Nouvelle tournée de sécurisation du métro par Génération Identitaire Lyon

Une quinzaine de militants de Génération Identitaire ont tenté de mener une campagne dans le métro lyonnais hier soir, lundi 14 avril. Leur but: dénoncer « l’insécurité dans les transports en commun ». Mais ils ont rapidement été stoppés par la police.

Hier soir, ils étaient de nouveau une quinzaine dans le métro lyonnais avec des gilets jaunes, comme d’habitude. Mais cette tournée de sécurisation s’est retrouvée à son tour encadrée par un important dispositif policier et des agents de Keolis mobilisés pour l’occasion: une quarantaine d’agents de police avec pour certains casques et boucliers anti-émeutes.

« à la prochaine agression, on le refera. »

A l’issue d’un contrôle d’identité sans heurt, tous sont raccompagnés jusqu’à Perrache sous escorte policière.
« Lors de notre première tournée, on a passé 2 heures sans voir un agent » souligne Damien Rieu. Cette fois-ci, l’information avait circulé, d’où l’important dispositif de sécurité dans le métro lyonnais. Ce qui n’empêche pas Damien Rieu d’envisager une nouvelle opération. « On va peut-être attendre un peu, mais à la prochaine agression, on le refera. »
Si certains assimilent ça à des milices, d’autres n’y voient aucun empêchement, regrettant seulement que cela vienne d’un mouvement d’extrême-droite !

LyonCapitale & Media Press

Solidarité Française : des nouvelles de Damien Rieu

Chers amis,

Militants, citoyens, avocats, chefs d’entreprise… vous avez tous montré une solidarité sans faille en me proposant votre aide ou vos encouragements. Je viens aujourd’hui vous remercier et vous donner de mes nouvelles.

Après avoir appris mon licenciement il y a quelques semaines, j’apprends maintenant que mon école à son tour a décidé de m’exclure. 

Le conseil de discipline auquel j’ai été convoqué s’était pourtant bien passé, mes explications quant à ma récente médiatisation avaient convaincu le jury, en tous cas je le croyais. Mais j’ai refusé de donné ma « couleur » politique , je ne voyais pas en quoi cela devait influencer leur jugement. (Ils n’ont pas dû avoir à chercher bien longtemps pour la trouver…). Si cela est possible je reprendrai sans doute l’an prochain mes études.

L’essentiel, c’est que j’ai pu grâce à vous tous et à l’esprit de communauté dont vous avez fait preuve, réussir à trouver une solution pour rebondir rapidement.

Je vais donc travailler dans mon domaine, celui de la communication, pour une agence et pour la cause, avec un contrat qui devrait durer jusqu’à cet été. Je ne pouvais espérer mieux. Mes « parrains » ont tenu à rester discrets, mais ils m’autorisent à continuer mon travail de porte-parole. Qu’ils en soient remerciés ici. En parallèle, je viens de me lancer en auto-entrepreneur dans la communication avec déjà deux clients importants. Un autre projet plus ambitieux est également à l’étude. Autonome financièrement, plus rien ne m’empêchera alors de militer.

Vous le savez peut-être, un camarade niçois, Grégoire, a également été renvoyé de son travail il y a quinze jours. A cause de son engagement auprès de Nissa Rebela et suite à son passage télévisé dans le document de « Complément d’Enquête »… Pas de pitié pour lui non plus. Mais je ne doute pas un instant que vous saurez l’aider si besoin, tout comme vous l’avez fait pour moi.

De leur côté, les 4 de Poitiers ont vu leur contrôle judiciaire allégé. Ils peuvent désormais sortir de leur département, mais il leur est toujours interdit de militer. Curieux pays que cette France d’aujourd’hui.

Enfin, je vous le redis, je ne regrette rien, bien au contraire. Votre solidarité m’a apporté bien plus que ce qu’ils ont pu me faire subir en me renvoyant de mon travail et de mon école.

Vous avez tous montré qu’il existait bien une communauté de français de souche en construction. Soyez-en fiers. Mais attention, je compte sur vous pour que ce ne soit qu’un début !

En avant !

 

Lire la suite

« Toutes les thématiques développées par le BI ne peuvent que servir le FN » (BFMTV)

Enquête de BFMTV sur les militants lyonnais de Génération Identitaire. Interviews de jeunes militants et du sociologue Sylvain Crépon.

« Des individus peuvent vivre ensemble ; des peuples différents d’un point de vue civilisationnel et culturel ne peuvent pas cohabiter pacifiquement sur la même terre. »
Damien Rieu, Rebeyne! Génération Identitaire

Jean-Yves Camus : « Les Identitaires ne sont pas des néo-nazis » (Le Mouv’)

Reportage du Mouv’ sur Génération Identitaire et interview de jeunes militants lyonnais à la Traboule. (25/10/12)

- Le Mouv’ : « L’ennemi n°1 pour eux c’est les musulmans ? les immigrés ? »
- Camus : « Leur ennemi n°1 c’est le multiculturalisme (…). Il faut même ne pas faire l’impasse sur le nécessaire débat autour d’un certain nombre de dossiers, de débats, qu’agitent les Identitaires »

Ecouter à partir de 3′

Merci à Andy Capet

Franck, converti à l’Islam : « Y a des tas de groupes comme Fdesouche qui prônent l’éradication de l’islam » (RMC)

Un auditeur converti à l’islam et proche d’Egalité & Réconciliation critique Génération Identitaire, avant de réussir à se mettre à dos Jean-Jacques Bourdin. De nouveaux mails dénoncent la mauvaise foi du journaliste face à Damien Rieu.

« M.Bourdin, vous êtes à la solde de l’Etat sionisme. » – Franck