Fdesouche

29/07/2022

« C’était un petit sans histoire. Il n’a rien à voir avec les guerres de bandes. Il était au mauvais moment au mauvais endroit », assure Myriam (le prénom a été changé). Cette mère de famille impliquée dans des associations locales est sous le choc depuis qu’elle a appris la mort de Lucas.

[…]

Une enquête pour homicide volontaire en bande organisée a été confiée à la brigade de recherche d’Évry et à la section de recherche de Paris. Aucune interpellation n’a encore eu lieu. Selon les premiers éléments recueillis, il s’agirait d’une rixe entre jeunes du quartier des Aunettes, à Fleury, et des Pyramides, à Évry-Courcouronnes.

[…]

Selon l’un des « grands frères » du quartier, une histoire de dette serait à l’origine du conflit. « Fleury est devenu une plaque tournante du trafic. Tout passe par ici. Cette fois-ci, c’est un gars de Fleury qui doit de l’argent à un mec des Pyramides, affirme-t-il. Ils sont venus régler leurs comptes. Et s’en sont pris aux premiers venus. »

Des témoins racontent que cette bande de jeunes aurait d’abord voulu en découdre avec un autre habitant du quartier. « Dès qu’ils l’ont vu, ils se sont mis à le courser. Une mère était à sa fenêtre. En voyant ce qu’il se passait, elle lui a ouvert la porte de l’immeuble, relate Myriam. Il a juste eu le temps de rentrer et de fermer la porte derrière lui. Les jeunes se sont mis à frapper la porte, on aurait dit des zombies qui tentaient par tous les moyens d’entrer dans l’immeuble. »

[…]

Le Parisien / Linfo.re


27/07/2022

Un jeune de 17 ans est en état de mort cérébrale après une violente bagarre entre groupes de jeunes de cités rivales mardi soir à Fleury-Mérogis dans l’Essonne, a indiqué mercredi 27 juillet le parquet d’Evry, contacté par l’AFP. L’adolescent s’est retrouvé au milieu d’un affrontement qui opposait deux bandes de jeunes. Une enquête a été ouverte pour savoir s’il était impliqué dans la rixe. En 2020, un quart des rixes recensées en France a eu lieu dans le département de l’Essonne, avec 91 affrontements recensés dans ce territoire d’environ 1,3 million d’habitants.

Selon le parquet, la gendarmerie a été appelée après une rixe opposant des jeunes de Fleury-Mérogis à une bande venue du quartier des Pyramides à Evry. Les gendarmes ont retrouvé ce jeune de 17 ans avec «des blessures très graves à la tête». En état de mort cérébrale, il a été évacué vers un hôpital parisien.

Un peu plus tôt dans la soirée, un premier affrontement s’était soldé par l’hospitalisation d’un jeune d’Evry. Le jeune de Fleury a pu être agressé lors d’un «match retour», une expédition punitive menée plus tard dans la soirée pour venger la blessure du jeune d’Evry. «J’ai vu une grosse bagarre rue Rosa Parks hier (mardi) soir en faisait mes courses. Les jeunes se battaient avec des barres de fer et des battes de baseball», a témoigné auprès de l’AFP une habitante de Fleury-Mérogis souhaitant conserver l’anonymat. Selon elle, cette rixe opposait des jeunes du quartier des Aunettes à ceux des Pyramides.

«On a des phénomènes de rixe récurrents avec la ville voisine de Sainte-Geneviève-des-Bois, mais avec les Pyramides d’Evry c’est nouveau», a déclaré à l’AFP Olivier Corzani, le maire (PCF) de Fleury-Mérogis, petite ville de près de 15.000 habitants, à environ 25 kilomètres au sud de Paris. «La ville de Fleury est un territoire en difficulté, j’alerte régulièrement les services de l’État à ce sujet», a ajouté l’élu, qui s’est déclaré «profondément meurtri» par le drame.  «Ce jeune était au mauvais moment au mauvais endroit, il n’était pas impliqué dans les embrouilles. C’était quelqu’un de doux et de calme. Il est tombé aux mains d’imbéciles qui étaient là pour faire régner la loi de la jungle», a-t-il encore dit, précisant qu’une cellule psychologique serait mise en place dans sa ville. En l’état actuel de l’enquête, il est trop tôt pour dire si ce jeune avait participé aux rixes ou non, a précisé le parquet. […]

Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux