Plein ecran

Köthen (All.) : nouveau meurtre d’un Allemand par des Afghans, les autorités appellent au « calme », 2000 habitants manifestent leur colère

09/09


Environ 2000 personnes ont manifesté dimanche soir dans l’est de Allemagne à l’appel de l’extrême droite à la suite de la mort d’un jeune homme dans une bagarre avec deux Afghans.

(…) Quelque deux mille personnes se sont rassemblées pour dire leur colère contre la politique d’asile en Allemagne. Mais les violences n’ont pas eu lieu et en début de soirée la ville espérait retrouver le calme. Les deux suspects ont été arrêtés, l’un d’eux fait l’objet d’une procédure d’expulsion.

(…) En Allemagne, où s’installe un climat anti-migrants, le drame de Köthen a redonné des arguments à l’extrême droite et au parti populiste AfD. «Combien (de morts) encore?», a lancé sur twitter Alice Weidel, la leader du parti anti-islam, en réclamant un «tournant» dans la politique d’asile «maintenant»

(…) Pour 69% des Allemands, «l’intégration des migrants» a échoué ainsi que «la prévention de la criminalité». Globalement, seulement 31% des personnes interrogées se disent «satisfaites» du travail du gouvernement. Angela Merkel, qui a annoncé son intention de se rendre à Chemnitz en octobre à la rencontre des habitants, aura du mal à restaurer la confiance.

Le Figaro


Berlin – Plusieurs responsables ont appelé dimanche au calme après l’arrestation en Allemagne de deux Afghans soupçonnés d’implication dans la mort violente d’un jeune homme, deux semaines après des faits similaires à Chemnitz ayant mis le pays sous tension.

Le ministre de l’Intérieur de l’Etat régional où le drame s’est déroulé dans la nuit de samedi à dimanche, la Saxe-Anhalt, Holger Stahlknecht, a invité la population locale à rester « pondérée« .

« La mort tragique du jeune homme » de nationalité allemande « me touche beaucoup et je regrette profondément ce qui s’est produit« , a déclaré le ministre, membre du parti de centre-droit de la chancelière Angela Merkel (CDU), à l’agence de presse allemande DPA.

La responsable des question d’intégration en Saxe-Anhalt, a elle aussi appelé les habitants au calme.

(…) L’Express


Un jeune Allemand a été tué en Saxe-Anhalt par un ou plusieurs Afghans. Apparemment, il y avait déjà eu un conflit violent entre les deux groupes. La police enquête.

A Köthen, en Saxe-Anhalt, un homme a été tué dans une aire de jeux samedi soir entre 22h et 23h. Selon les informations de WELT, deux Afghans se seraient trouvés là avec un jeune Allemand. On dit qu’ils se sont disputés pour savoir lequel d’entre eux avait mis enceinte une jeune femme allemande ; deux autres Allemands les ont rejoints.

Apparemment, il y a eu un affrontement violent entre les Afghans et les Allemands. En conséquence, l’un des Allemands est mort. La cause du décès est une hémorragie cérébrale. Pour en savoir plus, une autopsie aura lieu aujourd’hui, dimanche, à 15h.

Selon les informations de WELT, la police était sur les lieux du crime six minutes après l’incident. Deux jeunes Afghans, soupçonnés d’homicide, ont été arrêtés. Un troisième Afghan, qui se trouvait également sur le terrain de jeu, n’était apparemment pas impliqué dans le différend. La victime a d’abord été conduite à l’hôpital, où son frère lui a rendu visite. Selon les informations de WELT, ce frère serait un « délinquant d’extrême droite » avec un casier judiciaire. Les Afghans sont actuellement entendus en présence d’interprètes. Dans un communiqué de presse conjoint, le parquet de Dessau-Roßlau et la police de Saxe-Anhalt Est ont confirmé le rapport WELT dimanche matin. La note disait que la victime avait 22 ans.

La cause et les circonstances concrètes de l’événement n’étaient pas encore connues. « Les entretiens et les enquêtes sont en cours et se déroulent dans toutes les directions. »

Récemment, après la mort d’un homme de 35 ans à Chemnitz, trois migrants font figure de meurtriers présumés, des mobilisations politiques tumultueuses ont eu lieu. En Saxe-Anhalt, on craint que quelque chose de semblable ne se produise dans cette région.

Welt.de

Législatives suédoises : les Démocrates de Suède, parti anti-immigration, en 3ème position avec 18% des voix (MàJ)
Tourné vers Barcelone, Manuel Valls a déserté son fief de l’Essonne

Commentaires

Accueil
Menu
X