Fdesouche

Automobiliste tué par un policier à Sevran : un journaliste de RTL agressé lors de la marche blanche (MàJ)

03/04/2022

01/04/2022

Le parquet a requis la mise en examen du policier auteur du tir mortel sur un automobiliste à Sevran le 26 mars, pour «violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner» et son placement sous contrôle judiciaire, a annoncé vendredi 1er avril le procureur de la République de Bobigny Éric Mathais.

Le placement sous contrôle judiciaire du policier a également été demandé, a ajouté Éric Mathais. Le brigadier de 32 ans sera présenté à un juge d’instruction dans la soirée. Le drame s’est déroulé samedi à la mi-journée, quand un équipage de la brigade anti-criminalité d’Aulnay-sous-Bois a voulu contrôler la fourgonnette signalée volée conduite par Jean-Paul, un habitant du quartier des Beaudottes à Sevran (Seine-Saint-Denis).

Le Figaro

31/03/2022

Jean-Paul, 33 ans, est mort par balle le 26 mars au volant d’une fourgonnette volée. Dans son quartier, le père de famille est décrit comme un homme rassembleur et généreux. Ancien délinquant qui s’était «rangé», il gérait une entreprise de livraison de colis et rêvait de s’expatrier au Canada.

(…) Le Parisien


Quatre jours après les faits, le policier auteur du tir qui a tué un homme de 33 ans lors d’un contrôle à Sevran a été placé en garde à vue mercredi 30 mars vers 14 heures. Il n’avait pas pu être auditionné plus tôt en raison de son hospitalisation « en état de choc », précise le procureur Eric Mathais dans un communiqué.

Le Monde


30/03/2022

Un véhicule de la police municipale a aussi été dégradée par des jets de projectiles.

Dix personnes ont été interpellées dans la nuit de mardi à mercredi à Sevran, Aulnay-sous-Bois et Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis), quatrième épisode de violences urbaines consécutives à la mort d’un habitant tué par un tir policier samedi.

Un important dispositif de sécurité avait été de nouveau déployé dans ces trois villes au nord-est de Paris, où les échauffourées se sont multipliées toute la nuit. Dix personnes ont été interpellées pour “participation à un groupement en vue de commettre des violences ou des dégradations”, “violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique” et “dégradations volontaires par incendie”, a indiqué une source policière.

Au total, 14 véhicules ont été incendiés, ainsi qu’une quinzaine de poubelles, et un véhicule de la police municipale a été dégradé par des projectiles, a dénombré la même source. Un départ de feu a également visé un gymnase à Aulnay-sous-Bois, a-t-elle ajouté. Aucune personne n’a été blessée, selon la même source.

(…) Actu 17


29/03/2022


Au total, 11 containers poubelle et 4 véhicules ont été incendiés, et des barricades de fortune érigées, a appris l’AFP de source policière. A 01h30 à Sevran, une ancienne salle de sport désaffectée de 100m2 a été détruite par les flammes. Aucune personne n’a été blessée, selon la même source.

Durant la nuit, 13 personnes, dont certaines en possession de jerricans ou de cocktail Molotov, ont été arrêtées pour “dégradations volontaires par incendie”, “participation à un groupement en vue de violences et dégradations” et “violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique”, des fonctionnaires ayant été ciblés, dès 19h30, par des tirs de projectiles. “Un gros dispositif a été mis en place. Malgré tout, nous restons vigilants”, a confié une source policière.

Actu 17


28/03/2022


27/03/2022



INFO ACTU17. L’homme a été héliporté à l’hôpital avec un pronostic vital engagé. Il est décédé peu après. Il conduisait un fourgon volé et a refusé de s’arrêter lorsque les policiers lui ont ordonné.

Un homme de 33 ans au volant d’un fourgon volé de type Volkswagen Transporter a refusé d’obtempérer aux policiers à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ce samedi vers 12h45. Il a accéléré et a pris la direction de Sevran, puis a été rattrapé au niveau de la cité des Beaudottes, après avoir percuté plusieurs véhicules.

L’un des policiers de la brigade anticriminalité (BAC) est descendu de sa voiture pour tenter d’arrêter le suspect qui l’aurait alors renversé. C’est à ce moment que le fonctionnaire a ouvert le feu à une reprise selon une source proche de l’enquête. Grièvement blessé par balle, le mis en cause a malgré tout poursuivi sa fuite. Il s’est arrêté au niveau de l’allée de La Pérouse, dans la cité des Beaudottes, en percutant une voiture par l’arrière. L’homme a été pris en charge par les secours et héliporté à l’hôpital avec un pronostic vital engagé. Il est décédé en fin d’après-midi. Des tensions sont en cours dans le quartier et des renforts de police ont été demandés. Un périmètre de sécurité a été mis en place afin que les enquêteurs puissent procéder aux constatations.

Des tensions sont en cours dans le quartier et des renforts de police ont été demandés. Un périmètre de sécurité a été mis en place afin que les enquêteurs puissent procéder aux constatations.

Selon plusieurs sources policières, le suspect de 33 ans était bien connu des services de police.

Actu 17


Fdesouche sur les réseaux sociaux