Plein ecran

Le « New York Times » se paie l’Académie française

05/03

Constituée de vieux mâles blancs, lente, réactionnaire, sexiste, raciste, l’Académie se fait tailler un costume (vert) par le prestigieux journal américain.

Quelle mouche a piqué le New York Times ? L’estimable journal délivrait hier un pamphlet anti-Académie française sous le titre « Les gardiens de la langue française sont dans l’impasse, tout comme leur pays ». Ce cul-de-sac, valable pour l’institution séculaire comme pour la société française, serait celui d’une fracture entre « la France fière et intemporelle, déterminée à se préserver à tout prix, et la France qui peine à s’adapter au XXIe siècle ».

(… ) Estimée trop lente par l’Américain, l’institution séculaire se voit aussi épinglée pour la composition de ses 40 membres, principalement de « vieux mâles blancs », dont « la moyenne d’âge excède largement les 70 ans », qui ne compte que « cinq femmes et dont M. Laferrière est la seule personne de couleur ». Jugée sexiste et raciste, donc, même si le NYT préfère les circonvolutions plutôt qu’appeler un chat un chat.

(…) Mais le pire défaut de l’Académie semble contenu dans sa raison d’être même. Gardienne du temple, éternelle et immobile.

(…) LePoint

Ces gâteaux français accusés de véhiculer le racisme anti-Noirs
Marseille : à la mosquée El-Islah, discrimination et islamophobie animent le grand débat

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu