Plein ecran

Pour Fillon, la communauté musulmane est la seule qui pose problème

Nov
2016

Le 12 novembre 2016, BFM TV diffusait en direct le meeting de François Fillon à Biarritz.

Il y déclarait : « Il y a un dernier problème qu’il faut régler, et c’est le plus difficile parce que c’est un problème culturel, de civilisation, de long terme, c’est la question de la place de l’Islam dans la République française. Je veux parler de la place de l’Islam dans la République française parce que je ne veux plus faire comme tous les autres hommes politiques, et comme moi-même je l’ai fait pendant longtemps, je ne veux plus parler de communautarisme. Je ne veux plus vous dire qu’il faut lutter contre «les communautarismes». Je l’ai dit comme tout le monde, mais en réalité, il n’y a pas des «communautarismes». Y’a pas de communautarisme catholique qui menace la République française. Y’a pas de communautarisme protestant qui menace la République française. Y’a pas de communautarisme juif qui menace la République française. Y’a pas de communautarisme bouddhiste ou je ne sais quoi … Y’a juste un problème, c’est le problème de la montée de l’intégrisme au sein de la communauté musulmane, et c’est ce problème-là qui doit être réglé. (APPLAUDISSEMENTS). C’est très important d’aborder la question comme cela, parce que si on continue à l’aborder comme le font tous les autres, qu’est-ce qu’on va faire ? On va durcir ce qu’on appelle les «lois de la laïcité». Donc ça veut dire qu’on va réduire la liberté religieuse de millions de Français, catholiques, protestants, juifs, etc, pour résoudre un problème qui ne les concerne pas, et qui ne concerne que les musulmans. (APPLAUDISSEMENTS).

Brice Couturier : "Le monde que décrit la sphère politico-médiatique n'est pas celui dans lequel ont l'impression de vivre la majorité des gens"
Cinéma : Swagger, « C'est quoi un Français de souche ? »

Commentaires

Accueil
Menu