Plein ecran

Diversité : «La solution c’est de voir le pays tel qu’il est»

Août
2012

Alain Dolium, d’origine ultra-marine, se définit sur son blog comme un «homme multiculturel ayant forcé son destin». Il a mené en mars 2010 la liste régionale du MoDem en Ile-de-France. Il nous parle de son ouvrage «Richesses des cultures contre culture des riches» où il revient à partir de son expérience personnelle sur les obstacles que peut rencontrer un jeune noir des quartiers difficiles pour réussir dans la société française, et donne des pistes pour stopper la «machine à exclure».

Nous sommes les héritiers de cultures millénaires qui ont contribuées à l’essor de la civilisation mondiale, et de la civilisation française en particulier.

Pourquoi «richesses des cultures contre culture des riches» ?

Il s’agit de montrer que dans notre pays on a d’un côté une diversité culturelle importante, qui a fait le succès de cette nation et qui fera sans doute son avenir, et de l’autre 1% de la population qui bénéficie d’une rente de situation. Ils sont blancs, issus des mêmes quartiers et grandes écoles, et sont la plupart du temps des hommes qui monopolisent à peu près tous les pouvoirs et privilèges du pays. Une caste fermée sur elle-même, qui ne veut pas voir émerger la richesse des cultures dont pourrait profiter le pays. […]

Mais comment cela se fait il qu’aujourd’hui, pour accéder à une grande école, on a dix fois moins de chance lorsqu’on est fils d’ouvrier ? Pourquoi les comités de direction des sociétés recrutent toujours cette espèce de classe dominante avec un cursus grande école et plutôt de type caucasien ?

Quelles sont les chances aujourd’hui en France pour quelqu’un de noir, issu du milieu associatif de pouvoir accéder à la plus haute marche de la nation ? Dans le modèle français c’est impossible. […]

Une mesure pour déverrouiller la société française ?

Tout d’abord, Il faut refondre le système pédagogique français en mettant les élèves et les apprenants au centre, en considérant la France d’aujourd’hui, celle de Boubacar, de Julie, de Jordan, et de Férielle. Elle est culturellement très large.[…]

Respect Mag

Huit bonnes raisons de rejeter le Pacte budgétaire
Communisme, collaboration, guerre d'Algérie, Sartre, Nizan... : Onfray remet les choses en place (audio)

Commentaires

X
Accueil
Menu