y en a un qui se souviendra de son aventure dans Pékin Express . Jackson Richardson, handballeur et double champion du monde que les téléspectateurs ont récemment découvert en maillot de bain dans Splash, le grand plongeon sur TF1, a été confronté à une épreuve particulièrement délicate à laquelle il ne s’attendait pas : le racisme.

Alors qu’il faisait du stop aux Etats-Unis, un automobiliste lui a lancé : « Vous ne trouverez personne parce que vous êtes noir ! »

Tony Richardson a effectivement attendu quelque temps avant que qu’une voiture accepte de le prendre en charge. Nul ne saura d’ailleurs si cette longue attente est due à l’infortune ou au comportement éventuel raciste des automobilistes.

Cependant, dans l’histoire de « Pékin Express », c’est la première fois qu’un candidat a fortiori, une personnalité est sujette au racisme à cette situation. La production et la chaîne, soucieuses de ne pas déformer la réalité, ont décidé de diffuser ses images « afin de ne pas montrer que le bon côté des Etats-Unis mais aussi cette triste mentalité qui persiste encore, malheureusement, certaines contrées du Sud du pays »[...]

Le Figaro

New York : violences après la mort d’un jeune noir abattu par la police

A la suite de la mort d’un jeune homme de seize ans à Brooklyn (New York) tué par des policiers, de violents débordements ont eu lieu. Quarante-six personnes ont été interpellées. Selon la police, Kimani Gray a été tué dans la rue après qu’il eut pointé un revolver en direction de deux policiers en civil. L’autopsie a montré qu’il avait été atteint de sept balles.

Selon certains témoignages, le jeune homme était avec un groupe, mais s’est éloigné en voyant la voiture de police banalisée. Deux policiers l’ont alors approché, trouvant son comportement suspect. Trois témoins affirment que la police a bien demandé au suspect de ne « pas bouger ».

Des veillées ont été organisées en mémoire de l’adolescent dont deux ont dégénéré : lundi, avec des magasins saccagés, et dans la nuit de mercredi à jeudi, avec 46 personnes interpellées : quelque 200 personnes participaient à cette veillée, et la situation s’est tendue quand la moitié d’entre elles se sont dirigées vers un poste de police.

Des habitants du quartier ne croient pas la version de la police. « Est-ce que la police pourrait, lorsqu’elle s’approche des jeunes, poser des questions et voir ce qui ne va pas avant de tirer ? ». « Je crois que la police n’a pas de bonnes relations avec la communauté », déplore un habitant du quartier.

Europe 1 - Metro

Aux Etats-Unis, des centaines de sans-papiers relâchés de prison, faute de budget

L’agence américaine de l’immigration et des douanes (ICE) a laissé sortir de prison des centaines de détenus sans papiers en prévision des coupes budgétaires drastiques attendues dès vendredi faute d’accord au Congrès, a annoncé mardi 26 février une porte-parole de l’institution.

« En raison des incertitudes qui demeurent sur le plan fiscal (…), l’ICE a procédé à un réajustement de sa population carcérale pour s’assurer que les niveaux de détention resteront dans les limites du budget actuel » de l’agence, a expliqué une porte-parole, Barbara Gonzalez, dans un courriel à l’AFP.

En conséquence, l’ICE a « revu plusieurs centaines de dossiers et placé ces individus sous des méthodes de surveillance moins coûteuses que la détention » en tant que telle, poursuit-elle. « La priorité de la détention reste pour les auteurs de crimes graves et les autres individus qui posent une menace sérieuse à la sécurité publique », assure encore l’agence. Les sans-papiers relâchés devront, en outre, se présenter régulièrement auprès des autorités.

L’ICE, chargée de l’expulsion d’immigrés sans papiers, détient actuellement environ 30 000 prisonniers dans tout le pays. Les Etats-Unis, qui ont battu des records d’expulsions de sans-papiers depuis la prise de fonctions de Barack Obama, avec plus de 1,2 million de renvois à la frontière, entreprennent actuellement une réforme de l’immigration.[...]

Le Monde

Etats-Unis : une école publique fait porter la burqa aux filles et promeut l’islam

Un sénateur du Texas a lancé une enquête après qu’un enseignant d’une école secondaire aurait invité ses élèves à porter la burqa et appelé les terroristes musulmans des « combattants de la liberté ».

