Plein ecran

Calais (62) : des migrants privés de repas et d’eau après des agressions sur les salariés d’une association

19/10
[…] À Calais, la distribution de repas et d’eau potable à destination des migrants rue André Trocmé est suspendue depuis presque une semaine, de même que la possibilité de transporter les migrants vers des blocs sanitaires pour prendre des douches. Ce sont en moyenne 349 repas par jour (déjeuners et petits déjeuners compris pour septembre 2019) qui ne sont plus distribués depuis le mercredi 9 octobre. En cause, la multiplication de tensions lors des repas qui a conduit les salariés de l’association la Vie active, missionnée par l’État, à exercer leur droit de retrait.

« Cela fait suite à de nombreuses incivilités, agressions et menaces sérieuses« , explique Stéphane Duval, le directeur du dispositif humanitaire de Calais au sein de la Vie active. Dans ce lieu de distribution situé sur la zone d’activité du Virval, coincé derrière l’hôpital de Calais et l’autoroute A16, les salariés de l’association sont « isolés », souligne-t-il. […]

La Voix du Nord

Norvège : polémique autour des "réfugiés" érythréens qui ont participé aux festivités en l'honneur de leurs "oppresseurs"
Achères (78) : 400 migrants tibétains en proie au froid et à la pluie

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu