Plein ecran

Violences partout après le match France-Allemagne (MàJ : un bus dévasté place de l’Etoile)

Juil
2016

Paris

Un bus de la RATP saccagé et son conducteur violemment pris à partie par des jeunes, à proximité de l’Arc de Triomphe.

(Merci à Breizh-Cola)


Amiens

Plusieurs personnes ont été interpellées dans la nuit de jeudi à vendredi en marge des manifestations de joie qui ont suivi la victoire des Bleus. […]

Un automobiliste au volant d’une Citroën C5 a forcé un barrage policier mis en place pour réguler la circulation dans le quartier Saint-Leu. Il a manqué de renverser plusieurs fonctionnaires avant de prendre la fuite.  […]

Un peu plus tard, vers 0h25, une voiture de police était la cible de jets de projectiles près de la gare. Pas vraiment seul dans sa tête, l’auteur du caillassage, un habitant du village de Folies, ne se démontait pas et montait sur le toit de la voiture de police, avant de prendre la fuite à pied. Identifié, il a été interpellé peu de temps après sur le boulevard de Belfort. Âgé de 21 ans, il a été emmené au commissariat pour dégradations.

Le Courrier Picard


Lille

Pas moins de douze personnes ont eu maille à partir avec les forces de l’ordre lilloises dans la soirée de jeudi, pendant et à la suite de la demi-finale France-Allemagne. Elles ont été appréhendées d’une part dans la fan zone ou à proximité, place des Buisses ; d’autre part rues Solférino ou Masséna (dites rues de la Soif), secteurs privilégiés pour la retransmission du match. […]

La Voix du Nord


Beauvais (60)

Peu avant minuit, une rixe éclate, et une personne est blessée. Les forces de l’ordre interviennent à ce moment-là. « On s’aperçoit que la foule est surexcitée », lâche un observateur. Des dizaines de personnes sautent sur des voitures. Polices nationale et municipale sont la cible de tirs de feu d’artifice. Trois personnes ont été interpellées : l’une pour refus d’obtempérer après avoir fait des rodéos en ville, et deux autres pour s’être interposées entre le conducteur et les forces de l’ordre.[…] Un quatrième individu, soupçonné d’avoir jeté une bouteille sur un policier a aussi été arrêté. Mineur, il écope d’une réparation pénale (mesure éducative). […]

Le Parisien


Grigny (91)

[…] « A chaque match de foot, c’est la même chose. Mais là, c’était encore plus fort que d’habitude. »

Il est peu après 23 heures quand une voiture s’embrase sur le rond-point Pasteur. Plusieurs patrouilles de police arrivent sur les lieux et sont rapidement prises à partie par des dizaines de jeunes. Les émeutiers ont accès aux étages des immeubles et jettent de nombreux projectiles sur les forces de l’ordre. Bouteilles de verres, boules de pétanques… Des explosions retentissent. […]

Cinq policiers blessés.

Deux policiers de la brigade anticriminalité sont blessés par des jets de pierres, trois autres souffrent de brûlures causées par des tirs de mortiers. Le local à poubelles du 1, square Surcouf est incendié. […]

Aux 8 et 10, rue Lavoisier, à quelques mètres de là, les propriétaires ont aussi été obligés de sortir. Des caves ont brûlé. L’électricité a été coupée et n’était toujours pas revenue dans la matinée de ce vendredi obligeant les habitants à emprunter les escaliers portables en main pour y voir plus clair. […]

Le Parisien


Cluses (74)

[…] Au milieu de la fête, trois gendarmes tentent alors d’effectuer un contrôle d’identité au niveau de la place Charles-de-Gaulle : « Il s’agissait d’une personne alcoolisée. Les gendarmes voulaient la contrôler voire l’interpeller », explique le major Martin, de la brigade de Cluses. C’est alors que les militaires sont pris à partie par un groupe qui tente d’empêcher l’interpellation. « Les choses se sont un peu envenimées », glisse le major Martin.

Renforcés par des policiers municipaux, les gendarmes ont dû employer du gaz lacrymogène pour disperser le groupe. […]

Le Messager


Longwy

Dans la nuit de jeudi à vendredi, la fin de la fête liée à la victoire des Bleus a été tendue à Longwy-Haut. Postés en nombre autour d’une place Darche envahie par environ 1 500 supporteurs, les policiers sont intervenus pour une bagarre à la terrasse d’un café. Afin de séparer les protagonistes, les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène. Vers minuit, deux jeunes hommes ont été interpellés et conduits dans un fourgon stationné devant le lycée Darche.

Aussitôt, des individus ont commencé à provoquer verbalement les fonctionnaires. Composé d’une trentaine de personnes, le groupe s’est alors fondu dans la foule présente de l’autre côté de la rue Mercy. Quelques instants plus tard, les policiers ont essuyé des jets de bouteilles en verre et de pétards de gros calibres. Aucun fonctionnaire n’a été blessé.
(…) Républicain Lorrain


Marseille

Selon les chiffres de la préfecture de police, les policiers avaient, à 1h du matin, procédé à sept interpellations à Marseille : un pour outrage, un pour une entrée sur la pelouse, deux pour escroquerie, un pour un vol de billet, un pour un jet de projectiles et enfin un pour détention d’artifice.

La Provence


Reims

23 h 50. premiers Débordements Une cinquantaine de jeunes provoquent les forces de l’ordre, à l’angle de la rue de Talleyrand et de la rue de l’Étape, en plein centre-ville. Des bouteilles sont jetées contre les voitures de police.

0 h 15. évacuation musclée De vingt à trente policiers vident une partie de la place d’Erlon, autour de la fontaine Subé, à coups de grenades lacrymogènes. Face à eux, environ 40 jeunes se dispersent. Quelqu’un met le feu à une poubelle. Le calme revient peu à peu.

L’Union


Le Cateau-Cambresis (59)

Une voiture de gendarme et une voiture de police ont été prises à partie « par des gens extérieurs au Cateau », précise-t-on.

(…) La Voix du Nord


Grenoble

Les sapeurs-pompiers sont intervenus à deux reprises, dans deux endroits distincts de l’agglomération grenobloise ce jeudi soir, pour porter secours à deux hommes grièvement blessés à coups de couteau dans le dos, vraisemblablement en marge des manifestations de joie liées à la victoire des Bleus.

Peu après 23 heures, un garçon de 17 ans a ainsi été frappé à deux reprises dans le dos, à l’arrêt de tramway de Grand’Place. Grièvement blessé, trois suspects auraient été interpellés.

Une demi-heure plus tard, vers 23h45, c’est à Seyssinet-Pariset, rue de la République, qu’un homme de 23 ans aurait reçu quatre coups de couteau dans le dos. Un suspect a été interpellé et placé en garde à vue.

Le Dauphiné

Des affrontements ont éclaté peu après minuit et demi sur le cours Berriat à Grenoble où les forces de l’ordre ont été la cible de bouteilles en verre et de divers autres projectiles. Les policiers ont riposté en tirant des grenades de gaz lacrymogène.
La situation est toujours très tendue.

Peu après 00h30 les sapeurs pompiers ont du intervenir pour des feux de poubelles rue Condorcet, rue Gabriel Peri et rue Testoud. Une voiture a également été incendiée rue Cure-Bourse. Aucun policier ni émeutiers n’ont été blessés au cours des affrontements. A 1h30, la situation dans le centre-ville était redevenue relativement calme.

Le Dauphiné

Merci à Gargamax125


Vannes

Dès 23 h 30, la place Gambetta a été fermée à la circulation pour prévenir tout risque d’accident. « Au milieu de tous ces gens qui fêtaient la victoire de la France, nous avons rencontré des problèmes, notamment avec plusieurs personnes qui montaient sur le capot des voitures, au niveau du rond-point du port, rapporte le commandant de police de Vannes. D’autre part, nous avons dû intervenir auprès de certains groupes, venus dans le but de provoquer les supporters. »

Le pare-brise d’une voiture de police a lui été étoilé, après que plusieurs personnes soient montées sur le capot. Sommé de s’arrêter, un homme de 26 ans, habitant à Vannes, a été coupable d’insulte et de rébellion envers les forces de l’ordre, infligeant trois coups de poing à un policier et un coup de pied à un autre agent. Il a été interpellé et placé en garde à vue. Il sera présenté dans le cadre d’une comparution immédiate, cet après-midi, au tribunal de Vannes.

(…) Le Télégramme


Lens

On aura poussé les murs au maximum pour faire entrer 10 000 personnes dans la fan zone ce vendredi soir. Une soirée bon enfant qui s’est poursuivie, comme attendu, sur la place du Cantin. Où la police a dû remettre de l’ordre. Les CRS ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser un groupe de casseurs.

(…) La voix du Nord


Fontainebleau

Deux femmes ont été légèrement blessées : elles sont tombées d’une voiture qui roulait à faible allure. Elles ont été légèrement blessées et transportées à l’hôpital par mesure de précaution. Une vitre de voiture a été détruite par une batte de base-ball, des poubelles ont été renversées. Le manège de la place Napoléon a été pris d’assaut et a été actionné manuellement par les fêtards. Les dégâts pourraient être importants et la propriétaire du manège envisage de porter plainte. La mairie envisage d’anticiper pour la finale de dimanche, pour faire en sorte que “tout se passe bien”.

(…) La République 77


Arras

C’est le bilan de cette soirée foot dans le centre-ville d’Arras. En marge des scènes de liesse pour fêter la qualification des Bleus pour la finale de l’Euro 2016 (Allemagne – France : 0-2), les services de police ont interpellé quatre personnes.

LA Voix du Nord


Paris

Des jeunes attaquent des bus et la police sur les Champs-Élysées

(Merci à martel14200)


Des incidents ont éclaté dans la nuit de jeudi à vendredi sur les Champs-Élysées entre des groupes de jeunes et les forces de l’ordre alors que la foule de supporters des Bleus célébrait la victoire de la France en demi-finale de l’Euro-2016 de football.

Les CRS en tenue anti-émeute ont essuyé des jets de projectiles et de feux d’artifice et ont chargé à plusieurs reprises. Des poubelles ont également été incendiées sur la célèbre avenue parisienne.

Les mouvements de foule se sont succédé, sur fond de pétards. « On est chez nous, on est chez nous », ont crié des jeunes à l’adresse des CRS.

(…) LeSoir.be

(Merci à Laure)


Belfort

La nuit a été agitée partout, après la victoire des Bleus. Jeudi soir, après le match de l’Euro France-Allemagne, des échauffourées ont éclaté à Belfort (Territoire de Belfort), vers 23h.

Au cours de bagarres dans le centre-ville, un homme d’une cinquantaine d’années a été grièvement blessé en recevant une table en fonte au niveau de la tête. D’après nos informations, il est est décédé ce vendredi matin à 6h.

D’après France 3 Franche-Comté, plusieurs incidents ont eu lieu à Belfort au cours de la nuit. Les pompiers auraient été obligés d’intervenir une vingtaine de fois pour des feux de poubelle, de palette, d’un véhicule…

20 Minutes


Rouen

Jeudi 7 juillet 2016, la demi-finale de l’Euro 2016 de foot a rassemblé plusieurs centaines de personnes place du Général de Gaulle, à Rouen (Seine-Maritime). A l’issue du match, de multiples débordements ont nécessité l’intervention des CRS.

Dans la soirée du jeudi 7 juillet 2016, la fin du match de la demi-finale de l’Euro 2016 entre la France et l’Allemagne s’est soldée par plusieurs débordements, à Rouen (Seine-Maritime).

Un bus pris à partie

A l’Hôtel de Ville, entre 30 et 50 personnes montent sur le toit d’un bus à l’arrêt de la ligne F2, brisent les vitres et projettent des pétards à travers l’habitacle du véhicule. Celui-ci est fortement dégradé et les sièges sont brûlés. Les forces de l’ordre, appelées à intervenir parviennent à essuyer les jets de projectiles.

Un incendie se déclenche

Dans le même temps, un incendie se déclare dans la cage d’escalier d’un immeuble, rue de la Croix Verte. Sur place, les CRS constatent qu’un groupe de personnes a investi l’escalier et barre totalement l’accès aux sapeurs-pompiers. Les CRS ont donné l’assaut, après quoi un jeune homme a été interpellé pour jet de projectile. Les sapeurs-pompiers sont parvenus à limiter le sinistre.

Tendance Ouest

Bonne Dégaine

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X