Plein ecran

Une femme décapitée à Londres par un Noir converti à l’Islam (MàJ : les musulmans craignent des répercussions)

Sep
2014

Màj du 6/09/2014  : Le meurtre de Londres provoque des menaces contre les musulmans

Un groupe de contrôle a rapporté une montée des menaces contre des musulmans et contre des mosquées après la décapitation horrible d’une femme âgée à Edmonton (Nord de Londres).

Les détectives essaient depuis vendredi d’établir ce qui a conduit Nicholas Salvador, présumé avoir décapité Palmira Silva, 82 ans, dans son jardin à Edmonton.

Un groupe contrôlant les menaces contre des musulmans britanniques a indiqué une forte hausse quelques heures après les nouvelles de ce meurtre.

Fiyaz Mughal, directeur de Tell Mama,  signale plusieurs incidents comme des menaces sur des médias sociaux, dans les rues du Pays de Galles et au sud de Londres contre des femmes portant le hijab, rapportées par  le Guardian .

Pour Mughal ce qui est préoccupant c’est que les menaces sont ciblées et parmi elles, les mosquées.

« Ils ne disent pas -nous vous détestons-  ou -nous détestons les musulmans- mais font des menaces réelles d’attaques contre des musulmans et des mosquées « . (…)

« La supposition est que « décapitation= musulman. »  Cette association, pour certains, est une réponse automatique, » a-t-il ajouté.

Pour Mughal sur deux semaines son organisation a vu trois pointes de menaces : après un rapport d’abus sexuel par des musulmans à Rotherham, après la sortie mardi d’une vidéo montrant la décapitation du journaliste américain Steven Sotloff par un militant ISIS et après l’évènement d’Edmonton. (…)

La police n’a rien trouvé pouvant suggérer que le meurtrier présumé soit lié avec le terrorisme. Des détectives de police mènent l’enquête sur cet incident plutôt que l’unité contre-terroriste du Scotland Yard.

Source


5/09/2014

La première photo de celui qui était surnommé « Le gros Nick »

 

Des éléments commencent à émerger concernant l’identité de l’homme arrêté pour le meurtre par décapitation d’une grand-mère âgée de 82 ans.

Agé de 25 ans, surnommé dans son quartier « Fat Nick » ( de son vrai nom Nicholas Salvadore ) il pratiquait l’art martial le « cage fighting » (mélange de boxe et de muay Thai) et s’était récemment converti à l’islam. Il habitait à quelques mètres seulement de sa victime Mme Palmira Silva.

London Evening Standard et le Mirror

———————————————————————————–

Un proche du suspect qui aurait travaillé avec lui a affirmé que « Fat Nick » s’était converti à l’islam en avril dernier.

« Il a eu des problèmes dans son travail. Il venait tout juste d’être licencié. Il avait connu des problèmes d’alcool et de drogue par le passé »

« Un de ses parents était musulman et Nick a d’abord commencé par se faire pousser la barbe et parlait de plus en plus de prières. En fait il parlait tout le temps de ça. »

« Il s’est mis à porter une djellaba et priait même sur son lieu de travail »

Britain First

——————————————————————————–

Le corps d’une femme décapitée a été découvert aujourd’hui dans un jardin du nord de Londres, ont rapporté les médias britanniques, la police excluant rapidement tout acte « terroriste ». Palmira Silva, âgé de 82 ans et ayant des origines italiennes, a été découverte morte à proximité d’une maison d’Edmonton, un quartier du nord de Londres, a annoncé la police.

« Nous pouvons confirmer que la police a été appelée à une adresse de Nightingale Road (Edmonton, nord de Londres) jeudi à 13H07 (12H07 GMT) après le signalement d’un incident à l’arme blanche » (Ndlr : d’une  machette selon le DailyRecord) , a annoncé Scotland Yard dans un communiqué, refusant en revanche de confirmer que la victime avait été décapitée. « 

A leur arrivée sur place, les enquêteurs ont découvert une femme étendue dans un jardin », a précisé la police, ajoutant que la constatation de son décès avait été faite sur les lieux.

« Un homme de 25 ans a été arrêté, soupçonné de meurtre, et il est actuellement en garde à vue ». « Même s’il est trop tôt pour émettre des conjectures sur les possibles motifs de cette attaque, je suis convaincu, au vu des informations en ma possession, que cela n’a pas de lien avec le terrorisme », a déclaré dans un communiqué l’officier John Sandlin qui supervise l’enquête.

Soulignant que l’attaque s’était produite en plein jour dans la rue, le policier a dit « comprendre que cela inquiète les gens ». Cependant, « nous sommes convaincus à ce stade que nous n’avons pas à rechercher une autre personne » qui serait impliquée dans cet homicide, a-t-il ajouté. En fin d’après-midi, la police a précisé enquêter sur une seconde tentative d’attaque contre deux personnes dans une autre maison de la même rue, avant le meurtre de Mme Silva.

« A ce stade, nous pensons qu’ils sont parvenus à quitter la maison sans être blessés », a indiqué un porte-parole de la police. « Un policier a été blessé au cours de l’interpellation et aurait un poignet cassé », a également indiqué la police, précisant qu’un Taser avait été utilisé pour immobiliser le suspect.

Les autorités ont évacué les habitants de la rue tandis qu’une équipe de policiers attirait l’attention du suspect qui se déplaçait de jardins en jardins.

Selon une témoin, il était vêtu de noir, armé d’un couteau et avait « l’air un peu fou« . (Ndlr : selon le témoignage d’une voisine, l’homme était noir,  la vingtaine, costaud et vêtu d’un tee-shirt et pantalon noir…)

(…)

Fin août, la Grande-Bretagne a relevé de « substantiel » à « grave » son niveau d’alerte de sécurité, en justifiant cette mobilisation par la menace terroriste représentée par le possible retour au pays de centaines de Britanniques ayant participé au jihad en Irak et en Syrie. Le pays a également été choqué par la décapitation en Irak par les jihadistes de l’Etat islamique, de deux journalistes américains.  Le sentiment d’horreur exprimé ces derniers jours par le chef du gouvernement et les journaux était amplifié par le fait que la prochaine victime et le bourreau pourraient tous deux être britanniques.

Source


Selon le Telegraph  une piste d’enquête par les détectives serait de comprendre si cet homme n’aurait pas été inspiré par la diffusion récente des vidéos des décapitations des deux journalistes américains en Syrie.
Les habitants du quartier ont prétendu que l’homme arrêté s’était converti à l’Islam l’année dernière.

 


 

"Pourquoi je démissionne de l'éducation nationale"
Alain Juppé : l'UMP doit "attaquer" les idées "pernicieuses" du FN (MàJ vidéo)

Commentaires

Accueil
Menu