Plein ecran

Christine Angot suscite l’indignation en comparant l’esclavage à la shoah (Màj : Virée de l’équipe ONPC la saison prochaine, elle s’excuse )

04/06

04/06/2019


Christine Angot a provoqué une vive polémique suite à la diffusion de l’émission « On n’est pas couché », diffusée samedi 1er juin sur France 2. En effet, la chroniqueuse a tenté une comparaison étonnante entre deux drames, insinuant que les violences infligées aux esclaves noirs ne pouvaient être comparées aux camps d’extermination nazis. Selon elle, les esclaves étaient tenus « en bonne santé ».

« Les Juifs, pendant la guerre, ça a bien été de les exterminer, c’est-à-dire de les tuer. Et ça introduit par exemple une différence fondamentale, alors que l’on veut confondre, avec par exemple l’esclavage des Noirs, envoyés aux États-Unis, ou ailleurs… C’était exactement le contraire : l’idée c’était au contraire qu’ils soient en pleine forme, en bonne santé pour pouvoir les vendre et qu’ils soient commercialisables. Donc non, ce n’est pas vrai que les traumatismes sont les mêmes, que les souffrances infligées aux peuples sont les mêmes », a affirmé Christine Angot. […]

Le footballeur Didier Drogba semble également ne pas avoir apprécié les propos de Christine Angot. Lundi 3 juin, l’ancien attaquant de l’OM a en effet poussé un coup de colère sur son compte Twitter. « Incitation à la haine raciale par discrimination 2 juin 2019, sur un plateau télé. Mutisme des présentateurs et de la chaîne de diffusion… Les citer ne serait que leur donner une vitrine en ce monde, quelle image honteuse !!! », a-t-il écrit.

Incitation à la haine raciale par discrimination 2 Juin 2019 sur un plateau télé,
Mutisme des présentateurs et de la chaîne de diffusion…
Les citer ne serait que leur donner une vitrine en ce monde, quelle image honteuse !!!!!!
— Didier Drogba (@didierdrogba) June 3, 2019


03/06/2019

Dans l’émission « On n’est pas couché » samedi 1er juin au soir, les propos de la chroniqueuse Christine Angot comparant l’esclavage et la Shoah ont provoqué l’indignation sur les réseaux sociaux.

Les exportations d’armes françaises en hausse de 30% en 2018
Béziers (34) : quatre Tchétchènes soupçonnés de préparer un attentat condamnés en appel

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu