Fdesouche

Ce dimanche, une bande de Brétigny-sur-Orge a détruit à coups de battes et barres de fer près d’une quarantaine de véhicules dans la cité du Pré Barallon, à Saint-Germain-lès-Arpajon. Un «match retour» a eu lieu dans la nuit de ce lundi à mardi aux Ardrets. Privés de leurs voitures, les habitants clament leur désarroi.

L’horloge affiche quasiment minuit, dans la nuit de ce dimanche à lundi, quand des bruits sourds réveillent les habitants des petites tours de la cité du Pré Barallon, à Saint-Germain-lès-Arpajon, en Essonne. Les stands de la Foire aux haricots, qui se tenait à quelques centaines de mètres, viennent de fermer un à un. Quand soudain, entre trente et cinquante jeunes vêtus de noir se ruent sur l’artère nord de la cité.

(…) Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux