Plein ecran

Calais : « Apocalyptique ». Tensions vives ce mercredi entre des CRS et des centaines de clandestins.

Juin
2015

« C’était apocalyptique », a jugé une source syndicale policière, estimant le nombre de ces migrants à « 500, 600, voire plus », pour une vingtaine de CRS.

Les tensions étaient vives mercredi à Calais (Pas-de-Calais) sur la rocade d’accès au port, où plusieurs centaines de migrants tentaient d’échapper à la vigilance des CRS pour monter dans les camions à destination de l’Angleterre, a-t-on appris de sources concordantes. Un policier a été blessé en tentant de faire sortir un migrant d’un camion, et hospitalisé. « En cours d’intervention, au moment du redémarrage du camion, il a été heurté par une portière et blessé au flanc », a relaté la préfecture du Pas-de-Calais. Sur la rocade est, à hauteur de l’important camp surnommé « new jungle », « des migrants ont jeté des sacs de pierres et des barrières pour provoquer de gros ralentissements, voire des bouchons, et les migrants sont sortis par centaines pour prendre d’assaut les camions », a raconté la source syndicale. « C’était apocalyptique », a-t-elle ajouté, estimant le nombre de ces migrants à « 500, 600, voire plus », et le nombre de CRS initialement sur place à une vingtaine, avant que le dispositif policier ne soit renforcé un peu plus tard.

Les migrants montaient par grappes de 20 dans les camions, traqués par des CRS tenant des matraques et bombes lacrymogènes à la main. Des migrants étaient parfois sur le toit des remorques, faisant avec leurs doigts le V de la victoire. « C’est la guérilla urbaine », indiquait une source policière, évoquant « des collègues caillassés » ou visés par des jets de bouteilles. Concernant cet « assaut de migrants », si cette source décrit un « épisode de gestion classique », elle estime néanmoins que « la violence va crescendo ». La préfecture a de son côté compté 200 migrants tentant de monter dans les camions, un chiffre régulièrement constaté les mercredi et jeudi en raison de l’important trafic de poids lourds embarquant au port de Calais ou s’apprêtant à traverser le tunnel sous la Manche. Environ 3 000 migrants se trouvent actuellement à Calais avec comme dessein de rejoindre l’Angleterre, considéré comme un eldorado, selon le dernier décompte de la préfecture du Pas-de-Calais.

Le Point

Marseille : le clandestin-cambrioleur se fait un barbecue dans le jardin de sa victime
Paris : une fresque subventionnée « Les Françaises aux Africains » en pleine rue (Màj : la fresque "nettoyée")

Commentaires

Accueil
Menu