Plein ecran

BHL – Il faut juger les escrocs du Brexit

14/06

Le tribunal de Westminster avait décidé de donner suite à la plainte de l’activiste Marcus Ball accusant Boris Johnson de mensonge dans la campagne du Brexit. Mais la Haute Cour de Londres vient de casser cette décision et d’annuler la citation à comparaître de celui qui sera, selon toute vraisemblance, le successeur de Theresa May.

La séquence est passée inaperçue en France. C’est dommage. Car elle est, mine de rien, hautement significative. J’ai toujours pensé, d’abord, que ce thème du mensonge devrait être l’argument principal de ceux qui ne se résignent pas au Brexit.

(…) Le Point

« Déchirée et exsangue, au bord de la guerre civile »: Libye, une guerre interminable dans un pays divisé en deux blocs
Troubles mentaux : quand les banlieues s'emparent d'une blessure taboue

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu