Expulsion des délinquants étrangers : les députés suisses viennent de donner le feu vert

(extraits) Votée en 2010, mais contraire au droit international, la disposition prévoyant l’expulsion des délinquants étrangers n’était pas appliquée. Les députés viennent de donner le feu vert.

En 2010, les Suisses avaient voté à 52,9% pour une résolution qui prévoit l’expulsion systématique de tous les étrangers condamnés pour meurtre, viol, brigandage, traite d’êtres humains, trafic de drogue. Devaient être expulsés aussi ceux qui « avaient perçu abusivement des prestations des assurances sociales ou de l’aide sociale ». (…)

Depuis plus de trois ans, le gouvernement et le Parlement freinaient des quatre fers. En 2012, l’initiative n’était toujours pas appliquée (…) En 2013, pour noyer le poisson, le gouvernement tentait d’apporter des restrictions.

(…) Confrontée à une nouvelle victoire de l’UDC concernant « l’immigration massive », la commission des Institutions politiques du Conseil national (l’Assemblée nationale) a décidé de désavouer le gouvernement et de donner satisfaction à l’extrême droite.

Un étranger criminel sera automatiquement expulsé pour un délit grave, et s’il est récidiviste concernant d’autres délits, moins graves, comme le vol, une rixe ou l’abus en matière d’aide sociale.

Adapté du Point

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Nouveau serveur

Notre site a enfin été migré vers son nouveau serveur. Sentez-vous des différences…?

Merci à L. et Koinkoin pour le travail d’ingénierie et à Jean- Christian C, Ginette, Vincent N. et tous les soutiens anonymes dont la générosité et l’esprit de clocher nous ont permis de réaliser cet investissement lourd pour notre petite structure. Encore merci pour votre confiance, nous ferons le maximum pour nous en montrer dignes.

Prochaine étape, le déploiement du nouveau site.

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Envoyé spécial : «La rumeur du 9.3», Fdesouche et cie (vidéo)

Envoyé Spécial – 13/02/14

C’est une drôle de rumeur, qui s’étend depuis quelques mois à plusieurs villes de France, et prête à des maires ou à des députés de bien étranges pratiques. On l’appelle « la rumeur du 9.3″ et rien ne semble pouvoir l’arrêter.

Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Les mesures du « Rapport Intégration » traduites à l’usage des naïfs

La « Feuille de route pour la politique d’égalité républicaine et d’intégration » cache sous une apparence aimable, une révolution totalitaire de nature administrative et juridique. Le but est d’aider les éléments « issus de la diversité », pour faire court la population en France issue de l’immigration extra-continentale, principalement afro-maghrébine.

 

Traduction de chaque mesure en français non politiquement correct :

Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Marine Le Pen sur la rumeur du « 9-3″ : « moi je crois que c’est vrai »

De passage dans la Sarthe le 10 février, Marine Le Pen a été interrogée par France 3 Pays de Loire au sujet de cette « rumeur

Si [la rumeur] est vraie, c’est bien … Oui c’est bien … parce que si on ne le fait pas vous ne le feriez pas … Voilà la réalité … vous voyez à quoi on sert. Nous, c’est notre rôle.

 

La réalité, vous le savez très bien, il y a des demandeurs d’asile qui sont envoyés, vous le savez … il n’y a pas une augmentation comme cela brutale dans certaines villes de l’immigration, comme ça par le fait du hasard, ça n’existe pas, cela ne se voit nulle part.

Qu’il existe des centres d’accueil qui envoient dans un certain nombre de villes des demandeurs d’asile parce qu’ils n’arrivent plus à les loger, ça c’est une réalité, ça c’est vrai.

Est-ce que c’est le cas au Mans ? Si Monsieur Noguès le dit, c’est que cela doit être vrai. Pourquoi il inventerait cela ?

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Viviane Reding : « Les Britanniques sont trop ignorants au sujet de l’Europe pour que l’on organise un référendum »

Viviane Reding, vice-présidente de la Commission européenne, a déclaré que le débat sur l’Europe en Grande Bretagne a été si « déformé » que les gens ne peuvent pas prendre une « décision éclairée » quant à savoir s’il faut ou non rester dans l’Union européenne.

Mme Reding qui se vantait que 70 pour cent des lois du Royaume-Uni sont maintenant promulguées à Bruxelles, a également stigmatisé la volonté de David Cameron de réduire l’immigration en provenance de l’Europe, en disant que c’était incompatible avec l’appartenance à l’UE.

Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Français de souche : Alain Finkielkraut vs Naïma Charaï (MàJ)

11/02/14 : 

Pourquoi saisir le CSA sur des propos d’Alain Finkielkraut sur les français de souche?

Naïma Charaï : « Il est inacceptable que ces propos soient tenus librement à la télévision sur une chaîne publique et qu’aucun des représentants du service public présents sur le plateau n’ait jugé opportun de relever ni de contredire ces affirmations que je trouve particulièrement choquantes. L’expression « Français de souche » est directement empruntée au vocabulaire de l’extrême droite, et elle est en totale contradiction avec l’article premier de la Constitution qui dispose : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. »

Mais s’il ne s’agit pas de propos contraires à la loi, vous vous en prenez à la liberté d’expression?

On peut s’exprimer librement mais pas tenir des propos contraires aux valeurs républiques et à la Constitution à la télévision publique. Surtout lorsqu’on les représentants de ce service public n’ont aucune réponse, ni réaction. Je le regrette d’autant plus qu’Alain Finkielkraut est un intellectuel dont j’ai apprécié les écrits et les analyses, mais qui contribue désormais à une lepénisation des esprits.

Ce n’est quand même pas exagéré de saisir le CSA sur des propos que beaucoup doivent trouver anodins?

C’est justement inquiétant si on les trouve anodins. Il est dangereux de dire, comme M.Finkielkraut, que certains Français seraient oubliés et d’autres privilégiés en raison de leurs origines, et d’inciter à leur comparaison et à leur confrontation. J’attends la réponse du CSA suite à cet cette saisie, pour savoir s’il trouve normal l’utilisation de l’expression « français de souche » sur le service public.

(,,,) Sud Ouest

Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Meeting FN à Rennes : les antifas attaquent le commissariat et cassent des magasins (MàJ vidéo)

10/02/14 : LCP – Politique Matin – Consensus journalistique

 

Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Feuille de route gouvernementale pour l’intégration : le choc ( MàJ vidéo)

06/02/14 – 02h00 Les 44 mesures

Mesure 1: développer la formation des personnels éducatifs en matière de lutte contre les discriminations
Mesure 2 : améliorer la coopération entre les parents et l’institution scolaire
Mesure 3 : s’appuyer sur la réforme de l’éducation prioritaire pour lutter contre les inégalités scolaires
Mesure 4: transmettre une culture de l’égalité à travers l’enseignement des valeurs de la République
Mesure 5: lutter contre l’échec et le décrochage scolaires
Mesure 6: lutter contre les discriminations dans l’accès aux stages et aux immersions en emploi
Mesure 7: intégrer la lutte contre les discriminations dans les objectifs prioritaires du Service Public Régional de l’Orientation (SPRO)
Mesure 8: sensibiliser et former les agents de Pôle Emploi aux risques discriminatoires
Mesure 9: généraliser les techniques de « médiation active » en matière de recrutement
Mesure 10: développer à grande échelle les méthodes de recrutement « par simulation »
Mesure 11: s’appuyer sur la réforme de la formation professionnelle pour en démocratiser l’accès
Mesure 12: inscrire la lutte contre les discriminations au cœur du dialogue social
Mesure 13: mettre en place des modalités d’action collective contre les discriminations au travail
Mesure 14: mobiliser l’inspection du travail en matière de la lutte contre les discriminations
Mesure 15: donner un nouveau souffle au Label Diversité
Mesure 16: relancer les dispositifs médico-sociaux en faveur de l’accès aux soins
Mesure 17: lutter contre les refus de soins et les soins différenciés
Mesure 18: simplifier l’accès aux droits sociaux
Mesure 19: améliorer l’accès aux droits des populations immigrées retraitées
Mesure 20: faire de la lutte contre les discriminations un enjeu majeur du travail social
Mesure 21: garantir l’aspect non-discriminatoire des procédures d’attribution de logements sociaux
Mesure 22: lutter contre les discriminations dans l’accès au logement privé
Mesure 23: promouvoir l’accompagnement vers et dans le logement
Mesure 24: poursuivre l’objectif de mixité sociale dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville
Mesure 25: soutenir une production et une gestion des espaces publics qui en fassent des leviers d’inclusion sociale
Mesure 26: traiter efficacement la question des foyers de travailleurs migrants (FTM)
Mesure 27: démocratiser les concours d’accès à la fonction publique
Mesure 28: développer l’apprentissage dans la fonction publique
Mesure 29: généraliser le Label Diversité dans les administrations
Mesure 30: favoriser la mise en œuvre d’un service public inclusif et non discriminant
Mesure 31: restaurer la confiance entre les citoyens et les forces de l’ordre
Mesure 32: écrire une nouvelle page de l’histoire de la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration (CNHI)
Mesure 33: saisir l’occasion des commémorations des deux guerres mondiales pour valoriser la contribution des soldats issus de l’immigration et des Outre-Mer
Mesure 34: mettre en valeur mes figures de l’histoire issues de l’immigration
Mesure 35: enseigner la richesse de notre société et de son passé
Mesure 36: faire de l’éducation artistique et culturelle des vecteurs de connaissance et de reconnaissance mutuelle au sein de la société française
Mesure 37: changer d’échelle en matière d’enseignement des langues vivantes de la mondialisation
Mesure 38: veiller à la diversité dans les médias nationaux et soutenir les médias de proximité
Mesure 39: renforcer l’offre publique de médias multilingues
Mesure 40: préfigurer un office franco-maghrébin pour la jeunesse
Mesure 41: définir la gouvernance de la nouvelle politique d’intégration
Mesure 42: créer un « Conseil national de l’intégration / de l’égalité des droits et de la lutte contre les discriminations »
Mesure 43: mettre en place un fonds d’innovation et de recherche
Mesure 44: s’appuyer sur la participation directe des citoyens pour la mise en œuvre et le suivi de cette politique

L’Abeille et l’architecte


05/02/14 – 23h13

Michèle Tribalat : « C’est un procédé de dénationalisation».

Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest