Plein ecran

« Les immigrés sont souvent très agressifs » : en Allemagne, des infirmières suivront des cours d’autodéfense pour faire face aux agressions

12/04

Allemagne. La violence contre le personnel hospitalier est en augmentation. Les personnes concernées sont d’accord là-dessus. Mais que pouvons-nous faire pour se sentir à nouveau en sécurité? À Bethel, le personnel doit maintenant s’entraîner à la désescalade et à l’autodéfense

Les infirmières rapportent un manque de respect constant et leur grand désir de plus de sécurité: « Si nous ne sommes pas assez rapides, alors nous sommes traitées de « salopes » par des patients ».

« Malheureusement, les personnes issues de l’immigration sont souvent très agressives », explique M. Rüter, un médecin. « Ils jouent souvent la carte de la xénophobie, mais je la rejette immédiatement, nous sommes un établissement ouvert à toutes les nationalités. »

Hans-Werner Kottkamp, ​​médecin-chef du service d’urgence central de la clinique évangélique de Bethel (EvKB) avait été agressé et étranglé par le mari d’une patiente parce que le traitement n’était pas assez rapide, selon lui.

La direction de la clinique a lancé un programme de désescalade pour les employés. Le personnel apprend à mieux appréhender, par leurs gestes ou expressions faciales, les patients risquant de s’attaquer à eux.

« Nous pensons aussi aux boutons d’urgence et aux cours d’autodéfense », confirme Kottkamp. Le personnel s’est félicité de cela.

Une infirmière de l’hôpital (27 ans), qui veut rester anonyme, vient de changer de département « à cause des attaques qui surviennent la nuit », dit-elle. « On nous crache dessus, on nous menace de coups, un junkie nous menace avec un scalpel. « Il ne voulait pas être hospitalisé et a crié: « Je vais te tuer. » (…)

Neue Westfälische

Bernard-Henri Lévy a déclaré que la Perse a été renommée Iran en référence aux théories raciales de l'Allemagne nazie : c'était bidon
Le sociologue Olivier Galland : "Les ressorts de la radicalité religieuse sont d'abord culturels. Les facteurs socio-économiques jouent très peu"

Soutenez Fdesouche

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire




Solution 2 : S'abonner avec paypal


Option A : paiement mensuel



Option B : paiement hedomadaire




Solution 3 : Faire un don par chèque


Chèque à l'ordre d'Esprit de Clocher
Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France



Solution 4 : Faire un don en Bitcoin


Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4



Commentaires

Accueil
Menu
X