Plein ecran

Narbonne : Les « petits du FN » s’en prennent à un prof (MàJ)

Juin
2011

01/06/11

Peut-on estimer que le Front National s’inspire des méthodes des Sections d’assaut (SA) du parti nazi ? Come4news.com

28/05/11

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=k_lmzCde5NE[/youtube]

Xavier Verdejo n’est pas qu’un simple syndicaliste, il est l’ancien secrétaire fédéral de la FD de l’Aude du PCF. Il a aussi été candidat pour ce parti.

Extrait des « Cahiers du Communisme« , édités par le « Comité central du PCF » :

27/05/11

A l’origine, les militants de l’intersyndicale ne devaient parler que de la journée d’action de mardi, pour la défense du service public. Mais les attaques en règles, subies ces derniers jours par un des leurs, ont quelque peu mis la journée de mardi de côté. Xavier Verdejo, militant actif de la CGT mais peu habitué des conférences de presse, s’est présenté meurtri, hier matin, au centre des débats.

 

La Dépêche

26/05/11

Hier, un «chargé de mission» du FNJ de l’Aude, la pouponnière du parti, a publié et diffusé largement une lettre destinée au proviseur du lycée Diderot de Narbonne dans laquelle il s’en prend à un prof d’histoire.L’enseignant pourrait porter plainte très vite.Il ne fait pas bon enseigner l’histoire et appartenir à la CGT, manifestement. Voici quelques jours, Xavier Verdejo un professeur d’histoire au lycée Diderot de Narbonne a donné un cours à ses élèves sur la naissance de l’extrême droite française.


Il dit avoir évoqué le Poujadisme, le parcours de Jean-Marie Le Pen, son action durant la guerre d’Algérie, la création du FN, sa carrière de député… mais aussi le fait qu’il évoqua, un jour, un certain « détail de l’histoire ». « J’ai parlé globalement de l’extrême droite et de son histoire. Rien de plus. Et cela n’a déclenché aucune réaction durant le cours », explique le professeur. La réaction, elle est intervenue hier, en fin de matinée, quand le « chargé de mission » du FNJ, la pouponnière du parti nationaliste, a largement diffusé un courrier adressé au proviseur du lycée.

Je me permets d’attirer votre attention, suite à la sollicitation de plusieurs élèves de votre établissement au sujet de M. Verdejo, professeur d’histoire géographie. En effet, j’ai été informé à plusieurs reprises que ce professeur tient des propos, durant ses cours, diffamants et insultants à l’égard du Front national, de ses représentants et de ses électeurs. Sous prétexte de contextes historiques, d’amalgames et de confusions, il diffuse une propagande politique, certes conforme avec ses engagements politiques, mais pas avec la réalité, ni avec son obligation de neutralité due à son métier ». Et de demander que le chef d’établissement intervienne ! L’enseignant, abasourdi, encaisse le coup, affirme qu’il n’appartient à aucun parti politique, et reconnaît son engagement à la CGT. Et alors ?[…]

La Dépêche

Aidez-nous à administrer ce site

 

 


 

Abonnement mensuel

 

Abonnement hebdomadaire

Commentaires

X