Dictée : et si on ne sanctionnait plus les fautes d’orthographe ? (vidéo)

La fin des mauvaises notes en dictée ? Le ministère de l’Education nationale travaille actuellement sur un nouveau barème de notation pour cet exercice scolaire. Le principe : valoriser plutôt que sanctionner. Il s’agirait ici de ne plus compter le nombre de fautes mais plutôt le nombre de mots qui sont bien orthographiés. C’est ce qu’on appelle « l’évaluation positive ». Une nécessité pour le ministère qui a écrit, dans une note révélée par le site RTL, que l’actuel système de notation de la dictée ne permettait pas « de bien cerner » les « difficultés orthographiques » d’un élève ni « les remèdes » qu’on pouvait lui apporter.

Hebergeur d'imageCertains enseignants appliquent d’ores et déjà un autre mode de notation, dans leurs établissements. Comme Albane Grunchec, enseignante en CE2 à l’école Saint-Jacques de Compostelle à Nantes, qui a choisi de noter ses élèves selon « un pourcentage de réussite ». « Je ne m’attends pas à ce que l’enfant ait 100% de réussite, moi ce que je veux c’est qu’il y ait une progression ». De l’autre côté de la cour, dans le collège du même nom, Chantal Favreau, professeur de français, explique qu’il est « compliqué de trouver la bonne solution, de ne pas trop sanctionner ». « Parce qu’on arrive très vite à zéro sinon » explique-t-elle. C’est pour cette raison qu’elle et ses collègues réfléchissent « sur de nouvelles façons de noter l’orthographe ». [...]

TF1 News

Ecole primaire : Maîtrise de l’orthographe, un défi en héritage

En accordant, avec la réforme à venir, la priorité à l’école primaire, le gouvernement souhaite notamment mettre l’accent sur la maîtrise de l’écrit. Plusieurs travaux scientifiques montrent en effet que le niveau des Français en orthographe a chuté au cours des dernières décennies. Un recul qui va de pair avec celui des compétences en lecture, attesté tout récemment par l’étude internationale Pirls.

Si beaucoup voient dans la maîtrise de l’orthographe un défi pour les futures générations, c’est aussi qu’elle est étroitement liée à la politesse, comme le note la sociologue Dominique Picard (Auteur de Politesse, savoir-vivre et relations sociales).

Alors que 15 à 20% des élèves quittent aujourd’hui le CM2 avec des lacunes en français et en mathématiques, la maîtrise de l’écrit doit constituer une priorité.

«On peut le regretter, lorsqu’il s’agit uniquement de se distinguer des personnes appartenant à des classes supposées inférieures ou de s’adapter aux codes d’un autre groupe lorsque l’on cherche à s’élever dans la société. Mais le respect des règles orthographiques est aussi, dans une large mesure, la marque d’un respect témoigné à notre interlocuteur. Faisons un parallèle avec l’apparence physique. Quand on reçoit un invité, on ne doit pas forcément enfiler un smoking, mais on doit au moins porter des habits propres. Quand on écrit à quelqu’un, on ne doit pas forcément avoir le talent d’un Bernard Pivot, mais la moindre des choses est de se relire avant d’envoyer son courrier», estime Dominique Picard. […]

La Croix

Quand Abd Al Malik fait la dictée

(…) Car hier soir, à Clichy, c’est le slameur Abd Al Malik qui a joué les Bernard Pivot, lors d’une grande dictée. L’initiative, organisée par le service jeunesse de la ville, a rassemblé quelque 80 personnes. Ecoliers et jeunes mamans, retraités et groupes d’ados, et même quelques élus de la ville, ont planché pendant près d’une heure sur le texte de Saint-Exupéry.

(…)« Il y a des jeunes de mon quartier, que certains traitent un peu vite de racailles. Ils sont venus avec leur feuille et leur stylo, c’est une bonne chose. » A quelques places de là, Assa, 16 ans, Hawa et Baha, 14 ans tous les deux, sont venus sans hésiter. « Pour les lots », glisse Baha, avec un sourire malicieux. « Parce que j’aime bien enrichir mon vocabulaire », glisse timidement sa grande sœur, regard sérieux derrière ses lunettes. Aïcha, 22 ans, de Montfermeil, voulait tester ses bases en français : « C’est un peu comme un jeu, et, en plus il y a Abd Al Malik! »

LeParisien.fr