Hebergeur d'image

Le sénateur Dan Patrick du Texas [président du Comité du sénat sur l'Éducation] a dit à Fox News qu’il était très perturbé par une photo publiée sur Facebook par l’une des élèves du cours de géographie mondiale de l’école secondaire Lumberton montrant les élèves portant des vêtements musulmans. Il enquête également sur des rapports selon lesquels des élèves ont été forcés d’écrire un essai basé sur un article du Washington Post qui blâme la démocratie plutôt que les Frères musulmans pour les troubles en Égypte. [...]

Les parents ont communiqué avec le directeur, qui a défendu le programme exigé par CSCOPE, un système controversé de curriculum électronique offrant des plans de cours en ligne aux enseignants. Selon le directeur, «ce cours vise à exposer les étudiants aux cultures, aux religions, aux coutumes et aux croyances du monde. Le cours n’enseigne pas une religion spécifique, et les élèves ont consenti à porter les vêtements musulmans ».

Selon Janice VanCleave, fondatrice de  Texas CSCOPE Review, qui surveille ce qu’on enseigne dans les écoles publiques, «c’est la réponse habituelle de toutes les écoles qui utilisent CSCOPE. Elles promeuvent certainement la religion islamique».

The Washington Times via Poste de Veille

Merci à domi et Uther

Etats-Unis : le taux d’incarcération des Afro-Américains est 6 fois supérieur à la moyenne nationale

[très court extrait d'un article en anglais]

Les Noirs dans les tranches d’age des 20 et 30 ans n’ayant pas le niveau du Bac ont un taux d’incarcération de 40%.

Ils ont plus de chance de finir derrière les barreaux que de trouver un emploi.

Source

Merci BrunoDeSouche

Etats-Unis : enquête sur deux policiers ayant porté un hijab à l’Halloween

Le policier Robert Buth a dit que la photo avait été prise lors d’une fête d’Halloween privée en-dehors de ses heures de travail et qu’elle n’était pas destinée à devenir publique. Il regrette que «la communauté musulmane y ait vu un manque de sensibilité». Tom Smith, directeur de la police de St-Paul, a également publié une déclaration dans laquelle il affirme croire à la sincérité des excuses de Buth.

Hebergeur d'image

Mukhtar Ibrahim, journaliste à Washington, avait retransmis un Tweet au compte Twitter de la police de St-Paul au cours de la fin de semaine, en demandant des informations sur la photo.

Une deuxième photo d’un policier de St. Paul portant un hijab a fait surface plus tard cette semaine, ajoutant à la controverse. Le policier semble porter du maquillage noircissant son visage.

«Les gestes des policiers figurant sur ces photos sont choquants et embarrassants», affirme Melvin Carter, conseiller municipal de St-Paul, dans une déclaration écrite. «Rire de la culture, de la couleur de la peau et de la religion peut sembler banal, mais tout comportement qui viole le lien de confiance sacré et essentiel entre nos policiers et les résidents est irresponsable et impardonnable». [...]

Lori Saroya, directrice exécutive du chapitre du Minnesota du  Council on Islamic-American Relations (CAIR-MN), a déclaré que «CAIR-MN avait proposé d’offrir une formation sur la diversité à Robert Buth, mais nous demandons maintenant que la formation soit dispensée à l’ensemble du service de police. Le premier incident a été considéré comme une anomalie. Avec le 2e incident, on peut s’interroger à savoir pourquoi des policiers croient que c’est correct de se moquer de la culture et de la religion d’autrui». [...]

KAA TV via Poste de Veille

Merci à domi

Etats-Unis : Deux chrétiens coptes décapités par un musulman. La police s’interroge sur le mobile du crime…

Les corps de deux égyptiens chrétiens (coptes) de 25 et 27 ans ont été retrouvés décapités, les mains tranchés, enterrés dans un terrain vague. Un musulman a été arrêté, Yusuf Ibrahim. Dans le reportage (en anglais) ci dessous, a plusieurs reprises, le présentateur précise que le mobile du meutre reste un mystère pour la police et pour les proches…

Merci Aegir

Etats-Unis : un détecteur de mensonges pour « griller » les politiques

L’idée a de quoi en faire fantasmer plus d’un. Qui n’a jamais eu envie, devant un débat ou une interview télévisés, de pouvoir vérifier en direct si nos amis les politiciens ne nous menaient pas un peu en bateau ? Finies les recherches Google précipitées et les plongées dans la collection 1999 du Financial Times. On a trouvé bien plus pratique pour s’assurer de la véracité des propos de ceux qui nous gouvernent.

L’application lancée par le Washington Post permet, en effet, de savoir en temps réel, à mesure que les hommes politiques discourent, si une affirmation est vraie. Le principe est simple : alors que l’on suit sur l’écran l’élu qui s’exprime, le truthteller, littéralement « détecteur de mensonges », transforme la voix en texte qu’il confronte aussitôt à une base de données. L’ordinateur reconnaît alors des expressions, des mots-clés, des sujets d’actualité déjà traités par le Washington Post et fait instantanément le lien entre le discours et les éléments factuels de la base. Le verdict peut alors tomber sur l’écran où apparaît la mention « vrai », « faux » ou « partiellement vrai », ainsi qu’un lien vers un article complet. [...]

Le Point

Merci à domi

Les Intouchables (VOSTFR exclusivité Fortune)

Dans un documentaire décapant, « The Untouchables », la chaîne publique américaine PBS pose la question à 1.000 milliards de dollars : comment expliquer qu’aucun grand dirigeant de Wall Street n’ait été poursuivi en justice après la crise financière de 2008 ?

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo

Vidéo et commentaires sur Fortune

(Traduction et sous-titrage: Fortune)

La Silicon Valley veut plus d’immigrés

Les entreprises de haute technologie californiennes font alliance avec les défenseurs de la cause immigrée pour obtenir plus de visas, explique le New York Times. La Silicon Valley tente d’obtenir plus d’autorisations pour les spécialistes en maths ou en sciences, venus du monde entier.

Le Figaro

Merci à pauldu48

« Les musulmans de France vont ils bientôt raser les murs ? » [avec le soutien de l'ambassade des Etats-Unis]

Préambule : Nous souhaitions au départ publier des extraits d’un article du Huffington Post signé Nadia Henni-Moulaï, qui est également l’auteur d’un livre :  ‘Le petit précis de l’islamophobie ordinaire’.  Une rapide recherche nous apprend que cette personne tient également un site (Melting Book,«le carnet des mélanges») qui « met en lumière des Français qui bougent les lignes en matière de diversité sociale ».

Et nous notons avec le plus grand intérêt que ce site est explicitement publié «avec le soutien des Services Culturels de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique» .

(extraits) Les musulmans de France vont ils bientôt raser les murs? (…) Une part non négligeable de Français rejettent, n’ayons pas peur des mots, l’Islam et les 4,1 millions qui le représentent, à savoir les musulmans.

Pourtant, sur quoi reposent l’image que les sondés ont de l’Islam? (…) Qui façonne l’opinion publique? (…) Vous l’aurez compris : les médias mainstream portent une lourde responsabilité dans l’image de l’Islam en France.

Et si 8 Français sur 10 sont persuadés que l’Islam tente « d’imposer son mode de fonctionnement aux autres », c’est aussi qu’on leur fait croire.

« S’il y a de l’islamophobie, c’est que les musulmans le cherchent bien ».

C’est l’avis de bon nombre de mes confrères. Ce type de message tronqué abreuve les chaumières de notre cher pays de France. (…)

C’est toujours bien d’avoir un bouc-emissaire. L’impression d’une France en constante régression face à l’Islam devrait en inquiéter plus d’un.[Ce] climat électrique, les musulmans [le] subissent de plein fouet. (…)

Lire l’article intégral

Etats-Unis : Le lobbying chrétien pour la régularisation des clandestins

Pour son second mandat, Obama veut réformer le système de l’immigration. Ses alliées : l’Eglise catholique et une grande partie des Eglises protestantes et évangéliques.

«Si je ne peux plus accueillir et aider un sans-papier qui vient dans mon église, je ne peux plus exercer ma liberté religieuse» (Thomas J. Rodi, archevêque catholique de Mobile, Alabama)

La «réforme de l’immigration», comme on dit, c’est l’Arlésienne de la politique américaine. Une fois tous les deux ans en moyenne, les présidents en parlent, font quelques promesses, puis passent à autre chose. […]

Plusieurs observateurs font remarquer que les protestants «born again» se mobilisent dans un intérêt bien compris : leur courant spirituel est effectivement surreprésenté chez les migrants.

Le projet n’est pas révolutionnaire, mais pragmatique. La Maison Blanche propose un régime transitoire pour les sans-papiers. Ils obtiendraient d’office le droit de travailler, mais payeraient une amende du fait de leur infraction à la loi. Pour avoir la citoyenneté américaine, ces étrangers devraient apprendre l’anglais et se mettre dans la même file d’attente que ceux qui légalement. En attendant la décision, les sans-papiers ne pourraient pas être expulsés. Par ailleurs, le contrôle aux frontières, déjà impressionnant, serait renforcé. Obama est d’ailleurs le président qui a expulsé le plus grand nombre de sans-papiers. […]

La Vie