Paris : Les voleurs du petit matin (Vidéo)

Ils sont la cible privilégiée des pickpockets : des voyageurs fatigués ou ivres après une nuit de fête qui prennent le métro à l’aube. Profitant de leur somnolence, des voleurs leur font discrètement les poches.

Cette délinquance prend une telle ampleur que des brigades spécialisées ont été mises en place pour la combattre dans les dédales du métro et du RER parisien. Vidéosurveillance, courses poursuites et flagrants délits.

Kalachnikov, fusils à pompe : Le trafic d’armes en France (Vidéo)

Braquages au fusil à pompe à Paris, règlements de compte à l’arme de guerre à Marseille, manifestement l’armurerie des malfaiteurs connaît une évolution radicale. Et la célèbre Kalachnikov semble de plus en plus prisée chez les truands, ce qui inquiète les policiers.

Rencontre avec des dealers, adeptes de ce type d’armes, mais aussi avec des trafiquants afin de comprendre comment ces armes passent les frontières et à quel prix il est possible de s’en procurer. Internet permettrait également de se procurer des armes à feu en quelques clics.

Partie 1:

Partie 2:

Apocalypse – La 1ère Guerre Mondiale : « Délivrance » (Vidéo 5/5)

En octobre 1917, à Caporetto, les Italiens s’engagent dans une bataille sanglante qui les oppose aux Austro-Hongrois et aux Allemands. C’est une défaite cuisante pour les Italiens. Au même moment, en Russie, Lénine, à la tête des bolcheviks, déclenche la Révolution d’octobre.

Les nouveaux maîtres communistes de la Russie signent une paix séparée avec les Forces centrales à Brest-Litovsk en mars 1918. Les Allemands vont alors pouvoir concentrer leurs troupes sur le front occidental. Ils réunissent leurs hommes et se mettent en marche vers la France.

Les Parisiens apeurés fuient la capitale. Mais les renforts américains sont sur le pied de guerre, les « Sammies », en juillet 1918, sont désormais 1.300.000 sur le sol européen. Les grandes offensives allemandes, qui prévoyaient la victoire finale, essuient alors un échec cuisant. Les forces Alliées, épaulées par l’Oncle Sam, vont de succès en succès : Saint-Mihiel, Bois Belleau, Vittorio Veneto ou la Marne. L’Alsace, la Lorraine, et tous les territoires pris à la France au début de la guerre sont libérés.

Cette suite de victoires va précipiter la chute de l’Allemagne. Pendant ce temps, les armées britanniques enchaînent les victoires en Orient : la Palestine, la Syrie, l’Anatolie, l’Iran, l’Irak sont autant de territoires pris aux Ottomans, qui finissent par capituler. Le 11 novembre 1918, sur les champs de bataille de France, le clairon sonne l’armistice: le combat cesse, les soldats vont enfin rentrer dans leurs foyers…

Mais certaines de ses cicatrices, très vite, vont s’ouvrir à nouveau : le règlement de la paix sera humiliant pour l’Allemagne. La « Conférence de la Paix », qui s’achève le 28 juin 1919, à Versailles, porte en elle les germes de la Seconde Guerre mondiale… Et l’Europe en deuil, décimée, va devoir panser ses plaies et se reconstruire un avenir.

Bavures, corruption, dérapages : Quand les flics enquêtent sur les flics (Vidéo)

Corruption, violences illégitimes, « bavures » et incompétences: les policiers eux-mêmes ne sont pas au-dessus de tout soupçon. Lorsqu’ils dérapent, c’est l’affaire des « bœufs-carottes », le surnom donné à l’Inspection Générale de la Police Nationale. Pour la première fois, l’IGPN a accepté que des journalistes suivent ses investigations. Habituellement ces super-flics enquêtent sur leurs collègues dans le plus grand secret, loin des caméras.

Du simple blâme à l’exclusion définitive, chaque année, 3.000 fonctionnaires de police sont sanctionnés. La police des polices a à son actif des affaires retentissantes comme la chute de Michel Neyret, l’ancien numéro 2 de la PJ de Lyon ou celle des policiers ripoux de la BAC Nord de Marseille.

Comment ces limiers chevronnés mènent-ils leurs recherches ? Comment parviennent-ils à faire craquer des collègues rompus aux techniques d’investigation et aux interrogatoires ? Pourquoi sont-ils détestés par leurs confrères ? Arrestation de policiers corrompus, gestion délicate des émeutes urbaines, et même contrôles surprises dans les commissariats : un document exceptionnel au cœur de la police des polices.

Partie 1:

Partie 2:

BAC contre quartiers sensibles : Un quotidien sous haute tension (Vidéo)

Rencontre avec deux Brigades anti-criminalité, à Lyon et à Sarcelles, pour savoir ce qui se cache vraiment derrière ces hommes et ces femmes qui fascinent autant qu’ils dérangent. Pour la première fois, au-delà de l’action au quotidien, ces flics de rue nous livrent aussi leur intimité et leurs états d’âme. Les femmes qui partagent leur vie témoignent.

Certains de ces policiers sont élevés au rang de héros pour avoir sauvé des vies ou empêché des braquages. Mais d’autres sont qualifiés par certains citoyens de cowboys.

Dans ce documentaire, le réalisateur donne également la parole aux jeunes qui vivent dans des quartiers difficiles. Ils s’estiment harcelés par ces policiers de la BAC et dénoncent des contrôles trop fréquents et musclés.

Alors qui sont vraiment ces policiers ? Protègent-ils réellement la population ? Servent-ils de garde-fou ? Pourquoi le dialogue entre jeunes et policiers de la BAC est-il aussi difficile ?

Partie 1:

Partie 2:

Apocalypse – La 1ère Guerre Mondiale : « Rage » (Vidéo 4/5)

Les soldats sont au bord du gouffre. Ils veulent que ça s’arrête. Ils veulent rentrer dans leurs foyers. Chez eux, à l’arrière, la colère gronde, la faim tiraille les populations. La guerre a répandu son malheur dans tous les foyers, elle est présente dans chaque instant de la vie quotidienne. Il faut trouver une solution. Il faut que la guerre se termine.

Alors les révoltes commencent : en Allemagne, l’agitation sociale fait craindre pour l’avenir du Reich. L’Empire austro-hongrois vacille : François-Joseph est mort, et son jeune successeur Charles Ier entame des tentatives de paix. Sur le front, la bataille du Chemin des Dames va déclencher des mutineries chez les poilus. Les soldats russes, fatigués d’être tiraillés par la faim et la peur, sr joignent à la Révolution. Le Tsar abdique
et se prépare à l’exil.

Mais l’Etat-major allemand commet une faute stratégique qui va changer le cours du conflit : dans une guerre sous-marine « à outrance », il a décidé d’attaquer tous les navires présents en Atlantique, y compris les bateaux américains. Les USA entrent dans la guerre aux côtés des Alliés, et en juin 1917, le général Pershing débarque en France avec les premiers effectifs.

Un mois après leur arrivée, alors que les renforts américains sont encore à l’entraînement, débute en Belgique la bataille de Passchendaele : sous une pluie torrentielle, des milliers de soldats de l’Empire britannique se noient dans une mer de boue. Un nouvel échec, une nouvelle hécatombe vide de sens.

Apocalypse – La 1ère Guerre Mondiale : « Enfer » (Vidéo 3/5)

Septembre 1915. Des millions d’hommes sont pris dans le piège d’une guerre immense. Des tranchées de France aux montagnes italiennes ou des Balkans, jusqu’aux portes de l’Orient, l’Europe entière s’est enflammée.

Nouvelles armes, nouvelles défenses, la guerre est désormais industrielle et chimique. Les combats atteignent une violence jusque-là inconnue. L’artillerie pilonne. Les attaques se font au gaz, aux lance-flammes, aux Schrapnels, mélange de poudre et de billes de plomb qui fracassent les visages et les corps. Les assauts sont terrifiants, suicidaires. Des orages d’acier brisent les tympans et rendent fous les soldats. Les blessures sont affreuses, les conditions de vie et d’hygiène dans les zones de combat sont catastrophiques, les épidémies font des ravages… C’est l’enfer.

En France, les Allemands lancent en février 1916 une grande offensive sur Verdun. Les Français tiendront coûte que coûte. Dans la Somme, la bataille la plus sanglante de la guerre commence le 1er juillet 1916. En quelques heures l’armée britannique perd 30.000 hommes. 5 millions d’hommes sont déjà morts en 16 mois. Mais, pour les grands chefs, le coût humain et matériel est tellement élevé qu’il faut que l’ennemi paie et que la guerre continue. Comment arrêter cette folie ? Comment mettre fin à cette rage ?

Flics de choc des quartiers chics (Vidéo)

Le XVIème arrondissement de Paris est un quartier chic et très prisé de la capitale par les grandes fortunes, les cadres supérieurs ou les riches retraités. Avec 90.000 euros par an, le revenu moyen par ménage est trois fois plus élevé que la moyenne nationale. Mais depuis quelque temps, la délinquance y est en augmentation.

Car cette richesse attire les délinquants de tout bord. Vols au distributeur, cambriolages, racket à la sortie des collèges, pillage de magasins de luxe : des bandes organisées venues de tous les environs ont fait de cet arrondissement leur terrain de chasse privilégié.

Partie 1:

Partie 2:
Lire la suite

Les violences contre les médecins en hausse en 2013 (Vidéo)

Menace pour obtenir un certificat médical, agression pour un arrêt maladie refusé… essentiellement verbales, les violences contre les médecins ont augmenté en 2013, selon le Conseil national de l’Ordre national des médecins (Cnom), qui plaide pour une meilleure prévention, mardi 1er avril.

Selon le bilan du Cnom, une fois sur deux, l’agresseur est le patient. Les généralistes arrivent en première ligne (58%), et parmi les spécialistes, les ophtalmologues et les psychiatres sont les plus touchés.

Sur les 199.419 médecins en activité régulière, 925 fiches de déclarations d’incidents – agressions physiques ou verbales – ont été remplies en 2013, contre 798 en 2012.

Ces chiffres sont au-dessus de la moyenne des 11 dernières années. Cette hausse peut s’expliquer par les campagnes de sensibilisation incitant les médecins à déclarer les incidents.

Apocalypse – La 1ère Guerre Mondiale : « Peur » (Vidéo 2/5)

27 août 1933. Prusse orientale. Hitler et Goering, anciens combattants de 14/18, rendent hommage au Maréchal von Hindenburg, dans le cadre démesuré du monument à la bataille de Tannenberg. Hitler dit : « Tannenberg est un symbole. C’est là, en 1914, que s’est joué le destin de l’Allemagne. »

Pour Hindenburg, cette bataille a été, vingt ans plus tôt, le moment le plus important de son existence et de la 1ère Guerre mondiale. Alors que les Russes avancent en territoire prussien, provoquant l’exode massif de populations allemandes qui fuient la zone des combats. Hindenburg les arrête à Tannenberg.

A l’Ouest, la percée allemande est stoppée, in extremis, par les Français à la bataille de la Marne. Après que chaque armée ait essayé, en vain, de déborder l’adversaire, le front occidental se fixe et s’enterre de la mer du Nord à la Suisse. Plus au Sud, Italiens, Turcs (alors Ottomans) entrent aussi dans le conflit.

Les alliés britanniques et français font alors appel à leur empire : Canadiens, Australiens, Néo-Zélandais, Sénégalais, Marocains, Algériens, Annamites s’engagent dans la guerre. L’embrasement est maintenant mondial. L’hémorragie semble inéluctable. Les champs de bataille sont un véritable enfer.