Plein ecran

Vesoul (70) : un « gilet jaune » en garde à vue pour avoir prononcé à deux reprises le mot « guillotine » devant un député LREM

02/01

Un homme a été placé en garde à vue aujourd’hui pour avoir prononcé à deux reprises le mot « guillotine » lors d’une discussion houleuse avec un député LREM à Vesoul, faits pour lesquels il avait déposé plainte, a-t-on appris auprès du parquet. L’homme, âgé de 51 ans et habitant une commune du département, a été placé en garde à vue cet après-midi pour « menaces contre un élu de la Nation », a indiqué à l’AFP le procureur de la République à Vesoul, Emmanuel Dupic.

Le député Christophe Lejeune s’était rendu, selon son récit, le 20 décembre vers 19H20 à la préfecture de Vesoul pour recevoir une copie des cahiers de doléances mis à disposition dans les mairies. […]

Au cours de l’échange, qui a été filmé et publié sur le site du quotidien L’Est républicain, un homme a prononcé à deux reprises le mot « guillotine ». Le député de la deuxième circonscription de Haute-Saône a déposé plainte à la gendarmerie de Lure pour « menaces de mort ». « La symbolique est très claire: quand on menace quelqu’un de guillotine, c’est lui couper la tête, c’est une condamnation à mort. Il n’y a aucune ambiguïté« , a souligné M. Lejeune , qualifiant l’incident de « terriblement choquant« .[…]

L’auteur des menaces encourt cinq ans de prison et 75.000 euros d’amende.

Le Figaro

Pour Aurélien Taché (LREM) ce sont les élections européennes qui devront trancher sur la question de l'immigration
La «Maison des médias libres» recalée à Paris : musique et du son a été préféré.

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu