Plein ecran

Disparition de Fiona : Interpol sur la piste d’un Algérien qui avait séquestré et violé sa mère

Mai
2013

Un mandat d’arrêt européen a été émis à l’encontre d’un homme de 34 ans, suspecté d’avoir séquestré et violé la mère de Fiona le 5 mai 2012. Il l’aurait menacée d’enlever la fillette pour se venger. C’est sans doute le premier véritable tournant dans l’enquête sur la disparition de Fiona. Cette petite fille de 5 ans est toujours portée disparue depuis dimanche dernier, alors qu’elle jouait dans le parc Montjuzet à côté de sa mère.

Un nouvel axe d’investigation intéresse particulièrement les enquêteurs depuis quelques jours. Ils sont sur la piste d’un homme de 34 ans, ancien ami de Cécile Bourgeon. Par le passé, cet homme, qui a fréquenté la maman de Fiona au printemps 2012, aurait menacé d’enlever la fillette et de l’emmener en Algérie.

Par ailleurs, il fait l’objet d’un mandat d’arrêt européen : Cécile Bourgeon a porté plainte contre lui pour viol et séquestration le 5 mai 2012. Il y a un an tout juste. Étrange coïncidence avec la date de la disparition de Fiona. Son profil fait l’objet de vérifications de la part des enquêteurs. Cet homme est également connu pour des violences et des affaires de stupéfiants.

Pour l’heure, il aurait été localisé en Algérie, dont il n’aurait pas quitté le sol au moment de la disparition de la petite Fiona. A-t-il pu commanditer, à distance, un enlèvement pour se venger des poursuites engagées contre lui par Cécile Bourgeon ?

(…) La Montagne

URGENCE : Toute personne qui aurait des éléments permettant de retrouver Fiona est priée d’appeler au 0800 958 081 (Numéro gratuit)