Overdose : La prochaine crise financière

(Traduction et sous-titrage : exclusivité Fortune)

En temps de crise, les sociétés cherchent des dirigeants forts et des solutions simples, mais que se passe-t’il si les solutions envisagées constituent les mêmes erreurs que celles qui ont provoqué cette crise ? Ce document relate l’origine de la plus grande crise économique de notre temps, la crise à venir.

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo

Vidéo et commentaires sur Fortune

La projection d’un documentaire de Channel 4 controversé sur l’histoire de l’Islam annulée après que le présentateur ait été menacé

Channel 4 a été contraint d’annuler la projection du documentaire controversé sur l’ Islam: The Untold Story, après que le présentateur ait été menacé de violences physiques.

L’historien Tom Holland a reçu des messages abusifs sur Twitter et des menaces à cause du film, dans lequel il suggère que l’Islam est une religion «inventée». (…)

Daily Mail

France : Un documentaire sur Mouloud Aounit ancien président du MRAP

Jean-Michel Riera, en collaboration avec le chercheur Vincent Geisser, travaille sur le film Mouloud Aounit, une marche vers l’égalité. Né en 1953 à Timezrit en Algérie, Aounit a milité pendant près de 30 ans dans le MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples), dont il a été secrétaire général, puis président. Bien que bénéficiant de fonds publics, il lance un «appel aux bonnes volontés et au public naturel» de ce film afin de boucler le budget. Il répond aux questions du quotidien algérien El Watan.

Votre premier documentaire sur les mosquées de Paris vous a tout de suite distingué dans le monde de l’audiovisuel…

Ce film, qui a été soutenu par la Ville de Paris, met en lumière des aspects originaux. J’en suis le réalisateur ainsi que le coauteur avec Franck Hirsch et Pierre Guenoun. […]

Pourquoi avoir choisi Mouloud Aounit comme sujet de votre second documentaire ?

Il représente une époque, une culture et un savoir-faire. Il est le produit de l’immigration algérienne en France qui date des années 1950. Son parcours retrace l’histoire de cette immigration, de son intégration dans le pays d’accueil et de son imprégnation de la culture populaire ouvrière de la banlieue rouge. C’est aussi une illustration du succès et du déclin de cette culture ouvrière. Car, alors que nous assistons à sa mise à l’écart par la direction du MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples), nous constatons que la culture qui l’a façonné est en déclin. […]

A quel stade est parvenue la réalisation du film ?

[…] Il reste quelques entretiens à réaliser avec notamment George Pau-Langevin, avocate députée et ancienne présidente du MRAP et Houria Bouteldja, porte-parole du parti Les Indigènes de la République. L’intervention de cette dernière s’inscrit dans le cadre du thème relatif à l’évolution du mouvement antiraciste et son fractionnement en niches. Car, nous assistons de plus en plus, ces dernières années, à l’émergence de mouvements communautaires. […]

El Watan

17 octobre 1961 : un documentaire inédit ressort des placards (vidéo)

http://www.dailymotion.com/video/xlrjol
Le 17 octobre 1961, des milliers de Français musulmans défilaient pour protester contre le couvre-feu qui leur était imposé en pleine guerre d’Algérie. « Octobre à Paris », film longtemps interdit d’exploitation, revient sur la répression violente de ces manifestations par les forces de police.

Source : Itélé

Montauban : Le documentaire « Les noces de Larbi » aux Augustins

«Les noces de Larbi» sera projeté dans le cadre des Hivernales du Documentaire à l’Espace des Augustins (27 rue des Augustins) à Montauban ce vendredi 11 février à 20h30.

Larbi, vit en France depuis l’âge de trois ans. Il veut se marier avec Aïda qui n’a jamais quitté le « bled » algérien. Par ce mariage, il répond au désir de ses parents : perpétuer les traditions et renouer avec le pays d’origine. Les préparatifs, la cérémonie au village, l’arrivée de sa promise en France… tous ces moments ramènent à des souvenirs d’enfance dans la fratrie et suscitent des questionnements sur leur propre trajectoire, leur position dans la famille, leur rapport à l’Algérie, leur vie en France [...]

Réalisatrice pour Arte et France 5, elle est accueillie en résidence par l’association Le Fond et la Forme tout le mois de février. Le principe de la résidence consiste à recevoir un artiste en mettant tout en œuvre afin qu’il puisse travailler et approfondir sa démarche.[...]

La Dépêche

Côte d’Ivoire : Un documentaire sur la Françafrique déchaîne les passions (Vidéo)

Addendum, le reportage en question :

Partie 1 :

Partie 2 :

Le premier épisode du documentaire a semé une belle pagaille, à cause des interviews de trois hauts responsables, parmi lesquels Michel de Bonnecorse, ancien conseiller Afrique de Jacques Chirac, et feu Maurice Delaunay, ancien ambassadeur de France au Gabon, affirmant que l’élection d’Ali Bongo, le 30 août 2009, était «truquée» et que c’était bien son rival André Mba Obamé qui aurait dû l’emporter.

L’interprétation que certains Ivoiriens en font consiste à dire : «Puisque Sarkozy a menti quand il a défendu le président Ali Bongo, il ment encore quand il défend Alassane Ouattara », explique Patrick Benquet.

A qui veut l’entendre, le réalisateur rappelle que «ce n’est plus la France qui est le maître d’oeuvre en Côte d’Ivoire, mais les Nations unies, l’Union africaine et la communauté internationale au sens large, à l’heure de la mondialisation. Sarkozy aboie derrière, mais cela ne change rien au fait que la France a perdu la main en Côte d’Ivoire».

Lire la suite sur Libération

(Merci à Erwan)

« La Cité du mâle » : Une contre-enquête en préparation

Après la polémique suscitée par la diffusion du documentaire très controversé « La Cité du mâle », un jeune réalisateur, Ladji Real, a tourné une contre-enquête. Mercredi, une rencontre était organisée entre des habitants de la Cité Balzac et le cinéaste.

Des filles malmenées, opprimées, parfois cloîtrées chez elles ou obligées de se comporter comme des mecs pour être respectées. C’est ce que découvraient les téléspectateurs d’Arte, le 29 septembre dernier, dans le documentaire de Cathy Sanchez, La Cité du mâle (déprogrammé une première fois puis diffusé quelques semaines plus tard).

Ce film traite des violences faites aux femmes dans la cité Balzac, à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), où est morte en 2002 Sohane Benziane, 17 ans, brûlée vive. Mais à en croire les protagonistes et la journaliste Nabila Laib, présentée comme une « fixeuse » par la production, les images présentées dans le documentaire seraient bien éloignées de la réalité. Les insultes et les paroles particulièrement dures auraient été influencées par la réalisatrice et soigneusement sélectionnées.

Ladji Real, réalisateur de documentaires et de courts métrages, a mené une contre-enquête, actuellement en cours de finalisation. Après le visionnage de La Cité du mâle, le cinéaste de 29 ans, choqué par la violence de phrases « prononcés avec autant de décontraction », décide de se rendre sur les lieux du tournage.

Suite sur les Inrocks.com

Luc Besson produit « Les Enfants de Villiers », un documentaire sur les émeutes de 2007

émeute villiers
Europacorp, la société de production de Luc Besson, a confié à Roger Delattre la réalisation d’un film documentaire sur les événements de Villiers-le-Bel intitulé « Les Enfants de Villiers ».

Le tournage se fait dans un contexte difficile : l’instruction sur «l’incident de police» (© Rue 89) qui a coûté la vie à deux gamins n’est toujours pas terminée, et le tribunal de Pontoise continue le procès mené contre dix jeunes accusés de caillassage contre les policiers dans les affrontements qui ont suivi. Evoquant l’opposition entre certains jeunes des quartiers et les forces de l’ordre, le procureur s’est tourné vers les policiers qui se sont constitués partie civile pour leur dire :

« Je vous remercie tous de ne pas avoir fait usage de vos armes, c’est un courage extraordinaire. (…) Il y en a qui ont choisi de porter des tee-shirts avec écrit “nique la police” ou “nique ta mère”. D’autres ont choisi de porter un képi et l’uniforme de la police aux couleurs de la République française. »

« Ils vivent dans un monde vidéo virtuel. Les flics sont des Robocop »

Le film entend restituer les conditions dans lesquelles se sont produits les rixes. Et, d’une façon plus générale, la problématique des affrontements entre policiers et gamins (© rue 89) en banlieue. « Ils vivent dans un monde vidéo virtuel. Les flics sont des Robocop et les jeunes leurs adversaires », explique Roger Delattre. Parmi les hommes appelés à témoigner le commissaire Pasqualini, patron de la Sûreté départementale de Seine-Saint-Denis jusqu’en 1967. Pour lui, à l’origine des batailles, il y a le trafic de drogue. (source)

—————-
Noter que pour rue 89, ce ne sont plus des « jeunes », mais des « gamins ». Et pour Besson, des « enfants ». Relire « Les jeunes dans les médias.Définition »

« Sœurs de la Perpétuelle Indulgence » : un documentaire subventionné à 100 % par le contribuable

C’est confirmé…  Le conseil régional d’Ile de France a bien voté le 28 mai une subvention de 23 000 euros à l’association de prévention du sida «Les soeurs de la perpétuelle indulgence» destinée à la « réalisation d’un documentaire destiné à des actions de prévention et d’éducation à la santé notamment en milieu festif ».

La Mairie de Paris le financera à hauteur de 19 927 €. L’État (Direction générale de la Santé) versera 5 000 €. Le documentaire sera ainsi subventionné à 100% par le contribuable. [cliquer pour agrandir le tableau]

« Adeptes du Saint Latex, les Sœurs de la perpétuelle indulgence luttent contre le sida sur le ton de la dérision. Olivier, alias sœur Marie-Anale et les autres «folles déjantées» basculent les tabous et les stéréotypes sur l’homosexualité. » (Journal Métro,  23/02/06).

(Source et compléments : l’Observatoire des subventions)