Plein ecran

Bruxelles : « Dans 50 ans toute l’Europe, inch Allah, sera musulmane », le profil inquiétant des nouveaux dirigeants de la Grande Mosquée

05/03

Le président et le vice-président du Centre islamique et culturel de Belgique, Brahim Laytouss et Nordine Taouil, nous répondent.

Très critiqué par la commission parlementaire d’enquête sur les attentats du 22 mars, pour ses liens avec la Ligue islamique mondiale (très liée à l’Arabie saoudite), le Centre islamique et culturel de Belgique (CICB) qui gère la Grande Mosquée a, depuis la semaine passée, une nouvelle direction avec à sa tête un président et un vice-président : Brahim Laytouss et Nordine Taouil. En fait : tout sauf des inconnus, et c’est bien ce qui inquiète. Notre démarche ici est simple : comment les connait-on, que leur a-t-on reproché ? Que nous ont-ils répondu ?

Nordine Taouil, 44 ans, nouveau vice-président du Centre islamique et culturel de Belgique et Grande Mosquée de Bruxelles.

bel

1Le Vif rappelle que dans une causerie (non datée) sur le rôle de la femme dans l’islam, encore présente sur Dailymotion, l’iman Taouil accuse les Occidentaux de s’habiller “comme des chiens”, incite les femmes à ne pas sortir de chez elles sans raison valable et encourage les musulmans à faire des enfants afin que l’Europe devienne musulmane : “Où en serons-nous dans 50 ans ? Toute l’Europe – inch Allah – sera devenue musulmane. Donc faites des enfants ! Mariez-vous et faites des enfants” (la vidéo complète : 19 minutes 21 secondes).

: “Elle date de 2004. J’avais quoi, 29 ans. Je regrette mes paroles; je m’en excuse. Je n’accepte pas la manière de penser. C’était une grande faute de dire cela. Chaque personne fait des fautes. J’étais jeune. Je ne suis plus cet homme-là.”

2 En 2009, fait exceptionnel, Alain Winants, administrateur de la Sûreté de l’État, décide de rendre public un rapport concernant l’imam Taouil. Sans surprise, Taouil, formé notamment en Arabie saoudite, y est qualifié d’“extrémiste musulman de tendance wahhabo-salafiste qui milite activement dans les cercles salafistes”. En clair : exactement ce que la Commission sur les attentats de Bruxelles voulait écarter.

Taouil : “J’ai immédiatement contesté ce rapport de la Sûreté, en 2009, et chargé mon avocat de l’attaquer devant les tribunaux. Je ne suis pas salafiste-wahhabite, je suis un musulman.”

3  Ces dernières années, l’imam Taouil s’est fait remarquer dans la communauté musulmane avec ses déclarations particulièrement virulentes dans le débat sur le foulard à l’école. Il a notamment pris la tête de la contestation de plusieurs règlements d’école interdisant le port du voile dans des établissements à Anvers et Hoboken et soutenu Vrije Keuze, un groupe d’action ayant ouvert sa propre école à Anvers pour des élèves musulmanes refusant de retirer leur voile en classe.

Aujourd’hui Nordine Taouil minimise son rôle. “Quant à Vrije Keuze, je ne suis intervenu qu’en tant que médiateur avec la direction.”

4Taouil a organisé des formations pour de jeunes musulmans belges dans des écoles coraniques radicales au Pakistan.

Nordine Taouil : “Fake news. J’ai beaucoup voyagé, Grande-Bretagne, Jordanie, ailleurs. Je ne suis par contre jamais allé au Pa

 

kistan. Écoutez, je suis d’Anvers. Les francophones me connaissent mal. La vidéo de 2004 est manipulée par le Vlaams Belang. Mais je suis quelqu’un de très connu et respecté à Anvers. J’ai présidé l’assemblée générale de l’Exécutif des musulmans de Belgique en 2015. J’ai à Anvers les meilleures relations avec toutes les communautés, laïque, chrétienne, juive.”

L’imam Brahim Laytouss, 47 ans, nouveau président de la Grande Mosquée.

 

1 Le 18 octobre 2018, Laytouss, imam et professeur de religion islamique à Gand, a dû comparaitre devant le tribunal correctionnel pour harcèlement sexuel sur mineures. Trois des quatre jeunes filles qui l’accusaient retirèrent leur plainte. La quatrième, âgée de 16 ou 17 ans, maintenait qu’en mai 2017, Brahim Laytouss lui aurait fait des propositions (voyage, restaurant), demandé à la voir en bikini et tenu des propos inappropriés sur ses “jolies rondeurs”. Son témoignage très détaillé et vidéofilmé était jugé “crédible” par l’expert. Le parquet demandait 4 mois d’emprisonnement avec sursis. Brahim Laytouss avait été suspendu de son poste d’enseignant.

Réponse de l’imam Laytouss, nouveau président de la Grande Mosquée : “J’ai été acquitté et le parquet n’a pas fait appel.”

Commentaire : exact, le 9 novembre 2018, la justice a déclaré Brahim Laytouss innocent. Cette décision est définitive.

2 Laytouss a hébergé Belliraj. Pour rappel : entre 1988 et 1990, Abdelkader Belliraj est accusé d’avoir commis six assassinats à Bruxelles dont ceux du Dr Wybran, professeur et président du CCOJB (Organisations juives), du directeur de la Grande Mosquée (!) et son secrétaire. Le nouveau président de la Grande Mosquée a-t-il apporté une aide à l’auteur de six assassinats dont l’ancien président de la mosquée du Cinquantenaire ?

Brahim Laytouss : “En 2008, Belliraj était un fidèle du Centre islamique de Gand. Je suis propriétaire à Evergem. Il cherchait un logement pour lui et sa famille. Je l’ai pris comme locataire. Il n’a pas montré son idéologie.”

 

www.dhnet.be

Pourquoi les Blancs ont besoin du Blackface
Avignon (84) : racisme, antisémitisme et haine anti-LGBT au coeur du débat

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu