Grande-Bretagne : le gouvernement annonce des prêts étudiants «charia compatible»

Un système de prêts étudiants «charia compatible» a été dévoilé, jeudi 3 avril, en Grande-Bretagne par David Willetts, le secrétaire d’Etat chargé des Universités et de la Science. Ce nouveau dispositif devra permettre aux étudiants musulmans, rebutés par le système de prêt à intérêt instauré en 2012, de financer leurs études à l’université de façon conforme à l’Islam.

Les frais globaux liés au prêt seront équivalents à ceux d’un prêt classique, pour ne pas désavantager les autres étudiants. Mais les remboursements effectués par les étudiants concernés seront reversés à un fond, qui devrait ensuite allouer des financements aux étudiants se conformant aux mêmes principes religieux.

En 2011, le gouvernement Cameron a triplé le plafond des frais de scolarité payables par les étudiants britanniques, qui passaient ainsi de 3 000 à 9 000 Livres l’année (de 3 600 à 10 900 euros environ). Bien souvent, en plus de cumuler les petits boulots, les étudiants britanniques n’ont d’autre choix que de contracter un prêt. Environ 115 000 jeunes musulmans étudient actuellement dans les universités britanniques.

saphirnews

La charia incorporée dans le droit anglais (maj)

[Mise à jour du 27 mars]
Des avocats britanniques enjoints de respecter la charia [=droit musullman]. Les règles de la charia [=droit musulman] font pour la première fois leur apparition dans le droit britannique. La Law Society, l’équivalent du barreau, a créé une vive controverse en envoyant aux avocats des recommandations afin de rédiger des testaments «charia compatibles».

L’organisme de représentation des juristes leur explique que, selon la charia, la femme n’est pas l’égale de l’homme dans l’héritage, les mécréants ou héritiers mariés en dehors de la foi musulmane peuvent en être exclus, ainsi que les enfants illégitimes.

Révélée par le Sunday Telegraph , cette initiative a suscité une certaine indignation dans les milieux judiciaires et politiques.

La Société des avocats laïcs condamne ce geste qui «normalise et légitimise» un système «fondamentalement discriminatoire».

[NDLR : si la charia est "«fondamentalement discriminatoire», sachant que l'islam n'existe pas sans la charia, c'est l'islam qui est désigné comme "fondamentalement discriminatoire". Voir déclaration de Francois Hollande "L'islam est compatible avec la démocratie".]

Des députés demandent la création d’une commission d’enquête parlementaire. «Cela viole tout ce que nous représentons», s’est étranglée Caroline Cox, membre de la Chambre des lords.

Mais, pour William Healing, avocat spécialiste de la famille au cabinet Kinglsey Napley, l’affaire fait «beaucoup de bruit pour rien». «Nous vivons dans un pays où le multiculturalisme fait partie du cadre politico-social et c’est dans cet esprit que la Law Society a publié des recommandations afin de répondre à la demande d’une clientèle qui respecte les préceptes d’une religion. »

(…) Cette affaire soulève aussi la question de la tolérance britannique pour une justice parallèle au sein de tribunaux de la charia informels. «Il en existe plusieurs dizaines dans le pays, sans reconnaissance légale, qui fonctionnent dans le cadre des lois sur l’arbitrage et la médiation de façon volontaire».

Figaro

• Complément vidéo : Hassan II, ancien roi du Maroc

—— ci dessous article du 23 mars ——-
[extraits] Des éléments de la charia en matière d’héritage seront officiellement incorporés dans le système juridique britannique.

Les préconisations publiées par le Barreau permettront aux avocats de rédiger des testaments islamiques qui privent les femmes de l’égalité en matière successorale, et excluent les incroyants.

Les testaments islamiques, qui seront reconnus par les tribunaux de Grande-Bretagne, empêcheront les enfants nés hors mariage, ainsi que les enfants adoptifs, d’être considérés comme des héritiers légitimes. Toute personne mariée dans une église ou lors d’une cérémonie civile pourrait être exclue de la succession en vertu des principes de la charia, lesquels ne reconnaissent que les mariages musulmans aux fins successorales. Lire la suite

Danemark : défilé d’intégristes radicaux islamistes contre la France (vidéo)

L’organisation radicale islamiste Hizb-ut-Tahrir a organisé vendredi une manifestation dans Norrebro (quartier de Copenhague à forte concentration ethnique) pour dénoncer le massacre des musulmans de République Centrafricaine.

La France était visée dans ce défilé avec notamment une banderole « La France soutient le cannibalisme » se référant aux scènes de cannibalisme entre tribus chrétiennes et musulmanes.

Pour les manifestants, la solution pour résoudre les problèmes réside en l’application de la charia.

Copenhague : Nørrebro et Østerbro

Nørrebro et Østerbro sont deux quartiers voisins qui n’ont toutefois rien en commun. Le premier, animé et branché, voire provocateur, recèle une grande diversité ethnique ; le second, tranquille et un peu snob, séduit davantage les familles. Ancien quartier ouvrier, Nørrebro accueille aujourd’hui une importante communauté d’immigrés et est parfois le théâtre d’émeutes – la dernière en date : une longue et violente manifestation contre la fermeture du vieux squat d’Ungdomshuset, en mars 2007.

http://www.lonelyplanet.fr/destinations/europe/danemark/copenhague/regions-et-quartiers/norrebro-et-osterbro#MLq0eZOZXmBxID2u.99

La finance islamique devrait peser 2000 milliards de dollars à la fin 2014

L’année 2014 s’annonce bien pour la finance islamique. Cette finance, respectueuse des valeurs musulmanes, devrait peser 2000 milliards de dollars à l’échelle mondiale à la fin 2014, contre 1600 milliards de dollars en 2013, selon un rapport publié récemment par AlHuda Center of Islamic Banking and Islamic Economics (CIBE).

En 2014, les actifs « charia compliant»  proviendront des services bancaires «halal» à hauteur de 78%, des sukuk (16%), de l’assurance takaful (1%), des fonds islamiques (4%) et de la microfinance islamique (1%).

Sur un autre plan, l’Inde et la Chine, deux pays qui abritent 200 millions de musulmans, pourraient en 2014 faire leur entrée sur le marché de la finance islamique.

Agence Ecofin

Difficile ou impossible «cohabitation» islamo-chrétienne ?

Alors que la cohabitation entre chrétiens et musulmans, en Afrique, au Moyen-Orient et jusque dans les Balkans, se fait de plus en plus difficile, des hommes ou des femmes d’Église, continuent à croire au dialogue islamo-chrétien.

«Dans certains pays, on tue les chrétiens parce qu’ils portent une croix ou possèdent une Bible, et on ne leur demande pas avant de les tuer s’ils sont anglicans, luthériens, catholiques ou orthodoxes.»

Enlevé dans sa paroisse du nord du Cameroun, le 13 novembre, par les djihadistes du groupe Boko Haram, le père Georges Vandenbeusch, un prêtre français, aujourd’hui détenu dans le nord du Nigeria, se trouve pris en otage dans un combat qui n’est pas le sien. Tout comme les douze religieuses grecques orthodoxes capturées par les rebelles syriens, le 2 décembre, dans leur couvent de Maaloula. Noël, fête de la joie, peut avoir pour certains un goût de larmes : de par le monde, 200 millions de fidèles du Christ ne sont pas entièrement libres de manifester leur foi. […]

Un trait commun caractérise les Etats à majorité islamique: à de rares exceptions près, dans ces pays, ce sont uniquement ceux qui professent la religion dominante qui disposent des droits complets de la citoyenneté.

En opérant la synthèse des informations fournies par l’Aide à l’Eglise en détresse et par Portes ouvertes, il ressort que 75 % des cas de persécution religieuse dans le monde concernent les chrétiens, dont la situation se détériore gravement en de nombreux endroits. Le Mali, le Cameroun, la République centrafricaine, l’Ethiopie ou la Syrie, non signalés sur notre carte de 2010, figurent ainsi sur notre atlas 2013, tandis que certains pays sont montés d’un cran dans le danger pour les chrétiens, passant en zone rouge, notamment le Nigeria, la Libye, l’Egypte, le Soudan, l’Irak, le Pakistan ou l’Inde. Les victimes, en l’occurrence, appartiennent aux différentes confessions chrétiennes. […]

Le pape en vient ensuite au point le plus délicat – et le plus controversé -, celui de la réciprocité.

«Nous, chrétiens, écrit-il, nous devrions accueillir avec affection et respect les immigrés de l’Islam qui arrivent dans nos pays, de la même manière que nous espérons et nous demandons à être accueillis et respectés dans les pays de tradition islamique. Je prie et implore humblement ces pays pour qu’ils donnent la liberté aux chrétiens de célébrer leur culte et de vivre leur foi, prenant en compte la liberté dont les croyants de l’islam jouissent dans les pays occidentaux»

Illusion ? Vœu pieux ? Le pape François, originaire d’un continent latino-américain où l’islam est pratiquement absent et qui connaît mal les musulmans, parviendra-t-il à faire entendre ce message ?

Marc Fromager, le directeur de l’AED en France, évoque une autre réalité sur laquelle règne un lourd silence : les conversions de musulmans au christianisme. «Un cheikh s’alarmait récemment,observe-t-il, du fait qu’en Afrique, il y avait six millions de musulmans qui se convertissaient au christianisme chaque année». Comme quoi, rien n’est jamais écrit d’avance.

Le Figaro

L’EDL interdit de défiler dans le quartier musulman de Londres. Tommy Robinson arrêté par la police

L’EDL, le groupe d’extrême droite qui avait déclaré que l’arrondissement de Tower Hamlets était désormais soumis à la charia, a perdu sa bataille juridique vendredi auprès du tribunal après que la police ait interdit un grand rassemblement identitaire dans ce district londonien à forte majorité musulmane.

Des milliers de personnes (musulmanes) se sont rassemblées à Altab Ali Park à Aldgate East, après la prière du matin encadrés d’une forte présence policière. Une des personnes a déclaré à la presse qu’ils étaient là pour montrer qu’ils « ne peuvent pas vivre avec la haine » sic.

Dans la périphérie de Tower Hamlets, les membres de l’EDL ont donc tenu une marche restreinte, étroitement surveillée par des agents de la Metropolitan police. L’objectif initial de l’EDL était de marcher à travers cet arrondissement, mais la Haute Cour a confirmé la décision de la police d’interdire la manifestation de crainte qu’elle ne suscite la violence.

Les organisateurs de l’EDL ont été informés qu’ils ne pourraient pas aller au-delà de l’intersection de Mansell Street.
Scotland Yard a décidé de raccourcir de six cents mètres environ la marche identitaire de sa destination finale afin d’éviter tout désordre public.

Les avocats de la police ont déclaré à la Haute Cour que les personnes prenant part aux défilés de l’EDL pourraient être « déraisonnablement provocateurs« . Ils attendent entre 1.000 et 2.000 personnes du côté de l’ EDL et  »plusieurs milliers » contre-manifestants du côté de l’extrême gauche Unite Against Fascism .

Quelques jours avant la manifestation, un message sur le site internet de l’EDL mentionnait : « Nous revenons à Tower Hamlets (ils étaient déjà venus en 2011) Nos raisons n’ont pas changé ni notre engagement de faire une protestation pacifique. Ce n’est qu’en travaillant conjointement avec la police que nous pouvons faire d’un retour à Tower Hamlets un succès et faire entendre nos voix »

Traduction (résumée) FDS du Huffington Post UK

Et néanmoins le leader du mouvement, Tommy Robinson, a été une fois encore arrêté par la police :

English Defence League leader Tommy Robinson has been arrested on a controversial march that was prevented from going through the centre of one of Britain’s biggest Muslim communities.
A tweet on the EDL website stated: « Tommy’s been arrested for incitement. »
A Scotland Yard spokesman said: « A 30-year-old man was arrested for breaching section 14 of the Public Order Act 1986 and inciting others to breach section 14 of the Public Order Act 1986.
« He has been taken to a central London police station where he currently remains. » Skynews

Quelques photos :

Le discours de Tommy Robinson

Avant d’être cordialement invité à séjourner en GAV

Un membre de l’EDL masqué pour la circonstance

« Interdire le voile reviendrait à priver certaines jeunes filles d’un avenir »

Alors qu’un sondage paru aujourd’hui montre que 78% des Français sont pour l’interdiction du voile à l’université, deux internautes ont accepté de raconter leur choix de porter le foulard islamique pour aller étudier.

Wahiba, 22 ans, en master de communication digitale

Hebergeur d'image

« J’ai fait très tôt le choix de porter le voile. Evidemment, au lycée, je respectais la loi de 2004 qui interdit le port de tout signe religieux distinctif dans l’enceinte d’un établissement scolaire public, et je l’ôtais pour aller en cours. Mais sitôt mon bac obtenu, j’ai décidé de continuer à porter le foulard, y compris pour me rendre à la fac. [...]

Je trouve donc que l’idée d’interdire le voile à l’université revient à créer un problème là où il n’y en a pas. L’université accueille des adultes, des êtres doués de raison qui apprennent à réfléchir et mon choix est donc un choix pleinement mature, adulte et raisonné. En plus, dans un contexte compliqué, parfois islamophobe, cela revient à stigmatiser encore plus les musulmanes pratiquantes qui portent le foulard islamique. »

Amel, 25 ans, en master LLCE (Langues, Littératures, Civilisations Etrangères)

« Après mon baccalauréat, j’ai choisi d’étudier les langues pour être enseignante. Je termine actuellement mon master 2. Au sein de mon cursus, on était plusieurs à porter le voile. Dans l’ensemble, cela n’a posé aucun problème. Excepté, une fois, une des professeurs nous a clairement expliqué en cours qu’elle n’accepterait jamais d’être directrice de recherche pour une jeune femme voilée. J’ai été très étonnée et choquée sur le coup de cette discrimination. [...]

Je ne comprendrais pas qu’on interdise le voile à l’université. Ce serait priver de nombreuses jeunes filles d’un avenir. Pour ma part, je n’aurais jamais pu devenir enseignante si je n’avais pas fait d’études. Et j’envisage de partir en Angleterre où là-bas les signes religieux distinctifs ne sont pas interdits à l’école.« 

TF1 News

« Qui a peur de l’islam ? » : polémique autour du reportage de John Paul Lepers (rediff.)

Rediffusion 16/09/2010

Addendum 16/09 : Aujourd’hui sur France 3

Ces phrases chocs risquent d’avoir un effet désastreux notamment chez les plus jeunes. »

Image de prévisualisation YouTube

NB : Le JT de Grand Lille TV évoque aussi l’affaire

{democracy:87}

Démission de Rachid Gacem. Il accuse John Paul Lepers de manipulation.

Le Maire de Roubaix accusé de clientélisme religieux.

Lire la suite

Islam : « Nous ne sommes pas là pour manger le pain des Français » (Boubakeur/RMC)

Voile à l’université, Trappes, islamisation de la France… Dalil Boubakeur (CFCM) répond aux questions d’Olivier Truchot.

« Voilà ce que nous attendons de notre de vie de citoyen en France : nous avons le droit à notre identité, à la pratique de notre culte, à la liberté de notre religion etc. Il y a un certain nombre de droits pour les religions, malgré la laïcité… et je ne dis pas « malgré », au contraire, conformément à la laïcité ! » – Dalil Boubakeur

« La Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans » est née, sous l’impulsion de Karim Achoui

Le fléau de l’islamophobie n’est pas une fatalité irrémédiable que rien ne peut juguler. C’est animé de cette forte et intime conviction que l’avocat de renom, Karim Achoui, revient sur le devant de la scène publique, sur un terrain qui lui est familier, la justice, pour se dresser face un racisme anti-musulmans à son paroxysme. [...]

Hebergeur d'image

« La Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans » (LDJM) vient d’émerger dans le paysage national, sous l’impulsion de son fondateur, Karim Achoui, résolu à éclaircir un horizon assombri par la haine, l’inertie des pouvoirs publics, et la connivence certaine des médias, à la lumière de la justice, du respect de la loi de 1905 et de la liberté de conscience qu’elle est censée garantir.

« Face à la montée islamophobe alarmante de ces dernières semaines, face aussi au sentiment de panique générale qui, dans le même temps, s’est emparé de nos compatriotes français de confession musulmane et d’un nombre de musulmans vivant sur le territoire français, j’ai fondé avec le concours d’avocats, de juristes, et professionnels du droit la Ligue de Défense Judicaire des Musulmans (LDJM) », peut-on lire sur la page Facebook de l’avocat qui a troqué sa robe contre le costume de président du Conseil d’Administration de son association.

Karim Achoui a su bien s’entourer, fédérant des avocats et juristes de qualité, mais aussi des musulmans et non-musulmans autour d’un combat qui devrait être érigé en cause nationale et faire taire tous les clivages, pour constituer une équipe de choc qui est déjà sur le pied de guerre depuis les émeutes de Trappes. [...]

La liste des membres de l’association parmi lesquels figure l’ancien ministre et avocat, Roland Dumas

Hebergeur d'image

Oumma

Merci à Stormisbrewing

NDLR : les affaires Achoui

  • Le 15 décembre 2008, il est condamné par la cour d’assises de Paris à une peine de sept ans de prison pour complicité de tentative de meurtre, complicité d’évasion d’Antonio Ferrara et association de malfaiteurs. [...] Dès lors, avec le comédien Smaïn, il se reconvertit dans la restauration avec l’ouverture en collaboration d’un établissement appelé le « Zarma des Prés » à Paris, et utilise frauduleusement la signature de son frère qui portera plainte.
  • Karim Achoui a été mis en examen en 2005 pour subornation de témoin dans une affaire d’extorsion de fonds commise par le clan Hornec en 2002. Karim Achoui aurait exercé des pressions sur un témoin pour qu’il retire sa plainte selon un policier. Il a bénéficié d’un non-lieu.
  • Karim Achoui est placé en garde à vue le 20 septembre 2007 dans une affaire de blanchiment d’argent. Le parquet de Meaux avait ouvert une information judiciaire en 2006 suite à la vente d’un commerce appartenant à une figure du grand banditisme mort assassiné. Karim Achoui est soupçonné d’avoir perçu une commission lors de la vente de ce commerce.
  • Karim Achoui est poursuivi pour avoir utilisé la signature de sa femme, à son insu, afin de monter une société de vente de chaussures en 2004. À ce titre, il est accusé de « complicité de faux, fourniture d’indication fausse ou incomplète en vue d’une immatriculation au registre du commerce et des sociétés et exécution d’un travail dissimulé ».
  • Karim Achoui est soupçonné d’avoir participé à l’évasion spectaculaire d’Antonio Ferrara de la maison d’arrêt de Fresnes en 2003. Il était à cette époque l’avocat d’Antonio Ferrara et aurait utilisé sa fonction d’avocat, par l’intermédiaire d’un de ses collaborateurs, lors d’un parloir, pour donner le top départ de l’opération.
  • Karim Achoui est radié du barreau de Paris par un arrêt rendu par la cour d’appel de Paris le 13 janvier 2011 qui infirme totalement la décision du conseil de discipline de l’ordre des avocats de Paris qui avait jugé qu’il ne pouvait plus être puni. Les magistrats retiennent qu’il a illégalement perçu, au moyen d’un faux document imitant la signature d’un client, la somme de 1 501 euros qui devait revenir à celui-ci.

Wikipédia

L’islamiste Marwan Muhammad nie avoir tenu un prêche polémique à Orly (RMC)

Les GG de RMC invitent l’islamiste Marwan Muhammad du CCIF, et reviennent sur les émeutes de Trappes et sur « l’islamophobie » ambiante en France. Alors que le débat stagne sur les signes religieux, le porte-parole du CCIF nie avoir espéré l’islamisation de la France dans un prêche à Orly. Avec Elina Dumont, Marie-Anne Soubré et Johnny Blanc.

« Demander aux musulmans de choisir entre leur citoyenneté et leur religion, c’est comme demander à quelqu’un de choisir entre être blond et être allemand ou suédois. » – Marwan Muhammad

« Cette citation, elle est tirée d’un blog d’extrême-droite puis recitée à droite et à gauche, en m’imputant ce propos-là que j’aurais tenu à la mosquée d’Orly en aout 2012. Donc je l’annonce à la radio RMC pour la première fois : le CCIF n’a absolument jamais donné de conférence à la mosquée d’Orly, et encore moins moi en août 2011. » – Marwan Muhammad

« Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’islam.
Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’identité française. »

Et pourtant le porte-parole de l’association communautariste était bien à Orly et a bien tenu le prêche incriminé, avant de le supprimer du site de la mosquée d’Orly.

Hebergeur d'image

A lire, l’article de Novopress sur le sujet, où le prêcheur se réfugie derrière l’extrême-droite, Photoshop et Steven Spielberg.

« L’islam est une religion de science et de juste milieu » (RMC)

Dans Bourdin & CO, un musulman intégriste s’élève contre ces musulmans qui ne seraient pas vraiment musulmans. Il s’en prend même à l’écrivain Malek Chebel, un non-musulman selon lui. Jean-Jacques Bourdin en reste baba.

« Premier cas de figure, où nous avons des gens qui sont musulmans et qui s’acquittent des cinq prières obligatoires, du mois du ramadan, de la quête obligatoire, c’est-à-dire on donne une somme d’argent à quelqu’un qui est pauvre, qu’on connait. Et comme on le connait en côtoyant la mosquée… » – Foued

« Ceux qui se disent musulmans non-pratiquants, t’es pas musulman mec ! T’es ce que tu veux mais t’es pas musulman.  [...] Tu pratiques, tu es musulman. Tu pratiques pas, t’es pas musulman. Même si tu ne manges pas de porc et même si tu attends une fois dans l’année pour que tu fasses le ramadan ! » – Foued