Fdesouche

Épinay-sur-Seine (93) : 18 mois ferme pour l’un des agresseurs du chauffeur de bus, lynché sauvagement par une dizaine de jeunes (MàJ)

13/07/2022

L’homme de 21 ans qui avait frappé sauvagement un conducteur de la RATP le 6 juillet dernier, a été condamné à une peine de deux ans de prison (dont six mois avec sursis) avec mandat de dépôt. Un mineur de 17 ans a été placé sous contrôle judiciaire.

(…) Aucun des deux agresseurs n’a reconnu les faits. Ils sont très défavorablement connus des services de police. Habitants du quartier Orgemont, ils avaient été identifiés grâce à des témoins mais aussi des images de caméras. Une vidéo filmée par un passager du bus montrait la sauvagerie de l’attaque : des jeunes vêtus de survêtements noirs s’acharnaient à coups de pied et de poing sur le machiniste.

(…) « Ils reprochaient au chauffeur de bus d’être passés trop près de leur camarade », indique une source proche du dossier. 

Le Parisien


04/07/2022

Un conducteur de bus de la RATP a été pris violement à partie, dimanche soir. Il venait d’éviter un enfant qui traversait. Une dizaine de jeunes l’ont agressé alors qu’il était descendu de son véhicule.

Sur les images, on découvre une demi-douzaine d’agresseurs se défoulant sur un homme en chemisette blanche. Il est poussé et traîné au sol et encaisse les coups de poing et de pied. L’homme violenté est en fait le conducteur d’un bus RATP de la ligne 361. Le salarié est littéralement passé à tabac par des jeunes hommes.

La scène est filmée du bus. On y entend les passagers pousser des hauts cris mais continuer à capturer les images du pugilat sans intervenir pour séparer les protagonistes.

Une note interne de la RATP, qui condamne avec « la plus grande fermeté cet acte de violence », relate les faits : « L’agression s’est produite à l’arrêt Épinay-Orgemont (dans le quartier du même nom) vers 19h25. À la suite d’un différend de la circulation, des individus ont agressé le machiniste avant de prendre la fuite. »

Le conducteur, âgé d’une trentaine d’années, « présentait une plaie saignante à la tête et des hématomes sur l’épaule gauche ».

(…) Le Parisien

(Merci à turlututu2)


Fdesouche sur les réseaux sociaux