Les recruteurs préfèrent les chrétiens aux musulmans

Un candidat musulman a 2,5 fois moins de chance d’être reçu en entretien d’embauche qu’un chrétien, selon une étude franco-américaine.

L’étude évoque l’influence du «mythe d’une Europe chrétienne, notamment dans les partis politiques qui mobilisent l’opinion contre la «menace musulmane». «Les Sénégalais chrétiens donnent plus confiance qu’un Sénégalais musulman, qui n’ a pas de liens historiques et culturels aussi forts avec les Français pure souche».

Près de 275 CV ont été envoyés aux recruteurs pour chacun des deux profils. Les résultats sont probants : les musulmans ont seulement 8% de chance d’être convoqués en entretien d’embauche ,contre 21% pour les chrétiens. Quand ils reçoivent 100 réponses, eux n’en obtiennent que 38 retours.

Les chercheurs ont adopté la méthode classique des deux CV identiques. Sur le papier, ils sont pareils: Français, même âge, mêmes compétences, même niveau d’études, même poste visé. A un détail près, qui est une potentielle source de discrimination : la religion. […]

Pour exclure les facteurs xénophobes et racistes, les trois professeurs ont mis les deux profils sous le même nom: Diouf, issu d’un groupe d’immigrés sénégalais, en partie musulmans, en partie chrétiens. Les prénoms et activités extra-scolaires se chargent d’ expliciter leur différence d’appartenance religieuse, ultime objet de l’étude.

Ainsi, Marie Diouf est chrétienne, scout de France et met la main à la patte au Secours Catholique. Khadija Diouf, elle, est scout musulmane et aide au Secours Islamique. Avec ou sans photo sur le CV, le résultat reste le même: les recruteurs préfèrent les chrétiens. […]

Le Figaro (Merci à Ricou)

Pakistan : une jeune chrétienne enlevée, violée et convertie de force à l’islam

Une jeune fille chrétienne de 14 ans nommée Asiya Masih, fille de Francis Yaqoob, résidait au No 198 EB, Chak, district de Vihari. Francis Masih travaillait dans les champs de propriétaires fonciers. Vu la pauvreté de sa famille, Asiya Masih aidait ses parents en travaillant elle aussi dans les champs pour rapporter un peu d’argent à la maison.

Le 11 novembre 2012, elle est allée travailler dans les champs, cueillant des fleurs de coton. Les deux coupables, Mohammad Javed et Mohammad Mumtaz, deux hommes influents de la région, l’ont enlevée et emmenée dans un endroit inconnu. Ils ont mis son empreinte digitale sur différents papiers et l’ont convertie à l’islam de force. Ils l’ont également violée et torturée pendant 11 jours. [...]

Poste de veilleShoebat

Pakistan : Abandon des charges contre l’adolescente chrétienne accusée de blasphème

Au Pakistan, une adolescente chrétienne, Rimsha Masih, âgée de 14 ans, mise en examen pour blasphème, a vu ce mardi matin les charges à son encontre abandonnées. L’imam suspecté de l’avoir accusée à tort a été libéré sous caution le mois dernier. Accusée d’avoir brûlé des pages du Coran. Elle aurait pu encourir la peine de mort si elle avait été reconnue coupable de ces faits.

Son avocat Tahir Naveed a expliqué que la Haute cour d’Islamabad avait pris cette décision car aucun témoin n’a vu Rimsha brûler ces pages. Elle avait été libérée en septembre dernier sous caution, après trois semaines passées en prison, et son affaire avait été transférée vers un tribunal pour les mineurs. Âgée de 14 ans, elle avait été interpellée à la mi-août après avoir été dénoncée par des voisins de son village près d’Islamabad. Ils avaient affirmé l’avoir vue brûler des pages du livre saint de l’islam. Or, début septembre, un imam a été interpellé puis incarcéré, soupçonné d’avoir fomenté ces accusations contre la jeune chrétienne. […]

On sait peu de choses sur Rimsha Masih. Issue d’une famille chrétienne, elle a 14 ans et souffrirait de troubles mentaux, certains parlant de trisomie 21, selon «The Express Tribune». A sa libération, l’adolescente, accompagnée de sa famille, avait été emmenée vers un endroit tenu secret car les services de police craignaient pour sa vie. Certains Pakistanais convaincus de sa culpabilité auraient pu vouloir se venger. […]

La loi sur le blasphème au Pakistan fait polémique. […] En mars 2011, le seul ministre chrétien du gouvernement pakistanais avait été tué en pleine rue. […]

Paris Match 

Pakistan : La jeune chrétienne trisomique accusée de blasphème victime d’un coup monté ?

La police a arrêté samedi l’imam à l’origine de la plainte contre Rimsha, cette fillette trisomique accusée d’avoir brûlé des pages du Coran. Plusieurs témoins affirment que le religieux a ajouté ces pages lui-même.

Rebondissement de taille dans l’affaire Rimsha, l’adolescente chrétienne accusée au Pakistan de blasphème pour avoir brûlé des versets du Coran. La police a arrêté, samedi, l’imam à l’origine de la plainte la visant. Le responsable de la mosquée est soupçonné d’avoir falsifié les preuves à charge contre Rimsha. Son assistant et plusieurs témoins affirment que l’imam Hafiz Mohammed Khalid Chishti a ajouté des pages du Coran aux feuilles brûlées par Rimsha.

Tout a commencé quand un voisin de Rimsha a apporté à l’imam les sacs contenant les papiers calcinés par la jeune fille. Malgré les protestations des témoins, Chishti aurait déchiré des pages du livre saint et placé les morceaux dans le sac.

L’imam, désormais également arrêté en vertu de la loi sur le blasphème, aurait expliqué à ses compagnons que c’était la seule façon d’expulser les chrétiens de Mehrabad, un quartier à la périphérie d’Islamabad. L’imam avait ensuite mobilisé ses fidèles et fait pression sur la police pour qu’elle arrête la jeune chrétienne. Les relations entre communautés se sont dégradées dans le quartier populaire. Des musulmans reprochaient aux chrétiens de jouer de la musique, qui était entendue dans le quartier au moment de la prière musulmane, et souhaitaient reprendre les terrains qu’ils occupaient. Suite à l’interpellation de Rimsha à la mi-août, plusieurs familles chrétiennes ont fui tandis que les parents de la jeune fille ont dû être placés sous protection policière. […]

Le Figaro

Pakistan : Une enfant chrétienne trisomique en prison pour blasphème

Une jeune chrétienne pakistanaise atteinte de trisomie 21 est en prison depuis plusieurs jours sous l’accusation de blasphème contre l’islam, ont annoncé dimanche des policiers et des militants. Au Pakistan les lois contre le blasphème font de la diffamation de l’islam ou du prophète Mahomet des crimes punissables de la peine capitale.

La police a arrêté jeudi à Islamabad la petite Rimsha – qui serait âgée de 11 ou 12 ans – après avoir été informée qu’elle avait été vue en public tenant des pages brûlées sur lesquelles se trouvaient des versets du Coran et d’autres textes islamiques, a déclaré à l’AFP un responsable policier sous le couvert de l’anonymat.Au Pakistan, où la population est très majoritairement musulmane, le blasphème est légalement punissable de mort.

La trisomie 21, ou syndrome de Down, est une maladie génétique congénitale qui entraîne notamment un déficit du développement cognitif. […]

Les accusations contre la petite chrétienne ont déclenché la colère des musulmans à Mehrabad, un quartier de la capitale pakistanaise où Rimsha vit avec ses parents et où résident quelque 800 chrétiens. Des chrétiens ont été forcés de quitter temporairement le quartier en raison de la tension.

Ces chrétiens se sont réfugiés chez des proches dans d’autres quartiers de la ville, mais ils commencent maintenant à revenir progressivement à Mehrabad, a déclaré à l’AFP Tahir Naveed Chaudhry, responsable d’une organisation représentant les minorités pakistanaises. […]

Romandie.com (Merci à SaintJores50)

Asia Bibi, chrétienne du Pakistan, condamnée à mort pour blasphème

Chrétienne du Pendjab, Asia Bibi, ouvrière agricole, a été condamnée à mort pour blasphème. Alors qu’elle ramassait des baies rouges, le 14 juin 2009 dans le village d’Ittan Wali, elle commit « l’irréparable » aux yeux de ses voisines : boire de l’eau dans un puits supposé réservé aux musulmans.

Cette mère de famille, qui clame son innocence, a livré son témoignage à la journaliste Anne-Isabelle Tollet, qui publie son récit en France (Blasphème, d’Asia Bibi et Anne-Isabelle Tollet, Oh ! Editions) […]

Le Monde

Pakistan : Une chrétienne condamnée à mort pour «blasphème»

Une chrétienne a été condamnée à mort lundi au Pakistan pour avoir diffamé le prophète Mahomet, rapportent mercredi les quotidiens britanniques Telegraph et Christian Today. Les chrétiens du Pakistan sont estimés à environ trois millions de personnes.

Asia Bibi, 37 ans, est chrétienne et mère de plusieurs enfants. Un jour de juin 2009, alors qu’elle travaille aux champs en compagnie d’autres femmes, un incident survient. Selon les correspondants du Telegraph au Pakistan, on demande à Asia d’aller chercher de l’eau mais quand celle-ci s’exécute, les autres femmes refusent de toucher au liquide qu’elles estiment «impur». S’ensuit une conversation animée autour de la religion. Alors qu’Asia est pressée par ses collègues «de renoncer à sa foi chrétienne et d’embrasser l’Islam», rapporte Christian Today, elle répond «avec ses mots à elle», précise le Pakistan Christian Post.

Asia aurait alors fait l’erreur de risquer une comparaison entre Jésus et Mahomet. «Qu’a fait ce dernier pour les hommes quand Jésus s’est sacrifié pour les péchés des hommes ?», lance-t-elle en substance à ses contradictrices. (…)

Le Figaro/AFP