Fdesouche

05/05/2022

Elon Musk a obtenu un financement de 7,14 milliards de dollars (6,76 milliards d’euros) auprès d’un groupe d’investisseurs comprenant le cofondateur d’Oracle Corp, Larry Ellison, et Sequoia Capital afin de financer son rachat de Twitter pour 44 milliards de dollars, selon un document déposé jeudi.

Un investisseur saoudien, le prince Al-Walid ben Talal, qui s’était initialement opposé au rachat, a aussi accepté d’intégrer sa participation de 1,89 milliard de dollars dans l’opération, selon le document déposé auprès de l’organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers. […]

Qatar Holding et Vy Capital, basé à Dubaï, également investisseur de The Boring Company, l’autre entreprise d’Elon Musk, font aussi partie du groupe. […]

Les Echos / Numerama

Sec.gov


28/04/2022

Après l’accord de rachat, Elon Musk critique publiquement des cadres de Twitter ainsi que la politique de modération du réseau social (MàJ)

Le futur patron de Twitter Elon Musk n’hésite pas à se moquer en public de certains cadres de l’entreprise. Le monde de la Tech s’indigne et les salariés sont inquiets.

Elon Musk, qui vient de passer un accord pour racheter Twitter, a critiqué et s’est moqué publiquement de cadres de l’entreprise californienne, suscitant la colère alors que de nombreux salariés semblent déjà inquiets à l’idée d’être dirigés par le patron de Tesla.

Après avoir appuyé un tweet désobligeant sur Vijaya Gadde, la juriste du réseau social chargée des règlements et de la sécurité, le multimilliardaire s’est en outre fendu mercredi 27 avril d’un meme (image parodique) pour se moquer des règles de la plateforme en matière de modération des contenus et de la responsable

Elon Musk a décidé d’acquérir Twitter notamment parce qu’il estime que le réseau ne respecte pas suffisamment la liberté d’expression. Mais sa vision absolutiste inquiète les défenseurs des libertés de chacun sur Internet, qui prônent des échanges sans haine ni désinformation.

D’après le site d’informations Politico, Vijaya Gadde a fondu en larmes lors d’une réunion en ligne avec ses équipes, rassemblées pour parler du changement de propriétaire. “Elle a fait part en détail de sa fierté pour le travail de ses collègues et a encouragé les employés à continuer leur bon travail”, précise l’article.

Harcèlement

Le tweet initial à son sujet évoquait la décision de Twitter de bloquer le partage d’un article du New York Post, un quotidien américain conservateur, pendant la campagne présidentielle, parce qu’il enfreignait son règlement. L’affaire avait suscité la colère d’élus républicains et la plateforme avait relaxé la sanction.

“Suspendre le compte Twitter d’une organisation de presse majeure, pour avoir publié un article véridique, était, évidemment, incroyablement inapproprié”, a déclaré Elon Musk en commentaire de ce message.

France 24


25/04/2022


Selon le «Wall Street Journal», le réseau social est bien en pourparlers avec le patron milliardaire de Tesla au sujet d’un rachat. Après de multiples péripéties, les discussions semblent être en train d’accélérer.

Un «regard neuf» surprenant puisqu’il intervient après environ deux semaines de rebondissements depuis la proposition de rachat d’Elon Musk. Cette dernière était d’abord farouchement combattue par le conseil d’administration de l’entreprise qui, le 15 avril, avait révélé une stratégie de défense – dite de la «pilule empoisonnée» – visant à empêcher le patron de SpaceX de s’en emparer.

Loin de s’en formaliser, Elon Musk, connu pour ses talents de troll sur le réseau social, a annoncé ce jeudi être parvenu à sécuriser près de 46,5 milliards de dollars afin de financer la transaction. En tout, 21 milliards viennent de sa fortune personnelle, estimée à 281 milliards de dollars par le magazine Forbes. La banque Morgan Stanley – par ailleurs actionnaire à plus de 8% chez Twitter – s’est aussi engagée à lui accorder deux prêts, l’un de 13 milliards de dollars et un autre de 12,5 milliards.

Libération


15/04/2022

Le plan doit “réduire la possibilité qu’une entité, une personne ou un groupe ne prenne le contrôle de Twitter en accumulant des titres sur le marché sans payer à tous les actionnaires une prime appropriée ou sans donner suffisamment de temps au conseil d’administration pour prendre des décisions éclairées”, précise le groupe dans un communiqué.

Cette clause, surnommée “pilule empoisonnée” dans le jargon financier, se déclenchera si l’actionnaire hostile dépasse les 15% d’actions de la société sans l’accord du conseil d’administration (CA).

Elon Musk détient un peu plus de 9% du capital de Twitter à ce stade.

S’il rachète suffisamment de titres pour parvenir aux 15%, tous les autres détenteurs d’actions de la plateforme pourront en racheter à un prix réduit, ce qui renchérirait grandement le prix que l’entrepreneur devrait débourser pour mettre totalement la main sur le réseau social.

Cette annonce de Twitter montre que l’entreprise basée à San Francisco entend se battre contre cette tentative de l’homme le plus riche au monde de la racheter pour en faire une société non cotée en Bourse.

(…) L’Avenir

14/04/2022

Le milliardaire Elon Musk a proposé d’acheter Twitter pour 41,39 milliards de dollars, selon un dépôt réglementaire effectué jeudi.

Le prix proposé par Musk, soit 54,20 dollars par action, représente une prime de 38 % par rapport au cours de clôture de l’action Twitter le 1er avril, dernier jour de bourse avant l’annonce publique de l’investissement de plus de 9 % du PDG de Tesla dans la société.

Zone Bourse


05/04/2022

Le milliardaire est devenu le premier actionnaire du réseau social.

Elon Musk va peser sur l’avenir de Twitter. Après avoir acquis il y a deux semaines une part de 9,2% dans le réseau social, l’homme le plus riche du monde entre à son conseil d’administration. En échange, il s’est engagé à ne pas faire monter sa participation au-delà de 14,9%

L’annonce a été faite par Parag Agrawal, l’actuel directeur de l’entreprise. «Au cours de nos conversations avec Elon ces dernières semaines, il nous est apparu clairement qu’il apportera une grande valeur à notre conseil», explique Parag Agrawal. «Il est à la fois un passionné et un féroce critique de notre service, ce qui est exactement ce dont nous avons besoin pour devenir plus forts sur le long terme». L’intéressé a répondu : «j’ai très hâte de travailler avec Parag et les autres administrateurs pour améliorer significativement Twitter dans les mois à venir !»

Le Figaro

Il y a deux semaines, Elon Musk demandait à ses plus de 80 millions de followers s’ils estimaient que Twitter respecte la liberté d’expression : 70% de non


04/04/2022

Le fondateur de SpaceX et Tesla a acquis 9,2% du réseau social coté en Bourse. L’action a immédiatement décollé de plus de 25%.

L’action du réseau social Twitter est en train de flamber à Wall Street. À 6h30 heure de New York ce lundi, elle gagnait plus de 25% dans les échanges d’avant l’ouverture officielle de la Bourse. La cause de cette frénésie s’appelle Elon Musk. Le fondateur de Tesla et de SpaceX a en effet pris une importante prise de participation dans le réseau social.

L’information a été dévoilée lundi dans les publications de la SEC, le gendarme de la bourse américaine. On y apprend qu’Elon Musk a acquis le 14 mars près de 73,5 millions d’actions ordinaires de Twitter, soit 9,2% de la valeur en Bourse de l’entreprise. Cela représente un investissement de près de 2,9 milliards de dollars. L’entrepreneur, pourtant très dissert sur les réseaux sociaux, n’en avait pas fait état.

Néanmoins, onze jours après cette prise de participation, Elon Musk a demandé à ses abonnés si, selon eux, Twitter respecte la liberté d’expression. «Les conséquences de ce sondage seront importantes. S’il vous plaît, réfléchissez bien», avait-il averti. Le «non» l’a emporté à 70%. Dans ses échanges avec ses abonnés, l’entrepreneur disait réfléchir «sérieusement» à la création d’un nouveau réseau social.

(…)

Le Figaro

Le PDG de Tesla et de SpaceX, Elon Musk, est désormais le premier actionnaire du réseau social Twitter. Des documents publiés le 4 avril par le régulateur de la Bourse américaine montrent que M. Musk a acquis 9,2 % des actions du réseau social, pour une valeur d’environ 2,9 milliards de dollars (2,62 milliards d’euros). Ce rachat, effectué le 14 mars en toute discrétion par le multimilliardaire, a créé la surprise – la valeur de l’action Twitter grimpait d’environ 25 % lundi, avant l’ouverture de la Bourse de New York.

Le Monde


Fdesouche sur les réseaux sociaux