Plein ecran

Montereau (45) : un arrêté pris pour inciter les habitants à faire des bébés

20/05

Il est vraiment très fâché, Jean Debouzy. Le maire de Montereau, commune de 600 habitants, ne décolère pas et a décidé de suivre le chemin tracé par André Jean, premier magistrat de Sainte-Geneviève-des-Bois, qui avait pris en avril un arrêté interdisant à ses administrés de tomber malade, pour alerter sur la pénurie de médecins généralistes.

Jean Debouzy, maire depuis 1995, vient de prendre un arrêté dans lequel il se dit « favorable à la distribution de petites pilules  bleues ». Comprenez par là du Viagra ! Mais si ! « Les pilules seront distribuées aux couples entre 18 et 40 ans, afin de leur donner toutes les chances de conception et ainsi préserver les écoles dans deux communes« , stipule l’article 2 de l’arrêté.

Car, voici l’objet de la colère du maire: « L’inspectrice de l’Education nationale veut supprimer une classe à La Cour-Marigny, avec qui nous sommes en syndicat scolaire. Nous bataillons depuis des mois contre ça. Emmanuel Macron, lui, a dit qu’on ne fermerait pas d’école, mais il n’a pas parlé de classe ! », tempête Jean Debouzy.

L’école de la Cour-Marigny compte deux classes actuellement, accueillant également des enfants de Montereau. Or, le maire de cette commune a décidé qu’il ne laisserait pas une enseignante seule en poste. L’établissement pourrait donc totalement fermer et les enfants être scolarisés à Oussoy-en-Gâtinais, ce que refuse catégoriquement Jean Debouzy. (…)

Une classe qui ferme et c’est, peu à peu, un village qui se meurt.

« Une ou deux des quatre classes du groupe pourrait fermer. La menace est de rester avec une maternelle et le surplus en primaire dans d’autres communes comme à Lorris ou Varennes-Chaingy. Nous voulons que nos enfants restent à Montereau. » Jean Debouzy, maire de Montereau

(…)

larep.fr et francetvinfo.fr

 

Soisy-sous-Montmorency (95) : les ados sèment l’angoisse dans le train en criant « Allah Akbar »
Nord : un commerçant séquestré et torturé pendant plusieurs jours à son domicile

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu