Fdesouche

L’audience s’est tenue ce vendredi, au tribunal correctionnel de Paris. Eric Zemmour, ancien candidat malheureux à la présidentielle, comparaissant pour « injure raciste » après avoir qualifié en septembre 2018 le prénom de la chroniqueuse Hapsatou Sy d’« insulte à la France ».

Cet échange entre l’ancienne chroniqueuse et le polémiste médiatique s’était déroulé lors de l’enregistrement de l’émission Terriens du dimanche, animée à l’époque par Thierry Ardisson sur C8. Eric Zemmour lui avait également proposé de substituer son prénom par celui de « Corinne ». Lors de la diffusion, la scène avait été tronquée par la production, mais les faits avaient tout de même suscité un tollé.

(…)

« Ce ‘Corinne’ m’a poursuivie chaque jour de ma vie depuis 2018 (…), jusque dans les moments les plus intimes », livre encore Hapsatou Sy, jusque dans la salle d’accouchement pour son deuxième enfant, en novembre 2019, ou un anesthésiste s’est permis une blague. « Il avait l’air de trouver ça marrant. J’ai coupé court et demandé qu’il ne s’occupe plus de moi », explique-t-elle.

Pour ces faits, qualifiés « d’injure raciste », 100 jours-amendes de 200 euros ont ainsi été requis à l’encontre d’Eric Zemmour, soit 20 000  euros d’amendes. La peine demandée par la procureure peut se transformer en emprisonnement en cas de non-paiement. L’affaire a été mise en délibéré et le jugement sera rendu le 12 janvier.

Le Progrès

En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux