Syrie : les Anglais n’apprécient pas une critique de François Hollande sur David Cameron et le font savoir

INTERNATIONAL – Le Canard enchaîné daté du 11 septembre assure dans un confidentiel que François Hollande aurait déclaré devant des journalistes que David Cameron avait « commis une erreur de débutant » en ne parvenant pas à convaincre le Parlement de voter en faveur d’une intervention en Syrie.

L’information, reprise par le très sérieux quotidien britannique Telegraph a suffit a déclencher une foule de commentaires outre-Manche. Et certains lecteurs anglo-saxons n’y vont pas de main morte. C’est par exemple le cas de TRAV1S qui qualifie Hollande d’ »idiot du village ». (voir ci-dessous)

Huffington Post

Florilège :

David Cameron va mettre en place une préférence nationale dans le social, le logement et la santé

Le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé aujourd’hui la mise en place de restrictions aux droits des immigrés en matière d’aide au logement, d’indemnité chômage et d’accès au système de santé, dans une nouvelle illustration du durcissement de la politique gouvernementale.

(JT France 2, 25 mars 2013)

Le responsable conservateur a estimé que le système d’allocations sociales du Royaume-Uni était trop laxiste et souhaité que « l’accès aux services publics clés soit quelque chose que les immigrants gagnent, et non un droit automatique ». « Nous voulons des gens qui s’intéressent à ce qu’ils peuvent offrir à la Grande-Bretagne », a-t-il dit lors d’un discours à l’université d’Ipswich (est de l’Angleterre). [...]

Le Figaro

Le Royaume-Uni lance une campagne autodiffamatoire à destination des migrants roumains

Ne venez pas au Royaume-Uni ! il y pleut et les salaires y sont dérisoires. Voilà la drôle de campagne que le gouvernement Cameron envisage de mener en Roumanie et en Bulgarie.

Pour dissuader les migrants venus de ces pays de traverser la Manche, la Grande-Bretagne a prévu une série de mesures, dont des publicités mettant en avant les aspects les moins séduisants de la vie britannique. L’objectif est de « corriger l’impression selon laquelle les rues ici sont toutes pavées d’or », explique un ministre au journal The Guardian. Une initiative pour le moins ironique note le journal, qui rappelle les milliards de livres versés par le gouvernement à des conseillers en communication lors des Jeux olympiques.

(…) Big Browser

(Merci à AntiUMPS)

UE : un référendum en GB d’ici 2017

Le premier ministre britannique David Cameron propose la tenue d’un référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’UE d’ici 2017 s’il est réélu premier ministre en 2015. « Ce sera « un référendum sur une question claire: in/out » (« dedans ou dehors ») et il interviendra dans la première moitié de la prochaine législature qui commence en 2015, a dit le chef du gouvernement. [...]

Le Figaro

« Pas question de renégocier l’adhésion britannique à l’UE »

Le chef du groupe libéral au Parlement européen, Guy Verhofstadt, a exclu mardi toute renégociation par la Grande-Bretagne de ses conditions d’adhésion à l’Union européenne, à quelques jours d’un discours attendu du Premier ministre David Cameron sur l’Europe.

« Il ne peut être question d’une renégociation par un État membre des conditions de son adhésion. Ni pour la Grande-Bretagne, ni pour tout autre État membre. Nous avons besoin d’une Union européenne intégrée, pas d’une Europe à la carte, avec son funeste cortège d’exemptions, d’exceptions, de dérogations et autres rabais. Ces divisions sont mortifères pour l’Union car elles tuent le sentiment d’unité », a lancé mardi l’ancien Premier ministre belge lors d’un débat dans l’hémicycle strasbourgeois. [...]

« David Cameron doit être honnête avec le peuple britannique et ses partenaires européens. Une renégociation signifie, soit le retrait du Royaume-Uni de l’UE, soit la fin du marché unique et de l’Union européenne. Et ce n’est clairement pas dans l’intérêt des citoyens européens, y compris des Britanniques. En sortant de l’UE, le Royaume-Uni aurait le même statut que la Norvège ou la Suisse, qui payent, mais n’ont rien à dire. Ce serait du suicide pour un pays dont 53% de ses exportations vont vers le continent », a jugé M. Verhofstadt. [...]

7sur7.be

Etudiants étrangers : la circulaire Guéant fait école outre-Manche

Alors que la circulaire Guéant fait encore débat en France, Londres réduit à son tour les possibilités pour les étudiants étrangers de travailler au Royaume-Uni à l’issue de leurs études. Dans un contexte de lutte de plus en plus dure contre l’immigration, cette mesure menace l’attractivité des universités britanniques [...]

Les étudiants extra-communautaires représentent les 2/3 des demandes de visas. Ainsi 80.000 étudiants étrangers de moins que les années précédentes devraient être admis à poursuivre leurs études au Royaume-Uni lors de la prochaine année universitaire. Aujourd’hui, sur les 369.000 étudiants non britanniques, 262.000 viennent de pays non européens.

Le prétexte ? Selon le gouvernement de David Cameron, faire ses études dans les universités et écoles britanniques serait la principale voie empruntée par les candidats à l’immigration [...]

myEurope

En Grande-Bretagne, démonstration de force contre les gangs, six mois après les émeutes

Le nouveau patron de Scotland Yard a déclenché une offensive spectaculaire mercredi 8 février contre les gangs qui prolifèrent à Londres et dont le rôle dans les émeutes de l’été dernier avait été mis en exergue par le premier ministre David Cameron.

Plus de 1 300 policiers ont effectué plus de 300 raids coordonnés dans la capitale britannique, ciblant des dizaines de suspects d’agressions, de vols et de trafic de drogue. (…)

Ces opérations ont été réalisées sous la houlette d’une nouvelle unité, la Trident Gang Crime Command, spécialement créée pour lutter contre les gangs. Dix-neuf arrondissements londoniens, les plus concernés par le problème, vont également disposer de forces locales spécialisées. De sorte qu’au total, « un millier d’hommes » seront mobilisés sur ce dossier.

« C’est un grand pas en avant dans la façon dont nous luttons contre la criminalité des gangs », s’est félicité le nouveau commissaire de la police de Londres, Bernard Hogan-Howe, qui a promis « une guerre totale contre le crime » quand il a pris les rênes de l’une des plus célèbres polices du monde. « Nous n’avons pas l’intention de nous préoccuper des groupes de jeunes qui traînent, ni de criminaliser toute une génération », a-t-il toutefois assuré.

D’après Scotland Yard, 250 gangs environ, dont 62 particulièrement dangereux, sévissent à Londres. Ils sont impliqués dans le trafic de drogue et d’armes ou spécialisés dans les violences et les vols. Ils regrouperaient 4 800 individus « responsables d’environ 22 % des violences graves, 17 % des vols, 50 % des crimes par arme à feu et 14 % des viols » commis dans la capitale. La plupart, selon la police, sont âgés de 18 (parfois moins) à 24 ans.

Ces gangs ont été montrés du doigt à plusieurs reprises l’été dernier par les conservateurs, qui les ont accusés d’être largement responsables des pillages et des destructions commis pendant les émeutes, sans précédent depuis trente ans, dans plusieurs villes.

David Cameron avait alors promis de faire de cette « guerre totale » contre les bandes une « nouvelle priorité nationale (…)

Le Monde

GB: Cameron s’attaque à la Cour des Droits de l’Homme

Le premier ministre britannique plaide pour une réforme de l’institution européenne et souhaite l’adoption de nouvelles règles de sélection des juges.(…)
 
Il part du constat que la cour est noyée sous un flot de 150.000 requêtes en attente d’instruction, menaçant son efficacité et sa crédibilité. Le premier ministre britannique a cité hier l’exemple de passagers d’un bus entre Bucarest et Madrid réclamant 90 euros de dommages et intérêts au motif que les sièges n’étaient pas inclinables. Rappelant l’attachement séculaire de son pays aux droits de l’homme, Cameron estime que «ce concept est en danger d’être détourné».

«La cour devrait être libre de traiter les violations des droits de l’homme les plus graves et ne pas se laisser déborder par l’accumulation des demandes en attente»,a-t-il insisté.

 
Le Figaro
 

France-Angleterre : la guéguerre économique est déclarée

Le gouvernement et la presse britannique ont vivement réagi vendredi aux propos de François Baroin et à ceux du gouverneur de la Banque de France stigmatisant la situation économique du Royaume-Uni. François Fillon tente de calmer le jeu.

Lire la suite

Royaume-Uni : vers la préférence nationale pour lutter contre le chômage

La politique de l’emploi menée sous Tony Blair est aujourd’hui contestée de l’autre côté de la Manche. Le gouvernement de David Cameron entend renforcer le contrôle de ses frontières et privilégier l’accès au travail pour les Britanniques.

Le Royaume-Uni est confronté à la plus grande augmentation du chômage depuis 1994. Le nombre de chômeurs a aujourd’hui dépassé la barre des 2,62 millions (8,3%) et plus d’un million de jeunes âgés de 16 à 24 ans sont sans emploi.

Le taux de chômage dans le Nord-Est atteint 11,6% tandis qu’il est à 6,3% dans le Sud-Est. Force est de constater que le marché du travail est en crise face à la baisse des prévisions de croissance à 1% (pour 2011 et 2012) et face à la crise de l’eurozone qui frappe de plein fouet le Royaume-Uni, fortement dépendant du commerce avec le reste de l’Union Européenne.

Problème : cette hausse du chômage n’est pas répartie très équitablement au sein de la population résidant en Grande-Bretagne. (…)

Atlantico

(Merci à Christopher Johnson)

David Cameron durcit son discours contre l’immigration

David Cameron, a exhorté le public à avertir les autorités sur les migrants illégaux dans le cadre de sa campagne pour «reconquérir nos frontières ».

Il a déclaré que le gouvernement avait besoin de l’aide du public afin de réduire la migration nette à des niveaux observés dans les années 1980.

Le Premier ministre a également exhorté les entreprises à embaucher du personnel en Grande-Bretagne plutôt que de l’étranger, comme il a dévoilé ses plans pour s’attaquer à l’immigration.

(..) Dans un discours prononcé hier visant à rassurer les conservateurs sur l’immigration, il a dit: « Je veux que chacun dans le pays pour aider, notamment par le signalement des immigrants illégaux à notre Agence des services frontaliers à travers la ligne téléphonique Échec au crime ou à travers le site de l’Agence des frontières.

« Ensemble, nous allons reprendre nos frontières et renvoyer des clandestins chez eux. »
David Cameron

Il veut réduire l’immigration nette de 239 000 à «des dizaines de milliers » d’ici 2015.

Express.co.uk (Traduction Google)

Image de prévisualisation YouTube

(Merci à Bertin)